Et si votre enfant était surdoué ?

JE FAIS LE TEST

Re:Tristan


Françoise
Admin bbPress

Bonjour Christel,

Je suis désolée que vous n’ayez pas eu de réonse plus tôt, d’autant plus que votre témoignage me semble assez significatif.
Je conseille en général aux personnes qui se posent des questions de raisonner en termes de décalage par rapport aux autres enfants. Là le décalage de votre fils semble évident et pourrait relever de la précocité intellectuelle.
Dès lors, vous avez plusieurs options :
– le laisser évoluer tranquillement et à son rythme, en dehors de l’école (non obligatoire à cet âge) si vous le pouvez, tout en continuant à lui faire pratiquer des activités extra-scolaires afin qu’il voit du monde. En effet, personnellement je pense que l’essentiel est qu’un petit puisse échanger avec d’autres, peu importe leur âge, à partir du moment où il y trouve de la satisfaction. Certains petits s’épanouissent tout à fait bien autrement et en dehors de l’école, ou ont besoin de plus de temps pour pouvoir s’y’intégrer.
– le faire tester afin de savoir où il en est, non pas pour obtenir un chiffre de qi qui en soit ne vous aidera pas plus, mais afin qu’un psychologue spécialisé puisse mettre des explications sur ses différentes capacités et/ou incapacités. En effet la précocité n’est pas toujours et seulement une avance globale et unique mais se révèle parfois être beaucoup plus complexe, avec des points forts et d’autres points « à travailler » par exemple une sensibilité extrême, des angoisses… Vous pouvez le faire dès maintenant ou attendre un peu si vous le sentez trop jeune. Cela pourrait être une aide pour votre fils qui semble avoir quelques troubles du sommeil (éventuellement trop angoissé ? ) de comprendre d’où cela provient.

Ce que je voulais surtout vous faire passer comme message, c’est qu’effectivement il semble en avance. Après l’essentiel est de pouvoir l’aider à grandir harmonieusement, et pour ceci il n’y a pas de règle : si vous avez besoin d’avoir une certitude pour mieux l’accompagner, c’est compréhensible et le seul moyen est de voir un psy spécialisé, au moment où vous sentirez que vous (et lui) en avez besoin (à mon avis le plus tôt est le mieux, mais ce n’est qu’un avis personnel!).

Cordialement.