Et si votre enfant était surdoué ?

JE FAIS LE TEST

Répondre à: Précocité et bégaiement


Cédric

Bonjour Françoise, priorité aux dames 🙂

Nous tombons là dans la problématique des disparités géographiques. Ce que vous dites se vérifie sans doute dans les régions très démunies en orthophonistes formés. Car je peux vous garantir que dans certaines régions, ces spécialistes se battraient presque pour avoir des patients, au point de les recevoir le jour-même de leur appel téléphonique. Je serais bien tenté de demander à Olivier dans quelle région il a consulté ou il souhaiterait consulter…

Donc bonjour Olivier

Se relaxer et respirer correctement n’est absolument pas une solution durable. J’ai même presque envie de dire que ce n’est pas une solution tout court, sinon comme on dit, ça se saurait ! 😉 Chez certains enfants, chez certaines personnes, le bégaiement peut entrainer du stress et un trouble de la respiration mais l’inverse n’est pas vrai. Remettons les choses dans le bon ordre. Tout au plus le stress joue un role « aggravant » mais n’est en aucun cas une cause !

Donc inutile d’expliquer tout ça à votre enfant de 11 ans, qui se trouve dans une tranche d’age un peu délicate pour entreprendre quelque chose de constructif. Sauf s’il est réellement demandeur par lui-même, condition sine-qua-non, s’il le vit vraiment très mal, auquel cas pourquoi pas, il vaut mieux attendre qu’il soit beaucoup plus réceptif et déterminé à ce que le bégaiement ne soit plus une contrainte pour lui, pour ses choix, c’est la 1ere étape essentielle à franchir avant l’éradiction des blocages par assimilation de techniques motrices. Pas mal d’orthophonistes avouent des résultats très mitigés dans une période qui va de 8 à 12-13 ans, en revanche à l’adolescence, le travail porte beaucoup plus ses fruits. Il y a même des ados qui cessent complètement de bégayer.

Donc avant tout, c’est sa décision à lui.

En près de 6 ans d’investissement dans le bégaiement, j’ai eu connaissance d’UN témoignage particulièrement encourageant sur la kinésiologie, de la part d’une adolescente de 14 ans. Je n’ai jamais rien lu vu ou entendu de satisfaisant sur la sophrologie en matière de bégaiement.

Je savais moi-même lire et comprendre des textes 2 ans avant d’entrer en CP. J’ai aussi toujours su lire plus vite que les autres. En aucun cas je ne peux associer cette « particularité » au bégaiement, car comme je vous l’ai déjà dit, ce lien entre précocité et bégaiement passionne depuis des années mais on n’a rien pour le prouver, sauf des ressentis personnels.

Pourriez-vous me contacter via mon blog (http://cedriblog.fr/contact) afin que je vous donne les coordonnées de quelqu’un qui connait bien ces travaux sur la précocité le bégaiement, car je n’ai pas souvenir de les avoir vu publiés gratuitement sur internet…