Re:presentation


Françoise
Admin bbPress

Bonjour,

C’est toujours difficile de vouloir expliquer ce qu’est la précocité à des personnes qui sont a priori braquées ou ne veulent rien entendre.
Peut être que la précaution la plus simple pour l’instant est de partir du constat de la psychologue qui suit votre fils et de lui faire établir des préconisations écrites pour la suite de sa scolarité (a t-elle fait un bilan ?). Si oui, je pense qu’il faut partir de là et tenter à nouveau d’expliquer à la maîtresse, lors d’un rendez-vous officiel, comment fonctionne votre fils et pourquoi il s’ennuie dans telle ou telle matière. Nous avions obtenu la coopération de l’équipe scolaire en expliquant surtout les diffcultés et en leur demandant une coopération à ce niveau, mais heureusement tous n’ont pas de difficultés.
Le problème est que les gens non formés comprennnet « petit génie » et les jugent alors très durement en tous points. On leur demande la perfection alors qu’il ne s’agit pas de ça, mais simplement de les laisser avancer à un moment donné, même si cela peut être difficile par ailleurs, tant pis, les autres élèves ne sont pas tous parfaits non plus !
Ainsi vous pouvez partir des préconistaions de votre psychologue, éventuellement la faire coopérer avec le psy scolaire (dans l’équipe éducative?) afin de tenter une approche positive avec la maîtresse. Je crois qu’il faut aller dans le concret et dans le vif du sujet et essayer d’obtenir l’aménagement que vous souhaitez en fonction de la personnalité et des forces et faiblesses éventuelles de votre enfant. Expliquez que vous cherchez simplement son bonheur à l’école et que vous le sentez mal à l’aise du fait de son ennui, (en essayant de relativiser la précocité qui n’est que la cause de son ennui), que vous cherchez uniquement une solution pour qu’il s’épanouisse . En parlant ouvertement et simplement on peut y arriver . Après vous verrez si cela change éventuellement quelque chose. En général, si vous avez l’appui du psy scolaire, c’est plus facile, mais bon…il y a toujours une personne en face !
Avec un peu de chance cela sera suffisant pour votre fils, je vous le souhaite. Sinon, vous avez un « référent précocité » dans chaque académie que vous pouvez saisir en cas de problème, mais vous n’en êtes pas encore là.
Un dernier conseil : essayez d’obtenir assez rapidement un avis (psy) et surtout un résultat adapté pour votre fils (équipe pédagogique) car selon ses besoins, il vaut mieux réagir le plus tôt possible, par exemple s’il a besoin d’un saut de classe ce sera plus facile maintenant (au primaire) qu’au collège et se passe souvent très bien. Donc discussion si possible oui, mais pour des résultats à la clé.