Re:Différences


Anonyme

Merci infiniment pour vos réponses Juliette, TheOnlyGhost et Françoise :).
Si cela ne vous dérange pas, j’aimerais beaucoup garder contact avec vous afin de continuer l’échange (via e-mail si vous pouvez, à moins que cela ne vous déplaise, dans ce cas je m’excuse de ma demande).

Juliette, j’aimerais beaucoup pouvoir t’aider (tu m’excuserais si je te tutoie), si tu me le permets, car avec des amies nous avons fondé comme un « groupe » entre nous pour aider des gens qui pensent à se suicider. Certes, nous ne sommes pas diplômées ou psychologues, ni célèbres ou rien, mais c’est un besoin pour moi de ne pas laisser les gens dans ton cas de se donner la mort. N’oublies jamais que tu as une famille, des amis, des passions, un Roméo (puisque tu es Juliette, ahahah la blague, d’accord je sors…) et des anges qui veillent sur toi.
Je te conseillerais tout d’abord d’être toi-même, quitte à déplaire aux autres, parce que faire semblant d’être quelqu’un d’autre n’est jamais bénéfique (du moins c’est ce que j’en retiens) et te donne l’impression d’être gênée en public. Tu te forces à être quelqu’un qui ne te ressemble pas, alors tes amis t’aiment pour ce que tu n’es pas et tu n’arriveras peut-être jamais à être à l’aise avec eux. Mais peut-être que si tu leur montrais ce que toi tu fais, ce que tu pratiques et ce qui te plaît, peut-être qu’ils s’intéresseraient à toutes ces nouveautés et que toi tu réussirais à t’épanouir avec eux. Bien sûr tu fais ce que tu plais, je ne t’harcèlerai pas pour que tu essaies, ce sont juste des conseils qui, je pense, t’aideraient à te sentir mieux avec les autres. C’est ce que moi je fais et c’est ce qui m’a permis d’avoir des amies peu nombreuses, mais exceptionnelles.
Enfin, pour ton âge, Juliette, je suppose que tu as entre 13 et 15 ans ? Tu me diras si je me trompe ^^.

Merci à vous tous pour vos témoignages, cela m’a démontré que je ne suis pas la seule à me sentir comme ça. Ça me rassure de le savoir puisque j’aurais continué à penser que je suis nulle et bizarre si je n’aurais pas découvert tout ça.

Pour finir, je souhaiterais vous donner mon point de vue sur le terme de « surdouée », « zèbre », ou encore « EIP » et « HPI », qui est souvent sujet de désaccord lorsqu’on en parle.
Pour moi, le terme de « surdoué » est beaucoup trop prétentieux sachant que nous sommes tous égaux quelque soit notre potentiel intellectuel. De plus, « surdoué » signifie normalement « plus que doué » alors que c’est totalement faux. Il y a des avantages (sensibilité, réflexion, orthographe,…) mais aussi de lourds inconvénients (hypersensibilité pour quelques-uns, incompréhension, rejet,…). Mais il est vrai que nous ne pensons pas comme les gens « normaux » et que nous ne partageons pas les mêmes centres d’intérêts qu’eux.
Personnellement, je remarque que l’enfant/adolescent à « haut potentiel intellectuel » a de plus grandes ressemblances et affinités avec l’adulte plutôt qu’avec l’enfant de son âge. Ainsi, selon moi, le terme le plus adapté serait « précocité ».
Qu’en pensez-vous ?

Avec toute mon amitié, Camille.