Et si votre enfant était surdoué ?

JE FAIS LE TEST

Re:Différence


Anonyme

Bonjour à toutes les deux,

Je me suis sentie obligée de répondre… Si vous saviez comme je vous comprend. J’ai bientôt 16 ans, je suis en première littéraire. Je n’ai sauté aucune classes, enfin pas à proprement parler. J’ai vécu aux quatre coins de la terre, je parlais courrament le norvégien étant petite, et j’ai appris l’anglais que je parle quasiment courrament, toute seule, par mes propres moyens (et certainement pas grâce à l’école).
Je me sens différente, je me sens en décalage. Des fois je fais des choses que les gens jugent « bizarres », quand je m’exprime j’utilise beaucoup de mots savants que j’ai lu une fois ou deux dans un livre, ou que j’ai entendu. J’ai une très bonne mémoire, je me souviens d’énormément de choses, énormément détails. Je me souviens des voix, je me souviens de ce que je vois, et je me souviens même des sensations. Du goût des choses que j’ai mangé, mes bras de mon ex autour de moi, là je les sens d’ailleurs, si je me concentre… Je fais beaucoup de nuances que je parle, et je suis sidérée quand la personne en face comprend ce que je dis qu’à moitié, qu’il ne saisit pas la nuance. En cours, je comprends tout très vite, même ce qui ne m’intéresse pas ne m’échappe pas. Je suis pas excellente, je dois avoir entre 13 et 15 en général depuis la troisième, mais c’est par manque d’intérêt. Je n’en fait pas une parce que ce qu’on fait ne m’intéresse pas… Aussi, je peux penser à beaucoup de choses à la fois, et ça me submerge… Ce qui m’a valu des crises d’angoisses, caractérisées par de la spasmophilie.. J’ai des réactions très excessives aussi…
Je suis allée voir une psy qui elle même est haut potentiel, et elle m’a confirmé que je l’étais.
Enfin voilà, je pense qu’il faut juste savoir s’entourer des bonnes personnes. Des personnes qui seront toujours un peu surpris par notre décalage, mais qui nous aimeront pour ce que nous sommes. Il ne faut surtout pas faire le caméléon, et s’adapter pour plaire. C’est mon problème, je l’ai toujours fait, et je galère vraiment à m’en sortir aujourd’hui. Restez vous même, et si ils vous acceptent pas tant pis, il y en aura toujours pour vous aimez comme vous êtes.

Bon courage à vous!