Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

Accueil » L'enfant précoce et l'école » En Chine, une université pionnière pour les jeunes surdoués

En Chine, une université pionnière pour les jeunes surdoués

Depuis 1978, l’Université des sciences et technologies de Chine, située à Hefei, dans la province de l’Anhui, accueille de jeunes surdoués en leur donnant la chance de s’épanouir à travers leurs études. En 40 ans, ce sont près de 1.600 étudiants qui ont été formés et diplômés ainsi. Nombre d’entre eux sont ensuite devenus professeurs ou scientifiques dans des universités de renommée mondiale comme celles de Stanford ou Harvard, mais aussi des entrepreneurs reconnus tels que Zhang Yaqin, président du géant technologique Baidu.

A l’âge de quatre ans, Ji Tingqiao a appris par coeur les noms de tous les os d’un squelette. A l’école primaire, il pouvait comprendre d’importantes oeuvres classiques chinoises. Et à 15 ans, il a commencé sa vie universitaire au mois de septembre.

En 1978, l’université a lancé un programme appelé « Classe spéciale des jeunes surdoués » ou « Classe junior », offrant aux jeunes prodiges la possibilité de sauter quelques années de l’enseignement secondaire et de commencer plus tôt l’université.

Pourtant, le programme spécifique d’accueil des étudiants surdoués mis en place à parfois fait polémique, tant parmi les étudiants eux-mêmes que dans le grand public, qui s’interroge sur l’intégration des esprits brillants issus de l’université dans la vie quotidienne.

Au fil du temps, l’établissement a su évoluer pour répondre à ces interrogations et s’adapter aux connaissances nouvelles alors que d’autres écoles similaires ont dû fermer leurs portes, notamment parce qu’elles n’avaient pas su prendre en compte toutes les facettes de leurs étudiants. Aujourd’hui, l’USTC a renoncé à sélectionner les candidats admis à y poursuivre leurs études sur le seul critère du test de QI. La personnalité du futur étudiant est également prise en compte.

Notre sélection ne porte pas simplement sur le jeune âge ou le talent dans un certain domaine, les candidats sont obligés d’avoir des qualités globales », a expliqué Chen Yang, doyen de l’école des jeunes surdoués de l’USTC.

L’objectif de cette école n’est pas de sélectionner ou de former un prodige. C’est plutôt un lieu qui offre une éducation conforme aux étudiants passionnés par les sciences et les technologies », a précisé M. Chen

Tout au long des études, l’accent est également mis sur la vie sociale et l’accomplissement global de l’étudiant, en particulier à travers les nombreuses activités extra-scolaires proposées par l’établissement, qui compte pas moins de 70 associations diverses permettant de satisfaire les envies de chacun.

Lire l’article en entier sur French.people.cn

Administrateur du site et papa de 4 enfants précoces nés entre 1997 et 2012.

Laissez un commentaire





Vous aussi, soutenez la cause des enfants précoces !