Skip to content

Ecole Alexander Fleming

Etablissement privé hors contrat

  • Demi-pension

Contact

04.48.06.02.60

Visiter le site web

L’école Alexander Fleming de Nîmes est une école privée indépendante élémentaire et pré-élémentaire. Elle accueille ses élèves à partir de 2 ans, de la toute petite section de maternelle au CM2.

L’école dispense un enseignement d’excellence axé sur les fondamentaux en s’appuyant sur la pédagogie classique du Cours Sainte-Anne. Cette pédagogie a permis depuis plus de 20 ans à des générations d’élèves d’apprendre avec succès la lecture par méthode syllabique et les premières notions de calcul avec le boulier.

Les faibles effectifs en classe, une discipline soutenue et un suivi personnalisé amènent chaque élève à développer le meilleur de lui-même.
L’École Fleming, c’est :

  • Une structure et des classes à taille humaine.
  • Un enseignement d’excellence axé sur les fondamentaux : français et mathématiques, histoire de France, géographie.
  • L’après-midi consacré au développement de l’art et de la culture : anglais, calligraphie, musique, théâtre, arts plastiques, éducation physique.
  • Une équipe pédagogique dévouée et à votre écoute.

L’école Fleming met en place différentes stratégies pour l’accueil des élèves à haut potentiel :

Des programmes d’un niveau élevé permettant à un certain nombre d’élèves précoces de s’épanouir en évitant l’ennui, la dissipation et la rêverie : ils bénéficient d’apprentissages et d’exercices poussés qui les nourrissent intellectuellement. Il peut s’agir d’arithmétique compliquée, de problèmes, d’analyse grammaticale, de calcul mental, de leçons de sciences, de musique ou de dessins, d’exposés à l’oral, et bien d’autres approches…

  • Des classes à petits effectifs (une vingtaine maximum) permettant un travail important à l’oral, un rapport unique avec les institutrices et une individualisation très spécifique.
  • Des propositions adaptées et individualisées : travail au feutre à l’ardoise, réduction des exercices, réduction de la retranscription écrite dans les contrôles : avancer au rythme de chacun en restant exigeants mais en évitant le côté rébarbatif qui reste une souffrance significative pour les EIP.
  • Un rythme moins magistral l’après-midi : travail des fondamentaux le matin (maths et français) et matières secondaires l’après-midi avec une part importante de participation et de travail oral et manuel : les sciences ou l’histoire par exemple, mais aussi des ateliers (cuisine, calligraphie, arts plastiques) ou encore du sport.
  • Selon les résultats aux tests (WISC), différents ateliers sont proposés : exemple des échecs ou de la peinture sur figurines pour favoriser la concentration chez un élève intellectuellement précoce dont les résultats montreraient des lacunes dans ce domaine.

D’une façon générale, nous sommes en permanence dans la stratégie et l’adaptation avec les EIP ; ce qui fonctionne avec l’un peut être complètement dysfonctionnel avec un autre et nous devons tous en tant que professionnels de l’enseignement être à l’écoute, savoir se remettre en question et évoluer au quotidien pour prendre en charge ces profils enrichissants !

Notre vocation : faire de la scolarité de nos élèves une réussite.

Laissez un commentaire