Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

Accueil » L'enfant précoce et l'école » Comment peut-on être en échec scolaire tout en étant surdoué ?

Comment peut-on être en échec scolaire tout en étant surdoué ?

Un court article du magazine Sciences & Vie tente de répondre à la question et en profite pour évoquer quelques pistes parfois méconnues du grand public, des parents et des enseignants.

Il en va ainsi de la dyssynchronie, décalage parfois profond entre les facultés intellectuelle et le développement émotionnel de l’enfant.

Par exemple, les enfants surdoués partagent deux caractéristiques : ils sont à la fois perfectionnistes et très lucides sur eux-mêmes et donc sur l’étendue (et les limites) de leurs connaissances. Alors qu’un adulte qui connaît ses forces et ses faiblesses en fera un atout pour réussir, un enfant surdoué se laisse envahir par l’éventualité de l’échec, ce qui crée une anxiété paralysante lors des examens.

L’effet pygmalion négatif est remarquablement illustré dans cet article à l’aide d’un exemple vécu :

Enfin, un autre handicap peut perturber la scolarité de ces élèves qui sortent du cadre. En 2013, lors d’une conférence de l’Afep (Association française pour les enfants précoces), le neuropsychiatre Olivier Revol évoquait le cas d’un de ses jeunes patients : sa mère exigeait qu’il saute une classe car il lisait déjà parfaitement et s’ennuyait. La maîtresse, elle, s’y opposait, assurant qu’il ne maîtrisait pas la lecture.

Pour preuve, cette dernière appelle l’enfant et lui demande de lire à voix haute. Celui-ci s’exécute : « LA-PE-TI-TE-MAI-SON-DANS-LA… », lit-il en marquant péniblement chaque syllabe. La mère se fâche et lui ordonne de lire normalement…

Lisez la suite sur le site du magazine Science & Vie

Administrateur du site et papa de 4 enfants précoces nés entre 1997 et 2012.

PARTAGEZ CET ARTICLE

[social_warfare]

Laissez un commentaire