Aller au contenu
Accueil » Non classé » Comment l’enfant à haut potentiel évolue-t-il en grandissant ?

Comment l’enfant à haut potentiel évolue-t-il en grandissant ?

La passion de l'enfant pour un domaine a-t-elle un impact sur son activité professionnelle ? Tous les enfants à haut potentiel ont-ils les même besoins, et leur intelligence est-elle une garantie de succès ? Une étude répond à ces questions.

La relation amoureuse chez l'adulte surdoué

Beaucoup d’enfants à haut potentiel rencontrent, à un moment ou un autre, des difficultés au cours de leur parcours scolaire. Les raisons en sont diverses, mais on estime bien souvent que le système scolaire tel qu’il est proposé ne leur convient pas, notamment parce qu’il ne prend pas en compte leur mode de fonctionnement différent de celui des autres enfants. Nous vous proposons aujourd’hui d’étudier, à travers un article publié récemment sur Ouest-France, les résultats d’une étude sur le sujet.

L’étude de la jeunesse mathématiquement précoce (Study of Mathematically Precocious Youth, ou SMYP en anglais), débutée par Julian Stanley en 1971 aux États-Unis, est l’une des plus longues études sur la précocité menées à ce jour. Basée sur un échantillon de plusieurs centaines d’enfants de moins de 13 ans préalablement testés, cette étude avait pour but de faire le lien entre le développement des capacités de ces enfants et, plus tard, leur évolution professionnelle.

Le SMPY a suivi les réalisations de 5 000 jeunes enfants surdoués jusqu’au sommet de leurs carrières respectives. […] Dans des études qui ont été publiées, le SMPY démontre que l’intelligence de l’enfant a une influence disproportionnée sur le succès éventuel.

D’après les sondages qui ont été envoyés aux participants cinq, dix, vingt et trente-cinq ans après le début de l’expérimentation, il semblerait que les surdoués soient plus performants à l’école et au travail que les autres et qu’ils aient, même si le mode de fonctionnement des différentes personnes à haut potentiel reste en général assez similaire, des besoins individuels, des compétences et des centres d’intérêt divers. Par ailleurs, il a été observé que la plupart des enfants doués dans un domaine précis poursuivent leurs études puis travaillent dans le même domaine de compétences.

La plupart de ces assertions semblent évidentes ; encore faut-il en tirer les enseignements, tant en famille qu’à l’école, afin que ces enfants soient épanouis et que ce potentiel dont on parle tant puisse s’exprimer. Parmi les conseils à prodigués par les chercheurs de l’Université Vanderbilt au Tennessee, j’ai choisi d’en relever trois :

“Laissez votre enfant faire des efforts intellectuels par lui-même. Cela signifie que l’échec et le risque sont essentiels à l’expérience d’apprentissage.”

On parle effectivement trop souvent du décrochage scolaire, qui intervient généralement en fin de collège ou en début de lycée. L’une des raisons à ce décrochage serait le manque de méthodologie et de travail. Pour des enfants qui n’ont jamais eu à fournir de réel effort pour avoir de bonnes notes durant des années, il est difficile, avec la quantité de travail accrue de ces années-là, de s’en sortir sans dommages.

“Encouragez votre enfant dans les domaines qui l’intéressent. Ne le forcez pas à « être quelqu’un » qu’il n’est pas.”

Bien sûr, il ne faut pas pour autant négliger le reste des notions obligatoire du programme. Il s’agit plutôt d’approfondir les domaines qui l’intéressent en proposant des activités annexes, en le laissant faire des recherches plus poussées dessus, tout en s’assurant que le reste du programme soit su, sans s’appesantir dessus plus que nécessaire.

“Exposez votre enfant à diverses expériences. Les enfants ayant une intelligence élevée ont souvent besoin de nouveauté pour rester motivés et captivés.”

C’est cette curiosité commune à tous les enfants à haut potentiel qui fait la richesse de leur raisonnement et de leur imagination. C’est pourquoi il faut l’entretenir, la nourrir, afin que l’enfant soit épanoui et le reste une fois adulte.

Lire l’article en entier sur Ouest-France

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez notre plaquette d'information sur l'élève à haut potentiel !

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

L'école et l'enfant précoce ne font pas toujours bon ménage. A travers les 32 pages de ce livret, découvrez pourquoi il est important de tenir compte des besoins particuliers de l'élève à haut potentiel et comment agir au quotidien pour son bien-être et son épanouissement.

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes