Accueil » Loisirs » Sorties » Comment bien visiter un musée avec vos enfants ?

Comment bien visiter un musée avec vos enfants ?

En ces temps de vacances de , découvrez quelques conseils pour profiter le mieux possible d’une sortie familiale au musée.

Visite en famille au musée

Les vacances débutent et, comme chaque année, il va falloir occuper les enfants. S’appuyant sur l’ouvrage de Stéphanie Buhot, Les enfants au musée, le site Aleteia propose quelques conseils aux parents pour profiter pleinement d’une sortie culturelle en famille.

Pour éviter que votre sortie annuelle, ou mensuelle, pour les plus téméraires, au musée, ne tourne au cauchemar, le premier conseil de Stéphanie Buhot est de préparer la visite. Prendre les billets à l’avance, être au courant de l’existence d’une activité prévue pour les enfants, choisir la partie du musée que vous voulez voir… sont autant de réflexes indispensables pour passer une après-midi sereine ! Second conseil : oubliez les visites trop longues. Les enfants restent concentrés maximum une heure et demie dans un musée. Enfin, évitez les injonctions du type : « Regarde comme c’est beau ! ». Privilégiez le jeu et laissez-leur la liberté de choisir les œuvres devant lesquelles ils ont envie de s’arrêter.

Pour ma part, j’ai constaté à travers mon expérience de papa qu’un enfant précoce habituellement curieux, même très jeune, peut se passionner pour une visite largement au-delà d’une heure et demie, à condition que la découverte soit accompagnée d’explications intéressantes.

Stéphanie Buhot nous conseille également de faire appel aux émotions de l’enfant, de lui faire parler de ce qu’il ressent en observant une oeuvre d’art, un objet ou une scène particulière. Je crois que c’est encore plus important avec nos petits précoces, notamment les plus sensibles.

La plupart des établissements proposent aujourd’hui des parcours de découverte sous forme ludique spécialement destinés aux enfants. C’est un bon moyen de suivre un fil rouge et de donner du sens à une visite. En l’absence de tel proposition de la part du musée lui-même, rien n’empêche de préparer la visite quelques jours avant, à la maison, de préférence avec les enfants. Pour cela, on peut s’appuyer sur le site Internet du lieu visité.

De la même façon, la sortie gagnera à être enrichie par une discussion familiale une fois de retour à la maison. Les découvertes faites sur place et les inévitables interrogations nées de la visite pourront également être complétées par le visionnage d’un film ou la recherche d’informations sur le web.

En tant que parents, les loisirs culturels sont un bon moyen d’enrichir la vie de nos enfants et de pallier aux manques de l’école en la matière. Sachons profiter efficacement des périodes de vacances pour leur apporter la nourriture spirituelle et intellectuelle qu’ils réclament ou dont-ils ont besoin. le livre de Stéphanie Buhot nous aide à le faire efficacement, qu’elle en soit remerciée.

Voir tous les conseils sur Aleteia.org

Je m'occupe d'Enfants Précoces Info depuis 2002. Je publie des articles et j'interviens sur la partie technique du site. J'essaye aussi de le faire évoluer pour qu'il soit le plus utile possible et qu'il vous rende les meilleurs services dans l'accompagnement de vos enfants. Je suis le papa de quatre enfants précoces nés entre 1997 et 2012 et, à ce titre, j'essaye de vous faire partager mon expérience.

1 commentaire

  1. Sophie G. sur 17 juillet 2019 à 15 h 38 min

    Merci pour cet article qui évoque un sujet parfois difficile. En effet, les expériences culturelles que l’on propose à nos enfants peuvent être autant d’occasions de les enthousiasmer que de les dégoûter durablement. Mère de 3 enfants d’âges très différents (27,16,12) et moi-même passionnée d’art, j’ai fait les 2 types d’expériences…
    Cependant, trouvant les conseils ci-dessus pleins de bon sens certes, mais un peu légers, je me permets d’apporter les miens sous forme de 3 « règles d’or » que j’ai apprises au fil du temps.
    1) L’objectif est de partager du plaisir, car c’est dans le plaisir qu’on acquiert l’envie de réitérer. Le plaisir des parents (ou d’un petit copain invité) est une médiation utile pour vos enfants. Sachez cultiver une certaine indépendance dans le musée vis-à-vis de vos enfants, et manifester « bruyamment » votre joie ou votre désapprobation devant une oeuvre. Vos enfants seront curieux de ce qui suscite votre intérêt ou prendront le parti de défendre leur propre point de vue.
    2) La contemplation d’œuvres est une activité passive. Or les enfants apprécient l’action, car elle leur permet de s’approprier la nouveauté. Il faut donc venir chacun avec son matériel: appareil photo, carnet de dessins même tout petit, et quelques crayons / stylos et une gomme. Très instinctivement, les enfants vont se mettre à dessiner pour traduire à leur façon ce qu’ils ont sous les yeux. J’ai de multiples expériences où c’est moi qui ai dû supplier l’un ou l’autre pour qu’on sorte du musée… victime du succès de la méthode …
    3) « Après la visite, on revient son panier de souvenirs plein » . Dans certains lieux, si vos enfants désintéressés vous pourrissent la visite en vous harcelant pour s’en aller: il faut tenir compte de leur avis quel qu’il soit et réagir au bon moment. Transformez la visite en jeu en leur confiant à tour de rôle votre téléphone (pendant une durée fonction de leur maturité) et envoyez-les photographier « leur tableau préféré » et « celui qu’ils détestent le plus ». Ca fera toujours des sujets de discussion sur le chemin du retour. Et s’ils ne veulent rien voir du tout, donnez-leur quelques euros pour aller s’acheter un souvenir à la boutique tout seuls.
    Enfin, j’ajouterai que les bénéfices d’une visite d’expo se prolongent au-delà de l’expérience, quand on rentre à la maison et qu’on sort la pâte à modeler, qu’on organise notre propre accrochage éphémère ou qu’on retrouve, sur le chemin du retour, un caillou qui nous fait drôlement penser à cette espèce de petite bonne femme sans bras qui était dans la vitrine…
    L’art est partout, et nos enfants nous le prouvent tous les jours !

Laissez un commentaire





Notre guide sur l'enfant précoce et l'école

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

Ce guide est tout spécialement destiné à informer les enseignants sur l’élève à haut potentiel intellectuel, son identification et sa prise en charge à l’école. Il peut être remis directement à l’enseignant de votre enfant ou vous servir de base d’argumentation si vous avez à mener une discussion avec un enseignant.

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes