Et si votre enfant était surdoué ?

Et si votre enfant était surdoué ?

Accueil » L'enfant précoce » Comment aider un enfant surdoué à maîtriser son hypersensibilité ?

Comment aider un enfant surdoué à maîtriser son hypersensibilité ?

Le site Aleteia.org se propose de répondre à cette question, essentielle pour beaucoup d’entre vous. L’article est intéressant si l’on fait fi des généralisations abusives qui introduisent le sujet et qui ne valorisent guère les enfants précoces dans leur ensemble.

Intolérant à la frustration, acceptant mal les cadres et les limites, discutant tout et tout le temps, négociant la moindre consigne, l’enfant surdoué est un enfant difficile et épuisant. Cependant, pour la psychologue Jeanne Siaud-Facchin, spécialiste des enfants précoces, poser un cadre, et des limites, est une nécessité vitale pour leur développement affectif, et le seul moyen d’éviter l’escalade des conflits permanents. Comment réagir au moment des crises dues à leur hyper-émotivité ? Des mamans racontent comment faire concrètement pour les calmer et les rassurer.

Heureusement, la suite de l’article répond aux questions « Pourquoi un enfant surdoué réagit-il aussi vivement ? » et « Comment aider un enfant précoce à gérer son hyper-sensibilité ? » de façon plus nuancée, en s’appuyant sur les solutions proposées par Jeanne Siaud-Facchin. Il nous livre également le témoignage de trois mamans, dont celui de Bénédicte qui me semble assez pertinent :

« Je l’entraîne en dehors de la zone de conflit pour décompresser. Parfois je pratique la contention douce mais ferme (réel effet apaisant), en le serrant dans mes bras ou en posant les mains sur ses épaules s’il est debout. Et surtout, on revient en parole sur l’élément déclencheur de la crise pour dédramatiser l’événement (tout en ne le niant pas non plus car l’enfant a le droit d’avoir des émotions, et ces émotions sont parfois très sincères mais à l’expression démesurée !) et trouver les solutions qu’il peut mettre en place seul lorsque cela arrive pour gérer ses émotions. J’essaye de garder en tête que s’énerver ne sert à rien, voire décuple la crise, afin de me motiver à gérer ça calmement même quand je suis exaspérée… ».

Ne perdez cependant pas de vue que chaque enfant est différent, que les solutions peuvent donc être variées d’un enfant à l’autre et, surtout, qu’un petit précoce n’est pas fatalement colérique ou violent lorsqu’il exprime ses émotions. L’hypersensibilité peut se manifester de bien des manières, y compris les plus anodines.

Pour aller plus loin si votre enfant est hypersensible, vous pouvez lire le livre de Saverio Tomasella, J’aide mon enfant hypersensible à s’épanouir qui, en 224 pages donne des conseils très pratiques pour comprendre et accompagner l’épanouissement de votre enfant, de la naissance à l’adolescence.

Lire l’article en entier sur Aleteia.org

Administrateur du site et papa de 4 enfants précoces nés entre 1997 et 2012.

PARTAGEZ CET ARTICLE

[social_warfare]

2 commentaires

  1. Anonyme sur 9 octobre 2018 à 14 h 31 min

    Difficile de trouver des solutions quand tout est amplifié chaque action de la journée est sujette à être discutée,ou refusée.dans l’opposition souvent je ne comprends pas et je cherche des astuces mais j’ai du mal à trouver de réels conseils…je trouve beaucoup de descriptif de leur attitude ou leur ressenti.
    Merci d’avance si vous pouvez m’apporter quelques réponses.
    Maman de

  2. Maman zebre sur 9 octobre 2018 à 14 h 34 min

    Difficile de trouver des solutions concrètes.je trouvé beaucoup de descriptifs mais peu de conseils…merci d’avance si vous pouvez m’apporter votre aide.
    Maman de 4 petits zèbres entre 21mois et 6 ans

Laissez un commentaire