Test d’identification des enfants précoces

Et si votre enfant était précoce ? Déjà 150.000 tests effectués, faites le vôtre !

Moins de 10 % des enfants précoces sont identifiés comme tels. Le défaut d'identification laisse sur le bord du chemin des dizaines de milliers d'enfants. Pour certains cela ne pose pas de problème particulier mais pour beaucoup, cette situation est dommageable et peut conduire à de graves difficultés.




Le test que nous vous proposons a été élaboré en fonction de notre expérience et en essayant d'améliorer les autres tests disponibles en ligne, pour favoriser la détection d'un plus grand nombre d'enfants précoces et permettre à chacun de bénéficier d'un accompagnement adapté tout au long de son développement.

A lire avant de répondre

Ce test ne remplace pas un test de QI qui demeure un passage obligé pour l'identification psychométrique d'un enfant précoce. Il comporte une trentaine de questions relatives à la petite enfance, au comportement, aux loisirs, aux apprentissages et aux relations sociales de votre enfant. Prenez votre temps pour répondre à chacune d'entre elles en toute franchise. Il est nécessaire que vous répondiez à chacune des questions posées. A cette condition, le test est jugé fiable dans 80 % des cas par les parents qui ont également fait passer un test de QI à leur enfant.

A l'issue du test, le résultat vous sera envoyé par courrier électronique. Il constitue une estimation qui pourra utilement être confirmée ou infirmée par un psychologue, seul à même de vous donner des conseils pertinents et personnalisés.

Commencez le test !

  • Votre enfant durant sa petite enfance

    Les 8 questions suivantes concernent votre enfant entre 0 et 3 ans, de sa naissance jusqu'à son entrée à l'école maternelle. Elles évaluent les signes d'une éventuelle précocité intellectuelle avant même qu'il n'ait eu à subir les conséquences, parfois néfastes et souvent révélatrices, de sa scolarisation.
  • La personnalité de votre enfant

    Les 10 prochaines questions s'attachent à déceler les signes d'une éventuelle précocité intellectuelle chez votre enfant à travers sa personnalité. Cela permet de relativiser le poids de la réussite dans les apprentissages comme instrument d'identification.
  • Votre enfant et ses loisirs

    Les 5 questions suivantes concernent les occupations préférées de vos enfants en-dehors de l'école, telles que le jeu, les activités sportives ou encore la musique.
  • Votre enfant et les apprentissages

    Les 5 questions suivantes s'attachent plus précisément à évaluer la manière dont votre enfant a mené et mène encore ses apprentissages de base, tels que la lecture ou le calcul.
  • Votre enfant et ses relations sociales

    Les dernières questions de ce test d'identification portent sur les relations de votre enfant avec les autres, qu'il s'agisse de ses camarades de classe et de loisirs, de ses frères et sœurs ou des adultes qu'il rencontre.
  • Ensemble, détectons plus d'enfants précoces

    Avant de valider vos réponses, aidez-nous à diffuser ce test auprès du public le plus large pour faciliter la détection d'un nombre grandissant d'enfants précoces.Utilisez les boutons ci-dessous pour le recommander sur les réseaux sociaux ou faites un lien vers cette page sur vos sites.

  • Le résultat du test vous sera envoyé par courrier électronique. Indiquez votre adresse ici.

75 réflexions au sujet de « Test d’identification des enfants précoces »

  1. Chez mon fils, c’était un langage très adulte dès ses deux ans, il retenait presque tout, voir tout. Il partageait la discussion des adultes et s’ennuyait avec les enfants de son âge, donc il faisait tout pour se faire remarquer et s’amuser, car en fait le répétitif lui pesait. Il a bientôt 15 ans et c’est toujours le cas. A trois ans, il savait son alphabet, savait compter jusqu’ à 100 et refusait d’apprendre ce qui ne l’intéressait pas, genre s’habiller tout seul. Bien sur il savait le faire,mais voyait cela comme une perte de temps inutile, mieux valait le garder pour jouer. Il était attentif a tout ce qui lui plaisait, une attention impressionnante, il remarquait des détails que personne ne voyait. Il voulait voir des films qui n’étaient pas de son âge et regardait tout de même des dessins animés comme les autres enfants. Pour être sur de la douance de votre enfant, passer des test auprès d’un professionnel, ce sont la plupart du temps des enfants qui n’ont pas la même façon de pensée mais qui parvienne à s’adapter au monde qui ne s’adapte pas à eux. Vous pensez que votre enfant est précoce? A trois ans ils ne veulent que de l’amour et de l’attention, faites lui faire des jeux de société, selon sa compréhension, de l’attention, des choses a apprendre, mais de façon amusante et de sa capacité, voilà ce que recherche n’importe quel enfant.

  2. Bonjour je suis maman de 3 enfants. Deux filles âgées de 10 et 9 ans, et d un petit garçon de presque 1 an.
    Nous rencontrons énormément de difficultés avc mon dernier qui depuis sa naissance dort très très peu. Nourrisson il ne dormait q par tranches de 10 minutes. Pleurait bcp. Bougeait énormément.
    A 3 mois il se tenait déjà bien debout en le maintenant, réalisant même qq pas.
    Il a tj constamment observé tt ce qui se trouvait autour de lui ( lumières, sons) avant même de nous regarder.
    La seule qui pouvait le calmer était d être à la fenêtre.
    A 5 mois il était ds le trotteur. Ne dormait tj pas.
    A 8 mois il faisait ses premiers pas et enfin ses premières nuits.
    A 11 mois, il court. Il observe énormément, interpelle les personnes autour de lui en criant puis en fixant le regard. A en être parfois déstabilisant
    Depuis qq jours il se remet à pleurer la nuit, à vouloir jouer durant des heures. Nous sommes tt simplement épuisés. Ne comprenons pas ce qui ne va pas.
    Depuis ses 4 mois chaque personne croisée au parc, à la garderie, ou en salle d attente chez le pédiatre s etonne de son âge tant il est en avance. C est un garçon très épanouie, sociable et épatant à l extérieur. A la maison il est un tt autre enfant.
    Nous avons consulté un pedopsy à ses 6 mois, révélant un enfant très éveillé, sensible, hypertonique, n ayant besoin que peu de sommeil, et au regard profond
    Je m inquiète pour la suite. Comment devons ns ns comporter avc lui. Ses soeurs l adorent ms en arrivent aussi à épuisement.
    C est très compliqué

    Merci de votre réponse
    Laetitia

  3. Bonjour, nous avons fait passer un test de précocité a notre fille il y a quelques mois qui donne 119 de résultats. Mais je n’avais pas fait les recherches nécessaires et ai agit dans la précipitation voyant ma fille en souffrance. Du coup le test a été réalisé avec une psychologue qui a rencontré ma fille seulement le jour du test. Ça nous a permis de quand meme pouvoir lui expliquer que c’était « normal » qu’elle soit en décalage avec les autres enfants et qu’elle ai du mal a trouver sa place. Seulement les choses se sont empirées. A tel point que suite a des problèmes de plus en plus compliqué s’apparentant à du harcèlement, nous avons décidé de la mettre dans une école privée en espérant un accompagnement et une vigilance envers notre fille. Elle est vraiment en souffrance. Du coup je m’interroge… Dois je refaire faire des tests avec un accompagnement différent? Ou les résultats au test sont forcément bons. Je ne cherche pas à ce que ma fille soit absolument précoce.je cherche a l’aider… Merci de votre réponse.

  4. Bonjour,
    Ma fille de 8 ans a sauté une classe, et fait partie des premiers de sa classe.
    J’aimerais la faire tester, mais les prix de ces tests sont exorbitants: environ 400€.
    Etant donné que mon fils de 5 ans semble avoir les mêmes disponibilités, la somme devient considérable: c’est la moitié de mon salaire. Je n’en ai absolument pas les moyens.
    Et je suis démuni, lorsque j’entends les catastrophes que produisent la non-détection de leur personnalité.
    Que puis-je faire?
    Y a-t-il des tests en hôpitaux?
    Y a-t-il moyen d’être remboursé par la Sécurité Sociale?
    Les académies sont-elles tenues d’aider les familles qui rencontrent des difficultés?
    Gauthier

  5. Bonjour,
    Avez vous l adresse pour évaluer mon fils qui a 18 ans. J ai tjrs pensé qu il y avair qq chose et là le hasard m a fait rencontrer une personne qui fait partie d une association d enfants precoces et qui m a dit , en discutant avec lui de nos enfants , que mon fils devait etre précoce. .
    Pour résumer, j ai du faire appel à la juge, educ puis n en pouvant plus un foyer car son comportement était inadmissible, surtout avec moi sa mère . Le père n etait pas présent et atteint de surdité. Je pense que mon fils en a bcp souffert. De plus, suite à ma séparation ça a été de pire en pire. Aujourd hui, il a son bac avec mention tres bien et intègre sciences po. Je respire enfin.. c est un enfant, hypersensible et très vif mais qui a fait les pires choses et aurait pu basculer envore plus mal . J ai du employer les grands moyens et accepter de le placer. Ces trois années en foyer on été tellement bénéfiques. C est un enfant qui revient de loin… et je suis tellement fière aujourd hui… je pense que le faire tester me donnerait des réponses et à lui surtout. Il a vu bcp de psy mais ils disaient qu on ne teste plus et que ça ne sert a rien. La personne m a dit que ce serait bien qu on le fasse à deux. Qu en pensez vous. Je vous remercie.
    Une maman enfin heureuse. . .

    .

    .

  6. Bonjour,

    Sauf à passer par l’école et le psychologue scolaire, il n’y a pas de prise en charge financière des tests effectués en dehors de l’école.
    Les établissements scolaires sont soumis au respect des textes de référence en matière de précocité intellectuelle lorsqu’elle est avérée et oui vous pouvez saisir le référent académique pour vous soutenir en cas de besoin.

  7. Bonjour ma soeur de 3ans semble précoce d’autant plus que je le suis également. Je m’égare, je suis tombé sur votre site par hasard et je trouve votre questionnaire assez perspicace mais il est difficile de juger si un enfant est précoce ou non car l’élément clé se trouve dans l’esprit de l’enfant.

    En effet précoce ne signifie pas plus intelligent mais pensant différemment et cela n’importe quel psychologue qualifié dans le sujet vous le dira. La plupart du temps le plus visible pour l’enfant est une pensée en arborescence. Il va penser a une chose qui va le faire dériver sur une autre et cela pendant parfois très longtemps.

    Prenons un exemple: Vous demandez a votre enfant de ranger son camion rouge reçu a noël, il va voir le camion et repenser a noël, qui va lui rappeler le Père Noël et il se posera des questions sur le Père Noël. Ainsi 10minutes plus tard vous vous facherez car il n’a toujours pas rangé son camion rouge.
    Il y a également une observation à avoir environ avant 2-3ans, quand l’enfant comprend la parole. Imaginez que vous ne retrouvez pas vos clés de votre maison, un enfant normal vous verra vous énerver sans trop savoir pourquoi tandis qu’un enfant précoce comprendra la situation et ce risque de l’angoisser.

    Cela m’amène au dernier point que je souhaite vous partagez à cause justement de cette angoisse. Le problème le plus fréquent avec les enfants précoces est une « explosion » a cause de cette angoisse pouvant causer une dépression ou des sentiments négatifs qui peuvent le pousser à des actes dangereux le plus souvent pour lui.

    Les enfants précoces sont hypersensibles, leurs émotions sont ressenties de façon exponentiel. Les sentiments tristes sont souvent gardés en particulier vers l’adolescence par fierté. Ce qui causera des explosions d’émotions parfois effrayantes pour les parents qui se sentent impuissants mais souvent cela passe avec du temps mais il est important que l’enfant exprime ses émotions au moment, soit plus spontané s’il ne l’est pas habituellement
    C’est comme une vieille dame pleurant des semaines la mort de son chat, il n’y a pas de quoi pleurer tant en soit mais cette peine va faire évacuer en même temps toute celle qu’elle a gardé. C’est pourquoi il ne faut pas absolument chercher la cause du chagrin puisque c’est une addition de choses. Mais dans tout les cas si l’idée de suicide lui vient à l’esprit cela peut être normal a l’adolescence mais cela ne doit pas persister ou revenir à l’esprit car la raison gagnera mais pas plusieurs fois ou a long terme.

    En conclusion, l’enfant précoce est plutôt en avance intellectuellement et en maturité. Il a souvent du mal a se concentrer et à tendance à se disperser dans ses pensées et est très émotif

    J’espère que ce petit dossier pourra vous aider à paufiner votre site et à mieux savoir réagir avec les enfants précoces. J’ai réuni mon expérience personnelle, quelques conseils de mon médecin et surtout les explications de la psychologue.

    Je précise également que les tests de QI se font de 6-7ans (pas sûr) à 15ans pour le premier mais l’estimation de maturité s’arrête à 16ans d’âge mental ce qui est donc moi pertinent pour un enfant à partir de 14ans.
    Le suivant se fait a 16ans, je ne l’ai pas fait ou vu je n’en sais donc pas beaucoup.

  8. Bonjour,

    Ce teste semble très intéressant à faire mais il ne parait pas avoir été pensé pour tester la précocité des enfants de moins de 4 ans, ce qui est étonnant car vous prônez comme objectif de détecter cette précocité le plus tôt possible.
    Je vous parle de cela suite à la lecture de la question suivante :
    « Votre enfant a appris à lire :*
    – Seul avant 4 ans
    – Seul avant 5 ans
    – Avant 5 ans mais avec votre aide
    – A 6 ans, à l’école »

    Le nôtre ayant 3 ans et 2 mois et ne sachant pas encore lire (même s’il reconnait certains mots), je ne peux donc pas répondre à cette question… et je ne peux donc pas réaliser le test. Après si vous me dites qu’en ne sachant pas lire à 3 ans et 2 mois, il ne peut pas être précoce, alors vous répondez à nos interrogations. Sinon, il serait peut-être opportun de rajouter la réponse « Ne sais pas encore lire » et donc la question « Quel âge à votre enfant ? »

    Il aurait, également, été intéressant qu’il y ait à chaque question d’autres choix de réponses que « Oui » ou « Non » comme par exemple « Je ne sais pas » ou « Je n’ai pas été attentif à cela » ou même « Ne le fais pas encore ». Cela permettrait peut-être réaliser de ce test avec une réelle honnêteté et objectivité.

    Bien à vous,

    David

  9. Bonjour ma fille a était diagnostiquée enfant précoce avec un qi de 143, elle a déjà sauter une classe , s’ennuie toujours en classe. Elle a toujours préférée les enfants plus âgés.

  10. Petit fils de 5 ans qui remarque les moindres détails, très timide à l’école, il préfère jouer seul…. il s’intéresse beaucoup aux chiffres et aux lettres mais ne retient que ce qui l’intéresse vraiment… Très susceptible et craintif malgré tout.

  11. Bonsoir,
    Je m’interroge beaucoup sur la précocité de ma fille de 4 ans, et plus je lis des choses, plus je me reconnait dans les écrits et plus je revis la souffrance que j’ai eu lors de ma scolarité.
    Dyslexique, ma maîtresse de ce1 pensait que j’avais un faible QI. Mes parents m’ont fait faire un test qui a révélé un QI de 139, mais rien n’a été fait ensuite. Toute ma scolarité j’ai été la cancre de la classe, celle qui a des capacité mais qui se gâche. J’ai décroché du système scolaire à 18 ans, en 1ere (j’ai redoublé 2 fois). Même adulte, la seule idée d’être assise devant une table, en formation, me tétanise.
    Tout ça pour dire que je refuse que ma fille ai une souffrance pareille. Je veux avoir les clés en main pour la comprendre, l’accompagner et qu’elle ai toutes les chances d’avoir une vie épanouie.

  12. Mon fis de 7 ans rassemble beaucoup de critères d’enfant surdoué: difficultés de sommeil bébé, retard dans les acquisitions (marche et vélo) . Il peut verbaliser aujourd’hui que jouer primait sur ce que pouvaient faire les autres enfants … Il s’est décidé à faire du vélo pour ne pas être moqué et a réussi du premier coup…
    A l’école, il comprend tout et tout de suite, a voulu lire mordicus à 3 ans , mais j’ai refusé car j’avais peur qu’il soit en difficulté avec ma méthode et celle qu’il verrait à l’école et qu’il s’y ennuie s’il savait déjà lire. Il s’ennuie en classe , alors il parle, dessine, et se moque des autres qui n’ont pas compris du premier coup et ne comprend pas leurs difficultés.
    Il compte très vite et sait très bien lire . A 3 ans et demi, il connaissait et récitait les poésies de sa sœur, rien qu’à l’entendre la lire. A 4 ans, il nous posait des questions quasi philosophiques assez désarçonnantes, nécessitant un délai de réflexion avant de pouvoir lui répondre…(la mort, le système solaire, le bigbang…).
    Par contre, il ne reste pas « accroché » à un même sujet pendant des mois à l’approfondir. Tout l’intéresse.
    Mais ce qui m’inquiète , c’est son comportement imprévisible. Il est très sensible à ce qu’il perçoit comme de l’injustice, et parfois je sens qu’il pourrait passer à l’acte sur lui.
    Si petit , ça me fait vraiment peur et à l’adolescence, comment réagira t’il?
    Je me reconnais dans mon enfance avec des similitudes: s’intéresser à tout et passer pour l’intello de service ou fait de demander d’autres infos aux profs, n’être intéressante pour les copains et copines que pour les résolutions de problèmes ou devoirs à leur dicter, et une certaine solitude.
    Passer pour une extraterrestre car sortir en boîte ne m’intéressait absolument pas, alors que j’adorais la musique, mais le volume sonore,, voir les autres boire, se faire draguer m’agressait, car je percevais de façon exacerbée les dangers qui pouvaient en découler.
    Et c’est toujours le cas…Mais j’accepte ma différence, et je fais partager mes centres d’intérêt à mes enfants pour développer leurs connaissances et leur esprit critique, et leur culture générale.

  13. Bonjour,
    Mon fils a appris à lire à 5 ans1/2 . Sa maîtresse l’a préparé en grande section parce qu’il perturbait la classe.
    Pour son CP nous avons déménagé et sa nouvelle école n’a pas prêté attention à son avancé, après le CE1 j’ai constaté une régression et de la fainéantise. Depuis, il se contente de la moyenne et surtout il ne veut pas être comme les autres, parce qu’il ne pense pas comme eux.
    En 5è mon fils se fichait des notes parce que, comme il l’a dit à ses copains « C’est pas grave, nos parents ne vont pas nous battre, ils nous aiment ».
    Vous parlez de collection, Pol c’est toutes les collections sauf ce qui est lié à la nature. Billes pour la beauté, boules à neige, cartouches, santons…
    C’est un garçon qui parle, qui s’exprime. Je dis souvent que c’est un négociateur féru d’histoire.

  14. Bonjour, j’aimerai faire l’école à la maison à mon enfant et je cherche des site proposant des cours en fonction des capacités de l’élève. A l’heure actuelle ma fille n’a pas été testée mais il me semble qu’elle est en dessous de ses capacités d’apprentissage en école primaire, d’où mon souhait d’enseignement à domicile.

    Que pouvez-vous me consiller

    Nous sommes près de Toulon (83 )

  15. Bonjour,
    Je dois dire que je ne sais plus vraiment vers qui me tourner. Ma fille vient d’avoir 7ans,depuis quelle a 2ans 1/2 nous avons pris conscience d’une avance certaine avec un refus d’aller à la crèche ne se considérant plus comme un bébé déjà elle ne faisait plus de sieste et perturbé le groupe .Nous l’avons scolarisé et tout de suite la maîtresse nous a pointé son avance. Au niveau scolaire tout allé bien sauf que les enfants plus grands (classe unique) ne supportaient pas de la voir faire du travail qui n’était pas de son âge alors elle se faisait battre marque de strangulation, griffures à la fourchette… Sur les conseil d’un psychologue nous l’avons changé d’école elle s’est retrouvée ds une classe d’enfant de même âge où elle refusait de travailler. Nous lui avons donc fait passer un test sur les conseils du psy résultat l’idéal un saut de classe mais pas non les instit ont dit pas suffisamment mature sauf que la lecture était acquise en janvier et que la maîtresse de GS avec notre accord lui a fait du travail de CP. Résultat 1semaine de CPet un saut en CE1 ou tout se passe bien. Elle rencontre des problème ds les activitées en dehors avec crise d’angoisse maux de ventre nous avons stopés la musique car nous vivions c’était pus possible. Nous n’avons plus de psychologue car la seule potable a changé de secteur. Le CMPP n’a plus voulu la suivre car elle ne rentre pas ds leur prise en charge. Nous avons consulté un psy privé et franchement nous avons stopés car maintenant c’est pire Dernier recours notre médecin nous dit de consulter un pédopsy. Bref nous sommes perdus. A noter que les angoisses font suite quand elle se sent en écheque où ds une situation où il peut y avoir du danger vent, orages…. Merci de votre aide

  16. Bonjour,

    Les choses se passent bien à l’école, c’est déjà très positif.
    Je ne sais pas s’il est vraiment utile de faire un suivi « médical ou psychologique » de votre fille car cela les maintient dans un état négatif de la précocité.
    Il y aurait peut être lieu de vous replonger dans le bilan établi pour votre fille et d’en tirer les grandes lignes importantes : bonnes capacités sans doute, à mettre en avant, peur de l’échec : à expliquer : la précocité ne veut pas dite être infaillible sur tout, elle apprend comme tout le monde et peut se tromper, il y a lieu de d&dramatiser l’échec, la différence avec d’autres étant qu’elle peut apprendre plus vite ou autrement. Il est nécessaire pour elle de bien comprendre son fonctionnement et de comprendre aussi qu’elle a droit à l’erreur et à l’imperfection, comme tout le monde.
    Sinon pour l’extrascolaire c’est comme pour le scolaire, il faut que les activités proposées correspondent à son mode de fonctionnement, à son ruthme, sa personnalité, et parfois la personnalité de l’intervenant extérieur fait beaucoup dans le fait d’apprécier ou non une activité.
    Je vous recommande aussi ce livre sur la gestion des émotions qui peut vous aider : http://www.enfantsprecoces.info/?s=le+grand+livre+des+%C3%A9motions
    ou encore celui-ci sur l’hypersensiblité : http://www.enfantsprecoces.info/les-enfants-hypersensibles/
    Votre fille a peut simplement besoin de se sentir rassurée, écoutée mais pas malade au sens où elle doit forcément être accompagnée par un médecin.

  17. Bonjour,

    est ce qu’un enfant qui est en avance est forcément un enfant précoce? on a fait votre test pour notre fille de 3 ans et demi et le résultat est élevé. Mais est ce que le fait qu’elle sache faire des choses que les autres enfants de son âge ne savent pas faire veut forcement dire précocité? c’est la dernière de la fratrie alors elle est un peu stimulé par tous (fratrie de 5 enfants). A l’école elle est sage et douée mais ne veut jamais y aller. Est ce qu’un enfant qui n’est pas précoce peut sauter une classe seulement parce qu’il est plus en avance que les autres? (elle est en petite section et la maitresse n’en tient absolument pas compte du fait qu’elle ne veuille pas aller à l’école, ni faire la sieste ni qu’elle sache lire). Le pire c’est qu’en moyenne section elle aura la même maitresse… du coup la maitresse de grande section (qui est super) nous conseille de la faire tester. Je vois qu’elle est en avance mais je ne la vois pas précoce. Merci

  18. Bonjour,

    Le simple bon sens voudrait qu’un enfant se trouve à se place, en fonction de ses capacités, afin de trouver du plaisir à se rendre à l’école. La maternelle est une étape assez difficile, surtout si votre fille est très en avance, ou éveillée…peu importe, car il y a d’énormes différences au niveau de l’évolution des enfants de cet âge. Le saut de classe n’est pas réservé ni facilité d’ailleurs pour les enfants précoces, ce sont souvent des enfants très scolaires qui montrent bien leurs capacités qui sautent une classe. Dans le cas de votre fille c’est le décalage, plus ou moins permanent, qui doit vous inciter à trouver la meilleure solution pour elle. Vous évoquez la fratrie, c’est juste, le fait d’avoir des aînés favorise l’éveil des plus jeunes, mais cela ne veut pas dire qu’un enfant de 3 ans avec des aînés peut apprendre à lire par exemple, la lecture précoce est un des éléments du décalage.
    Je vous conseille de suivre les préconisations de la maîtresse de grande section ne serait-ce que pour comprendre votre fille.

  19. bonjour, on s’interroge pour notre fils qui aura 3 ans fin avril. comme il ne sait pas lire, même s’il reconnaît déjà certaines lettres. on a pu faire votre test. Il est rentré à l’école en septembre en toute petite section et la maitresse lr trouve toujours en demande de faire des choses, il ne se pose pas, par contre il retient tout ce qu’on lui dit, les chansons et me raconte en détails tout ce qui se passe à l’école même ce que font les autres.
    Après, il a des copains et aime s’occuper et aider les plus petits

    Il est très sensible au bruit, même quand on parle avec son père il peut pleurer.

  20. Bonjour,

    Vous pourriez essayer d’en savoir un peu plus en voyant avec la maîtresse pour qu’elle sollicite le psychologue scolaire dans un premier temps afin de savoir comment répondre aux demandes de votre fils.

  21. bonjour,
    j’aurais besoin de votre avis.
    Mes 2 enfants (15 et 13 ans) sont précoces (141 et 149) mais pas surdoués dans un domaine de prédilection.
    Aujourd’hui nous rencontrons des problèmes avec notre cadet. Il ressent des émotions très fortes depuis toujours. Apres beaucoup de discussions il arrive a mieux les gérer, mais il en souffre encore. Aujourd’hui en début d’adolescence, il remet en cause le système politique d’éducation . Je n’ai plus de mots pour le conseiller et le réconforter et j’ai peur qu’il puisse déprimer un jour prochain.
    A votre avis une aide psychologique pourrait elle lui venir en aide ? sachant qu’il ne souhaite pas consulter.

    et concernant mon ainé, il n’a pas de problème particulier, il sait s’adapter aux « autres » et à l’école.
    En 3e cette année, il ne veut plus travailler à l’école, mais il ne sais pas pourquoi (c’est ce qu’il nous dit malgré toutes les « idées » envisagées).
    Je lui ai dit que j’étais pareil que lui sauf que moi je ne connaissais pas mes capacités et que j’ai redoublé 2 fois. Je ne voudrais pas qu’il vive la meme chose que moi parce que j’en ai souffert.
    Avez vous connu la meme chose ? et comment votre enfant a retrouvé gout au travail ?

    Merci pour vos conseils

  22. Bonjour Laetita,

    Je peux facilement me mettre à la place de votre fils car je vis à peu près la même chose avec mes garçons en 3è et terminale. Ils ne dépriment pas mais ne parviennent pas à trouver beaucoup de motivation dans le système éducatif tel qu’il est pratiqué et ont besoin de s’échapper avec autre chose. Il faut dire qu’ils passent beaucoup de temps à répéter les mêmes choses, que le programme n’est pas franchement alléchant ni très gai ! Je leur dis que c’est une étape obligatoire pour passer au mieux leurs examens et que c’est à eux d’en tirer le meilleur, mais à cet âge ce n’est quand même pas évident. L’avantage qu’ils ont est qu’ils sont scolarisés à domicile et peuvent essayer de gérer tout ça à leur façon, mais il y a quand même des contraintes à respecter. Dans le cas des vôtres c’est pareil, même s’ils ne manifestent pas d’aptitudes particulières dans un domaine, ils ont des chiffres qui indiquent un très fort décalage et ont besoin de trouver du sens à ce qu’ils font, éventuellement de bien comprendre les méthodes et surtout le but des leçons et devoirs, et bénéficier d’une adaptation liée à leur mode de fonctionnement pour ne pas trop se décourager (éviter les répétitions, approfondissement…). C’est plutôt vers ça qu’il faut tendre à mon avis pour qu’ils se sentent investis quand même dans leur éducation scolaire, plutôt qu’une aide psychologique. Et pouvoir ensuite s’investir dans un projet à long terme s’ils ont déjà une idée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.