Test d’identification des enfants précoces

Et si votre enfant était surdoué ? Faites le test maintenant !

Savez-vous qu'en France, plus de 350.000 enfants de moins de 20 ans sont concernés. Statistiquement, le surdouement touche 2,3 % de la population. Malheureusement, moins de 10 % des enfants précoces sont reconnus comme tels, ce qui laisse des centaines de milliers d'enfants sur le bord du chemin. Pour certains, cela ne pose pas de problème particulier, mais pour beaucoup, cette situation est dommageable et peut conduire à de graves difficultés.

32 QUESTIONS

Notre test porte sur la petite enfance, la personnalité, les loisirs, les apprentissages et les relations sociales de votre enfant. Prenez votre temps pour répondre à chacune des questions en toute franchise.

FIABLE A 80 %

Le résultat du test que nous vous proposons est jugé fiable par 80 % des parents ayant fait passer à leur enfant un test de QI chez un psychologue.

Commencez le test

  • Votre enfant durant sa petite enfance

    8 questions

    Les questions suivantes concernent la vie de votre enfant entre 0 et 3 ans, de sa naissance jusqu'à son entrée à l'école maternelle.
    Elles évaluent les signes d'une éventuelle précocité intellectuelle avant que votre enfant n'ait eu à subir les conséquences, parfois néfastes et souvent révélatrices, de sa scolarisation.



  • La personnalité de votre enfant

    10 questions

    Les prochaines questions s'attachent à déceler les signes d'une éventuelle précocité intellectuelle chez votre enfant à travers sa personnalité.
    Elles permettent de relativiser le poids des réponses liées à la seule réussite dans les apprentissages comme instrument d'identification.



  • Votre enfant et ses loisirs

    5 questions

    Les 5 questions suivantes concernent les occupations préférées de votre enfant hors de l'école, telles que le jeu, les activités sportives ou encore la musique.
    Tout comme les questions relatives à la personnalité de votre enfant, ces items font appel à une perception plus subjective que les stricts critères liés à la réussite scolaire ou aux apprentissages.



  • Votre enfant et ses apprentissages

    5 questions

    Les questions suivantes s'attachent plus précisément à évaluer la manière dont votre enfant a mené et mène encore ses apprentissages de base, tels que la lecture ou le calcul.
    Il est important de ne pas surestimer le poids de ces critères, sans pour autant les négliger totalement.



  • Votre enfant et ses relations avec les autres

    4 questions

    Ces dernières questions portent sur les relations de votre enfant avec les autres, qu'il s'agisse de ses camarades de classe et de loisirs, de ses frères et sœurs ou des adultes qu'il rencontre.
    Elles touchent également à la personnalité de votre enfant mais plus spécifiquement dans le cadre de sa vie sociale.



  • Aides-nous à, détecter plus d'enfants précoces !

    Avant de valider vos réponses, partagez ce test sur vos réseaux sociaux préférés pour faciliter la détection d'un nombre croissant d'enfants précoces.

  • Indiquez votre adresse mail pour recevoir votre résultat.

  • Chaque semaine, comme 50.000 abonnés, recevez gratuitement des informations sur l'éducation, l'actualité autour des enfants précoces, les événements qui se déroulent près de chez vous et la vie de la communauté EPI.

  • Lien de désabonnement rapide sur chaque lettre
    Pas de spam
    Pas de revente de vos adresses

    Voir un exemple


Attention, ce test ne remplace pas un test de QI qui demeure un passage obligé pour l’identification psychométrique d’un enfant précoce. A l’issue du test, le résultat vous sera envoyé par courrier électronique. Il constitue une estimation qui pourra utilement être confirmée ou infirmée par un psychologue, seul à même de vous donner des conseils pertinents et personnalisés.

Ce test a été élaboré en fonction de notre expérience et en essayant d'améliorer les autres tests disponibles en ligne, pour favoriser la détection d'un plus grand nombre d'enfants précoces et permettre à chacun de bénéficier ainsi d'un accompagnement adapté tout au long de son développement.




88 Comments

  1. Quartana sur 3 février 2015 à 13 h 38 min

    Bonjour,

    je n’ai pas réussi à répondre à toutes les questions de manière juste car ce n’était aucune des réponses ! Je suis aussi intéressée par des adresses de thérapeuthes autour de Marseille/Aix en Provence pour faire tester ma fille. Merci pour votre site !



  2. Françoise sur 5 février 2015 à 16 h 34 min

    Bonjour,

    A Marseille, vous trouverez le centre Cogitoz dirigé par Mme Siaud Facchin, psychologue spécialisée pour eip.
    Cordialement.



  3. AENA sur 6 février 2015 à 14 h 05 min

    Bonjour,
    Pouvez_vous me communiquer des adresses de thérapeuthes dans le département de l’Oise 60, dans la région de Beauvais svp?



  4. virginie sur 6 février 2015 à 14 h 11 min

    Bonjour auriez vous des adresses à me donner pour passer des tests sur la métropole Lilloise. Merci d’avance



  5. Françoise sur 6 février 2015 à 14 h 57 min

    Question réccurente sur les adresses de thérapeuthes :

    Bonjour à tous,

    Nous ne disposons pas de fichier d’adresses de thérapeutes. De manière générale, il vaut mieux demander soit à
    – votre médecin traitant
    – coordonnées du psychologue scolaire de votre secteur
    – contacter les associations (afep, anpeip) de votre secteur : afep + n° département ou anpeip + n° département

    Cordialement à tous.
    Françoise.



  6. Linda sur 6 février 2015 à 17 h 28 min

    Bonjour,
    je ne pouvais pas répondre à toutes les questions puisque ma fille n’a que deux ans. Toutefois je me pose beaucoup de questions. Maman de 7 enfants, je trouve qu’elle a un développement atypique. Sur stimulation des frères et soeurs? Mimétisme? Où trouver des réponses?



  7. Olivier sur 6 février 2015 à 17 h 34 min

    Bonjour Linda. J’ai prévu de mettre en place une variante du test pour les petits enfants prochainement ainsi que de rédiger un article complet sur les bébés et la précocité intellectuelle. En attendant, si vous voulez discuter de ce sujet en donnant un peu plus d’informations sur votre fille, vous pouvez toujours utiliser le forum du site : http://www.enfantsprecoces.info/forum-enfants-precoces-info/ .



  8. Hassiba sur 11 février 2015 à 23 h 55 min

    Bonjour, Je suis la maman d’un garçon ancien prématuré né à 25 semaines. Aujourd’hui il a 11 ans, il se porte bien, déborde d’énergie, s’intéresse à des sujets plus grans que lui. Il a une grande imagination, diagnostique précoce. Il présente un déficits attentionel important!! Il bouge beaucoup en classe et n’arrive pas a accomplir une tàche correctement jusqu’à la fin. On a eesayé la Ritaline, ses effets secondaires étaient affreux : manque d’appétit, insomnie. On a toute de suite arrête vu son faible poids. J’ai commencé à voir des Oméomathes sans succès, le dernier, son remède à fait effet contraire sur mon enfant : grande agitation, angoisse, grimaces, beaucoup de bruits, de sons…Au jour d’aujourd’hui je suis désespérée, démunie, il n’y a pas un jour où je vais rechercher mon enfant à l’école sans qu’il y est une remarque, un mot…c’est un enfant très attachant, bon cœur qui donne, partage, aide, écoute…mais comme il le dit l’école est un petit ( restreint) milieu pour lui. Que faire? Est ce quelqu’un peut m’aider?



  9. minko sur 16 février 2015 à 19 h 39 min

    Intéressant



  10. Brunet renaud sur 22 février 2015 à 21 h 40 min

    Pourquoi ne pas se rapprocher des associations reconnues depuis plusieurs années pour avoir les bonnes adresses. Les permanences de l ANPEIP peuvent par exemple vous orienter vers des professionnels avertis en fonction du profil de votre enfant. A noter que ces pros n’adhèrent pas a l’association. Les professionnels recommandés sont issus des retours familles. Une remise à jour est régulièrement faite.



  11. Demarthe Pauline sur 5 mars 2015 à 11 h 56 min

    Bonjour, En répondant aux questions souvent par l’affirmative, je constate que mon enfant est sans doute précoce. A vrai dire je m’en doutais car ma fille a toujours été « en avance », et qu’elle a une répartie et un sens moral qui m’étonne pour un enfant de son âge. D’un côté je suis fière d’avoir une petite fille intelligente et intéressée par le monde qui l’entoure mais d’un autre côté, je vois cela comme un problème car l’éducation n’est pas conçu pour des enfants comme elle. J’ai déjà pensé à lui faire passer des tests mais je ne veut pas lui coller une étiquette ou qu’elle soit cataloguée comme enfant précoce et qu’elle se sente différente mais je crois que si je ne le fais pas, on risque de ne pas répondre à sa curiosité et j’ai peur qu’elle régresse.
    Que faire ? Faut-il aller consulter un professionnel afin qu’il identifie ses prédispositions et nous donne des pistes pour répondre à ses besoins?

    En tout cas, merci pour ce site qui nous permet d’échanger avec d’autres parents et de trouver un tas d’info.



  12. Françoise sur 9 mars 2015 à 16 h 07 min

    Bonjour,

    Merci d’abord pour vos encouragements.
    Personnellement je pense qu’il vaut mieux connaître l’état psychologique de votre fille si vous la sentez différente, afin de pouvoir l’accompagner au mieux.
    Ce n’est pas le résultat chiffré qui compte et qui seul ne vous aiderait pas beaucoup, mais le contenu détaillé du bilan psychologique qui vous donnera des informations sur le fonctionnement et les besoins de votre fille. Il ne s’agit pas non plus de lui coller une étiquette, rien ne vous oblige à mentionner sa précocité sauf en cas de nécessité, pour son bien, mais de vous permettre de bien la comprendre et de vous éclairer sur certains points qui autrement pourraient sembler dérangeants.

    Après c’est aussi une question de besoin, certains parents en ont besoin (pour un premier enfant par exemple), d’autres parviennent à s’adapter sans test (souvent pour les autres enfants de la frarie car le sujet est déjà connu), tout dépend…
    si vous ressentez donc le besoin du bilan, le mieux est de contacter un psychologue spécialisé (via les associations, afep, anpeip, ou bouche à oreille), de le contacter par tél pour connaître les détails du bilan (prix, durée, compte-rendu…)et voir si cela vous convient, et choisir le meilleur moment pour vous et votre fille.



  13. Sonia sur 27 mars 2015 à 21 h 39 min

    Merci pour ce site. Ma fille est diagnostique précoce avec un résultat faussé dû à une tendance à se dévaloriser et une peur de l’échec elle va être suivie par des pro qui en plus ont su nous rassurer sur nos qualités de parents car des fois le quotidien est très difficile et on en vient à se demander ce qu on n’a pas su faire au bon moment



  14. Anne sur 30 mars 2015 à 3 h 49 min

    « Votre enfant fait preuve de beaucoup d’empathie envers les êtres humains comme envers les animaux. Par exemple, il peut réagir émotionnellement, parfois jusqu’aux pleurs, lorsque vous grondez son frère ou sa sœur sans vous adresser à lui. » Cette description me correspond à moi, qui pleure avec les autres, souffre avec eux, ressent ce que ressentent les animaux comme s’il y avait une étrange télépathie qui me reliait à eux; puisque j’arrive à apaiser les animaux comme les chiens avec ma présence…Étrangement, même des chiens enragés ne m’ont pas mordu; enfant j’ai marché accidentellement sur une vipère (dans un jardin ouvert sur une colline); mais elle ne m’a pas mordu. C’est peut être la chance, mais j’ai lu dernièrement que les animaux ressentent ce que nous sommes, et de nature je respecte toute vie sur terre et je considère que toutes les créatures ont leur place et leur droit dans cet univers. Je respecte tout le monde vivant. J’inculque cela à mon enfant, et je ne gronde pas les animaux, bien au contraire. Dès que je peux je les aide. J’en ai déjà sauvé plusieurs.
    Je crois que c’est une façon d’être. Dernièrement j’ai croisé une mami avec un petit enfant qui ne cessait de pleurer. Je me suis arrêtée et discuté avec elle alors l’enfant a arrêté de pleurer. Et bien que je venais de les rencontrer, l’enfant m’a tendu ses bras. La pauvre mami en difficulté me racontant que la maman de l’enfant était en déplacement dans un pays voisin pour un décès dans sa famille et que l’enfant ne cessait de pleurer refusant de manger, aussi elle m’a autorisé à le prendre dans ses bras. J’ai passé toute l’après-midi avec eux, et l’enfant a retrouvé son sourire et je lui ai aussi donné à manger. Ils m’ont même accompagné pour récupérer mon enfant à l’école en fin d’après-midi. Le pauvre petit ne voulait pas que je parte…Enfin, je l’ai revu dernièrement par hasard avec son papa et ses deux frères, dans un Mc Do, le petit ne m’avait pas oublié et le papa m’a énormément remercié. Je leur ai laissé mon n° de téléphone. C’est la vie, c’est tout simplement cette grande famille qu’est l’humanité.



  15. Anne sur 30 mars 2015 à 3 h 55 min

    rectificatif : la mami m’a autorisé à prendre l’enfant dans « mes » bras. Le pauvre petit m’avait serré dans ses bras et je croyais qu’il allait s’endormir sur mon épaule.
    J’ai ressenti à quel point sa maman lui manquait.



  16. Caroline sur 31 mars 2015 à 9 h 45 min

    Bonjour,
    avec mon conjoint nous commençons a nous intéressés a la précocité pour notre 1ere fille, en effet tout les gens qui nous entourent et qui l’entourent nous en parle… seulement vu que c’est notre première, effectivement elle semble ou je peux l’affirmer, elle EST en avance dans pas mal de domaine du haut de ses 3 ans et demi. Mais nous n’avons aucun comparatif, pour nous cela nous parait normal dans notre vie de tous les jours, c’est plus lorsqu’on la compare a des enfants d’amis ou a l’école que l’on se dit qu’effectivement il y a quelque chose!
    Ma fille est né en novembre 2011 et a donc commencé l’école en septembre 2014 (petite section), en étant quasi la plus petite de sa classe, elle a encore ce comportement de bébé a certain moment car c’est toujours un bébé en soit mais tout va bien a l’école, ses cahiers sont parfaits, elle a compris les consignes, joue a la petite maitresse a la maison, tout va bien hormis le fait que d’elle même elle dit s’y ennuyer et ne faire que du dessin….Ces phrases reviennent souvent sans qu’elle ne nous ait entendu les dire a la base car cela ne nous avait même pas effleuré l’esprit……
    Autre exemple, elle qui faisait depuis juillet , donc a 2 ans et demi des bonhommes correctement dessiné avec une tête, yeux , nez, corps, bras , mains, pieds…. s’est remis a faire des bonhommes têtards les mois passant à l’école…. c’est régressif mais la pédiatre m’a dit que c’était pour faire comme les autres…..
    Elle chante tout le temps, a parlé très tôt de façon intelligible et en faisant des phrases, au niveau moteur elle est assez évoluée également: a quelques moi elle voulait toujours être assise ou debout pour « regarder  » autour, elle se mettait toute seule debout dans son parc a 6 mois en tirant sur les barreaux, marche a 11 mois et quand je dis marche c’est plutôt courir! elle a toujours été prudente mais rapide.
    Hyperémotivité, mémoire de dingue (chiffres, lettres, écriture,dessins structurés, et réalistes, nombre de chanson connue incalculable, répartie ……autant de chose qui la qualifie. Elle fait partie de l’école de cirque pour lui permettre d’évoluer encore plus dans sa motricité…..
    Bref cela allait a peut près jusqu’à ce que je tombe a nouveau enceinte en mai, elle le savait avant nous car c’est elle qui nous a dit que j’avais un bébé dans le bidou, et elle a commencé a changer de comportement a ce moment la…..donc c’est effectivement lié mais….
    historiquement ma fille est très fusionnelles avec moi sans que ce ne soit un désir conscient de ma part, elle a « rejeté » son père pendant près de 3 ans alors qu’il s’en occupe souvent et très bien mais a partir du moment ou j’étais la, elle ne voyais que par moi, c’est a maman qu’elle donne la main, maman qui donne ceci, qui la couche….. nous avons pour essayer de remédier a cela, après avoir essayé beaucoup de choses, des séances de biokinergie, ou la thérapeute a réussi a mettre des mots sur ce que je n’arrivais pas a exprimer : « votre fille vous vampirise », les mots étaient tellement vrais…. sauf que jusque la, la situation me rendait malheureuse de voir mon conjoint malheureux, plus je poussais notre fille vers lui par divers moyens, plus c’était l’effet inverse, et la petite en jouait car elle est bien consciente de ce qu’elle fait, a tous les niveaux et depuis longtemps…..Depuis ces séances il y carrément du mieux avec son père, ça fait plaisir a voir!
    Bref deuxième bébé, né en janvier, elle est adorable avec lui, très empathique, s’en occupe beaucoup, on la responsabilise pas mal par rapport a cela mais avec nous c’est l’horreur depuis le 12 janvier…… cela ne fait pas si longtemps me direz vous mais je n’en peux plus, mon conjoint non plus et nous la sentons malheureuse également donc ……
    Ma fille n’a pas particulièrement de problèmes de sommeil a proprement parlé, car lorsqu’elle dort, elle peut dormir 12 heures d’affilé et ce depuis qu’elle a 1 mois et demi , les siestes sont vites passées a la trappe, vers 2 ans car elle n’arrive pas a s’endormir et semble toujours avoir le cerveau en ébullition, le soir elle met des heures a s’endormir, car elle récapitule toute sa journée, ce qu’on a oublié de faire……on a tout essayé , l’homéopathie pour le stress, les angoisses, les terreurs nocturnes, le quiétude….. bref rien ne marche, elle est adorable a l’école, chez la nounou, et semble décharger à mort a la maison en ayant un comportement VOLONTAIREMENT détestable, elle le sait, et nous nargue bien, nous savons que c’est l’âge des limites, mais elle semble presque manipulatrice….. nous savons que la jalousie est normale, qu’elle cherche a attirer notre attention même si nous sommes loin de la délaisser, mais les journées a la maison se résument a beaucoup de chouineries, elle pleure souvent quand elle ne fait pas ce qu’elle veut, des qu’elle se sent frustrée, et fait des crises « de nerfs » que nous qualifierions d’ « hystérique » avec des hurlement incontrôlés, que ce soit de jour comme de nuit, que rien n’arrête et c’est notre gros problème…………. nous voudrions qu’elle dorme bien au moins et ce n’est pas le cas, l’arrivée de son petit frère a majorée ces crises, lui fait ses nuits mais elle nous réveilles 4 ou 5 fois en chouinant, pleurant, hurlant sans raison apparente….. nous sommes totalement impuissant, agacés, désabusés, fatigués et malheureux de la voir ainsi sans pouvoir l’apaiser……. tout le monde nous dit que c’est le petit frère, que ça passera mais ça relève vraiment de la « pathologie », il faut le voir et l’entendre pour le croire (milles excuses au voisins pour des cris hallucinant a 2,3,4,5h du matin), que nous conseillez vous?????????? Comment pouvons nous gérer cela?nous sommes preneurs de tous les trucs, méthodes , médication? nous sommes pres de lyon, si vous avez des noms, des adresses?
    Des parents désespérés.



  17. Françoise sur 31 mars 2015 à 13 h 57 min

    Bonjour,

    Il peut y avoir différents éléments à prendre en compte et surtout qui se chevauchent. En effet votre fille a quasiment dû assumer en même temps son entrée à l’école, plus votre grossesse et l’arrivée du bébé.
    Si en plus c’est une enfant très fusionnelle avec vous, elle a certainement ressenti une espèce d’abandon (le mot est fort mais je n’en vois pas d’autre) lié à la fois à l’entrée à l’école, plus manque de disponibilité liée à la grossesse et l’arrivée du bébé.
    Tout ceci n’est pas facile à vivre pour un enfant de cet âge et nécessite beaucoup d’explications et aussi de trouver des moments à lui consacrer rien qu’à elle.
    Par ailleurs il est fort probable, d’après votre description, qu’elle soit effectivement en avance et ne se sente pas bien à l’école (régression ?). Même si on vous dit qu’elle est très sage à l’extérieur, cette sagesse peut cacher un ennui ou malaise profond ou encore être une forme inconsciente de mise en retrait, de retenue, qui se solde par une explosion lorsqu’elle rentre à la maison, car il faut bien relâcher la pression à un moment ou un autre !
    Mon conseil serait d’une part de beaucoup discuter avec elle, lui expliquer que vous l’aimez toujours autant, et autant que le bébé, mais que vous avez un peu moins de temps car un bébé nécessite beaucoup de soins et la faire participer comme vous le faites, et aussi la valoriser pour son comportement de grande soeur, et d’autre part de comparer une journée d’école avec une journée sans école où vous lui accordez du temps afin de constater une différence de comportement. Chez mon fils c’était flagrant, on avait une pile électrique à la sortie de l’école (rien à voir avec la description faute par la maîtresse), et un enfant agréable, curieux, joueur les autres jours.
    Si tel est le cas pour vous, il faudrait éventuellement consulter un spécialiste de la précocité afin d’en avoir le coeur net. Sur Lyon, vous avez le service pédiatrique de Dr Revol, au chu de Lyon.
    Je vous mets un lien vers son dernier livre (voir aussi vidéos sur le net, en plus il est drôle !) :
    http://www.amazon.fr/gp/product/235345125X/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=235345125X&linkCode=as2&tag=enfantsprecoces-21&linkId=LT2HJUZLQ3CB6YJ7

    En espérant vous éclairer un peu,
    Françoise.



  18. Caroline sur 31 mars 2015 à 21 h 46 min

    merci beaucoup francoise, je vais aller regarder cela de ce pas!

    Caroline



  19. Sandrine sur 2 juillet 2015 à 21 h 15 min

    Bonjour,
    J’ai fais le test au dessus car ma fille a tous le comportement et les manières de surdoué mais quand a reçue les résultats de son test de QI les résultats étaient normale. Ma fille c’est mise a pleurer car elle se sens tellement différente des personnes que si son test de QI lui disait qu’elle était surdouée elle comprendrait cette différence. Je ne sais même pas comment la consoler.



  20. Françoise sur 4 juillet 2015 à 14 h 31 min

    Bonjour Sandrine,

    Le questionnaire est établi pour défricher le terrain et ne remplace pas un bilan établi auprès d’un psychologue.
    Si votre fille se sent trop différente des autres, pour une raison ou une autre, je vous suggère de consulter un psychologue pour un bilan, afin d’établir le profil de votre fille. Cependant je pense qu’il ne faut pas la focaliser sur la précocité, ce qui compte au final est ce que le bilan vous apprendra sur la personnalité de votre fille et les moyens à entreprendre afin qu’elle se sente mieux, peu importe le qualificatif.
    Dites-lui simplement que vous irez voir quelqu’un qui l’aidera à comprendre son sentiment de différence.



  21. stephanie sur 7 juillet 2015 à 12 h 41 min

    Tres complet



  22. Estelle.h sur 14 juillet 2015 à 11 h 25 min

    Merci …



  23. Marie-Laure sur 30 juillet 2015 à 0 h 09 min

    Bonjour,
    @ Caroline, je reconnais ma fille dans votre description : signes de précocité et rejet de son père de pire en pire (ne veut que moi pour tout) + caractère détestable voire hautain parfois (et d’autres fois adorable). Qu’avez-vous fait pour que cela s’arrange niveau relation père-fille ? car mon mari est vraiment blessé et commence à avoir du ressentiment envers ma fille… Merci de me répondre au plus vite si vous le pouvez, je suis désespérée moi aussi 🙁 Voici mon email : marielolina@yahoo.fr



  24. sanial sur 4 août 2015 à 22 h 12 min

    Bonjour, mon fils a aujourd’hui 9 ans et il a vraisemblablement beaucoup de signe de précocité, sa scolarité est extrêmement difficile au niveau du comportement, en plus de cela il est soigné pour une épilepsie (absence) donc j aimerai beaucoup avoir les coordonnées de quelqu un dans le 43 ou une structure. Merci d avance



  25. jacques sur 5 septembre 2015 à 14 h 10 min

    Bonjour à tous,

    je lis des commentaires de Mamans, fortement attentives à leurs chérubins respectifs, mais lorsque je vous lis, je m’interroge sur la réalité des faits….je m’explique, j’ai 51 ans et je fais parti des enfants précoces, mon éducation a été simple, venant d’un milieu modeste, j’ai gravi les échelons de la vie, tout en ayant cette sensation d’être différent des personnes rencontrés dans ma vie, et surtout d’attirés des personnes hors du commun, souvent nous parents avons une tendance surtout avec les moyens de communications divers et variés à notre époque, d’imaginer des issues de secours, donc avons tendance pour sortir de se système qui nous oppresse vouloir sortir de cela, en utilisant nos enfants, en effet qui n’a pas eu autour de lui un ami, une amie qui rêvait de faire de la musique, et qui ont éduqués leur enfant dans se sens?..je pense que certaines personnes on tendances à vouloir dire que leur enfant est précoce, alors qu’ils sont tout simplement sans père, qu’il a été gâté, choyé adulé, dans se cas précis, la maman doit apprendre à être une mère, faites attention sa vie sentimentale risque d’être affectée, son relationnel avec vous très éloigné de vos désirs propres, et cela affectera aussi son mental vis a vis de la vie, de la mort, des moyens de luttes que seule une Maman sans aprioris pourra guidé toute au long de sa vie, en mettant une étiquette à votre enfant vous êtes en train de le tuer d’une mort lente, pas besoin d’école spécialisée, juste besoin d’être attentif à ces besoins d’enfants, et ces pensées d’adultes…..quant au psychothérapeutes, vous m’excuserez c’est en fonction de l’offre et la demande comme chez un garagiste plus il y a de voitures plus il y a d’escrocs incompétents qui arnaquent les parfaits idiots que nous sommes, Mamans soyez juste des mamans ne vous faites pas avoir par un système classificateur, détectez les capacités de votre enfants, accompagnez le, vous seul connaissez votre enfant…



  26. RENARD Catherine sur 22 septembre 2015 à 9 h 16 min

    Je réponds oui à toutes les questions. Notre fille, diagnostiquée à 8 ans est âgée de 13 ans maintenant et a de grosses difficultés pour se rendre au collège où elle est mise de côté par ses camarades.
    Je ne veux pas céder et la déscolariser car elle s’isolerait encore plus . Je réfléchis à mettre en place un plan personnalisé pour besoins éducatifs particuliers avec les enseignants de son collège et les pédopsy qui la suivent.
    ou peut-être un collège spécialisé EIP
    Si quelqu’un du forum peut me donner des conseils , ils sont les bienvenus et merci d’avance !



  27. Françoise sur 23 septembre 2015 à 13 h 46 min

    Bonjour Catherine,

    Vous pouvez solliciter le soutien du référent académique chargé de la précocité, dont vous trouverez les coordonnées sur le site de votre académie.
    Son rôle est d’intervenir auprès des établissements scolaires afin d’expliquer les problématiques engendrées par la précocité et justement aider les enseignants à mettre en place des plans personnalisés adaptés, en lien avec les parents et les psychologues.



  28. Harmel sur 20 octobre 2015 à 20 h 38 min

    interessant!



  29. D. sur 18 novembre 2015 à 15 h 36 min

    Bonjour, je suis maman d’un enfant E.I.P., il a 14 ans aujourd’hui et vient de faire son entrée au lycée avec un an d’avance. Il rencontrait des problèmes auprès des autres enfants de son âge qui le trouvaient insupportable car trop sérieux. son soucis avec les autres enfants de son âges a commencé en CM1 et n’a pas cessé avant cette année. Il trouve maintenant ses marques auprès d’adolescents plus sérieux et qui respecte sa façon d’être, c’est à dire bien trop adultes pour son âge. j’ai longtemps hésiter avant de faire faire des test de Q.I. à mon fils, aujourd’hui je me dis que c’était vraiment nécessaire, car personne ne cherchait à le comprendre en dehors de moi. Au collège, s’il rencontrait un problème, on accusait son comportement trop franc et dans la famille aussi, comme de l’insolence. J’avais beau essayer de leur faire comprendre que sa façon de résonner n’était pas la même, le monsieur » je sais tout » agaçait profondément tout le monde, même ses professeurs. Aujourd’hui encore certain ne l’accepte pas ou ne le comprenne pas, mais lui apprend à s’adapter aux autres. J’ai aussi 2 filles, l’aînée à bientôt 12 ans et les tests ont démontrés qu’elle n’est pas EIP, juste scolaire. Ce qui ne l’empêche pas d’être très intelligente. Quand à ma petite dernière qui vient de fêter ses 3 ans j’ai de gros doute et je pense qu’elle va rejoindre son frère sur les bancs des enfants précoces, en avance sur beaucoup, curieuse et parfois un peu décalée, comme mon fils. Mais ne laisser pas un therme comme précoce vous monter à la tête ou vous inquiéter, il reste des enfants, juste des enfants qui ont besoin d’attention et d’amour; je le fais tous les jours, je les écoutes, les aides et les aiment…



  30. Martinez sur 6 janvier 2016 à 18 h 06 min

    Bonjour, je souhaite savoir comment procéder pour faire tester ma fille de 5 ans. J’habite Maubeuge dans le nord. Merci



  31. Anonyme sur 14 février 2016 à 21 h 34 min

    C’est parfois compliqué de savoir ce qui se passe dans la tête de son enfant et compliqué de savoir comment faire pour l’aider….



  32. Anonyme sur 14 février 2016 à 21 h 45 min

    on se pose peut-être trop de questions nous-même?…



  33. Emilie sur 24 février 2016 à 16 h 20 min

    Bonjour, je m’interroge pour mon fils de 4 ans. Jusqu’à maintenant je me disais, oui il est en avance sur beaucoup de chose, mais je suis sa mère, je m’idolâtre.
    Je viens de faire votre test, mais j’ai répondu au « hasard » pour 2 questions puisqu’il n’a que 4 ans, et effectivement vous conseillez de le faire tester.
    En fait, mon réel problème, c’est vis à vis de sa vie scolaire. Actuellement il est chez les petits (après une première année chez les tout petits). Je suis régulièrement convoquée pour des problèmes de comportement, il fini les activités proposées bien avant les autres et du coup fait le cirque afin de capter l’attention, embête ses camarades, voire est bagarreur. Nous ne sommes ennuyé qu’avec l’école, car nous n’avons strictement aucun problème de comportement avec lui. Nous nous sommes remis en question à force de convocations, et j’ai interrogé plusieurs personnes le connaissant, et tous ont été choqués des propos de la maitresse et du directeur: « L’enfant a un comportement et des réflexions anormales pour un enfant de 4ans! Il n’est absolument pas prêt pour l’école! Je n’ai jamais un enfant pareil en 4 ans en tant que directeur! Il est dangereux pour les autres et lui même! » et j’en passe. Nous avons même eu une réunion avec la conseillère pédagogique qui elle n’a rien relevé de problématique dans son comportement, mais a bien relevé le fait que les activités qui lui étaient proposées lui étaient trop faciles (la maitresse a tout de même avoué que oui puisque lorsqu’elle lui donnait un exercice, il lui fallait 30 secondes pour faire, et que parfois elle n’avais même pas le temps de donner la consigne!
    Bref après ses longues lignes d’explications, est-ce que son problème de comportement en milieu scolaire est-il dù à une éventuelle précocité non prise en compte?

    Merci d’avance.
    surtout que nous sommes de nouveau convoqués et pour l’équipe pédagogique cette fois-ci sans savoir quels seront les interlocuteurs présents.



  34. claire sur 16 mars 2016 à 21 h 17 min

    Bonsoir, avez vous pu elaborer un test pour les jeunes enfants ? mon fils à 3 ans et je ne peux pas repondre à la plupart des questions du test… Dommage. Je vous remercie.



  35. barabas sur 30 mars 2016 à 22 h 09 min

    Bonjour,
    mon fils était suivi en orthophonie pour des soucis en orthographe. Suite au bilan, elle m’avait dit qu’elle suspectait de la précocité.
    Au bout de 8 mois de rééducation, elle a souhaité que nous fassions un bilan neuropsy chez une neuropsychologue.
    J’ai fait des recherches et répondu au test proposé sur ce site, les résultats étaient formels, mon fils n’était pas à haut potentiel, j’étais rassurée.
    Le bilan de la neuropsychologue était à l’opposé , mon fils a un QI de 145 en moyenne.
    Alors, je vous conseille de vous rendre chez un spécialiste qui vous dira si oui ou non votre enfant est à haut potentiel; Mon fils est bon élève, il a des copains, aime lire, n’aime pas faire ses devoirs, enfin un petit garçon comme les autres, je suis enseignante et sans les résultats de ce bilan , je ne l’aurai jamais cru.
    Maintenant les résultats expliquent certaines situations et permettent de mieux répondre aux différences que peut avoir mon fils dans son raisonnement.



  36. Trillaud sur 31 mars 2016 à 12 h 32 min

    Bonjour,
    Mes 2 enfants sont supposés précoces. Les tests ont un certain coût et je ne peux les effectuer. Pour le moment, pour ma fille (6 ans), il n’y pas nécessité car nous arrivons à gérer. En revanche, pour mon fils (8ans), ça devient nécessaire face à son institutrice qui interprète mal son comportement : il a subi 2mois d’harcèlement de 4 camarades de classe au point de se retrouver seul durant les récrés voire les passer dans les toilettes pour être tranquille. La maitresse (proche de la retraite) qui n’a rien vu avant que je ne lui en parle et, à partir du moment où je lui en ai parlé, ne voit que le mauvais comportement de mon fils, genre, c’est lui qui est agressif etc. Seul l’intervention du directeur a changé la situation : dorénavant, il joue, comme en début d’année avec un groupe de garçons et filles. Depuis, la maitresse a mis un commentaire sur le dossier de mon fils comme quoi il est très conflictuel… Bref, je pense qu’un compte rendu pourrait peut être la faire réfléchir… Je suis de Vendée et n’ai trouvé une psychothérapeute que sur Nantes, dont les tarifs sont de 280€… Je n’ai donc pas les moyens d’effectuer ce test. Pourriez-vous m’indiquer si une aide est possible, voire me donner des coordonnées de thérapeutes aux prix abordables ? J’ai vérifié auprès de ma mutuelle : aucune aide possible. Merci de votre retour !
    Cordialement,
    Une maman déterminée



  37. Anaïs sur 4 avril 2016 à 15 h 50 min

    Bonjour,
    Je me demande si mon fils de 11 ans est precoce pouvez vous me donner l’adresse de professionnels afin de pouvoir le tester au alentours de Caen svp merci d’avance



  38. costanzo sur 9 avril 2016 à 22 h 52 min

    Bonjour,
    Vers qui me tourner à Pris pour faire un bilan, tests…..pour notre fils qui va sur ses 4 ans.
    Merci



  39. zou59 sur 11 avril 2016 à 18 h 11 min

    Martinez, moi aussi je suis de maubeuge, ici c’est la galère(évite a tout pris cmp et toute cette clique de psychanalyste) Moi, j’ai emmené mon fils a wasquehal (des pros) HAPPY HP.
    J’envisage de créer une association sur maubeuge et environ, afin que nos enfants puissent se rencontrer.



  40. Hp sur 16 avril 2016 à 14 h 58 min

    L’essentiel avec les enfants à haut potentiel c’est de réussir à comprendre leur centre d’intérêt, comme tous les enfants. Le fait de poser un (diagnostic) et entendre dire (votre enfant fait parti d’environ 2 % de la population à avoir un très haut potentiel et il pourra faire ce qu’il veut dans la vie) c’est ce que m’a dit la psy qui l’a testé en insistant bien sur le fait qu’il était dans le plus haut de la courbe. Très bien et que vais je faire de cette information? Mon fils restait un petit garçon de 11 ans…(Il est en avance sur son âge…, m’a t elle dit), Merci mais je le savais déjà.Je parles tous les jours avec mes enfants. Avec mes ados je m’impose parfois car ils sont à l’âge ou les parents deviennent gênant, juste 5 minutes, le temps de voir que tout va bien et que la vie est belle. ou bien que des problèmes pointes leurs nez. Mon fils est plein d’émotion diverses, parce que ça aussi j’entends encore dire et même dans la famille que mon petit zèbre n’est pas content parce qu’il ne sourit pas quand on lui donne un cadeau, il dit merci et part avec. Pourquoi? Bien souvent parce qu’il l’étudie si c’est un livre, est presser de jouer si c’est des jeux etc… Il est parfois énervant dans une conversation? Il a un avis a donner et est pressé de le faire ou veut prouver qu’il a raison, ce qui est souvent le cas d’ailleurs, mais quand il se trompe, mon petit zèbre le reconnaît. Au final l’information ( votre enfant est à haut potentiel ) n’est qu’une info, plus il grandit, plus j’apprends à le connaître, il ne veut pas me parler, je l’observe et le connaissant, je vois à son comportement s’il est bien ou non, tout comme mes autres enfants qui n’ont pas d’étiquette de HP. J’ai très bien grandit sans savoir que je l’étais et je le comprends parce que je le suis(étiqueté depuis peu), mais je ne le dis pas , je me fond dans la masse et me comporte comme le veut la bienséance de ce monde et parfois avec mon fils je redeviens moi, sans peur de choquer parce que mon cerveau va si vite que je ne prends pas le temps de faire bien les choses. Parce qu’il faut juste prendre une personne comme elle est, la comprendre pour ce qu’elle est et l’accepter, avec une façon de penser plus rapide…



  41. clavier sur 22 avril 2016 à 13 h 28 min

    J’aimerai obtenir le résultat rapidement



  42. clavier sur 22 avril 2016 à 13 h 30 min

    mon enfant est peut être précoce mais j’ai besoin d’un test pour en être sùr



  43. Babou sur 28 avril 2016 à 7 h 50 min

    Bonjour

    J’ai répondu au test mais certaines questions étaient vraiment difficile…
    On m’interpelle depuis plusieurs années sur une éventuelle precosite de mon enfant … Je n’ai rien fait car il allait bien tant en classe qu’avec les autres …. Aujourd’hui il est âgé de 10 ans et est en grande souffrance , isolé : victime de harcèlement d’une part et d autre part il ne veut plus aller vers les autres car « ils ne sont pas intéressants »
    Cela le rend très malheureux …Il pleure à l’école… A la cantine bref !!!
    Il va voir une psychologue depuis peu mais je me demande s’il ne devrait pas aller voir un psy qui s’y connaît sur le sujet ???
    Je pense lui faire faire un wisk
    Connaissez vous un thérapeute en Gironde ?? Ou une autre personne qui pourrait nous aider svp
    Merci infiniment, des parents désespérés



  44. Andrea Acquaviva sur 25 mai 2016 à 12 h 47 min

    Bonjour,

    Pour nous les problèmes sont arrivées à la rentrée en école maternelle. Pourtant mon fils était en crèche dès tout petit…
    C’est un enfant qui parle très fort, interrompt en permanence la maîtresse, s’isole très facilement a la récréation.
    A la maison il répond et dit très franchement ce qu’il pense et en général il a très souvent raison!
    Avec les années, les problèmes ce sont accentués surtout à l’école. Il est maintenant en Cp et oublis tout le temps ses cahiers, ne finit jamais ses exercices en classe, fait preuve d’une désorganisation à toute épreuve.
    Bien-sur je suis en permanence convoquer, mon fils est très mignon comme dis la maîtresse mais ne fait preuve d’aucune autonomie… Il se tortille dans tout les sens lorsqu’il est assis a son bureau et a cause de ça il a été mis au fond de la salle pour ne pas perturber la classe.

    Nous arrivons en fin d’année le passage en Ce1 à été validé car la maîtresse sait selon elle qu’il est très intelligent, mais craint que l’année suivante soit un échec si je ne le fais pas suivre.
    Il a donc passé un Wisc IV cette semaine et nous attendons les résultats.
    Je suis totalement dépassée par cette situation et je souffre de voir mon enfant en difficulté.
    J’espère presque un résultat positif pour me raccrocher à une cause… Je m’en veux beaucoup!



  45. pujolle sur 30 mai 2016 à 13 h 18 min

    Bonjour,
    J’ai effectué le test et me retrouve avec ceci comme réponse :
    VOTRE RESULTAT
    Identifiant de votre test : ***** (je ne donne pas l’identifiant)
    Ce résultat est élevé. Votre enfant est probablement un enfant dit précoce ou surdoué.

    Mais il n’y a aucun score d’inscrit ? pouvez vous m’en dire plus ? Merci



  46. Olivier sur 31 mai 2016 à 12 h 24 min

    Bonjour. Je viens de renvoyer la notification du résultat du test à votre adresse. Toutes les informations se trouvent en bas de page. N’hésitez pas à nous contacter en pas de problème.



  47. Elina sur 5 juin 2016 à 16 h 27 min

    Bonjour,
    Mon fils il est diagnostiqué précoce au cp.
    La psychologue après le test a décidé de sauter 2 classes.
    Au milieu de l`année il est passé dans le ce1.
    Il se très bien adapté grâce a sa maîtresse
    Dans la nouvelle classe.
    Il est parmi les premiers dans sa nouvelle classe. Maintenant il est en ce2.
    La seule difficulté parfois manque d`attention en faisant de ptt fautes d`orthographe a l`ecole mais pas a la maison.



  48. Poussin sur 11 juin 2016 à 16 h 48 min

    Et bien une simple reflexion qui m’est venue il y a peu .. Vu la régression du niveau scolaire , beaucoup plus d’enfants devraient etre bien plus en avance car de fait c’est plutot l’ecole qui est en retard .. Quand je vois les objectifs annuels , la descente infinie du niveau de connaissance etc.. Il y a de quoi s’interroger autrement et plutot que de tous vouloir avoir un oeuf a deux jaunes simplement constater que plus personne ne sait simplement ecrire a peu pres correctement ( et je pese mes mots car ce ne sont plus quelques petites fautes difficiles mais le niveau d’orthographe d’un jeune de 15 ans est de l’ordre de celui de 7 il y a peu .. ) , plus personne ne sait compter ou reflechir sans une calculatrice ou un ipad .. Bref .. Pensez vous vraiment que les enfants sont en avances sur ce retard ? …



  49. Audrey sur 13 juin 2016 à 10 h 59 min

    Je ne peux pas répondre à toutes les questions mon fils n’a que 3,5 ans



  50. BEAUFILS sur 14 juin 2016 à 15 h 56 min

    Bonjour,

    Quels sont les signes chez un enfant de 3 ans et demi?
    En effet, la pédiatre et moi-même avons des doutes sur ma fille.

    Cdt



Laissez un commentaire