Et si votre enfant était surdoué ?

JE FAIS LE TEST

Le témoignage d’une adolescente surdouée

Sarah est une jeune adolescente surdoué à très haut QI. Après avoir connu des difficultés, un passage anticipé en classe de 4ème lui permet de respirer. Le journal Ouest France publie aujourd’hui sur son site le témoignage de Marie, sa maman.

Cela ne fait pas longtemps que Sarah n’a plus mal au ventre, à la tête, ou des insomnies. La jeune Trégorroise qui vient d’avoir 12 ans, suit maintenant ses cours de 4e après avoir failli décrocher pour de bon… Comme bon nombre d’enfants précoces. Plus petite, Sarah « se faisait punir à l’école car elle donnait les réponses tout le temps. Elle s’ennuyait et n’aimait pas y aller »

Alertée par un médecin sur l’éventualité que Sarah soit une enfant surdouée, Marie se tourne vers les associations de parents d’enfants précoces puis décide de consulter un psychologue pour faire établir un bilan psychologique.

Après avoir décroché une ribambelle de A, de 19 et de 20 durant sa scolarité, la note de QI tombe : « Sarah est à 145 de moyenne, avec des pointes à 155 en logique par exemple », relate sa maman. Sur le coup, Marie comprend mieux que sa petite se soit mise à lire toute seule à 5 ans, ou, qu’à peu près au même âge, haute comme trois pommes, elle soit montée sur une étagère pour attraper le livre de recettes et faire une pâte à crêpes sans rien dire aux adultes. Pourquoi cette enfant pouvait coller la honte aux invités de la famille -profs et ingénieurs compris- en résolvant une énigme de math avant eux… Et sans feuille de papier pour poser les données du problème s’il vous plaît !

Grâce à ce diagnostic, des mesures peuvent être prises. En particulier, le collège accepte de laisser Sarah suivre des cours dans la classe supérieure pour certaines matières. Finalement, l’adolescente bénéficiera d’une accélération plus complète en quittant la classe de 5ème pour celle de 4ème. Depuis, les choses vont mieux pour Sarah qui, néanmoins souhaiterait juste parfois un peu plus « se fondre dans la masse », signe caractéristique de l’enfant précoce à profil discret, particulièrement présent chez les filles surdouées.

Lire l’article en entier sur le site de Ouest France

Sarah est une adolescente surdouée qui a connu des difficultés. Un passage anticipé en classe de 4ème lui permet de respirer. Lisez le témoignage de sa maman.

1 Comment

  1. Guehennec sur 21 novembre 2017 à 8 h 07 min

    J’ai la même à la maison …..mais elle a maintenant 18 ans.
    Alors je m’adresse à la maman. Si vous voulez échanger n’ hésitez pas.



Laissez un commentaire