Précocité intellectuelle, une différence inassimilable ?

Publié le Catégories L'enfant précoceMots-clés
Lycéen surdoué

L’école Saint-Hilaire est un lycée privé situé dans le 13ème arrondissement de Paris qui accueille notamment des élèves intellectuellement précoces. L’établissement a publié il y a quelques temps un long texte très instructif sur le thème des enfants surdoués sur son site.

Voici le premier paragraphe de cet exposé qui aborde de nombreux points variés sur le sujet.

Les différences innées ou acquises des enfants ou adolescents précoces avec leurs pairs compliquent le développement de l’identité.

Afin d’être valorisés par le groupe qui érige le conformisme en valeur, les jeunes précoces peuvent dissimuler leurs dons et se créer des identités de remplacement perçues comme socialement plus acceptables. La mise en place de ce masque protecteur exige du jeune précoce qu’il dissimule sa soif d’apprendre, ses centres intérêt, différents de ceux de ses pairs, et son développement moral plus avancé. Si cette identité de façade lui permet en effet d’être accepté par la société, l’enfant précoce peut inversement être effrayé à l’idée d’ôter son masque. Pour grandir et s’accepter tels qu’ils sont, les enfants et adolescents précoces ont besoin de travailler et de se sociabiliser avec des contemporains ayant les mêmes capacités et centres d’intérêt qu’eux. Des poèmes et des pages de journaux intimes rédigés par des jeunes gens très précoces illustrent cet article, qui font la chronique du développement de leur propre identité. » Je suis arrivé à la conclusion que je diffère beaucoup plus de la plupart des gens que la moyenne; ou, pour le dire plus directement, qu’à bien des égards mes réactions ne sont pas conformes aux schémas habituels  »

Je vous invite à lire l’article en entier sur le site de l’école Saint-Hilaire et, éventuellement à en discuter ici à travers vos commentaires. En bonus, voici une courte vidéo publiée par l’établissement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.