Accueil » L'enfant précoce » Les difficultés de la recherche sur le haut potentiel intellectuel

Les difficultés de la recherche sur le haut potentiel intellectuel

Nicolas Gauvrit nous propose une intervention très intéressante sur la difficulté de mener des recherches fiables et l'impact de ses difficultés sur l'image des surdoués.

Nicolas Gauvrit

Nicolas Gauvrit, mathématicien, spécialisé en psychologie et sciences cognitives,  auteur du livre Les surdoués ordinaires, vient de mette en ligne une vidéo de 45 minutes qui reprend son intervention lors d’un séminaire sur le haut potentiel intellectuel qui s’est déroulé cet hiver à Paris.

Cette vidéo particulièrement intéressante s’intéresse aux difficultés de la recherche sur le sujet et propose des solutions. Elle débute avec la question de la définition du haut potentiel, notamment en s’appuyant sur des études américaines.

Selon Nicolas Gauvrit, il est également difficile de définir un échantillon fiable d’enfants à haut potentiel pour mener des études sérieuses car ils ne sont pas facilement détectables dans la population générale. Dans la réalité, les enfants détectés sont souvent ceux qui rencontrent des difficultés, ce qui introduit un biais dans l’échantillon étudié. Le chercheur propose des solutions pour pallier à cette difficulté.

Dans une troisième partie, Nicolas Gauvrit s’intéresse à la représentation des enfants surdoués à travers les médias et l’impact de cette représentation, souvent faussée, sur les décisions politiques, le travail des associations et la perception du grand public.

A travers sa conférence, Nicolas Gauvrit analyse également quelques idées reçues sur les enfants précoces à l’aune des études parues, notamment sur l’anxiété ou l’échec scolaire. Il nous présente ensuite la méthodologie et les résultats d’une étude récente menée dans les règles de l’art.

Il termine ensuite en nous proposant un plan d’action en trois étapes pour permettre à la recherche sur le haut potentiel intellectuel de surmonter ses difficultés et les mauvaises interprétations qui en découlent.

Pour aller plus loin, vous pouvez lire le livre de Nicolas Gauvrit, les surdoués ordinaires, paru en 2014 qui a le mérite de dépasser la simple vulgarisation et de permettre à ceux qui le souhaitent d’approfondir leurs connaissances sur le sujet.

Je m'occupe d'Enfants Précoces Info depuis 2002. Je publie des articles et j'interviens sur la partie technique du site. J'essaye aussi de le faire évoluer pour qu'il soit le plus utile possible et qu'il vous rende les meilleurs services dans l'accompagnement de vos enfants. Je suis le papa de quatre enfants précoces nés entre 1997 et 2012 et, à ce titre, j'essaye de vous faire partager mon expérience.

1 commentaire

  1. Anonyme sur 22 septembre 2016 à 20 h 57 min

    Et pourtant on parle bien de créativité …. Qu’on me trouve un creatif qui ne soit pas anxieux . S’ils ne sont pas plus anxieux que les  » normaux pensants » ils le sont au moins autant … Et quelle est alors la definition de l’anxiété ?

Laissez un commentaire





Informons ensemble toutes les écoles françaises sur l'élève à haut potentiel

Participez à notre grande campagne d'information !

Identifier et accompagner l'élève à haut potentiel intellectuel

Avec votre aide et pour que tous les élèves à haut potentiel puissent bénéficier d'un enseignement adapté à leurs besoins, nous allons envoyer un exemplaire de notre plaquette d'information à tous les chefs d'établissements de France. Cela représente environ 65.000 destinataires. Découvrez sans tarder comment soutenir cette campagne sans précédent !

L'ABC de l'enfant surdoué

ABC de l'enfant surdoué

L’ABC de l’enfant surdoué présente 100 termes choisis pour aborder les différentes facettes de l’enfant à haut potentiel, de ses caractéristiques et des ses difficultés éventuelles.

Groupes