Et si votre enfant était surdoué ?

JE FAIS LE TEST

Le laçage des chaussures

S’il est vrai qu’il est possible, pendant un certain temps de se passer
de la corvée de laçage en privilégiant les chaussures à « scratch », il
n’en reste pas moins nécessaire d’en passer par là un jour ou l’autre.
Pas de panique, cette étape est prévue, dans le développement psychomoteur
autour de 6/7 ans seulement.
Inutile donc de vouloir former à tout
prix des petits de maternelle. Nous savons cependant qu’il est parfois
difficile pour un enfant précoce d’atteindre rapidement à la perfection
dans ce domaine. Il existe cependant quelques astuces pour faciliter l’apprentissage.

Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas qu’on n’a jamais vu un fiancé demander
à sa maman de lui faire ses lacets le jour du mariage. Tout finit par
arriver, alors un peu de patience.

Vous pouvez raconter l’histoire suivante à votre enfant, pour
rendre la chose plus ludique et identifier les étapes : Il était une
fois un trou de souris (faites le premier noeud mais ne le serrez pas
de sorte que ça forme un genre de trou de souris). La petite souris,
qui était bien imprudente, sortait toujours de son trou de souris, alors
elle décida de fermer la porte. (serrez le noeud). Mais malheureusement,
notre petite souris qui avait de très grandes oreilles se coinça une
oreille dans la porte de son trou (formez la première boucle). En voulant
se décoincer de cette situation, elle bougea tellement que l’autre oreille
sorti aussi (faire l’autre boucle). C’est depuis ce temps-là que les
trous de souris n’ont plus de porte (serrer les deux boucles). Voilà,
c’est fini.

De nombreuses répétitions peuvent être indispensables pour arriver
au résultat.
Pensez toujours qu’il est plus facile et moins fatiguant
de faire ses lacets avec les chaussures sur les genoux plutôt qu’à ses
pieds. Quand votre enfant aura trouvé le truc, il sera bien temps de
passer à la réalisation en conditions réelles.

Si vous avez été vous-même confronté à cette difficulté et que vous avez su la surmonter, n’hésitez pas à partager votre solution à travers les commentaires de cet article.

Suite au commentaire d’Hermine, j’ajoute un lien vers un site qui propose différents manières de nouer les lacets de ses chaussures.

6 Comments

  1. Hermine sur 13 mars 2010 à 13 h 39 min

    L’aspect mathématique des nœuds, des nœuds moins communs, un apprentissage structuré incluant le champ d’utilisation de chaque nœud (du nœud simple à divers nœuds d’utilisations diverses, en passant par la rosette simple et la rosette de capucin beaucoup plus efficace pour les lacets de chaussures) conviennent bien pour susciter l’intérêt d’élèves précoces.



  2. Olivier sur 13 mars 2010 à 15 h 07 min

    Merci pour cette contribution Hermine, je vais en profiter pour actualiser l’article en conséquence et ajouter un lien vers d’autres manières de lacer ses chaussures.



  3. brunel sur 29 mai 2010 à 22 h 15 min

    J’avais vu une méthode qui consiste à prendre un grand lacet autour de la cuisse pour faire le noeud. C’est une taille qui permet de bien voir comment cela se passe et demande quand même moins de minutie qu’un lacet d’enfant. Il ne faut pas qu’il soit trop grand non plus car ensuite, il s’emmèle et ne facilite pas non plus le travail.



  4. Antoine sur 26 septembre 2011 à 18 h 19 min

    Intéressant ce petit jeu avec la souris. Même si ce qu’Hermine dit est pertinent, je ne suis pas sûr que les enfants soient très attentifs à des énoncés oraux « techniques ». raconter une histoire passe toujours mieux…



  5. Sandrine sur 18 avril 2015 à 16 h 00 min

    J’ai trouvé un article intéressant sur les laçages de chaussure . Il indique plusieurs méthode de laçage par rapport a nos pieds et ce que l’on souhaite maintenir

    Je sais pas si c’est efficace mais pourquoi pas ?

    Voici le lien : http://www.feetunique.fr/meilleur-m%C3%A9thode-pour-lacer-des-souliers-de-ville



  6. Gwlados sur 23 juin 2015 à 13 h 34 min

    J’ai eu beaucoup de mal a savoir faire mes lacets de chaussures etant enfant … jusqu’au jour ou mon grand frère s’est accroupie derrière moi et a passé ses bras autour de moi pour me faire voir comment faire sur ma propre chaussure ! cela a été révélateur !
    Je pense que ce qui m’était difficile c’était de transposer ce que l’on me faisait voir en face de moi ou à coté …
    J’ai depuis utilisé cette technique avec beaucoup d’enfant (je travaille avec ce public) qui était en difficulté pour le lacage de chaussures et cela a toujours très bien fonctionné.



Laissez un commentaire