Saut de classe et enseignants

Ce sujet a 2 réponses, 3 participants et a été mis à jour par Photo du profil de june june, il y a 12 mois.

  • Auteur
    Réponses
  • #20163
    Photo du profil de leonie leonie 
    Participant
    Points: 30

    Bonjour, alertée par une enseignante il y a 2 ans sur le profil atypique de notre fille , nous avons consulté une psychologue. Le bilan a révélé son potentiel élevé. Aujourd’hui, notre fille ne voulant plus aller à l’école, la psychologue a suggéré un saut de classe pour aider notre fille. Or, nous nous heurtons à la réticence du corps enseignant. Que faire?

    #20177
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2717

    Bonjour,

    Je crois qu’il faut faire le « forcing » si le saut de classe est préconisé comme solution au bon déveleppement de votre fille.
    Vous pouvez contacter en appui le référent eip de votre académie dont le rôle est de faire l’interface entre les parents et les enseignants, ou si vous vous sentez d’aplomb, expliquer votre cas lors d’une réunion afin qu’ils trouvent une solution adaptée avec les textes et règlements à l’appui dont je vous mets un extrait :
    http://eduscol.education.fr/cid59724/eleves-intellectuellement-precoces.html

    #20277
    Photo du profil de june june 
    Participant
    Points: 6

    Bonjour Léonie,

    Votre récit fait écho à ce que nous avons vécu avec notre fille. L’option du saut de classe n’a jamais été envisagée par l’école car notre enfant se fondait dans la masse… et l’ennui la conduisait à des rêveries sans fin en classe. De l’extérieur elle donnait l’impression de suivre le rythme des apprentissages, sans plus (avec étourderies et lenteur en supplément!). L’éventualité de l’accélération du programme nous a été en revanche fortement suggérée par la psycho-pédagogue qui la suit en libéral et s’est imposée à nous devant le rejet de l’école qui s’est à nouveau installé cette année (pleurs et fortes angoisses). Notre fille suit maintenant le programme de l’année supérieure (classe à 2 niveaux) et elle en est ravie! On la sent bien plus épanouie et détendue. La maîtresse reconnaît qu’elle comprend vite même si elle n’est pas forcément en tête de classe!
    Il s’agit effectivement d’un pari quand on va à l’encontre des préconisations de l’école. Et puis pourquoi vouloir aller plus vite?
    Pour aller bien tout simplement… Faisons-nous confiance, nous connaissons nos enfants et leurs besoins de particuliers!
    Bon courage à vous

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2016 Tous droits réservés Enfants Précoces Info

Contact

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account