Parents adolescent EPI, déscolarisé et en difficulté relationnelle

Ce sujet a 3 réponses, 2 participants et a été mis à jour par Photo du profil de Françoise Françoise, il y a 9 mois et 2 semaines.

  • Auteur
    Réponses
  • #21172
    Photo du profil de Tim2001 Tim2001 
    Participant
    Points: 29

    Bonjour;

    Notre files va avoir 15 ans. Testé EPI en CE1, il a intégré une établissement qui propose un cycle spécialisé. Il a donc suivi le CM1 et CM2 en 1 an. Problème : pour se rendre à cette école il avait plus d’1h30 de voyage en transport commun (train + bus)… Il a tenu une partie de la 6ème puis a commencé par ne plus aller en cours de façon de + en + fréquente. Nous l’avons rapatrié dans le collége public de notre secteur…. Désillusion : les 1ers mois stimulé par la nouveauté, les nouveaux copains (souvent les + chahuteurs d’ailleurs !), il a de nouveau refusé d’aller en cours. Depuis l’année dernière il a intégrer un dispositif qui associe une structure « psycho-médicale » de suivi d’adolescents en difficulté et le collège et lycée public. Du point de vue de sa sociabilisation, il a nettement progressé essentiellement avec les jeunes du centre médico-psychologique. Du point de vue de sa scolarité et malgré des aménagements de planning conséquents, c’est redevenu progressivement catastrophique. D’absence de quelques jours, puis de quelques semaines au début, notre fils n’a plus été en cours depuis novembre et refuse maintenant d’aller au centre. Il reste de nouveau (comme en 5ème et 4ème) cloitré à la maison, regardant des films et attendant avec une impatience souvent mal contrôlé de pouvoir jouer sur sa « Playstation » …
    Il avait une passion le rugby… il excellait d’ailleurs … mais passant dans une catégorie supérieure son club a fusionné avec un autre… Impossible pour lui d’intégrer ce nouveau groupe…. il a abandonné.
    Il est dans un état cumulant attitude dépressive, négative et refusant tout. Il n’a qu’un seul et inique ami.

    Nous sommes aujourd’hui désemparés. Nous recherchons des solutions pour lui redonner goût à la vie, à l’apprentissage… Ses attitudes parfois très violentes (envers les objets) qui ressemblent à de grosses crises d’angoisse, nous inquiétent et plombent souvent l’ambiance familiale. Sa soeur de 11 ans, qui elle aussi est EPI -mais ne vit pas ces mêmes tourments- est son bouc émissaire; il la critique et la dévalorise systématiquement.

    Nous habitons à 40 km au nord de Strasbourg. Nous recherchons des personnes avec qui échanger sur les solutions. Nous avons pensé à l’internat (mais dans quel établissement et le supporterait il ?), nous envisageons une scolarisation à domicile mais des accompagnants sont indispensables, car il n’est pas aujourd’hui suffisamment autonome et surtout motivé ou en état de travailler seul… Il a depuis l’âge de 4 ans été suivi par différents psychiatre mais je me demande si c’est vraiment ce type d’accompagnement qui lui correspond. Ils ne prennent pas compte de sa caractéristique d’EIP et un diagnostic de type « spectre autistique » a été posé.

    Voilà… merci de vos témoignages, suggestions ou adresses

    Anne et Vincent
    ,

    #21177
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2760

    Bonjour,

    Je pense qu’avant de trouver un établissement scolaire, il faudrait peut-être réfléchir avec votre fils à un projet, une activité qui puisse le motiver selon ses centres d’intérêts. On raisonne toujours « études », collège, lycée, mais il y a aussi d’autres voies plus professionnelles pour certaines qui permettent à des enfants qui ont eu un parcours scolaire chaotique ou qui ne sont pas scolaires (tous les eip ne le sont pas) de se reconstruire et se réconcilier avec eux-mêmes.
    Ensuite il pourrait avoir besoin de refaire un point avec un psychologue spécialisé eip pour lui permettre de faire face à ses angoisses, s’accepter comme il est et se reconnaître enfin, et pour vous soulager vous aussi. Tout ceci plus l’adolescence n’est pas facile à gérer seul ou en famille et une bonne aide extérieure pourrait vous être bénéfique (Je connais quelqu’un à côté de Strasbourg si vous en avez besoin).

    #21179
    Photo du profil de Tim2001 Tim2001 
    Participant
    Points: 29

    Bonjour Françoise,

    Merci pour votre message. Effectivement notre fils n’a pas de projet et d’ailleurs ne se projette pas dans l’avenir. Je pense même qu’il fuit le présent. Nous essayons de lui proposer diverses activités mais actuellement impossible de le « faire sortir » de la maison. Au départ il est partant puis le jour J, il « ne peut plus »
    Je suis intéressée par les coordonnées du psy spécialiste des EIP. Le ou la connaissez-vous personnellement ?

    A bientôt Anne

    #21180
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2760

    C’est la psychologue que j’avais vue pour mes enfants il y a quelques années, compétente en matière de précocité et très gentille par ailleurs.
    Il s’agit de Mme Droenhle-Breit Corinne à Lingolsheim. J’espère qu’elle pourra vous aider, n’hésitez pas à prendre un premier contact téléphonique en expliquant le cas de votre fils (renfermement sur lui-même).

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 9 mois et 2 semaines par Photo du profil de Françoise Françoise.
4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2016 Tous droits réservés Enfants Précoces Info

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account