mon fils de 6 ans toute une enigme!

Ce sujet a 2 réponses, 3 participants et a été mis à jour par Photo du profil de Emilie12 Emilie12, il y a 11 mois et 2 semaines.

  • Auteur
    Réponses
  • #20438
     Loulanis 
    Participant
    Points: 259

    Bonjour, mon fils de 6 ans vient de passer un premier trimestre au cp tres complique. Lors du premier rendez vous avec la maitresse, celle-ci me precise qu’il est en avance par rapport aux autres et qu’il va devoir prendre son mal en patience. Cepandant, elle n’avait pas conscience que mon fils a depuis toujours beaucoup de mal a se canaliser; il bouge, pause des questions, s’interresse a beaucoup de choses et du coup demande des reponses rapides a ces interrogations, il apporte ces commentaires… bref la sollicite beaucoup et ce sans respecter les regles de classe. Il supporte mal que la maitresse ne l’interroge pas alors qu’il connait la reponse et le subit comme une injustice.
    Au second rendez-vous la maitresse me precise que malgres son avance et sa facilite de comprehension il n’est pas mur pour le cp car beaucoup trop dissiper en classe. Elle lui demande enormement d’effort pour se tenir correctement et tout reste dans le negatif, elle ne le precoit que par son comprotement agite.
    Le probleme est que mon fils s’ennuie, il n’aime pas devoir compter et lire les chiffres jusqu’a 30 alors que lui depasse largement la centaine, devoir repeter les meme sons deja appris alors qu’il ne demande qu’a en decouvrir d’autres, ne comprend pas pourquoi faire des exercices a l’ecrit qui l’ennui, pourquoi ecouter quand rien de nouveau lui est apporter. Il fait beaucoup d’efforts pour se tenir en classe car de toute façon on ne lui demande que ça et pas de progresser dans ces apprentissages.
    Le resultat est que mon fils devient incontrolable dès qu’il sort de la classe, il pousse, cri et est meme brutal. Il est hypersensible a tout et me fait des crises de colere, de rage! il me demande de rester a la maison pour que soit moi qui lui fasse classe. Il veut apprendre plein de choses, l’arrivee de l’homme sur la terre et son histoire, comment la terre est apparue, il veut comprendre le monde qui l’entoure, se pose beaucoup de question: « maman j’ai plein de feuilles dans ma tete qui tournes et tourbillonnent ».
    Il est malheureux et ne gere plus rien. Quand il se trompe quelque part ou qu’il ne reussi pas comme il veux c’est la catastrophe! j’ai pris un rendez vous avec la psycologue scolaire mais il n’est que fin janvier et sans mon fils. Elle m’a pricise qu’elle ne faisait pas forcement faire de testes aux enfants, pensez vous que mon fils peut presenter une precocite et faut il insister pour passer de testes?
    En attendant, la maitresse laisse mon fils stagner sur sa chaise et n’essaie meme pas de lui apporter de nouvelles choses là ou il est en avance et de doute façon je site: »il ne connait pas tout non plus meme si des fois il a des aptitudes hors cadre scolaire, et son travail a l’ecrit n’est pas suffisant car il se perds ». Pour elle mon fils est un cas TDA/H ( ce qui est possible aussi). Mon fils va de moins en moins bien, que faire en attendant? Le pedopsy qui le suit et qui m’a conseille de faire des testes (sans preciser quels types de testes) m’a conseille de profitez des vacances pour repondre a ces questions mais ne va-t-il pas s’ennuyer encore plus apres? Ps: le pedopsy pense aussi a des troubles de l’attention et est egalement supris par la façon doit mon fils s’exprime.

    #20478
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2814

    Bonsoir,

    Alors, il pourrait s’agit de précocité ou d’hyperactivité, ou de tda…ou encore de l’un plus l’autre.
    Ceci ne vous aide évidemment pas.
    Mon conseil est de profiter des vacances pour essayer d’y voir plus clair, je m’explique :
    – s’il est réellement en avance voire précoce, il a besoin de pratiquer des activités qui lui apportent quelque chose, et trop d’ennui plus un manque évident de volonté de la part de la maîtresse se traduisent par de l’agitation qui n’est pas forcément volontaire, c’est un symptôme de quelque chose qui ne tourne pas rond pour lui. Vous pouvez commencer par lui expliquer que vous avez compris ses besoins et que vous allez essayer ensemble de trouver une solution. Profitez ensuite des vacances pour lui proposer des activités qui lui plaisent, sorties, jeux ( profitez-en pour jouer en famille, essayez des jeux un peu plus compliqués que ceux de son âge), reportages, bref pour voir si son comportement change et s’il s’apaise. Allez dans son sens dans la mesure du possible, si c’est scolaire laissez le aller à son niveau à lui. Si ensuite vous constatez un réel décalage entre son attitude école/maison, s’il parvient à s’occuper sans s’agiter c’est qui n’est probablement pas hyperactif ou quelque chose de ce genre mais plutôt sous-occupé à l’école. Cela ne veut pas dire qu’il n’aura pas de problèmes d’écriture ou autres, mais que ses problèmes ne s’arrangeront que s’il se trouve occupé à bon escient et pas mis de côté.
    Autre point : le fait de ne pas répondre à ses interrogations ou demandes en dehors de l’école n’arrange pas le problème de l’école, au contraire cela s’accumule par excès de frustration. Donc n’hésitez pas de votre côté à le « nourrir » au maximum.
    Vous y verrez peut-être plus clair après les vacances, je l’espère !

    #20573
    Photo du profil de Emilie12 Emilie12 
    Participant
    Points: 286

    Bonjour,
    Je suis bien sûr complètement d’accord avec ce qui a été répondu.

    J’ai moi-même un enfant de 6 ans qui a eu des soucis de comportements à l’école (respect des règles, agressivité) et par ce biais nous avons vu la psychologue scolaire mais c’est surtout l’orthophoniste qui nous a mis sur la voie de la précocité et cela a été une véritable révélation pour nous dans la compréhension de notre enfant.

    Je passe sur les détails mais ce que je voulais dire c’est que le fait d’en parler à votre enfant ne peut être que bénéfique. Personnellement, nous avons expliqué à notre enfant que son comportement à l’école ne convenait pas mais que allions trouvé des solutions, des réponses pour l’aider à aller mieux. L’air de rien, cela rassure l’enfant dans le fait qu’on considère son mal-être et qu’on le soutient.

    Contrairement à vous, l’école a considéré cette précocité et a accepté que nous en parlions.
    En tout cas je crois que les tests psychométriques pratiqués par un bon professionnel vous seront peut-être bien utiles pour dialoguer avec son école.

    Courage, donnez-nous de vos nouvelles

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2016 Tous droits réservés Enfants Précoces Info

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account