Mauvaise relation avec l'école

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par Photo du profil de Françoise Françoise, il y a 8 mois.

  • Auteur
    Réponses
  • #21655
    Photo du profil de FannyPR FannyPR 
    Participant
    Points: 19

    Bonjour,
    Notre fille est colérique depuis toujours, notre entourage nous a toujours dit qu’elle était précoce. Ses discussions, ses réflexions, … n’ont jamais alerté ni le psy qui la suivait, ni l’école lorsque nous l’évoquions. Nous avons finalement décidé de faire le test et effectivement, 129. Le psy qui lui a fait passer le test, a alors évoqué une réorganisation avec l’école pour une prise en charge différente mais lorsque nous avons échangé avec son instit, la réaction a été sans équivoque : « cultivée oui, précoce certainement pas ! j’ai des élèves bien plus brillante que votre fille… » Refus donc d’aménager quoique ce soit pour notre fille et nous laisse nous débrouiller côté psycologue scolaire. Il y a déjà un an, on nous avait rit au nez lors de précédent avec son institutrice de l’époque et avait donc pris notre fille en grippe.

    De notre côté, nous trouvons notre fille apaisée depuis qu’elle le sait.

    Nous sommes perdus. Nous ne savons pas quoi faire, comment réagir. Nous savons que les enfants précoces sont souvent en échec scolaire parce que mal pris en charge. Elle est en CM1 et ce n’est effectivement pas le meilleur niveau pour sauter une classe.

    merci pour vos réponses, votre aide …

    #21660
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2717

    Bonjour,

    Comme quoi il reste encore beaucoup de travail d’explication à fournir !
    Il ne s’agit pas d’être brillante ou super compétente, mais de donner l’occasion à votre fille de réfléchir, càd la confronter dès maintenant à la difficulté, lui fournir le goût de l’effort pour qu’elle apprenne à raisonner, à expliquer une démarche logique et à réagir face à la difficulté. Ceci ne fonctionne avec les enfants précoces que si on leur fournit la stimulation nécessaire en enrichissant le programme ou tout simplement en le compliquant un peu, ce qui suppose de bien vouloir voir (pour l’enseignante) son niveau réel et de comprendre qu’en l’absence de motivation l’enfant précoce peut ne rien montrer et surtout se démotiver fortement, démativation qui peut aller jusqu’à l’échec scolaire.
    C’est bien que votre fille sache ce qu’il en est, effectivement cela aide et rassure, vous pouvez déjà vous même lui fournir de votre côté de quoi « faire travailler ses méninges » afin qu’elle s’habitue à fournir l’effort dont je parlais plus haut.
    Cependant il faudra aussi que l’école s’adapte et respecte les préconisations du psychologue. Si la psychologue scolaire est ouverte et formée, elle peut être un bon appui, essayez de la voir assez vite en lui faisant part de vos craintes pour votre fille. Sinon vous pouvez aller plus loin et passer par la direction de l’école et le référant académique de votre région (parfois le seul fait d’en parler au directeur ou à la maîtresse peut faire bouger les choses).

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2016 Tous droits réservés Enfants Précoces Info

Contact

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account