Maman d'une fille de 3 ans, Lyon

Ce sujet a 3 réponses, 3 participants et a été mis à jour par Photo du profil de Gaelle0 Gaelle0, il y a 11 mois.

  • Auteur
    Réponses
  • #20566
    Photo du profil de Gaelle0 Gaelle0 
    Participant
    Points: 41

    Bonjour,

    Je m’appelle Gaëlle, j’habite Villeurbanne et j’ai une fille de 3 ans (née en septembre) qui me cause bien du souci depuis l’entrée à l’école. La précocité est un sujet à aborder avec précaution dans ma famille : mon père était membre de Mensa (cause de discorde parentale et de concurrence dans ma fratrie, qui suit les traces de papa > au final, personne n’a jamais passé de test).

    Il se trouve que ma fille qui était très pressée d’aller à l’école a perdu toute motivation au bout d’une semaine (le premier jour, elle m’a dit « Maman, je n’aime pas l’école, il y a trop de petits, ils font des bêtises, jettent les jouets par terre, font du bruit. ») et le spectre de la précocité est apparu. Il m’est difficile de savoir si elle est précoce, elle est en avance pour son âge sans avoir une avance considérable non plus, elle est particulièrement sensible, ne joue presque pas avec les enfants de son âge et a parfois des réflexions déstabilisantes (elle est très terre à terre, elle aime la précision et déteste ne pas réussir ce qu’elle entreprend : elle se met soit très en colère, soit carrément à pleurer comme si un immense drame était survenu). L’école est un drame chaque jour, elle n’aime pas du tout la récréation et me dit se sentir seule.
    Je n’ai aucune idée de la façon dont je peux l’aider à s’intégrer (d’autant plus que je suis moi-même très mauvaise niveau relations humaines) et l’aider à s’épanouir.
    Comme elle avait de grosses angoisses de séparation, nous sommes allés voir une psychologue qui nous a confirmé une certaine avance et nous a conseillé de la surveiller et de la faire tester quand elle aurait 6 ans.
    Avec la rentrée en janvier, l’idée de la remettre à l’école m’angoisse par avance (et en plus j’ai l’impression qu’on soûle la maîtresse) donc je me suis inscrite ici voir si je pouvais trouver des idées et/ou des conseils !

    Bonne journée et bon réveillon,

    Gaëlle

    #20570
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2751

    Bonjour Gaelle,

    Oui, pour une enfant en décalage et précoce en particulier, la petite section de maternelle peut être assez difficile à vivre car elle se retrouve alors dans un univers d’incompréhension, en particulier dans les relations avec les autres enfants : différences d’expression, de jeux, de comportement, d’où certainement sa solitude à la récré. En génaral les classes à double niveau conviennent mieux à ces enfants car elles leur permettent au moins d’échanger avec des enfants plus grands.
    Essayez dans un premier temps de discuter avec la maîtresse et de lui faire part des propos de votre fille « Maman, je n’aime pas l’école, il y a trop de petits, ils font des bêtises, jettent les jouets par terre, font du bruit » et de sa solitude à la récré.
    S’il y a effectivement avance, même si le test ne sera fait qu’à 6 ans, la surveillance consiste à faire en sorte qu’elle se sente bien dans son environnement dès maintenant et soit donc favorablement stimulée, à l’école et en dehors. Pour l’école la maîtresse pourrait la guider vers un ou une enfant qui lui ressemblerait : enfant attentif, sérieux avec qui elle pourrait échanger afin de rompre sa solitude, et aussi essayer de l’encourager et la pousser dans son travail si vous parvenez à lui expliquer les traits de caractère de votre fille et à lui donner des indications sur ce qu’elle aime faire.
    Le côté affectif est très important aussi et compte apparemment beaucoup pour votre fille. Elle sort d’un univers maternel et familial dans lequel elle est à l’aise pour un univers plus vaste et scolaire où elle doit se refaire une place. il est important de veiller à ce qu’elle soit à l’aise, au moins avec sa maîtresse, en encourageant les échanges avec elle : lui montrer un livre qu’elle aime, un dessin qu’elle aurait fait…
    Je pense que dans un premier temps vous devriez avoir un entretien avec la maîtresse pour évoquer tout ceci et obtenir sa participation pour le bien de votre fille et voir si cela fait une différence.

    Bonnes fêtes à vous aussi.

    #20590
    Photo du profil de qwerty qwerty 
    Participant
    Points: 178

    Bonjour,

    Lorsque ma fille était en maternelle, ses maîtresses ont toutes mises en place le même processus, d’elles-mêmes, sans savoir ce que la précédente avait fait, car déménagements successifs. Elles avaient nommé ma fille « assistante de la maîtresse » quand elle avait fini d’accomplir la tâche demandée elle allait de groupe en groupe pour expliquer aux enfants qui n’avaient pas compris la consigne comment faire. Elle était très pédagogue, elle ne donnait pas les solutions mais des petits indices lorsque c’était « trop » difficile pour certain(e)s. En plus de ça, ses maîtresse adaptait son travail, en petite section par exemple le puzzle de 30 pièces qui devait être fait à 4 ou 5 elle le faisait seule et finissait première en prime ! En moyenne section, la maîtresse lui faisait travailler les chiffres, En grande section, comme ma fille savait lire, sa maîtresse lui faisait faire des exercices d’écriture, des petites dictées en plus des exercices à faire en classe. Bref avec ses méthodes ça s’est bien déroulé. Alors que je n’ai jamais interpellé les maîtresses, comme vous je la trouvais intelligente, mais c’est normal c’est ma princesse, avec une légère avance, mais rien de vraiment marquant ! Le plus dure ça a été sa rentrée en CP mais c’est une autre histoire … Ah si j’oubliais presque ! En début d’année de petite section elle a été puni quelques fois et j’ai eu quelques retours de la maîtresse, ma grande mettait un peu beaucoup le boxon en classe, montait sur les tables, et comme elle a un tempérament de leader, elle entrainait les autres avec elle ! Sa maitresse à su tirer partie de son côté leader et de sa bande de potes qui étaient aussi très intelligents avec des caractères très forts (un groupe de 5 qui se connaissaient depuis la crèche) et elle a eu cette année là une classe exceptionnelle et son programme de l’année était bouclé en février !

    Voilà la maternelle peut très bien se passer pour les petits HP, ça dépend en grande partie de l’enseignant …

    #20594
    Photo du profil de Gaelle0 Gaelle0 
    Participant
    Points: 41

    Bonjour,

    Bonne année à vous et merci pour vos conseils et vos témoignages.
    Françoise, j’ai déjà eu un entretien avec la maîtresse ; elle a remarqué qu’en responsabilisant ma fille, en lui donnant des tâches supplémentaires (par exemple distribuer les doudous pour la sieste) les choses se passaient mieux (elle ne pleure plus pendant les heures de travail). Elle m’a également dit qu’elle avait remarqué son avance au niveau des apprentissages et que l’an prochain, s’il était possible de le faire, elle passerait dans la classe en double-niveau. Elle a ajouté qu’au niveau émotionnel, elle était tout à fait en phase avec les enfants de son âge. Après cet entretien, les choses se sont un peu améliorées ; toujours pas envie d’aller à l’école, mais moins de larmes.
    Cela dit, ma fille, en rentrant de l’école nous disait très souvent qu’elle était seule, qu’elle n’aimait pas la récréation et qu’elle se faisait embêter par certains enfants de sa classe ; elle s’est mise à faire n’importe quoi. Un soir, elle est rentrée en disant : « je devais faire des lignes droites verticales, mais j’ai fait un gros grabouillage », je l’ai questionnée et elle m’a répondu que sa voisine de classe lui avait dit de faire un gros grabouillage, c’est pour ça qu’elle l’avait fait.
    Je suis donc retournée voir la maîtresse pour essayer d’en savoir plus, je voulais savoir si ma fille restait toujours autant seule (car c’est ce qu’elle me dit), mais elle m’a parue nettement plus fermée, elle m’a simplement dit qu’elle n’avait rien remarqué et j’ai eu l’impression de lui casser les pieds à venir la voir régulièrement.
    Ma fille m’a dit qu’elle ne faisait plus l’assistante de la maîtresse, donc je pense qu’elle l’a fait tant que ma fille pleurait et que quand elle s’est arrêtée de pleurer, elle a également arrêté de la responsabiliser.
    J’en ai discuté un peu avec ma soeur (instit) qui m’a donné des conseils par rapport à la maîtresse et à l’école, mais je ne sais pas comment faire pour aider ma fille sur le plan relationnel : elle va surtout voir les petites qui la repousse alors qu’il y a d’autres enfants qui sont très gentils avec elle ! Elle va au périscolaire le mercredi en fin de matinée et ça se passe très bien (elle réclame d’y aller), mais tous les niveaux sont mélangés (il n’y a pas que les petites sections) ; elle peut jouer avec d’autres enfants, mais ce sont très souvent des grands, ou bien carrément des bébés.

    En tout cas, Qwerty, votre témoignage me rassure, ça fait plaisir de voir que des enfants se plaisent à l’école 🙂

    Bonne journée à vous et merci encore.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2016 Tous droits réservés Enfants Précoces Info

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account