Lucas 6 ans => calculatrice

Mots-clés : 

Ce sujet a 4 réponses, 4 participants et a été mis à jour par Photo du profil de MAMAN VIC MAMAN VIC, il y a 8 mois et 4 semaines.

  • Auteur
    Réponses
  • #20858
    Photo du profil de cantonaifou cantonaifou 
    Participant
    Points: 25

    Bonjour,

    Mon fils Lucas 6 ans et demi CP est un enfant plutôt facile à vivre. Il est socialement intégré et ne montre aucun pb d’anxiété ni d‘hyperémotivité. Selon son prof il manquerait de maturité et de respect envers les règles de vie mais rien de bien méchant, il reste quand même très respectueux des personnes qui l’entoure.
    Très actif depuis son jeune âge, il est très petit pour un enfant de 6 ans : 1.10 pour 18Kg mais montre de bonnes disposition physique et pratique le Karaté et le Kung Fu depuis qu’il a 3 ans.
    C’est un enfant qui semble suivre une évolution plutôt normal à 1 détail près : c’est une calculatrice sur patte.
    Pour exemple il résout l’équation suivante (2x)²+6 = 70 x= ? de tête durant le trajet maison-école (-5 min) et me demande des calculs tous les jours. Nous lui faisons maintenant travailler des systèmes d’équations à 2 inconnues et des carrées magique à 16 cases. Il a su faire des additions et des multiplications sur 2 chiffres avant même de savoir écrire.
    J’en ai parlé à son professeur mais le ressentis que j’en ai eu de la discussion est que tant qu’il ne gêne pas son cours il ne fera rien.

    Que me conseillez-vous de faire avec ce petit ?
    Est-ce que l’emmener voir une psy servirait à qqc sachant qu’il ne montre pas de réel signe de précocité listé dans vos articles ?

    #20861
    Photo du profil de qwerty qwerty 
    Participant
    Points: 178

    Bonjour,

    Vous avez un petit garçon très impressionnant !

    Chaque enfant est unique, tous ne remplissent pas toutes les caractéristiques et fort heureusement il y des petits HP qui vont bien !

    Pour ce qui est du quoi faire, ça dépend vraiment du ressenti de chaque parent, vous pouvez faire une liste des pour et contre un passage de test et voir si ou se situe selon vous l’équilibre, la balance bénéfice.

    De mon point de vue il est fort probable qu’il sera inévitable dans son cursus de lui faire passer un test. Tout simplement par ce qu’il va finir par avoir des demandes plus adaptées à ses capacités et que l’éducation nationale sera plus ouverte avec ce test. De mon point de vue quand l’enfant n’est pas en souffrance c’est la seule raison de le faire.

    Après c’est plutôt la question de le faire maintenant ou pas. A priori pour le moment il n’est pas en demande d’autres choses vis à vis de l’école et il semble épanoui, vous le nourrissez à la maison et ça semble compenser, ça lui permet de vivre sa vie d’enfant à l’école et dans ses activités sportives tout en nourrissant à la maison son cerveau de « grand » donc à première vu il n’est peut être pas nécessaire de le faire tester maintenant.

    Après le faire tester maintenant ( même si je pense qu’à ce compte là autant attendre qu’il ait 7 ans et passe le WISC V qui est la nouvelle version du test qui sortira en fin d’année) vous permettra d’être prêt le moment venu et de ne pas perdre un temps précieux, car quand l’enfant vous fait remarquer que là ça ne va plus, généralement c’est accompagné de souffrance, donc chaque jours de non souffrance gagné est un jour bien gagné ! Je ne dis pas qu’il va souffrir. Après il y a souffrance et souffrance, nous ne sommes pas égaux à ce niveau là. La souffrance fait partie de la vie de chacun, elle est inévitable mais elle peut être temporisée (je ne sais pas si je suis claire, mais en gros je ne vous dit pas que votre fils va forcément Souffrir mais il me semble difficile qu’il ne ressente pas un décalage à un moment ou un autre)

    J’avais regardé sur youtube une émission, talk show, dans lequel il y avait un petit HP Suisse, je ne me rappelle plus de son âge, mais très jeune, 13 ans peut être 14, un petit Suisse, qui était au lycée et à l’université pour les maths, c’était un passionné de math et il était heureux, il ne rencontrait pas de difficultés particulières, il avait été très bien accompagné par ses parents ( son père enseignait les maths à la fac il me semble)

    Donc voilà à vous de voir. Concernant son instit, je comprends sa position, il ne va pas allé chercher des solutions à des problèmes qu’il ne rencontre pas.

    Voilà ce que je peux vous dire, en gros continuez comme vous faite d’être à son écoute et à votre écoute et avisez en temps voulu tout en préservant son équilibre 😉

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 10 mois et 3 semaines par Photo du profil de qwerty qwerty.
    #20863
     Olivier 
    Admin bbPress
    Points: 18994

    Pour ce qui est des mathématiques, nous avons ce modèle à la maison. Notre fils aîné a toujours été passionné par les chiffres et le calcul. Je crois que c’est un monde très rassurant pour un enfant de ce genre car il est très logique et carré.

    L’école ne pourra sans doute pas assouvir sa passion au-delà de quelques aménagements ponctuels. Par exemple, à 5 ans, notre garçon allait au CE2 pour suivre les cours de maths. Ca lui faisait du bien (nous le constations en fin de journée) mais il n’apprenait pas grand chose qu’il ne savait déjà.

    Heureusement, dans ce domaine, il est très facile d’apprendre seul en lisant des livres et en utilisant Internet. Pour ce qui concerne votre garçon, qui semble épanoui par ailleurs, je pense qu’il est nécessaire de veiller à nourrir sa passion en lui fournissant matière à réflexion. Nous faisons comme ça depuis plus de 12 ans maintenant et cette année encore, à Noël, un livre de maths bien compliqué se trouvait sous le sapin pour notre fils.

    Aujourd’hui, notre garçon suit sa 3ème année de licence de maths et s »épanouit toujours plus dans son domaine de prédilection.

    Si vous cherchez des idées de livres, voici 10 ouvrages testés et approuvés pour les petits matheux.

    Pour le test, je dirais d’attendre un peu tant que tout va bien et que votre garçon demeure bien équilibré mais d’être prompt à réagir dans le cas où des difficultés apparaîtraient. Attention à l’entrée au collège (vous avez encore un peu de marge) !

    #20886
    Photo du profil de cantonaifou cantonaifou 
    Participant
    Points: 25

    Bonjour,

    Vos réponses sont d’une aide précieuse et me réconforte sur l’idée que je me faisait de la situation.
    Je n’avais pas vu la situation sous l’angle de la souffrance et je confirme aussi que Lucas n’est absolument ni en souffrance ni en décalage par rapport à ses petits camarades en dehors de son talent inné pour les maths. Aller chercher à le tester pour prouver sa différence ne ferait que réveillez ses doutes et son sentiment de différence nous allons donc attendre encore un peu (au moins le temps qu’il sache lire) avant d’envisager un tests chez un psy. Entre temps nous allons suivre son évolution et continuer alimenter sa curiosité en prenant de l’avance sur le programme de math et lui faire des jeux logique mathématique et informatique.

    Merci pour vos réponses et la liste des livres!

    #21372
    Photo du profil de MAMAN VIC MAMAN VIC 
    Participant
    Points: 22

    Bonsoir

    Mon petit dernier Victor a su lire à 4 ans, cela ne m’a pas posé de questions mais quelques mois plus tard je m’aperçois qu’il connait ses tables de multiplication , ensuite il me dit que la moitié de 1000 c’est 500 puisque la moitié de 10 c’est 5, il s’est toujours ennuyé à l’école, nous lui avons fait sauter la GS (passage en cp en mars) à notre demande car il ne voulait plus aller à l’école , il me lisait un livre tous les jours, à l’école personne n’avait rien remarqué ; il était à la limite de l’échec scolaire. Passage en ce1 j’espérai que l’école lui plairait puisque changement de classe et il se retrouvait avec des enfants plus grands .Discours de la maîtresse, il est dans son monde, il n’écrit pas assez vite,il comprend tout à l’oral mais pas assez rapide (Victor a eu 6 ans le 31 octobre 2015) . Nous déscolarisons Victor en janvier, à sa demande, depuis il a bien progressé en écriture ( quand il est décidé), en math je fais le programme CE2 de sa soeur, en français il se débrouille bien en orthographe et grammaire,il est très doué en calcul mental,je m’interroge toujours à savoir si Victor est précoce ou si c’est son environnement ( beaucoup de manipulations montessori) qui fait qu’il est en avance.
    Depuis qu’il est déscolarisé c’est un enfant souriant bavard pas timide du tout , le seul regret que j’ai c’est le manque des copains (il voit ceux de son frère et ses soeurs) mais n’a pas un copain à lui. peut être est il encore un peu petit, il a envie d’en avoir mais il n’aime que les plus grands qui ont 8 ou 9 ans qui sont gentils avec lui mais le prennent pour un petit .
    Emmanuelle

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2016 Tous droits réservés Enfants Précoces Info

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account