HP qui subit la violence physique à l'école

Ce sujet a 12 réponses, 4 participants et a été mis à jour par Photo du profil de doty doty, il y a 10 mois et 3 semaines.

  • Auteur
    Réponses
  • #19244
    Photo du profil de doty doty 
    Participant
    Points: 428

    Bonsoir,
    Je suis maman d’un HP de 7 ans. Il est en CE2. Chaque année depuis la maternelle, l’école est compliquée entre violence physique de la part des autres élèves et ennui en classe malgré son profond désir d’apprendre. Mon fils est un enfant compliqué (comme beaucoup d’HP) mais gentil, généreux, droit, hypersensible et effacé en classe. Il a longtemps souffert de ne pas avoir d’amis ni de copains. Nous sommes allés consulter pour faire les tests d’abord mais aussi l’aider dans ses relations sociales. En fait, il a complétement changé après la remise des résultats des tests cet été, il a compris que c’était lui qui devait s’adapter. Depuis il est plus ouvert, invite des copains à la maison (et ils viennent, incroyable), n’est toujours pas invité mais bon c’est pas grave… et a même des copains à l’école. ET puis depuis quelques semaines, il dit qu’il a mal aux fesses, au dos et l’autre jour, quand il a soulevé son t.shirt, j’ai vu deux gros bleus. Je lui ai demandé si tout allait bien à l’école, il m’a répondu qu’un enfant l’ennuyait un peu mais que tout allait bien. Et puis ce soir, les genoux en sang, il me dit qu’il en a marre, qu’à chaque récréation des plus petits (CP et CE1) se mettent à 5 pour le plaquer au sol et lui donner ensuite des coups de pieds. Que même s’il est plus grand, il ne peut pas lutter contre 5 enfants. Franchement j’en AI MARRE de cette violence à l’école. Il a été tapé en maternelle pendant 2 ans, je suis souvent intervenue directement auprès des parents d’enfants concernés, l’année dernière tout allait bien et maintenant rebelote ! L’école est déjà bien assez compliquée pour nos enfants alors la violence en plus, ce n’est PLUS possible. J’ai envie de pousser un gros coup de gueule contre l’éducation des enfants d’aujourd’hui, la violence banalisée, l’école publique et les instituteurs qui ferment les yeux. Mais qu’attendons-nous pour réagir ! mon gamin a fini aux urgences en maternelle à cause de la sale gamine qui le harcelait et l’avait poussé d’un muret. Dés le lendemain j’ai débarqué comme une furie pour voir la maitresse, je lui ai fait tellement peur qu’elle a enfin pris les chose en main mais j’avais déjà pris les devants en attendant devant l’école la mère de cette sale gamine qui m’a dit qu’elle se sentait impuissante, que sa fille était difficile et qu’elle était suivie. Non mais on rêve, la gamine avait 4 ans !!! Aujourd’hui ça recommence. Ha j’oubliais… en CP mon fils a été giflé par un animateur. cette fois, la violence venait d’un adulte. Mon fils a de grosses allergies, le nez qui coule et gratte beaucoup, alors comme beaucoup d’enfants, il a eu le malheur de s’essuyer le nez machinalement avec sa manche de manteau. L’animateur l’a traité de gros porc et l’a giflé. J’en revenais pas de ce que mon fils me racontait. Je l’ai cru sur parole car il ne ment pas et sait bien que ces choses sont graves. Il y a eu confrontation, personne ne croyait mon fils et puis d’autres enfants se sont pleins, donc il a été surveillé et il s’est avéré qu’il était violent envers les enfants, leur tirait les cheveux etc… Il a été renvoyé et j’ai félicité mon fils d’avoir eu le courage d’en parler car grâce à lui, il avait protéger les autres enfants. Alors demain, je vais revêtir ma tenue de mère ninja, je vais attendre devant l’école pour coincer une des mamans que je connais, parler à son fils, lui foutre la trouille de sa life pour qu’il laisse mon gamin tranquille. Mais s’il a le malheur de toucher encore un cheveux de mon fils, je ne répond plus de rien.

    #19248
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2814

    Bonjour Doty,

    Votre message me fait de la peine mais est malheureusement révélateur d’une réalité bien existante et très triste.
    Il suffit qu’un enfant soit un peu différent, trop sage, effacé, rêveur…
    Je crois que cela ne va pas en s’améliorant et c’est encore et toujours aux parents de réagir !
    Je vous souhaite bien du courage ainsi qu’à votre fils que je félicite aussi au passage pour sa bravoure.

    #19254
    Photo du profil de doty doty 
    Participant
    Points: 428

    J’ai parlé à le mère du « leader ». sa réaction a été terrible car 2 autres enfants ont confirmé les accusations de mon fils. Elle a giflé si fort son fils que sa tête est partie de l’autre côté comme une poupée de chiffon, elle l’a attrapé par la gorge pour le soulever et le jeter contre un mur. Le gamin était rouge, en pleurs et le mien tétanisé et moi, je n’ai même su réagi tellement sa mère était une furie et m’a expliqué qu' »il ne comprenait que ça » et qu’elle allait régler le problème à sa manière et que je n’avais rien à dire. mais comment peut-on faire cela à un enfant ? comment peut-on expliquer qu’il ne faut pas taper quand soit on le fait soi-même. J’étais dépité pour ce pauvre gosse et pour le mien qui me fera encore confiance en me disant que des enfants le tapent en voyant comment une adulte règle le problème ? !
    J’ai tél à l’école pour prendre RDV avec le Directrice. Elle était absente mais suis tombée sur l’instituteur de mon fils. Il lui a parlé et lui a demandé de lui montrer dans la cour les 5 enfants qui le tapaient.
    Pour le moment, je n’en sais pas plus. je viens d’envoyer un mail à la directrice. Je veux avoir RDV avec elle pour régler le problème d’une manière ferme et définitive. En fait, je vais lui demander de convoquer les parents (sauf la mère du « leader » car je crains encore des représailles disproportionnées) faute de quoi je porterai plainte contre l’établissement car une Directrice a le devoir de protéger nos enfants dans l’enceinte de son établissement.

    #19336
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2814

    Votre témoignage nous a conduit à faire des recherches sur la question malheureusement trop fréquente du harcèlement.
    L’optique de l’auteur du livre ci-contre est une bonne solution pour apprendre à réagir assez tôt et ne pas se mettre en position de victime.
    A mon fils qui se faisait systématiquement voler son goûter en ps de maternelle, je lui avais suggéré de le lécher devant sa harceleuse trop gourmande (façon ancienne pub yop pour ceux qui connaissent), ce qui a eu un effet radical accompagné d’une note d’humour !

    Aider son enfant face au harcèlement à l’école

    Bonne lecture si ce n’est déjà fait, en espérant que vous trouverez une solution efficace.

    #20524
    Photo du profil de doty doty 
    Participant
    Points: 428

    Bonsoir, Merci de votre réponse que je n’ai vu que tardivement mais j’avais également consulté ce lien auparavant. La situation s’est empirée. Mon fils ne se fait plus harceler physiquement car j’ai convoqué chez moi les parents du leader et les ai menacé de porter plainte à la gendarmerie s’il touchait encore un seul cheveux de mon fils (ils étaient passés à 8 enfants qui lui tapaient dessus à chaque récréation). Le problème est que la Directrice de l’école n’a pas du tout apprécié que je lui écrive une lettre la menaçant de faire intervenir l’inspecteur d’académie si la situation perdurait. Vu qu’elle n’a pas voulu me recevoir, je lui ai envoyé une lettre. depuis, j’ai des mots dans le cahier de correspondance me convoquant chez la Directrice pour tel ou tel fait qu’aurait fait mon fils. les mots sont ensuite barrés car elle s’est aperçue qu’il n’avait rien à voir dans l’histoire. Moi qui n’avait jamais eu le moindre mauvais retour sur le comportement de mon fils, c’est comme s’il avait muté tout à coup en délinquant. Mon fils est tout le temps réprimandé alors qu’il me dit qu’il ne comprend pas car il ,’était même pas là, il est hors de lui, n’a plus confiance ni dans son instituteur ni dans la directrice ni même envers les adultes, il a dit à son père : « parce que tu crois que tu fais quelque chose toi pour me protéger à l’école ? ». Il a eu une crise de nerfs terrible il y a deux jours en me disant qu’il en avait marre de prendre pour les autres alors qu’il ne fait rien, que personne ne le croit, qu’il ne veut plus retourner dans cette école, qu’il veut changer d’école et surtout pas en parler à son instituteur ou à la Directrice. Il va très mal, il a la diarrhée tous les matins. La directrice lui a interdit de jouer avec des plus petits que lui, déjà qu’il n’a pas beaucoup d’amis… quelle honte, l’école n’est pas faite pour vivre ensemble ? Je vais chercher une autre école mais j’ai vu que c’était très compliqué de changer en cours d’année; Avez-vous des pistes ? J’ai le sentiment de le laisser à l’abattoir chaque matin, cela m’est insupportable. J’ai contacté le N°vert 3020 contre le harcellement à l’école. le médiateur devait me contacter sous 10 jours, cela fait presque 2 mois. C’est honteux ! Des enfants comme le mien souffrent, si on dit quoique ce soit c’est pire et tout le monde s’en fout. je suis TRES en colère contre l’éducation nationale. Je veux éviter un RDV avec la directrice car au téléphone elle m’a dit que mon fils titillait les autres et qu’il avait juste le retour du bâton. Le problème et qu’elle n’a pas su me dit ce qu’il faisait puisqu’il ne fait rien et titiller comme elle dit ne justifit en rien des coups de pieds dans le nez, le zizi le dos et j’en passe… cette conne a failli me faire douter de mon gosse (j’imagine que c’est un tactique tellement plus facile pour elle que de se remettre en cause) mais pourquoi se mettrait-il dans un tel état s’il y était pour quelque chose ? Si je la vois, je vais l’insulter. l’autre jour, un élève a trouvé que ses affaires (règles, stylos etc…) étaient plus belles que les siennes alors il lui a « échangé »(sans lui demander son avis bien sur). Quand je m’en suis rendue compte, je lui ai dit d’en parler au maître mais celui-ci lui a dit que ce n’était pas son problème. Je lui ai dit que j’allais lui écrire un mot ans le cahier. Il m’a regardé d’un air terrorisé : « non Maman, pas de mot, je ne veux pas de problème ». Il est victime, aucun adulte ne l’aide, comme voulez-vous qu’il ait encore confiance en nous ? Il devient donc très agressif envers moi, ne supporte plus l’autorité : « pourquoi je devrais toujours t’obéir Maman car quand moi je te demande quelque chose, tu ne le fais pas ». Et le pire c’est que je le comprends. Au lieu d’arranger les choses, cela a empiré. je ne pouvais pourtant pas faire comme si rien ne s’était passé…

    #20582
     Loulanis 
    Participant
    Points: 259

    Bonjour,

    Je ne vais malheureusement pas vous aidez beaucoup mais je comprends parfaitement votre detresse. Mon fils aine (je ne sais pas si il est hp ou pas je me suis pose la question comme pour mon second), a eu egalement des difficultes a l’ecole. La premiere fois qu’il a fait l’objet de violence a l’ecole il etait en moyenne section. Il faisait crise sur crise a la maison et ne voulait rien nous dire. Nous sommes aller consulter une psychologue privee et avons decouvert qu’il se faisait tapez a coup de pelle sur la tete, dans le ventre, se faisait ecraser au sol… Je suis aller le chercher 2 fois a l’ecole car il c’etait fais pousser violement au point de se retrouver avec un oeuf de pigeon enorme juste au dessus de l’oeil! Nous avons fini par regler le probleme avec la maitresse et la maman du petit garçon, mais se fut long et difficile. Ensuite vers la fin du CE1, il a commencer a se faire voler ces affaires, mais le pire fut l’an dernier. Il a ete victime de harcelement, coup de pied dans le ventre, coup de poing, insulte, menaces..Idem crise sur crise, en plus de l’ennuie a l’ecole comme mon second!
    Nous avons decouvert tout cela qu’au mois d’avril car mon fils ne dit jamais rien et a personne, c’est donc une proie tres facile! Il s’agissait d’un petit garçon d’une classe superieur. Dans sa classe ce n’etait pas rose non plus car il a toujours eu beaucoup de difficultees a s’integrer. Heureusement que son institutrice etait bien et mettaie les competences de mon fils en valeur, elle a chercher des solutions pour l’ennuis en classe pour l’aider a se canaliser. Nous avons fini par resoudre le probleme du harcelement avec une surveillance accrue du petit garçon harceleur et SURTOUT nous avons pu changer d’ecole. Cette annee il s’ennuie encore en classe mais malgre tout, un peu moins. Il me dit que parfois il y a des choses interressantes. Il reussi a s’adapter un peu plus au systeme scolaire, il est dans le groupe de tete mais il essaie de se faire discret; sauf quand il se permet de reprendre son institutrice quand celle-ci se trompe! Il y a des choses qu’on ne change pas! Il est encore a part du groupe mais comme il s’agit d’une petite ecole meme si les enfants ne s’apprecient pas forcement ils jouent ensembles, c’est la volonter des institutrices de ne pas laisser d’enfant sur la « touche ». Il se sent beaucoup mieux et defend meme son petit frere quand celui-ci fait l’objet de critiques et de moqueries comme il a vecu.
    Je vous souhaite bon courrage a vous et votre petit garçon.

    #20583
     Loulanis 
    Participant
    Points: 259

    Juste un nouveau petit mot pour feleciter votre fils qui se confie a vous car c’est loin d’etre facile pour eux! Les enfants agresses ont toujours peur des represailles des enfants agresseurs. C’est ainsi qu’un cercle vissieux s’installe. Meme s’il devient agressif envers vous je suis certaine qu’il se rends compte de toutes les demarches que vous entreprenez pour son bien etre. Malheureusement c’est plus facile de se « defouller » sur vous de ça souffrance.
    Bravo a lui de savoir se confier!

    #20588
    Photo du profil de qwerty qwerty 
    Participant
    Points: 178

    Vous pouvez faire appel au référent académique pour les enfants HP, ne pas le mettre à l’école quand il somatise, faire constater par un médecin et dire au référent que si il ne vous trouve pas un établissement mieux adapté vous craignez la descolarisation de votre enfant. Ce qui est une réalité, il n’en est qu’au début de la somatisation, si ça s’empire, il ne vous sera plus possible de le conduire à l’école le matin.

    Bon courage.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 11 mois et 1 semaine par Photo du profil de qwerty qwerty.
    #20645
    Photo du profil de doty doty 
    Participant
    Points: 428

    Merci pour vos réponses. J’ai changé en urgence mon fils d’école et il a fait sa rentrée ce matin dans sa nouvelle école dans le village à côté. Il était ravi. C’était moi la plus stressée mais je n’ai rien laissé paraître. Ce n’est plus le même. Il est heureux. Au niveau du programme, il est en avance par rapport à sa classe actuelle, ce qui va permettre, je l’espère, une intégration plus facile. Je suis tombée sur une équipe pédagogique à l’écoute et ça fait du bien. Tout a été fait pour que cette rentrée se passe au mieux et j’en suis ravie. Maintenant, c’est à lui de jouer et moi je croise les doigts pour que tout cela dure !

    #20652
     Loulanis 
    Participant
    Points: 259

    Bonjour,
    Je suis heureuse pour vous et votre fils d’avoir trouve une nouvelle ecoute, et je souhaite a votre fils qu’il s’y epanouisse! C’est toujours delicat de faire un changement d’ecole, parfois (je l’ai entendue), on nous fait comprendre que ce n’est pas constructif, que ça ne regle pas le probleme! Qu’il faut que l’enfant sache se debarrasser de ces problemes pour que ça ne recommence pas. J’entends bien. Mais un changement permet de securiser un enfant, lui donner une nouvelle chance, de reste confiant vis a vis de son entourage qui a su prendre les chose en mains. L’essentiel est que votre enfant se sente en securite, c’est cela qui est constructif! la securite permet de prendre confiance en soi, et un jour s’il se retrouve a nouveau en difficulte, il arrivera certainement mieux a gerer la situation. je le voie avec mon fils qui ne se laisse plus faire; rien n’est parfait c’est sur, mais il a plus confiance en lui!
    Bonne journee!

    #20673
    Photo du profil de doty doty 
    Participant
    Points: 428

    Merci Elise Claire. J’espère que ça va aller. le niveau de sa classe n’est pas génial et sa classe est en retard sur le programme mais bon, je me dis que l’essentiel et qu’il s’y sente bien. Je le ferai travailler un peu à la maison en grammaire et orthographe, ses points faibles et surtout pour qu’il est le sens de l’effort (car il a des facilités). Je trouve qu’il a été super bien accueilli et ça fait chaud au coeur. Je lui avais dit que l’intégration risquait d’être difficile mais il m’avait répondu que ça ne pouvait pas être pire qu’à sa précédente école. Je ne regrette rien.

    #20750
     Loulanis 
    Participant
    Points: 259

    Bonjour Doty,
    alors comment va votre fils? J’espere que tout va bien.
    Comme vous le savez le vecu de fils aine a ete difficile a l’ecole; cette annee la confiance montre un peu le bout de son nez (waouhh), et il cherche donc a se defendre (car n’en esperons pas trop non plus, se faire integrer dans un groupe reste tres delicat.)mais il si prend tres mal! Resultat la maitresse me dit que parfois il se montre un peu mechant dans sa façon de parler. Moi en cela je me dit 2 choses:
    1- Super, il tente enfin quelque chose pour se proteger!
    2- il ne se defend pas physiquement mais par la parole (et sans dire aucun gros mots ni insulte), je trouve que c’est un tres bon point qui merite d’etre felicite.
    Cepandant reste que la forme ne convient pas et que s’il a besoin de se « proteger » c’est bien que quelqu’un essaie a nouveau de l’embeter!
    Du coup, nous allons consulter une psycologue (specialiste des HP) qui va l’aider dans sa connaissance de lui meme (passation des tests qi, elle est pratiquement sur qu’il est HP apres comme elle dit elle peu aussi se tromper mais se serai etonnant) et ainsi lui montrer pourquoi il est toujours a part dans un groupe et que l’integration malgres ces efforts reste difficile. Enfin elle va lui permetre de trouver les astuces qui lui correspondent pour riposter sans se mettre les autres a dos et SURTOUT a mieux s’integrer dans un groupe. Comme elle le dit la base a deja là car il va mieux que les autres annees passees et montre son envies de ne plus se laisser faire!
    Voila, j’espere que cela peu t’aider.
    A bientot.

    #20900
    Photo du profil de doty doty 
    Participant
    Points: 428

    Bonsoir Loulanis,
    Désolée pour la réponse tardive, je ne m’étais pas connectée…
    Mon fils va beaucoup mieux. Il a complétement changé : il dort ! incroyable, il ne se lève plus aux aurores et je suis même obligée de le réveiller depuis la rentrée de janvier (donc ça dure), il part à l’école avec le sourire, il est plus détendu (il est hyper anxieux mais rien à voir avec avant). En fait, je ne l’avais jamais vu comme cela mais… parce qu’il y a déjà un mais… il s’ennuie à l’école. « Maman, je m’ennuie à l’école, c’est trop facile et j’en ai marre de toujours terminer le premier. Tu pourras dire à la maîtresse de me donner des exercices plus difficiles? » et la, je me dis « merde. Ca recommence… ». Je ne me vois pas en parler à la maîtresse pour plusieurs raisons : 1- il vient d’arriver en CE1-CE2 depuis même pas un mois. Comment en parler à la maîtresse qui gère déjà 2 niveaux, l’accueille dans sa classe pour qu’il reparte à zéro dans une nouvelle école. Elle va mal le prendre. 2- J’en avais parlé à son ancien instituteur de CE2 qui a paru fort surpris car mon fils est en classe réservé, sans émotion, effacé même, pas demandeur et avec des difficultés qui ne font pas ressortir son haut potentiel. Mon fils ne lit pas bien. la lecture n’est pas du tout fluide mais cela est due à un mauvais balayage visuel (muscles des yeux pas assez musclés). Il va chez l’orthoptiste depuis le mois de septembre et on fini enfin la semaine prochaine. Bref, il a pensé que je me la pétais en disant que mon fils est un HP. Je me rend compte que les instit ne sont pas à l’écoute en général, c’est décevant.
    Alors que faire ? Ben, j’ai dit à mon fils qu’il devait lui en parler lui. je pense que cela aura plus d’impact. D’ici les vacances de février, j’irai voir la maîtresse pour voir comment cela se passe à l’école. L’intégration n’est pas facile mais elle ne l’a jamais été. Il n’a pas encore de copains. Il s’entend bien avec un enfant alors je lui ai proposé de l’inviter à la maison. cela m’a fait de la peine pour mon fils car cet enfant n’a jamais répondu à l’invitation. Je lui explique qu’il faut du temps pour avoir des copains, que ca viendra.
    Voila les news…

13 sujets de 1 à 13 (sur un total de 13)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2016 Tous droits réservés Enfants Précoces Info

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account