Comprendre le Wisc de mon enfant

Ce sujet a 5 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Isabelle, il y a 1 semaine et 4 jours.

  • Auteur
    Réponses
  • #23557
    Photo du profil de papillonne papillonne 
    Participant
    Points: 37

    Bonjour,

    Mon fils de 6 ans a fait le test Wisc. D’après la neuropsy qui l’a fait, son qi est incalculable à cause de l’hétérogénéité des résultats. Jusque là ok. D’après elle, mon enfant est précoce. Seulement voilà, une neurologue qu’on a consulté pour des troubles attentionnels relevés sur le bilan a balayé d’un geste de la main le résultat du bilan « non, votre enfant n’est pas précoce », et quand je reviens vers la neuropsy qui a fait le bilan, elle prétend que mon enfant est précoce. A savoir que la neurologue consultée pour troubles attentionnels à voulu mettre mon enfant sous rilatine et que comme la psy qui a fait le bilan m’a dit que la motivation pouvait soutenir l’apprentissage, je n’ai pas donné de rilatine a mon enfant, j’ai choisi pour elle une pédagogie active. Résultat scolaires 95 % dans toute les matières sans rilatine et l’institutrice de mon enfant n’a pas remarqué de troubles attentionnels.

    Donc voilà, votre avis m’intéresse beaucoup parce que je suis paumée. Tout simplement parce que ma fille ainée est diagnostiquée hp sans aucune contestation et qu’elle a beaucoup souffert de ce diagnostic tardif, nous l’aurions mieux soutenue si nous avions compris plus tôt. Je ne veux pas répéter les mêmes erreurs.

    voici les notes du bilan intellectuel de mon fils :

    Compréhension verbale : 116
    raisonnement perceptif : 109
    mémoire de travail : 112
    vitesse de traitement : 90

    Merci beaucoup

    Les conclusions du bilan :

    (…)les résultats montrent une capacité de raisonnement et d’élaboration intellectuelle qui témoigne d’une très potentiel important(…).

    #23590
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2814

    Bonjour Nathalie,

    Je ne suis pas qualifiée pour analyser les résultats de votre fils. Il me semble cependant que les résultats (pour les 3 indices homogènes, indiquent des aptitudes hautes) mais ne sont pas au seuil de la précocité.

    La donnée à analyser et à comprendre est l’ivt plus faible que les autres et qui marque un fonctionnement non homogène.
    C’est à mettre en relation avec le caractère de votre fils : pourquoi avez-vous consulté un professionnel, a t-il des difficultés de concentration, de lenteur, d’attention, est-il anxieux, perfectionniste…? Ce sont différentes problématiques qui peuvent avoir différentes origines (pb de vue, anxiété, manque de motivation, pb dys…) Je suis d’accord sur le fait que la motivation soutien les apprentissages mais il faut que l’enfant se sente en confiance, soit encouragé…et pour votre fils qu’il n’y ait pas d’autre problème qui l’empêche de faire. A part la ritaline que vous a dit le neuropsy ?

    #23680
    Photo du profil de papillonne papillonne 
    Participant
    Points: 37

    Bonjour Françoise, merci de votre réponse.

    J’ai consulté un professionnel car l’année scolaire de mon fils (2014/2015) était catastrophique, il pleurait beaucoup, n’acceptait pas les contraintes scolaire et ne suivait pas bien, et donc du coup il se dévalorisait sans arrêt et à la fin de l’année, il ne voulait même plus tenir un crayon ni lire la moindre lettre.

    J’avais commencé avec lui un bilan logo, il le vivait très mal c’était au point que la logopède m’avait donné des exercices à faire à la maison afin qu’elle puisse établir son diagnostique, je ne suis pas allée jusqu’au bout de la démarche c’était trop pénible pour lui.

    J’ai décidé de faire un bilan intellectuel pour qu’il reprenne confiance, et effectivement ça l’a beaucoup aidé, il s’est senti valorisé, il a tissé un lien de confiance avec la neuropsy.
    La neuropsy qui a fait le test m’a dit que mon fils est au seuil de la précocité, et m’a conseillé un livre « l’enfant surdoué, l’aider à grandir ». Elle m’a déconseillé la rilatine estimant que l’attention labile de mon enfant pouvait encore être liée à son jeune âge, elle m’a dit que durant le test, elle a pu observer que lorsque mon fils est motivé il peut soutenir son attention avec qualité longtemps.
    C’était en 2015. Depuis il a fait une brillante année scolaire avec 90 pourcents dans toute le matières…qu’on a terminé en avril, en cause des problèmes gastriques qui ont nécessités un arrêt scolaire pour raisons médicales.

    Mon fils est très perfectionniste, il ne supporte pas l’échec, il a un immense besoin d’être rassuré, d’être félicité et en même temps il a besoin de beaucoup d’autonomie dans ses apprentissages.
    IL n’aime pas le grand nombre à l’école, il est très sensible au bruits, au stimulations sensorielles diverses, il est vite « fatigué » de ces stimulis et a besoin de se retrouver au calme, avec ses petites affaires, son chien, son chat, sa famille. En même temps il est très curieux, il a besoin d’être nourri intellectuellement sans arrêt et il est enjoué, dynamique et il a un humour extraordinaire.

    #23684
    Photo du profil de papillonne papillonne 
    Participant
    Points: 37

    J’ajoute que je trouve que ce qui le défini le mieux, c’est l’empathie. Cet enfant peut comprendre les besoins d’un animal en faisant preuve d’une grande finesse, il arrive à résoudre des problèmes comportementaux de notre chien 🙂 Il est très attentif à beaucoup de choses, à titre d’exemple si je me perd sur le route il est le premier à m’indiquer le bon chemin. En même temps; il ne comprend pas l’injustice, il a du mal à dépasser cela, c’est pour ca que je veux le faire accompagner, je vois bien que mes réponses ne sont pas satisfaisantes pour lui et j’ai du mal à l’aider à dépasser son hypersensibilité

    #23698
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2814

    Bonsoir Nathalie,

    Vous avez mis le doigt sur un point important : la confiance. Pour les enfants hypersensibles, la relation personnelle est extrêmement importante et ils ont besoin d’évoluer dans un climat serein, bienveillant, avec beaucoup de compréhension et d’encouragements. C’est d’ailleurs le cas de tous les enfants, mais eux sont extrêmement sensibles à leur environnement et une toute petite faille peu les bloquer.
    Je vous recommande au passage de regarder l’article et les vidéos de Catherine Gueguen que je viens de mettre en ligne ici , c’est très instructif. Vous y retrouverez ce que vous venez de dire :  » il ne supporte pas l’échec, il a un immense besoin d’être rassuré, d’être félicité et en même temps il a besoin de beaucoup d’autonomie dans ses apprentissages.

    Je vous mets des liens aussi vers des livres sur les émotions et l’hypersensibilité qui peuvent vous aider :
    hypersensibilité
    grand livre des émotions

    Vous connaissez votre fils mieux que quiconque et saurez trouver le moyen de l’aider à gérer sa sensibilité. Avec le temps il faut qu’il apprenne à se détacher un peu des autres, à vivre ses émotions et expériences à lui mais ne pas s’investir trop (moralement) dans celles des autres pour ne pas se freiner. C’est le plus dur pour les personnes très sensibles.

    En espérant vous aider un peu.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par Photo du profil de Françoise Françoise.
    #24154
     Isabelle 
    Participant
    Points: 43

    Bonjour,

    Les résultats chiffrés des indices n’évoquent pas une précocité mais peut être qu’il y a aussi une grande hétérogénéité au sein de ces indices qui peut interroger ses particularités de fonctionnement en lien avec la présentation que vous en faite.
    Si avec ce que vous avez mis en place vous voyez une bonne évolution, il pourra être intéressant de le retester d’ici deux ans au cas où la précocité soupçonnée par la neuropsycho émerge dans les tests.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2016 Tous droits réservés Enfants Précoces Info

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account