Besoin de conseils pour petite fille précoce de 2 ans et 9 mois hypersensible

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par Photo du profil de Françoise Françoise, il y a 1 mois et 3 semaines.

  • Auteur
    Réponses
  • #23148
    Photo du profil de Sibemol Sibemol 
    Participant
    Points: 31

    Bonjour,

    Maman d’une petite fille de 2 ans et 9 mois, je cherche comment aider ma petite puce que je sens de moins en moins bien depuis la rentrée.

    Elle n’a pas encore été testée car trop jeune mais beaucoup de choses dans son comportement nous laisse entrevoir sa précocité depuis sa naissance (le premier regard était déjà très révélateur; tous les apprentissages en avances et notamment le langage quasi parfait à 2 ans et maintenant, extrêmement riche et réfléchi (je suis enseignante en maternelle et je vois franchement la différence entre ma puce et les élèves « habituels » de son âge que je côtoie tous les jours), les lettres, les chiffres connus depuis très longtemps, des questions permanentes sur tout…). Etant moi même précoce (je lisais seule à 4 ans et bien d’autres signes non-trompeurs…), je n’ai pas trop de doute sur le diagnostique et lui apporte de ce côté de quoi nourrir son côté très très curieux.

    En revanche, je suis assez désemparée par son hypersensibilité car je ne sais comment l’aider et j’ai l’impression que tous les efforts sont vains. Je suis moi même hypersensible donc je pense que ça me touche d’autant plus de ne pas arriver à l’aider.
    Ma puce est extrêmement sensible à tous les bruits notamment. Elle entend tout (même ce qu’on n’entend pas car on n’y fait pas du tout attention). Petite, c’était rigolo car elle était capable de nous dire: oh, y a un avion, un chien , une voiture ou n’importe quoi juste par le bruit mais maintenant, tous les bruits la paniquent totalement et elle se bouche les oreilles ou se met à hurler au moindre bruit (même si elle sait ce que c’est). Et elle entre en mode « panique totale »: respiration qui s’accélère, « maman, c’est quoi ce bruit? » et arrive en courant si elle est un peu loin et veut les bras (ce que je ne peux pas faire en permanence car ce ne serait pas l’aider je pense et étant enceinte du second, je ne peux pas la porter de trop car cela me provoque des contractions). On a vraiment l’impression que ces bruits l’agressent et elle dit souvent que ça lui fait mal aux oreilles (genre hier, elle me voit prendre l’aspirateur, elle se bouche les oreilles mais ne veut pas se mettre plus loin où elle l’entendrait moins fort).
    De même la moindre frustration ou contrariété (quelque chose ne se passe pas exactement comme elle veut) la met dans un état pas possible: elle crie et/ou se roule par terre (à la maison, mais aussi à l’école puisque, étant arrêtée quelques jours, j’ai pu voir ses enseignants (d’habitude elle fait les garderies avant et après donc je n’ai pas d’infos) et ils me disent qu’elle fait des colères si elle n’est pas avec qui elle veut dans le rang ou est contrariée, qu’elle ne s’assoie pas avec les copains mais vient se coller à son enseignant pour pouvoir voir les autres… En parlant avec elle dans la journée de ce qui s’est passé, par exemple pour le rang, elle m’explique qu’elle ne voulait pas être avec untel et ne semble pas comprendre que les adultes qui s’occupent d’elle ne l’aient pas comprise).
    De même tous les matins, elle pleure dès qu’elle arrive en classe et qu’elle réalise que je vais repartir (à la garderie, ça s’était un peu calmé mais il y a eu changement vu que je l’emmène ces jours-ci et rebelotte). (A la crèche, on avait eu des pleurs comme ça durent presque 1 an le matin avant qu’elle accepte d’y aller sans sembler angoissée).

    DU coup, je suis assez désemparée face à ses crises de larmes car je sens que ce n’est pas de la comédie comme tout le monde lui dit sans arrêt et qu’elle est vraiment profondément touchée à ces moments là. ce n’est donc pas de lui dire d’arrêter ses comédies ou qu’on ne doit pas faire de colères pour ça qui va l’aider, surtout si elle ne contrôle rien de son hypersensibilté à ces moments là. Mais j’aimerais trouver des mots (ou des comportements) pour pouvoir l’aider à apprendre à relativiser cette frustration, ces angoisses, l’aider à apprendre à doucement à prendre du recul avec ces angoisses qui la paniquent pour qu’elle apprenne à les gérer progressivement. Surtout que je voudrais pas qu’à l’école, on lui coupe l’envie d’y aller avec des reproches sur ses « colères » (sachant qu’elle a déjà tous les acquis de petite section donc qu’il va falloir qu’elle trouve un intérêt différent pour y aller car elle ne va pas « apprendre » grand chose dans les purs apprentissages cette année).

    Si vous aussi avez eu des enfants précoces avec ce type de réactions et avez réussi à les aider à mieux gérer ce trop plein d’émotions et de sensibilité, je suis preneuse de conseils et d’idées.

    Merci d’avance à tout ceux qui pourront nous apporter une petite pierre à l’édificie,

    Sibémol

    #23152
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2774

    Bonjour Sibémol,

    Vous avez je pense bien cerné votre petite fille, une petite fille très sensible, qui a besoin d’écoute, qu’on prenne le temps pour elle.
    Je vous comprends d’autant plus que j’ai le même profil à la maison, ne supporte pas non plus l’aspirateur ni le bruit des avions, entent tout et répond même lorsq’on parle à distance d’un sujet qui ne la concerne pas et qu’elle semble occupée par ailleurs… Ces enfants hypersensibles ont besoin d’énormément d’attention, d’écoute et d’explications, d’être rassurés lorsqu’ils sont malheureux. La méthode « brutale » consistant à dire d’arrêter la comédie ne convient évidemment pas non seulement parce que ce n’est pas de la comédie mais ensuite parce que la remarque leur semblera injuste et injustifiée, donc va créer encore plus de tension. Il faut donner à votre fille du temps, sa maîtresse doit essayer de se mettre à sa place et l’acceillir en douceur, l’accompagner etc… Personnellement j’allais installer moi-même l’un de mes enfants en début de classe afin qu’il s’occupe, se détende, et m’en allais ensuite en douceur aussi, en lui disant bien au revoir etc…
    Cela passe avec le temps et en grandissant mais je pense qu’aujourd’hui justement on ne leur donne pas ce temps. Certtains enfants ont besoin de temps pour apprendre, d’autres pour grandir, d’autres pour bien gérer les émotions et la séparation…
    Sur les acquis vous avez fait le constat vous-même, je n’ai rien à vous apprendre.
    J’aurais tendance à vous dire de la garder avec vous si vous êtes en congé de maternité et qu’il colle avec l’année scolaire, et que de toutes façons vous pouvez lui apporter vous-même ce ont elle a besoin sur le plan des apprentissages, c’est une occasion rêvée pour l’aider à passer ce cap difficile de la petite section chez les enfants précoces.
    Sinon vous pouvez aussi en profiter pour discuter avec vos collègues enseignants, expliquer ces problèmes d’hypersensibilité, profiter de votre position pour parler de la précocité et des acquis de votre fille (à titre d’exemple) par rapport à ce qui est demandé, susciter une réflexion sur comment établir le décalage existant… Votre fille serait sans doute mieux dans la classe supérieure avec un travail plus motivant et des enfants plus accessibles au niveau du langage, du comportement (moins bébé), du bruit en général dans la classe (cris, pleurs…) qui peut la perturber aussi…
    Voilà en gros, tenir compte d’elle, lui parler, la rassurer, expliquer qu’une classe c’est bruyant, qu’il y a des règles à respecter, que la maîtresse doit gérér beaucoup d’enfants… mais aussi essayer d’obtenir quelque chose pour elle.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2016 Tous droits réservés Enfants Précoces Info

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account