besoin de conseil sur enfant sans copains à l'école en souffrance

Ce sujet a 42 réponses, 10 participants et a été mis à jour par Photo du profil de doty doty, il y a 1 jour et 13 heures.

  • Auteur
    Réponses
  • #22185
    Photo du profil de doty doty 
    Participant
    Points: 413

    Bonsoir,
    Pour ceux qui ne me connaissent pas, je fais un résumé rapide. Zèbre de 8 ans CE2 a toujours eu une scolarité compliquée (angoisses, ennui, pas de copains, harcèlement). Il a changé d’école en janvier, ça allait beaucoup mieux. la maitresse me dit qu’il s’est vite intégré, me dit que c’est un élève parfait. mais voila depuis 1 mois, je trouve qu’il va mal : il a de nouveau des maux de ventres terribles, la diarrhée tous les jours, quand je le laisse à l’école le matin il me dit « je passe le portail de l’angoisse », ne veut plus travailler « ho, on s’en fout (il me dit) », il s’ennuie trop (il fait son travail, le travail supplémentaire que lui donne la maitresse et fait aussi celui des CE1, ensuite il dessine en attendant et puis à le droit aussi d’aider les autres quand ils ne comprennent pas les maths), la maîtresse fait ce qu’elle peut, ses notes sont moins bonnes et même lui me dit « je ne comprends pas, je ne suis plus moi-même »… mais c’est surtout qu’il me dit que les enfants se moquent de lui, ne veulent pas jouer avec lui, quand ils veulent, c’est lui qui n’a plus envie car leurs jeux ne l’intéressent pas. Qu’il est seul entre midi et deux. Bref, il est triste, s’enferme de plus en plus. Il a seulement 2 copains de son ancienne école. L’un d’eux est venu samedi à la maison. Mon fils s’est disputé avec lui : « maman, je ne l’inviterai plus, il a osé me faire du chantage » (genre, si tu ne joues pas à ça avec moi, je ne suis plus ton copain). Il ne veut plus aller au judo, m’a fait une crise terrible « je déteste le judo, tu m’obliges toujours à faire des choses que je ne veux pas faire etc… », on est donc allé ensemble au judo, dire au prof qu’il ne viendra plus mais il a fallu parlementer plus d’une demi-heure et quand le prof a vu sa tête et dans quel état il était, il n’a pas cherché à le faire changer d’avis…
    Comment faire pour qu’il s’intègre, comment faire pour avoir des copains ? Chercher un enfant comme lui ? il ne l’a pas trouvé. Je ne sais pas comment l’aider et il est tellement en souffrance. Il a fait pourtant beaucoup d’efforts pour s’intégrer : il s’est mis au niveau des autres, a fait semblants de s’intéresser à la même chose, a pris leurs codes vestimentaires mais ça ne marche pas. Retourner voir la spy ? il ne veut pas. Que faire ?

    #22219
    Photo du profil de luciole luciole 
    Participant
    Points: 902

    Ma fille (8 ans et en CE2 aussi) avait des problèmes relationnels à l’école, c’est d’ailleurs ce qui a déclenché les questionnements et le bilan. Pas la même nature de problème parce que c’est une fille et parce que chaque enfant est unique mais elle revenait tous les soirs en disant qu’elle s’ennuyait à la récré, que certaines l’empêchaient de jouer avec ses copines, très peu invitée aux anniversaires même de ses soit disant copines … On a essayé de la conseiller dans son comportement mais ça n’a guère été mieux donc on a été voir la directrice (super et expérimentée), qui a échangé avec les différents enfants et ça s’est bien arrangé. Bon je dirai qu’elle a la chance d’être dans une école qui la stimule (ils font le programme de l’EN sur 5 demies journées par semaine) et ils sont au moins 6 ou 7 hauts potentiels dans sa classe donc ça aide … On a aussi invité certaines filles de sa classe à la maison pour faciliter les liens. Tu trouves par exemple des supers jeux de pistes qui les occuperont un après midi et qui peut créer des liens.
    L’histoire du copain qui a osé faire du chantage, ce sont des enfants très sensible et son copain ne pensait sans doute pas mal mais ton fils l’a mal pris, il faut peut être revenir dessus en lui expliquant qu’il ne faut pas trop prendre à coeur ce genre de remarque (pas facile).
    Pour le judo, j’ai vu ton autre message : ne peux tu pas lui dire ok, pas le judo mais tu choisis une activité (ou un sport) et tu t’engages pour un an. En essayant qu’il soit avec des plus grands.
    Dans votre entourage, il n’y aurait pas soit des enfants plus grands, soit des enfants aussi HP avec qui il pourrait bien s’entendre ?

    #22255
    Photo du profil de doty doty 
    Participant
    Points: 413

    Ca fait seulement 1 an qu’on invite à la maison (depuis que mon fils le demande et depuis qu’il a réussit à créer des liens avec 2 enfants). Toujours les mêmes : 1 HP et celui avec qui il s’est disputé. Mon fils n’a jamais été invité à son tour et pourtant ils viennent souvent. Mais je continue d’inviter même si ce n’est toujours que dans un sens, pour lui. Ca me fait de la peine car il me dit souvent : « j’aimerais bien qu’ils m’invitent aussi ». En revanche, il n’a jamais voulu inviter des enfants de sa nouvelle école. C’est bizarre car d’un côté, mon fils se sent exclus et effectivement il l’est et d’un autre, j’ai pourtant l’impression qu’il est apprécié : nous sommes allés à la fête foraine du village de sa nouvelle école et tous les enfants qui le connaissaient le saluaient, lui souriaient, étaient contents de le voir sans pour autant venir vers lui pour jouer ou lui parler.
    Par ailleurs, il m’a dit que des CM2 lui avaient portaient des coups de pieds au visage. Il ne l’a pas signalé et m’a dit que cela lui était égal. J’ai l’impression qu’il a capitulé, qu’il se dit qu’il se ferait toujours embêter et qu’il fallait attendre que ça passe. J’en ai donc parlé aux surveillantes pour qu’elles soient vigilantes.
    Pour le judo, oui, je lui ai dit qu’il devait trouver une activité l’année prochaine. Il ne sait pas quoi. Je crois que je vais devoir lui faire essayer différentes choses : tir à l’arc, escrime. Il m’a dit qu’il aimait « esquiver », c’est peut-être une piste pour trouver un sport. Il aimerait surtout trouver des ateliers de chimie. Pas facile, je cherche encore…
    Pour le copain avec qui il s’est disputé, il ne veut rien entendre pour le moment. Il est encore très fâché et vu comment cela s’est passé, je ne pense pas que le copain veuille revenir jouer…
    Dans mon entourage, mes amies n’ont que des filles et à 8 ans, pour lui, les filles c’est nul… C’est donc compliqué…

    #22316
    Photo du profil de luciole luciole 
    Participant
    Points: 902

    Bonsoir Doty,
    Je comprends que ce ne soit pas facile.
    Si ça te rassure, nous aussi les invitations ont longtemps été que dans un sens. Et puis depuis plus récemment elle est aussi invitée. Et ça ne vient pas toujours de l’enfant, ça peut aussi être les parents qui ne prennent pas le temps car il faut être plus présent lorsqu’il y a un copain ou une copine à la maison. Sauf pour les anniversaires où là, c’était assez flagrant.
    As tu regardé si des associations pour HP ne proposent pas des ateliers de chimie ?
    Sur les conseils de la psychologue du bilan, j’ai acheté un livre sur les émotions et on a commencé à regarder ensemble, pour que notre fille puisse mettre des mots sur ce qu’elle ressent, par exemple quand une copine refuse qu’elle joue avec elles, ou l’embête. Ca aide. Peut être à tester pour qu’il puisse dire autre chose que « ça m’est égal » lorsque les grands l’embêtent, ou fasse un blocage lorsqu’il se dispute avec son copain (même si maintenant, il ne faut pas revenir sur l’épisode en question).
    Lit il des livres ? Ma fille dévore les bouquins et donc une fois ou deux, j’ai trouvé des livres adaptés à la situation, par exemple la série « c’est la vie Lulu » est très bien faite (peut être un peu plus pour les filles que pour les garçons).
    Pour la fête foraine (juste l’impression que ce que tu dis me donne), on dirait qu’il est apprécié un peu comme un grand frère ou un adulte parce qu’il aide, explique les maths, … mais pas comme un copain de jeu. C’est peut être aussi parce qu’il ne joue pas avec les enfants de sa classe à la récré (quelque soit la raison de ça). Tiens, ma fille vient de finir ce livre : http://recherche.fnac.com/SearchResult/ResultList.aspx?SCat=2!1&ectrans=1&sft=1&Origin=PA_BABELIO&Search=9782070610211&sa=0 -> sans faire aucun rapprochement avec ton fils, ça peut à la fois le distraire et lui faire comprendre certaines choses. Petite anecdote, ma fille est revenue plusieurs soirs en se plaignant des récrés (les copines …) et un soir, je lui demande comment ça a été, elle me répond « bien, j’ai lu et plusieurs sont venus me demander ce que je lisais » (le livre ci dessus, que du coup elle va prêter …).

    #22354
    Photo du profil de Dyonisos Dyonisos 
    Participant
    Points: 32

    Je profite de votre discussion très intéressante. C’est quoi le livre sur les émotions? Ça m’intéresse
    Merci d’avance

    #22355
     Olivier 
    Admin bbPress
    Points: 18903

    Dyonisos, il me semble que Luciole parle de cet ouvrage :

    http://amzn.to/297i2JY

    #22368
    Photo du profil de luciole luciole 
    Participant
    Points: 902

    Pour le livre sur les émotions, on m’a conseillé celui là, il est simple et clair : http://www.decitre.fr/livres/emotions-mode-d-emploi-9782883533370.html

    Celui que remontre Olivier est un roman qui a beaucoup plu à ma fille.

    #22438
    Photo du profil de Enfant Enfant 
    Participant
    Points: 16

    Bonjour,
    Je suis une enfant qui a été diagnostiquée. J’ai 12 ans. Si votre enfant s’ennuie pendant les récréations, je vous conseille de lui donner des livres qui développent un intérêt. Si il ne joue pas pendant la récré, que fait il ? Quand je m’ennuyait ou que j’avais fini mes exercices en classe, j’apprenais le braille (l’écriture des non voyants), ça m’a bien occupé et puis quand j’ai maîtrisé, j’étais très heureuse de pouvoir écrire des choses que personne ne comprend.

    #22457
    Photo du profil de doty doty 
    Participant
    Points: 413

    Bonsoir,
    Mon fils déteste lire à mon grand désespoir… et ce n’est pas faute de l’avoir trainé dans des librairies et se faire conseiller des bouquins… En fait il a des difficultés en lecture rapide, a fait beaucoup de rééducation chez l’orthoptiste (plus de 4 mois deux fois par semaine) et malgré tout cela, ça reste compliqué. Il faudrait y retourner… je pense que c’est pour cela qu’il déteste lire. L’année dernière, il était passionné par les énigmes ou les enquêtes mais maintenant il n’y a que la chimie qui l’intéresse. Il passe son temps à regarder des tutos sur Youtube pour fabriquer des balles rebondissantes ou de la pâte à prout. A l’école, il emmène toujours un objet (légo, billes, balle etc..) pour essayer de s’intégrer et jouer avec les autres et ça finit toujours de la même manière : les enfants jouent avec ce qu’il a apporté mais sans lui…
    L’autre jour il m’a dit : « je souffre de ne pas avoir de copains. Personne ne veut jouer avec moi. Et quand ils veulent bien que je joue, c’est moi qui ne veut plus car leur jeux ne m’intéressent pas ». Je lui ai répondu : « tu ne peux pas faire semblant d’être intéressé ? » Il m’a répondu qu’il en avait marre de le faire, marre de faire des efforts, que c’était trop dur de faire semblant… Je ne sais pas comment l’aider…

    #22600
    Photo du profil de Dalisa Dalisa 
    Participant
    Points: 162

    Bonjour
    J’ai lu votre discussion avec intérêt et cela me fait de la peine pour votre fils. J’ai moi-même un fils de 8 ans et à l’école il s’y sent bien un peu avec tout le monde sans avoir de « vrai » copain ou être inclu dans un groupe d’amis. Disons que s’il a envie de se joindre à certain car ils font tel ou tel jeux, il y va et n’est pas rejeté et si rien ne l’intéresse, il est observateur (je le vois depuis la fenêtre ns habitons près de l’école!). Sa peut être avec des filles, des plus grands, des plus petits, n’importe il va où il a envie de jouer dans le moment. Il n’est jamais invité non plus mais n’a pas l’air d’en souffrir, il a l’air bien comme sa. Par contre quand je lui demande s’il veut inviter qqun il me répond souvent par « je suis obligé? » et il n’y a qu’un seul ami qui veut bien invité. Mais encore une fois il n’a pas l’air d’en souffrir. Son ami qu’il invite lui avait fait du chantage aussi pour un pin’s « si tu me le donnes pas je suis plus ton copain » j’avais observé le scène de loin et mon fils a campé sur sa position « non c’est quand même non » je lui ai dit après coup qu’il avait bien réagi et que j’étais fier de lui et son copain n’a pas bronché il est resté copain. C’est peut-être une piste, qu’il puisse dire non et qu’il voit que son ami sera peut-être fâché 5min mais qu’il oubliera vite. Concernant les activités c’est pareil ici il est tout motivé à essayer un sport (il a essayé foot, karaté) mais au bout de 3 fois impossible de le faire retourner!
    A-t-il des cousins qui vivent près de chez lui? Mon fils en a 9 de tout âge et il s’entend bien avec, ils ne font pas de différence avec lui car c’est de la famille et pas un copain du coup ils viennent souvent jouer à la maison et sa lui fait super plaisir. Je sais que je ne vous donne pas beaucoup de conseils, je suis moi-même souvent face à un mur et peine à trouver des solutions pour certaines choses. Ce n’est pas facile et on a beau y mettre le plus de coeur possible se n’est pas nous qui vivons à leur place. Je souhaite vraiment que votre fils se sente bien. Je ne pense pas qu’il faut avoir plein d’ami, parfois juste un bon suffit. Moi je ne suis pas HP mais je n’avais qu’une meilleure copine, on se voyait sans cesse et nous n’éprouvions pas le besoin de voir d’autres copains dans notre enfance.

    #22606
    Photo du profil de doty doty 
    Participant
    Points: 413

    La situation s’est empirée. Il a passé une semaine tout seul chez son cousin de 11 ans et ses cousines 17 et 15 ans. Il m’a harcelé de textos : « je sais que tu ne peux pas venir, que tu travailles mais sors moi de cet enfer » ou encore « je me sens mal, je veux rentrer » heureusement qu’il était chez ma soeur sinon je me serais fait un souci pas possible. avec lui tout est dans l’extrême : le paradis ou l’enfer. Il me demandait depuis des mois de voir son cousin car ils aiment les mêmes jeux et puis ca s’est mal passé. Il a même fait une crise de nerf la bas : « on m’a obligé, je ne voulais pas venir, je veux partir, je vous déteste », la honte… et puis il a même fait sa valise et a attendu des heures ma venue sur une chaise mais je ne suis jamais venue, il était à 300kms de la maison et je travaillais… Pourtant ma soeur l’a trouvé à l’aise, charmant (sauf quand il a fait sa crise de nerfs) et ne s’est même pas douté des textos qu’il pouvait envoyer.

    Même chose pour ses 3 cousins qui sont venus d’Espagne cet été. Il s’est super bien entendu avec l’ainée de 10 ans et pas du tout avec celui de son age. Du coup, il ne voulait pas aller les voir, m’a fait des crises pas possible en me disant qu’ils ne les supportaient pas. Qu’il en avait marre de faire des efforts et qu’ils n’en ferait plus.

    Voilà, mon fils déteste tout le monde. Il ne se sent bien nul part. Il passe son temps sur youtube à faire des expériences de chimie tout seul, à récupérer tout se qui traine pour fabriquer des robots, ne demande plus à inviter à la maison… je trouve ça triste. En fait, il juge vite, il est intransigeant, il met les gens dans des cases et ensuite il ne revient pas dessus.

    Il était content ce matin de rentrée car il est en CM1-CM2 (lui est en CM1). Il m’a dit : « j’avais préparé du matériel pour dessiner car je m’ennuie mais du coup, ça ne sera pas la peine ». Et puis ce soir, il est rentré en me disant : « c’est nul, les CM1, même quand on a fini, on n’a pas le droit de faire le travail des CM2, demain je prends des feuilles pour dessiner… ». Bravo l’éducation nationale ! nivellement par le bas…

    #22607
    Photo du profil de doty doty 
    Participant
    Points: 413

    J’ai oublié, je vais l’inscrire (de force) dans une association de HP pour faire des activités, j’espère qu’en étant entouré d’enfants comme lui, il se sentira enfin compris et qu’il se sentira mieux et arrivera à évacuer toute cette agressivité et souffrance qu’il a en lui.

    #22612
    Photo du profil de Dalisa Dalisa 
    Participant
    Points: 162

    Comme vous dites, c’est triste et dommage qu’il soit autant en colère contre les autres. Apparemment il ne leur laisse aucune chance :0(
    Mais peut-être que votre fils se sent bien aussi tout seul? Laissez lui le temps, avec les années cela va peut-être changer. Parlez lui de temps en temps de ce problème en essayant de la raisonner mais essayez de ne pas en faire trop?! Je sais que se n’est pas facile. Après, lorsqu’il était chez votre sœur , cela est bizarre qu’elle n’aille rien remarqué mais qu’en même temps il vous envoyait des messages pareils. Il était dans sa famille et ils sont au courant de sa « différence » donc il ne faut pas avoir honte de ce qu’il s’est passé.
    Par rapport à l’école, c’était pareil pour mon fils. Ils sont aussi 2 niveaux par classe, il est en 5H et l’autre niveau est 6H. Nous pensions aussi que la maîtresse lui ferait faire les choses pour 6H lorsqu’il finit rapidement ce qui est demandé pour les 5H (sa arrive très souvent) mais non, la maîtresse m’a dit qu’elle préférait qu’il fasse autre chose sinon sa reporte le problème pour l’année prochaine :0(
    Du coup elle l’occupait en lui faisant lire des livres!! Mais il en lit déjà tellement à la maison que j’ai trouvé bête si déjà il est à l’école. On en a discuté et elle lui a fait faire un exposé ou aider ses camarades qui ont plus de peine. Je lui ai aussi fourni un bouquin sur les expressions françaises avec des exercices qu’il fait dans ces moments-là. Peut-être est-ce une piste? Parlez-en aux professeurs de votre fils.

    #22621
    Photo du profil de Vanessa Joly Vanessa Joly 
    Participant
    Points: 71

    Bonsoir tous, bonsoir Doty pour laquelle je souhaite apporter mon point de vue : il me semble important de rappeler qu’un enfant surdoué peut être un tyran et un manipulateur en puissance et en acte. En relisant le propos très juste de Dalisa, as-tu eu une discussion avec ta soeur en présence de ton fils ? Il serait certainement temps que tu lâches un peu prise afin de moins ingerer les propos de ton fils ou ses états d’ames afin d’analyser son comportement si tu l’ignores un peu plus…Tu rattrapes toujours tout et d’une certaine manière, tu ne l’aideras pas sur du long terme donc essaies de rompre ce cercle de Karpman que vs avez instauré. Tel est mon analyse de tes récits et je reste à ta dispo avec grand plaisir si mon propos nécessitait plus de précision ou d’aide. Bien à toi, Vanessa

    #22628
    Photo du profil de Dalisa Dalisa 
    Participant
    Points: 162

    Je pense qu’une confrontation avec ton fils, ta soeur et toi-même peut-être effectivement une très bonne idée. Ainsi tu sauras le vrai du faux et pourras penser/agir en conséquences!

    #22634
    Photo du profil de doty doty 
    Participant
    Points: 413

    @vanessa Joly : merci pour votre réflexion tout à fait juste. Mon fils est un tyran depuis son plus jeune âge ça c’est indéniable et c’est une lutte de tous les jours pour le remettre à sa place d’enfant. Sincèrement, je ne pense pas qu’il soit manipulateur. C’est juste que derrière l’image de l’enfant « parfait » : gentil, docile, raisonnable qu’il donne à l’école et dans sa propre famille (avec ses cousins et ses grands parents), il y a un tout autre enfant. Mon fils joue un rôle permanent en société et explose dés qu’il rentre à la maison, « n’en pouvant plus de faire celui qu’il n’est pas » (de ses propres mots). Il s’oblige à faire des choses qu’il n’a pas envie de faire, les gens ont l’illusion qu’il le fait de bon coeur et pensent que tout se passe bien alors qu’intérieurement il est très en colère et veut faire l’inverse de ce qu’il se sent obligé de faire. Vous me suivez ?

    Sinon, non, je n’ai pas parlé à ma soeur de ce qui s’était passé. J’ai juste tenu bon et je n’ai pas cédé à la demande de mon fils de venir le chercher. Quand il est rentré, il ne m’en a même pas parlé et m’a juste dit qu’il n’y retournerait jamais…Je sais qu’il a du mal d’être loin de ses repères (sa maison, son chat, moi) mais il faut qu’il grandisse. Etre toujours là n’est pas lui rnedre forcément service.

    #22645
    Photo du profil de Dalisa Dalisa 
    Participant
    Points: 162

    Effectivement, ils ont besoin de beaucoup de repères. Mon fils pareil il aime être à la maison, il est très casanier, il aime être avec moi tout seul (sans sa soeur et son Papa), il aime que tout soit à sa place et faire les choses dans l’ordre. En fait, dans sa tête il est très organisé. Par exemple, quand on le punit au coins 10min il est très en colère non pas parce qu’il est puni mais parce que sa « retarde » le planning qu’il s’est fait dans sa tête et qu’il devra tout se réorganiser… Je pense que c’est une caractéristique assez typique chez ces enfants.
    A ce stade j’aurais conseillé de voir un psy mais comme vous le dites plus haut il ne veut pas y aller. Et un enfant, quand il veut pas….
    Après je peux comprendre que cela doit être dur à vivre pour lui d’endosser un rôle pour paraître bien aux yeux des autres. Il ne se sent pas lui-même et doit se perdre dans son identité. Peut-être aussi qu’il a fait tellement d’efforts qu’il faut maintenant lui laisser le temps de se retrouver. Je serais d’avis de le laisser tranquille quelques temps. Il veut être seul? Laissez-le seul, laissez-le vaquer à ses occupations et avec le temps il pourra peut-être se remettre en question il n’a que 8 ans!! Ils sont encore petits à cet âge. Dites-lui qu’il doit rester lui-même et ne plus jouer de rôle (sans qu’il dépasse les limites, qu’ils respectent simplement les autres etc…). Le fait de se sentir lui-même lui permettra par la suite de savoir comment se comporter avec les autres sans se perdre. Il est certes différent des autres enfants mais cela ne veut pas dire qu’il n’a pas de qualités que certain pourraient apprécier!

    #22646
    Photo du profil de Dalisa Dalisa 
    Participant
    Points: 162

    Ha un truc que je fais quotidiennement avec mon fils pour le faire parler et mettre des mots sur ses émotions, on dit chacun son tour 3 choses que l’on a pas aimé dans la journée et 3 choses qu’on a aimé. Sa abouti parfois à des discussions assez constructives et c’est fait sous forme de jeux. Ainsi il est beaucoup plus enclin à discuter de soucis ou de choses qui lui ont donné du plaisir, on arrive donc mieux à le cerner et à savoir ce qui se passe à l’école. De plus, chaque soir après l’avoir couché je reste quelques minutes avec lui et c’est un moment privilégié pour la discussion on parle de tout et de rien il adore ce moment et comme dans sa tête c’est « son moment discussion » il ne la raterait pour rien. Il faut être patients, au début j’avais de la peine et maintenant j’ai accepté qu’il lui faille plus de temps pour s’accommoder à une nouvelle situation, qu’on doive d’abord bcp en parler contrairement aux autres enfants comme sa soeur par exemple.

    #22648
    Photo du profil de Vanessa Joly Vanessa Joly 
    Participant
    Points: 71

    Hello mesdames ! Je reste persuadée que la discussion de son ressenti avec votre soeur est nécessaire notamment pour appuyer votre décision de ne pas céder. Je pense aussi que votre fils ne doit pas rester « isoler » et il doit trouver un moyen de communication : il vous faut absolument lui trouver un psy ou un hypnotherapeute car il est encore jeune et doit apprendre à s’apaiser. Les mémoires du corps et de l’esprit sont importantes et ne doivent pas être ignorées. Je ne suis pas pour le fatalisme et je pense réellement qu’a chaque difficulté il y a une solution. Et ce serait dommage de procrastiner !

    #22649
    Photo du profil de Dalisa Dalisa 
    Participant
    Points: 162

    @vanessa: Bien sur qu’il faudrait trouver un bon psy mais si l’enfant ne veut pas s’y rendre elle n’en tirera rien du tout! Mais je suis d’accord quand vous dites qu’à chaque difficulté il y a une solution. Je ne voulais pas affirmer qu’il faut remettre le problème à plus tard mais simplement lui laisser quelques temps de répit pour qu’il puisse se retrouver. Il y a aussi la kinésithérapie qui peut être intéressante, j’ai des amis qui y sont allés pour leurs enfants et ils sont très réceptifs à ce genre de méthode à leur âge. De plus cela ne demanderait aucune participation de sa part.

    #22650
    Photo du profil de Vanessa Joly Vanessa Joly 
    Participant
    Points: 71

    C’est une très bonne idée aussi la kinésithérapie 🙂 . Pour ce qui concerne la décision de faire l’enfant communiquer il existe des moyens d’auto suggestion très efficace qui permettent d’accompagner des parents en difficulté face à la non-volonte de leurs enfants. Un enfant reste un enfant et doit être guidé et orienté avec ou sans son consentement premier. J’ai une position très ferme sur le sujet car je sais qu’il est possible de modifier le mental notamment d’un enfant via certaines techniques car il ne faut pas attendre que la situation empire ou espérer qu’elle s’améliore. J’en ai personnellement fait l’usage sur ma fille en tant que maman (et j’avoue que je continue toutefois maintenant qu’elle est grande elle a parfaitement conscience des auto-suggestions et les accepté plus volontiers puisque plus mature) et je l’ai depuis exploré sur des enfants (et adultes) en tant que professionnel. Malheureusement ce n’est pas assez connu et développe c’est dommage !

    #22651
    Photo du profil de Dalisa Dalisa 
    Participant
    Points: 162

    Je serais intéressée de savoir de quelles techniques vous parlez? Cela pourrait également me rendre service car parfois mon fils est complètement bloqué par une situation ou qqch qu’il doit entreprendre et malgré tout le coeur que nous y mettons il n’y a rien à faire. Quand c’est décidé non, c’est non, quelque soit le moyen que nous employons.

    #22661
    Photo du profil de Poutchky Poutchky 
    Participant
    Points: 109

    Vous avez essayé les activités de l’ASEHP?
    Et un saut de classe, s’il s’ennuie.
    Ce sont des pistes « banales » mais qui constituent un bon point de départ.

    #22679
    Photo du profil de doty doty 
    Participant
    Points: 413

    oui, je suis allée au forum des associations. Je suis allée voir l’ASEHP et il y a une matinée portes ouvertes samedi. Je vais tenter de l’y trainer (pour le faire décoller, c’est pas toujours facile, lol)
    J’ai également pris RDV avec la spy scolaire qui m’a beaucoup plus au téléphone. Elle va nous recevoir pour effectivement voir si un saut de classe est envisageable. RDV le 4 novembre.
    De plus, je cherche une spy, j’en ai contacté plusieurs sans réponse, je persévère…

    #23037
    Photo du profil de doty doty 
    Participant
    Points: 413

    Je suis désemparée… au bout du rouleau… je me sens nulle en temps que mère de ne pas trouver les clés pour aider mon fils.
    Il va de plus en plus mal.
    Je l’ai trainé (c’est bien le mot) à la journée portes ouvertes ASEHP. La catastrophe. Il a fallu partir au bout d’une heure et même l’animatrice n’a pas su trouver les mots pour l’apaiser. Il n’a même pas voulu essayer d’aller vers les autres… échec total…
    Côté activité, je l’ai inscrit à un club d’échec le mercredi après-midi et il est content sauf qu’il est avec des débutants et qu’il trouve qu’ils n’apprennent pas les « coups » assez vite. Alors il regarde comment joue le prof et c’est comme ça qu’il apprend de nouveaux coups. Il s’est juste permis de dire à ma mère qui le garde le mercredi après-midi : « tu m’amènes la-bas pour te débarrasser de moi ». je lui ai donc expliqué que c’est quand même plus sympa de faire une activité plutôt que de rester avec sa vieille grand-mère tout seul. Il m’a trouvé très méchante avec ma mère de dire cela.
    A l’école, c’est la catastrophe. J’arrive encore à l’y amener mais je ne sais pas pour combien de temps. IL ne supporte pas sa maîtresse et quand il me raconte les réflexions de la maîtresse, je suis outrée. Elle lui crie dessus en permanence, l’humilie devant les autres : « mon Dieu, mais regardez les droites perpendiculaires de D. » en montrant son cahier à toute la classe, elle ne l’interroge que quand il ne lève pas le doigt : « alors, qu’est ce que D. a à nous dire aujourd’hui sur le sujet ? oh, il ne sait pas pour une fois ! » et j’en passe. Déjà qu’il se trouve nul, pense redoubler (alors qu’il travaille super bien) et a une estime de lui équivalent au niveau de la mer… J’ai demandé à la seule maman que je connais si son fils lui parlait de se qui se passait à l’école. Elle m’a confirmé que la maitresse crie énormément et en particulier sur deux enfants dont le mien.
    J’ai pris RDV avec la maitresse. je suis allée la voir. Je lui ai parlé du contexte familial super difficile à vivre (grave dépression du père) et que mon fils va tellement mal entre la maison et l’école qu’à 8 ans il me parle de suicide : « j’en peux plus de cette vie de merde, je vais aller me jeter sous les roues d’une voiture » et je l’ai rattrapé au portail ! Elle m’a dit qu’effectivement mon fils ne souriait jamais et qu’il était très négatif mais qu’elle n’avait rien contre lui. Qu’il travaillait très bien mais qu’il était turbulent et parlait tout le temps. Il a changé 5 fois de place depuis la rentrée. C’est la première fois qu’on me dit qu’il est agité alors que c’est un enfant posé et calme. Du coup, elle lui donne beaucoup de travail : exercices de CM1 et de CM2. Elle m’a dit qu’elle lui en donnait bien plus qu’à tous les autres et qu’il arrivait toujours à finir. Ce qu’elle ne savait pas c’est à quel prix ! mon fils est un perfectionniste. Bien sur qu’il finira le travail donné. Il est fatigué, stressé, il en a marre, trouve qu’il travaille trop, le rythme est celui des CM2 et il a du mal. Mon intervention n’a rien donné puisqu’elle continue à être sur son dos et il me dit : « Maman, je n’arriverai pas à tenir toute l’année, je vais péter les plombs ».
    Je l’ai donc emmené chez une psychologue. je lui ai dit qu’il avait besoin de parler et moi aussi. Il avait besoin d’aide car moi, je ne trouve pas la clé. Ca s’est super bien passé : « maman, elle est trop gentille, je veux y retourner'(ouffff!). Elle lui a dit qu’elle allait lui expliquer ce qu’était un enfant HP pour qu’il arrive à comprendre pourquoi il réagit d’une certaine façon alors que les autres enfants réagissent différemment. Ainsi, il va apprendre à se connaitre et pourra anticiper ses réactions et gérer ses émotions. Il est ressorti de la consultation heureux, léger. Il a été super tout le WE.
    Et puis ce soir, il était encore en pleurs au moment du coucher : « maman, je suis rasoir. ma vie est rasoir. je n’en peux plus ». Alors on a parlé longtemps, il m’a expliqué une nouvelle fois qu’il était malheureux d’être toujours tout seul et qu’il aimerait être comme tout le monde. Il se sent différent et ça lui est insupportable : « maman, je voudrais être dans un autre corps, être quelqu’un d’autre mais pas moi. Moi, je suis rasoir ». Je lui ai dit que je ne partageais pas son avis, que je ne le trouvais pas rasoir mais que je pouvais comprendre son ressenti car je ressens la même chose que lui. Je lui ai dit ce que je n’avais jamais raconté c’est que je ne me trouve pas intelligente du tout mais que je trouve juste les autres bêtes. Au boulot je m’énerve car je ne comprends pas que les autres ne comprennent pas aussi vite que moi. ‘tu vois, maman, moi c’est pareil à l’école ». Mais ce n’est pas pour autant que je ne suis pas triste de voir mon fils dans cet état et être incapable de l’aider car ne n’ai pas la solution. Il va de plus en plus mal, je le vois sombrer chaque jour un peu plus et je me sens impuissante. Que faire ?

    #23040
     Franck Emmanuel Fournier 
    Participant
    Points: 200

    Bonsoir

    Ils sont saisissant vos messages. Du coup je répond à cette heure tardive.

    Et si vous tentiez d’aborder le sujet de la lâcheté? D’abord sans lui pour vous…

    #23116
    Photo du profil de Dalisa Dalisa 
    Participant
    Points: 162

    Bonjour Doty,

    Votre message est triste mais aussi très alarmant en effet. Je crois qu’à ce stade, la seule personne qui sera capable de vous aider est effectivement un(e) psychologue et vous avez très bien fait de ne pas attendre pour l’y emmener. Et, au moins une bonne chose, il a aimé discuter avec elle!! Ouff, comme vous dites… Et vous avez pu remarqué un changement positif pendant un petit moment, c’est très encourageant! Il faudrait ne pas attendre pour y retourner.
    Je trouve aussi très bien que vous lui ayez parlé de vos propres faiblesses, c’est également ce que je fais quand il se sent « nul » je lui raconte des anecdotes quand j’avais son âge etc… Sa le fait rire et du coup il voit qu’il y a beaucoup de choses « normales » dans sa façon de faire ou de penser. Je pense qu’avec des enfants comme eux, on peut leur parler de beaucoup de choses, ils comprennent bien et lorsque c’est un adulte qui leur parle, avec nos expériences, sa a beaucoup de valeur pour eux.
    Ne soyez pas trop négative. Certes, je le serais aussi dans votre situation mais cela ne peut que s’arranger avec une bonne prise en charge avec un psy qui a le feeling avec lui. Il n’a que 8 ans. N’y aurait-il pas un établissement scolaire près de chez vous qui pourrait peut-être lui proposer une éducation plus appropriée? Chez nous il n’y a rien à moins d’1h30 de route par contre j’ai quand même réussi à faire en sorte qu’il aille 2 leçons particulières par semaine, c’est déjà sa et sa le valorise beaucoup. Du coup, il supporte mieux le reste des leçons « normales » .
    Je sais que c’est dur de leur faire comprendre certaines règles de vie, ils sont vraiment butés parfois et font des choses qui dépassent notre entendement.
    Dans tout les cas je vous souhaite vraiment bon courage et redonnez-nous vite des nouvelles!

    #23117
    Photo du profil de doty doty 
    Participant
    Points: 413

    J’ai également beaucoup parlé à son papa qui se rend compte que notre fils va très mal et qui fait du coup tout ce qu’il peut pour aller mieux car on se fait beaucoup de soucis pour notre fils.
    On retourne chez la psy samedi. je vous tiens au courant. merci à tous de votre soutien. J’en ai besoin. Suis à 2 doigts de craquer nerveusement…

    #23134
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2751

    Bonjour Doty,

    Je rebondis sur votre dernier message qui me semble important car j’ai l’impression en effet que votre fils se trouve dans une spirale familiale « très négative ».
    Il ne faut pas oublier que les enfants précoces sont de vraies éponges au niveau émotionnel et comprennent et absorbent tout ce qui se passe autour d’eux.
    Certains le gèrent bien, d’autres moins bien. Je crois que votre fils a besoin d’être préservé en tant qu’enfant, c’est à dire ne pas subir ni entendre tous les soucis, problèmes, incertitudes de ses parents. Je pense qu’on ne peut pas tout dire à un enfant. Je suis désolée c’est un peu brutal mais je crois qu’il a besoin de se retrouver face à un adulte qui le remettre à sa place d’enfant, avec bienveillance mais aussi avec fermeté.
    Le début serait sans doute effectivement de mettre l’accent sur le papa et vous si besoin, consultez éventuellement séparément la même psychologue afin que vous tous puissiez aborder les choses autrement.
    Je vous mets 2 liens vers 2 livres qui pourraient vous aider :

    Résoudre les problèmes quotidiens sans conflits

    La discipline positive

    Sinon laissez-le aussi vivre sa relation avec la psychologue pour lui et à sa façon, c’est une personne extérieure qui lui fait du bien donc je pense qu’il est important de lui laisser cet l’espace, ne pas trop lui poser de questions ni commenter… qu’il réfléchisse et analyse les choses tout seul, à sa façon, à son rythme.

    #23169
    Photo du profil de doty doty 
    Participant
    Points: 413

    merci Françoise c’est exactement cela. En même temps mon fils veut tout savoir, tout comprendre et en même temps il me dit : « mais je ne suis qu’un enfant moi. J’ai que 8 ans! ». Il doit retrouver sa place d’enfant et son père celui de père et non l’inverse. J’en suis consciente à 100% et j’en parlais ce matin me^me à la psy de mon fils avant même de voir votre message. La psy souhaite le voir toutes les semaines. C’est une bonne chose. J’ai également commandé le livre « calme et attentif comme une grenouille » qui va j’espère nous faire du bien à tous !

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 43)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2016 Tous droits réservés Enfants Précoces Info

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account