besoin d'aide …

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par Photo du profil de Françoise Françoise, il y a 10 mois et 1 semaine.

  • Auteur
    Réponses
  • #20949
    Photo du profil de ode&tea ode&tea 
    Participant
    Points: 32

    Bonjour à toutes et tous, enchantée d’avoir trouvé ce site ,qui peut-être,m’apportera de l’aide et quelques réponses…
    Je vous explique la situation actuelle: ma fille,Téa, âgée de 14 ans,est actuellement en 4eme dans un collège public.Lors de son passage en CP ,il avait été detecté chez elle de grandes faciloités:s’en était suivit des test psy (pas de test de QI) qui l’avait placé dans la « tendance haute »,nous avait été laissée la decision de la faire passer en CE1 (sans aucuns accompagnements,ni soutien), nous avons donc pris la decision de la laisser en CP. Par la suite,il a toujours été présent de facilités et d ‘ennuis à l’école mais sans plus de complications. Aujourd’hui,Téa est plus que frustrée de l’école:elle s’ennuie,ne travaille aucuns cours et a des résultats excellents,elle s’évade dans la lecture (lis depuis l’âge de 4ans),elle écrit des nouvelles ‘participe au prix Clara cette année),elle est autodidacte en dessin …Elle m’a confiée que certains matins ,elle pensait à ne pas prendre son car pour ne pas se rendre au collège: je la sens en souffrance.
    Nous avons eu un RDV lundi avec la CPO psychologue : les problémes ont été soulevés,il a été envisagé un passage en 3éme,dés la fin des vacances de neige, avec tout ce que cela implique. Hier,la principale du collège a reçu ma fille (seule et sans me prevenir) pour lui dire que finalement ,rien ne changerai… Ma fille est rentrée dépitée et encore plus frustrée, avec un sentiment que le corps enseigneant ne l’entend pas…
    Comment faire pour l’accompagner dans cette situation? Elle a besoin de stimulation ‘cérébrale »:ce qu’elle fait en classe ne lui suffit pas,elle cherche à refléchir et se »prendre la tête »,son raisonnement est compltètement différent du « notre ».Nous ne pouvons pas la laisser comme ça,j’ai peur qu’elle perde l’envie d’apprendre et de savoir…

    Merci d’avoir pris le temps de me lire.
    Cordialement.Aude

    #20958
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2751

    Bonjour Aude,

    La réaction de la principale n’est pas très correcte et je comprends la déception de votre fille.
    Une solution doit de toutes façons être envisagée pour elle, même si le passage en troisième dès maintenant semble difficile à mettre en oeuvre, il y a d’autres moyens qui permettent à l’enfant eip de ne pas désinvesir l’école : approfondissement, enrichissement, et ces adaptations sont obligatoires et figurent dans les textes :
    http://eduscol.education.fr/cid59724/eleves-intellectuellement-precoces.html
    C’est donc à l’équipe enseignante de mettre quelque chose en place autour du profil particulier de votre fille.
    Le mieux maintenant est de revoir la principale et contacter le référent eip de votre académie pour demander son aide.

    Sinon je dirais aussi et en plus, que l’école ne doit pas être envisagée comme la principale source d’épanouissement et que si votre fille a des passions (dessin, lecture), voir comment faire en sorte de pouvoir les développer au maximum par ailleurs (cours de dessin, stages…) et pourquoi pas dans le domaine des études en cherchant une voie appropriée (école d’art, circuit littéraire). Le projet à moyen et long terme est aussi une source d’épanouissement pour les eip, cela leur donne un fil conducteur et leur permet d’éprouver leur endurance.
    Dites surtout à votre fille que vous ne la laissez pas tomber et cherchez une solution ensemble.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2016 Tous droits réservés Enfants Précoces Info

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account