6 ans – Pb comportement et hypersensibilité

Ce sujet a 4 réponses, 3 participants et a été mis à jour par Photo du profil de LN79 LN79, il y a 2 mois et 1 semaine.

  • Auteur
    Réponses
  • #22844
    Photo du profil de Snow Snow 
    Participant
    Points: 27

    Bonjour,

    Je viens de me présenter dans la section dédiée. Je suis maman de 2 enfants de 6 et 4 ans.
    Ma fille de 6 ans a toujours été un peu en avance sur plein d’apprentissages théoriques. Au milieu de la grande section de maternelle elle a appris à lire très rapidement et à la demande de la maitresse nous avons entamé une série de tests pour un éventuel saut de CP
    Elle a donc été vue par la psy sco, a été testée et évaluée hpi
    Elle a tenté un mois de décloisonnement GS/CP mais a refusé catégoriquement le saut de classe et nous avons suivi son choix (nous n’étions pas pour non plus)

    Elle a fait sa rentrée en CP ce mois ci, avec ses copines, et ça roule bien. En classe, elle est à l’aise, n’a (pour le moment peut-être) pas un comportement difficile, bavarde un peu mais pas plus qu’un autre et travaille bien.
    En revanche à la maison c’est une autre histoire. Elle a toujours été très sensible, a la larme facile, s’attache vite et a beaucoup de mal avec les séparations en général. Quelques épisodes de « rébellion » jusque la mais assez gérables. Depuis la rentrée c’est la misère : à la moindre contrariété avec nous elle râle, nous défie, tape du pied, croise les bras, se referme, boude, hurle, pleure…

    Je comprends son mal’être mais je ne sais pas trop comment gérer ça. Je sais que c’est très lié à la précocité mais je pense que l’arrivée en primaire et le fait de fréquenter des grands lui donnent des idées aussi! D’autant que petit frère la voit faire et imite
    Je cherche surtout à l’apaiser, calmer ses crises car elles vont crescendo. N’importe quel support : des livres qu’elle pourrait lire, des jeux, des activités…

    Par ailleurs, si je peux abuser (?) elle souvent dans la lune et se concentre très difficilement : par exemple, quand elle doit d’habiller, elle met une chaussette, puis voit un truc qui l’intéresse, je la rappelle à l’ordre, elle met la 2e chaussette puis ho, regarde la mouche qui vole… Elle oublie de faire certains exercices en classe, perd ses affaires, ne regarde pas ou elle va, commence une phrase puis oublie ou elle veut en venir… Est-ce qu’il y aurait des petites méthodes pour limiter la casse?

    Si vous avez des idées lumineuses, je suis preneuse.

    Merci d’avance!

    #22870
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2774

    Bonjour,

    La vraie question est à mon avis de savoir si votre fille est vraiment à l’aise dans son environnement.
    Je me pose cette question car si on prend en compte à la fois ses crises à la maison et son caractère oublieux et rêveur, la distraction en général, on peut penser qu’elle n’a pas la stimulation dont elle a besoin. Ce n’est pas facile à mettre en évidence car elle pourrait simplement essayer de donner le change pour faire croire que tout va bien et essayer de s’adapter tant bien que mal à sa situation sans avoir conscience des efforts et de la tension que cela cause pour elle. Il n’est pas facile pour un enfant qui fonctionne différemment des autres de comprendre que ce qui convient aux autres est pour lui une source d’inconfort qu’il est difficile à gérer. Cela pourrait expliquer les débordements à la maison.
    Il ne faut pas oublier que pour un enfant précoce le fait de bien travailler à l’école n’est pas forcément synonyme de bien être, il faut aussi qu’elle trouve à l’école des moments intéressants où elle soit assez stimulée pour y trouver de la satisfaction et un certain goût à l’effort. Et à vous lire je trouve qu’elle a l’air d’une enfant qui s’égare quelque peu…
    Donc si le cp lui convient par rapport aux relations avec ses camarades, il faudrait en revanche vérifier qu’elle bénéficie réellement de la stimulation dont elle a besoin.

    #22871
    Photo du profil de Snow Snow 
    Participant
    Points: 27

    Bonjour et merci de prendre le temps de me répondre.
    Nous avons mis beaucoup de temps à prendre conscience de tout ça. Elle a toujours été en avance, mais pour moi c’était plus un mix de bonne mémoire et de curiosité, et honnêtement il ne m’a jamais effleuré l’esprit qu’elle puisse être précoce avant qu’elle ne passe le test. Et même après, je voyais ce résultat comme « ok elle a un tour d’avance sur la moyenne mais c’est soft ». Or je m’aperçois depuis quelques jours que ça ne l’est peut-être pas tant que ça

    Pour son caractère tête en l’air, elle est comme ça depuis toujours, avant même de commencer l’école. Elle peut se souvenir d’un truc anodin d’il y a 3 ans, mais oublie ce qu’on lui a demandé il y a 3 minutes. Je cherche vraiment une solution pour la bonne et simple raison que je suis pareille, et que clairement ça ne s’arrange pas avec les années! J’ai pensé à un moment qu’elle avait justement le cerveau peut-être trop rempli parce que qu’elle apprend, et qu’il n’y avait plus de place pour les petites choses futiles du quotidien (pour essayer d’imager la chose)
    Du coup, il faudrait qu’on réponde + à ses demandes de savoirs pour qu’elle soit plus attentive au reste?

    C’est une enfant qui parle beaucoup, et elle ne manifeste pas de mal être particulier à l’école. Pour la stimulation, la maitresse lui donne en devoirs des lectures et quelques exercices niveau CE1. En classe, elle lit les consignes mais je ne suis pas sure que la maitresse ait le temps de se consacrer particulièrement à elle pendant les heures de cours…
    A la maison, en revanche, elle lit énormément, c’est son truc. Des lectures niveau 7-8 ans, style première bibliothèque rose

    Je vais essayer de lui proposer des choses plus variées le week-end

    Si quelqu’un a d’autres idées? Je prends TOUT!

    #22875
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2774

    C’est un peu compliqué et variable selon les enfants.
    Répondre à leurs besoins, oui, surtout, ne pas hésiter à la laisser avancer en lecture, aller à la bibliothèque choisir des livres…ça fait le petit plus dont elle a besoin et pour lequel elle peut se réjouir, pourquoi pas à un rythme régulier tel soir après l’école par exemple. Personnellement j’essayais de trouver une activité motivante pour chaque fin d’après-midi, ça permettait de supporter la journée, de donner un rythme pour après-l’école (sans lequel mon aîné pouvait mettre une demi-heure à sortir, c’est très très long lorsqu’on attend devant le portail !!) et de nourrir ses centres d’intérêt. La maîtresse n’a pas forcément besoin de se consacrer à elle toute la journée mais de lui proposer à un moment une activité un peu peu plus pêchue sur laquelle elle puisse focaliser son attention.
    Pour les choses du quotidien, tous les enfants n’y sont pas réceptifs et là encore il faut trouver un moyen d’y arriver (challenge, chrono, lui demander d’organiser son sac à sa façon, choisir sa tenue pour une fille….). L’humour peut fonctionner aussi (« mets tes 3 chaussettes d’un seul coup » !), mais lorsqu’ils sont tête en l’air il faut s’armer de beaucoup de patience ! Vous pouvez aussi lui demander d’aider et apprendre la vie quotidienne à votre cadet, en jouant à la maman/maîtresse ça peut passer mieux car il y a un enjeu. En fait pour mon grand tout était une question d’enjeu : faire du vélo pour aller d’un endroit précis à un autre…., découvrir une nouvelle activité, un nouveau jeu…résoudre une énigme… Nous avons fait énormément de casse-têtes.
    Peut-être en est-il de même pour vous, le cerveau s’égare moins lorsqu’il est occupé ?

    #22930
    Photo du profil de LN79 LN79 
    Participant
    Points: 28

    Bonjour Snow,

    Franchement, entre nous, qu’y a-t-il de plus inintéressant au monde que de devoir enfiler des chaussettes ? Et qui plus est, de recommencer chaque matin ? Sans vouloir vous stresser par avance, sachez que mon fils de 8 ans a toujours un mal fou à s’exécuter à cette basse tâche, répétitive et sans intérêt. Comme je le comprends bien et comme c’est pénible quand l’heure tourne… Il joue au super héros, s’imagine des mondes, va du lit au bureau, lit trois pages, prend ses Légos… Bref, des choses autrement plus passionnantes. Ici, on a trouvé des petits trucs (quand je ne m’énerve pas), celui qui marche le mieux, c’est la course à l’habillage entre nous, avec la voix du commentateur (j’essaye).
    Mais d’une façon générale, il faut bien savoir que ce qui n’a pas de sens n’a quasiment aucune chance d’être accompli avec automatisme, répétition et entrain. « C’est la vie » comme il dit. Comme pour son pull enfilé à l’envers une fois sur deux. « Pas grave ».

    Perso, quand ça ne va pas, je l’emmène voir un ou une psychologue (il en a 2 géniaux le chanceux), ce qui fonctionne toujours beaucoup mieux que nos discussions. Il sort en volant (les bras comme les ailes d’un avion) et je le sens d’une légèreté… Il a vidé son sac trop lourd et c’est reparti.

    Le plus dur, je crois, pour les enfants précoces, en tout cas pour le mien, c’est ce sentiment intérieur puissant d’être différent, perpétuellement incompris et décalé. Nous parlons beaucoup pour apaiser tout ça mais c’est toujours triste pour lui, de réaliser que ses blagues ne font rire personne et que celles des autres sont « nulles ».

    Allez, « c’est la vie », oui (et elle est quand même souvent belle).
    Bon courage et surtout, patience.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2016 Tous droits réservés Enfants Précoces Info

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account