5 ans 1/2.. judicieux ou pas d'attendre 6 ans pour un bilan Wisc ?

Ce sujet a 9 réponses, 4 participants et a été mis à jour par Photo du profil de tris tris, il y a 2 mois et 4 semaines.

  • Auteur
    Réponses
  • #22356
    Photo du profil de tris tris 
    Participant
    Points: 144

    Bonjour,
    Je suis décidée à faire passer un bilan à ma fille de 5 ans et demi, et j’ai contacté une psychologue dont le nom est cité sur ce forum. Elle me conseille d’attendre ses 6 ans car le test est plus complet que celui pour les 5 ans et demi. Je précise que ma fille aura 6 ans en toute fin d’année, le 28 décembre, et que celà ferait attendre 6 mois, or si question de saut ou d’aménagement de classe il devait y avoir, il serait trop tard…UNe autre psychologue recommandée par l’Anpeip sur Paris est prête à me donner rdv pour fin août et de faire le bilan et 1er entretien le même jour…
    Pensez-vous qu’il soit judicieux d’attendre ? Le test pour l’age en dessous de 6 ans est il vraiment trop limité pour un enfant de 5 ans et demi ? Vu qu’elle lit très bien (des livres entiers), ne peut-elle pas passer le Wisc à la rentrée ?
    Merci,

    Tris

    #22357
    Photo du profil de tris tris 
    Participant
    Points: 144

    J’ai oublié de préciser, mais vous aviez sans doute deviné, que ma fille passe en CP en septembre..;)

    #22361
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2814

    Bonsoir,

    Les tests sont établis pour des âges donnés et je ne pense pas qu’il puisse y avoir de dérogations afin d’en conserver la validité.
    Il vaut mieux raisonner en termes d’urgence pour votre fille : est-elle actuellement malheureuse, pensez-vous pouvoir bénéficier rapidement d’un arrangement scolaire dès la rentrée si sa précocité devait être établie ?
    Personnellement je pense qu’il serait peut-être plus favorable pour votre fille d’intégrer le cp à la rentrée, éventuellement de faire part à son enseignant du fait qu’elle lit déjà pour préparer le terrain, et de prendre dès maintenant rv pour les vacances de Noël, ce qui ne fait finalement qu’un trimestre à attendre. Au cp il y a évidemment la lecture mais aussi toutes les notions de base, écriture, calcul, rythme de travail, organisation… à bien mettre en place et ce trimestre vous servira aussi à voir comment votre fille s’en sort. Ensuite en fonction du résultat du test, vous pourrez aviser, avec les préconisations du psychologue. Certains sont pour l’accélération au cp, d’autres pensent que c’est une année fondamentale et qu’il vous mieux trouver une adaptation après, ça dépendra vraiment du cas particulier de votre fille et des possibilités de l’école.

    #22364
    Photo du profil de tris tris 
    Participant
    Points: 144

    Bonjour Françoise et merci d’avoir pris le temps de me répondre.
    Non effectivement elle n’est pas malheureuse au sens déprimée, elle déborde d’énergie et de joie de vivre … mais sans dire qu’il y a urgence, je ressens un « mal-être » par rapport à l’école qu’elle sait très bien cacher, par suradaptation, pour faire plaisir, je ne sais pas trop. Elle passe pour une élève modèle, mais par ex (parmi d’autres), l’année dernière en M.S, un jour où elle avait de la fièvre, elle m’avait dit que son voeu le plus cher serait de faire « disparaître l’école » (et qu’elle « préfèrerait rester avec moi car elle apprendrait plus de choses »).. Elle a souvent eu des maux de ventre ou des périodes de maux de tête inexpliqués (et en allant voir le médecin après plusieurs semaines de plainte, çà passait tout seul), des nuits très souvent agitées (cris dans son sommeil) jusqu’à cette année (çà va mieux), des plaintes sur le bruit qu’elle ne supportait pas à l’école etc… Tout ce temps, j’ai fermé les yeux sur tous les signes qu’elle m’envoyait durant toute la maternelle (dernier jour aujourd’hui), tout en la rassurant, et elle ne disait plus rien (pour me faire plaisir ?).. Sans compter les nombreuses crises (de frustration?) en rentrant de l’école, que j’ai toujours pris pour de la fatigue… Je ne sais pas pourquoi, mais je m’en veux terriblement aujourd’hui… Et c’est peut-être pour çà que je réagis d’un coup comme s’il y avait urgence…
    Elle va aller en CP, et nous verrons bien à la rentrée.. mais je doute qu’un aménagement soit éventuellement possible après les vacances de NOël, en général d’après ce que j’en ai lu, celà se fait avant pour un éventuel aménagement au retour des vacances de Noel non ? Outre la lecture (elle m’a réclamé un roman pendant les dernières vacances de Paques, j’ai fini par lui en prendre un la semaine dernière, « Chica vampiro » en lui disant qu’elle aurait toute son année de CP pour le lire et elle a déjà lu 20 pages en 2 jours) elle se débrouille bien en écriture, sait additionner, soustraire depuis longtemps à 2 chiffres (il me semble que le programme de Cp s’arrête à peu près à çà?) et maintenant je découvre par hasard la semaine dernière qu’elle sait multiplier (toute la table de multiplication par 2 !) -je découvre à chaque fois presque par hasard qu’elle sait faire des choses qu’on ne lui a pas apprises, ou alors juste en répondant à quelques unes de ses questions et pof, elle pige le reste toute seule !
    Et elle est de fin d’année, a un côté immature (un peu bébé même) donc j’imagine qu’un saut de classe est difficilement envisageable ! j’ai peur qu’elle décroche à un moment tout simplement.. et ce serait un peu ma faute…

    #22365
    Photo du profil de loute2606 loute2606 
    Participant
    Points: 54

    Bonjour,

    Je précise que ma fille aura 6 ans en toute fin d’année, le 28 décembre, et que celà ferait attendre 6 mois, or si question de saut ou d’aménagement de classe il devait y avoir, il serait trop tard…

    Si je puis me permettre il a 2 points séparés : le niveau scolaire de votre fille et le résultat du test.
    Personnellement je vous conseille de rencontrer la maitresse ou maitre + directeur(rice) dès septembre et de discuter des aménagements possibles / nécessaires, il lui feront peut-être passer une évaluation avec votre accord cela a été le cas pour mes fils.
    Mon N1 a eu 2 ans d’aménagements et comme cela n’a pas suffit on s’est alors orienté vers un saut de classe et on lui a fait passer le test à la demande de l’école.
    Pour N2 en MS actuellement il a été évalué par l’école, niveau fin CP en juin et on a d’ores et déjà décidé d’aménagement en GS (renforcer l’écriture, …). On est pas parti sur un passage direct en CP car comme il est aussi de la fin de l’année je préfère (la maitresse aussi) le laisser jouer un peu en maternelle. L’objectif étant un saut du CP ensuite. Pourtant il n’a pas encore passé le test, qui est programmé pour fin septembre à la demande de l’école.
    Bref ce que je veux dire c’est que les aménagements ou sauts ne sont pas réservés aux EIP, il n’y a donc pas à attendre le résultat du test. L’avis de la psy suite au test vous confortera ou non sur la maturité, l’adaptabilité, l’intégrations sociale de l’enfant, ce sera un élément de décision parmi d’autres …
    Bon courage !

    #22366
    Photo du profil de loute2606 loute2606 
    Participant
    Points: 54

    J’ai oublié de dire que pour mon N2 l’école m’a aussi largement déconseillé le passage en CP parce qu’il lit déjà de façon assez fluide que du coup il risque une année d’ennui … Donc attention à votre fille qui à l’air déjà bonne lectrice …
    Et un glissement dans une autre classe peut se décider à tout moment, pour peu que la maitresse de la future classe soit bienveillante et prête à quelques aménagements si besoin. C’est pourquoi entamer des discussions / échanges avec l’école dès que possible est très important. Car le résultat dépend beaucoup de leur implication / bonne volonté …

    #22367
    Photo du profil de loute2606 loute2606 
    Participant
    Points: 54

    Dernier point si cela est vraiment nécessaire ou demandé par l’école, un test est possible avant 6 ans -> mon N2 passera le WPPSI.

    #22370
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2814

    Bonsoir,

    C’est vrai, en principe la simple bonne volonté et la bienveillance devraient suffire à trouver un aménagement pour un enfant qui manifestement s’ennuie ou a trop de facilités.
    C’est la chose à mettre en avant, avec délicatesse, si vous le pouvez auprès de sa future maîtresse afin qu’elle décide d’elle même d’une adaptation. Différentes possibilités existent en dehors du saut de classe qui n’est que la « moins pire » des mesures, c’est surtout l’intérêt de l’enfant pour ce qu’il fait qui est à entretenir au quotidien. Mon ainé par exp a sauté la gs pour une entrée directe au cp et allait en plus faire des maths en CE2. Donc c’est bien le contenu de l’aménagement qui compte, un bon cp avec des appronfondissements peut être aussi valable qu’un saut mal géré, ce qui compte est que votre enfant soit compris dans sa personnalité et son mode de fonctionnement.
    Pour savoir où en est votre fille vous pouvez profiter des vacances scolaires et lui proposer un cahier de vacances de cp dont vous pourrez vous servir si besoin à la rentrée. Je crois aussi que la discussion est la meilleure des solutions, en demandant l’aide et l’avis de la maîtresse sur la façon dont risque de se passer son année en fonction de ce qu’elle sait déjà (sans parler forcément de précocité dans l’immédiat), en particulier si votre fille n’a pas d’autres difficultés de type motricité, lenteur….(souvent elles en ont moins que les garçons, ouf).
    Enfin vous pouvez aussi parler à votre fille de ses facilités, lecture en particulier, afin qu’elle en fasse une force et comprenne que tous les élèves n’ont pas les mêmes facilités, lui expliquer la teneur du programme et qu’il est normal qu’elle ne s’y retrouve pas, que vous la comprenez et allez essayer d’en discuter avec la maîtresse et de combler comme vous le faites par ailleurs. Une discussion ouverte sur le sujet fera certainement du bien à votre fille dans le sens où elle n’aura plus besoin de se suradapter, au moins par rapport à vous et pourra exprimer librement ses frustrations si besoin.

    #22371
    Photo du profil de astrid astrid 
    Participant
    Points: 36

    Bonjour, votre message m’a beaucoup interpellé car j’ai eu l’impression de retrouver des traits de caractère de mon fils de 5 ans et demi… et tout comme vous j’ai besoin d’avis.
    Il a effectué un bilan assez jeune (3 ans et demi) car nous le trouvions « différent » des autres enfants de son âge. Le résultat : précocité. Sa maîtresse de MS était d’accord pour le faire passer directement en CP mais son hyper sensibilité nous en a dissuader et nous souhaitions qu’il profite de la maternelle avant d’entrer dans le vif du sujet!la GS s’est très bien passée. Sa maîtresse nous a dit que quand elle cherchait à approfondir plus ses connaissances, il ne voulait pas.
    Hier, nous avons vu une de nos amies en province qui est institutrice de CP depuis des années et elle nous dit qu’il ne faut pas qu’il aille au CP l’année prochaine mais directement au CE1! Elle lui a fait faire plusieurs exercices (qui ont beaucoup amusés mon petit) de fin de CP. Mon petit loup sait additionner, soustraire, multiplier et lire depuis la MS mais à l’école il ne veut pas le montrer de crainte d’être séparé de ses copains…je ne sais pas trop quoi faire… Les vacances scolaires commencent et je suis perdue. Quel est l’équilibre entre ses capacités (et de fait son ennui à l’école) et son bien être (être comme ses copains).
    Je n’ose pas en parler à l’école de crainte de la réaction de l’équipe enseignante car pour ma part il me semble normal que ce soit l’école qui se rende compte de ses capacités. Je vous remercie de votre aide

    #22676
    Photo du profil de tris tris 
    Participant
    Points: 144

    Bonjour Astrid,
    il me semblait aussi comme vous que c’était à l’école de se rendre compte de la situation d’un enfant et de réagir en conséquence, mais j’ai compris depuis un moment que ce n’était pas le cas, surtout dans le cas d’enfant comme les nôtres, qui sont les rois du camouflage quand çà les arrange (pour faire plaisir ? pour passer inaperçu ? pour ne pas être montré du doigt?) !
    Je crois que vous devriez essayer, si ce n’est déjà fait, (même si on a peur du jugement et du rejet -comme nos enfants-) d’aller en parler à la maitresse, voire au directeur(trice) de l’école…Mon mari a pu le faire avant la rentrée, et heureusement car lorsque la maitresse a demandé a la rentrée s’il y avait des lecteurs dans sa classe, 3 doigts se sont levés, et évidememnt pas celui de notre fille… Comme la directrice était prévenue, notre fille a fini par se « démasquer » auprès de sa maitresse, mais sinon cette dernière n’aurait peut-être rien su, tout comme sa maitresse de GS…
    Si vous avez du mal, faites comme moi, demandez à votre mari de le faire dans un premier temps 😉
    Nous avons depuis rencontré la maitresse, qui propose de s’adapter un peu au niveau de notre fille aussi bien en lecture qu’en maths, mais je vois mal comment elle pourra le faire au quotidien avec 29 élèves.. Peut-être un peu par ci par là, sera-ce suffisant… notre fille se rend déjà compte que les devoirs, qu’elle avait tellement hâte de faire, ne sont pas pour elle (reconnaitre un son, une syllabe, lire une phrase apprise en classe) donc elle me réclame des devoirs à moi.. Elle a le droit d’amener un livre à l’école pendant que les autres déchiffrent des syllabes, mais visiblement n’a pas eu l’occasion de l’ouvrir en classe… elle lit à une vitesse impressionnante et surtout comprend ce qu’elle lit parfaitement (elle a du lire une petite 10aine de romans style la série des « Cabane magique » ou des Chica vampiro depuis cet été, sans compter les magazines en tout genre et livres de la biblio), depuis 2 jours elle en lit 3 en même temps en alternant, alors je ne comprends pas bien ce que sa maitresse compte faire avec elle… A suivre …

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2016 Tous droits réservés Enfants Précoces Info

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account