La douance, un cadeau parfois empoisonné

Publié le Catégories L'enfant précoce, Témoignages
La douance : un cadeau parfois empoisonné

Sur le site Mitsou.com, Kathleen Shannon nous livre son expérience de maman d’un jeune enfant intellectuellement précoce. Son témoignage mérite d’être lu par les parents qui se posent des questions sur l’éducation et la prise en charge de leur enfant aux besoins si particuliers.

Dès le plus jeune âge de son petit garçon, Shannon s’est rendue compte de son comportement atypique.

Déjà bébé, il se comportait différemment de sa sœur ainée. Ceux qui ont plusieurs enfants le savent; il n’y a pas deux enfants pareils… Chacun a sa personnalité. Comme parent, on comprend vite que notre petite recette bien éprouvée ne sera peut-être pas aussi efficace qu’on l’avait escomptée. Mon fiston était un hypersensible. Il tolérait mal une foule de petites choses comme se faire habiller, se faire attacher dans l’auto, se faire déranger dans ses jeux. Il n’aimait pas particulièrement les sorties, les foules, la parenté. Il faisait de gigantesques crises.

Comme pour beaucoup d’enfants précoces, les choses ont commencé à se gâter avec l’entrée à l’école et les premières déconvenues s’enchaînent.

Après la première semaine d’école, en première année, il ne voulait plus y retourner! Il trouvait ça long et plate. Il devait rester assis et attendre. Sans parler, sans bouger, sans jouer. J’avais un futur décrocheur sur les bras. Je ne savais plus comment le motiver.

Shannon et son mari, aidés par une maîtresse compréhensive, ont peu à peu pris les bonnes mesures pour apporter à leur enfant tout ce dont il avait besoin pour s’épanouir et exprimer pleinement son potentiel. Certes, rien n’est jamais totalement acquis et il faut veiller au grain constamment pour redresser le cap quand cela est nécessaire mais le témoignage de cette maman nous confirme qu’une bonne prise en charge dès le plus jeune âge aide à rassurer l’enfant précoce sur ses capacités et facilite son intégration durable dans la vie sociale.

Je vous invite à lire l’intégralité du témoignage de Shannon sur Mitsou.com

Une réflexion au sujet de « La douance, un cadeau parfois empoisonné »

  1. La méthode Montessori est très intéressante pour ces enfants. Notre fils y a fait le cycle 3-6 ans, épanouissement impressionnant, prise de confiance, en total accord avec son besoin d’autonomie.
    S’en est suivie une rentrée en CP classique totalement réussie !
    L’investissement valait le coup/coût !
    Bon courage à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.