Et si votre enfant était surdoué ?

JE FAIS LE TEST

L’inlassable quête de sens de l’enfant précoce

Une curiosité exacerbée, parfois envahissante est un trait de caractère qui se retrouve chez bon nombre d’enfants à haut potentiel et qui revient souvent dans la liste des signes caractéristiques qu’on leur prête. Dans sa chronique du mois d’octobre pour le journal des femmes, la psychologue Arielle Adda nous en donne l’explication et nous livre quelques conseils de bon aloi.

De toutes les réponses qu’ils recueillent, ils espèrent finir par en dégager une grille qu’on pourrait appliquer à tout savoir, à tous les fruits des études, des expériences et des explorations, pour leur trouver une signification globale : chaque réponse à leurs innombrables questions devrait s’inscrire dans un tout cohérent qui se remplira peu à peu et ensuite, à force de patience et de persévérance, ils posséderont enfin cette clef. Toutes leurs questions éparpillées auront abouti à former un ensemble bien ordonné où les réponses s’organiseront d’elles-mêmes.

Une telle ambition explique pour quelles raisons ils commencent dès leur tout jeune âge cette incessante série de pourquoi qui épuisent leur entourage.

Pour Arielle Adda, la recherche de sens est à l’origine de cette curiosité sans limite. Si les enfants précoces veulent tout savoir, tout comprendre, c’est avant tout pour atteindre le degré de connaissance qui leur permettra enfin d’accéder à l’insouciance qu’affichent bien souvent les adultes. L’entrée à l’école est attendue et, tout du moins au début, donne l’occasion de multiples découvertes et apprentissages, favorisés par leur mémoire hors norme. Rapidement cependant, l’ennui peut prendre le pas sur le plaisir d’apprendre et la répétition des exercices comme la prédominance des apprentissages par cœur constituer des freins à l’épanouissement de l’enfant surdoué.

Pourtant, cette insatiable recherche de sens constitue un trésor pour l’humanité toute entière, comme le souligne la psychologue. C’est un terrible gâchis de la brider, consciemment ou non, par l’usage de méthodes pédagogiques inadaptées.

Ce sont eux plus tard, parce qu’ils n’ont jamais oublié cette insatiable curiosité  les incitant à vouloir tout comprendre, qui exploreront des chemins inusités et feront des découvertes. Leur besoin d’ordre les conduira à chercher le moyen de réparer ce qui désoriente les hommes,  et, d’une façon générale à améliorer leur sort, à embellir leur vie, à leur apporter des bienfaits dans tous les domaines.

La recherche de sens tient en éveil les capacités de réflexion et celles qui permettent de  procéder à des synthèses inhabituelles, sources d’idées novatrices.

Voilà pourquoi il faut nourrir la curiosité de l’enfant précoce et répondre si possible à ses interrogations, sans pour autant hésiter à avouer son ignorance le cas échéant.

Lire la chronique d’Arielle Adda en entier

Laissez un commentaire