Rhône-Alpes Enfants Précoces

trop plein d émotion

Ce sujet a 3 réponses, 4 participants et a été mis à jour par Photo du profil de Françoise Françoise, il y a 5 jours et 8 heures.

  • Auteur
    Réponses
  • #24109
    Photo du profil de julescorinne julescorinne 
    Participant
    Points: 38

    bonjour, mon fils a 5 ans et demi, il a été diagnostiqué précoce à 4 ans, il a sauté une classe et tout se passe bien mais niveau émotion c est plus compliquer mais pour une broutille exemple il n arrive pas a enlever son pull, cela va prendre des proportions démesurés il hurle jete les objets il me dit qu’ il veut être mort, veut se couper la tête, que je ne suis pas sa mère… y a t’il des parents dans cette situation.

    #24127
    Photo du profil de Cbb Cbb 
    Participant
    Points: 41

    Bonjour,

    Mon fils a 6ans, EIP, et, depuis cet été, il menace de se tuer au moindre échec, voire même quand il perd à un jeu. Impressionnant et pas facile à gérer. On a vu une psychologue et on travaille sur l’hyper exigence.

    #24142
    Photo du profil de Aso25 Aso25 
    Participant
    Points: 41

    Bonsoir

    mon fils a 3ans 1/2 et a été diagnostiqué précoce depuis 6mois environ.
    Je le retrouve dans ce sujet trop plein d’émotion.

    Ca a commencé par les chaussettes qu’il met à l’envers car il ne supporte pas les coutures. Mais maintenant le problème se retrouve avec tous les vêtements et l’habillage tourne au drame chaque matin. Le pantalon le gêne, la couture du t shirt est mal tournée, la fermeture de la veste lui pique le cou…. c’est sans fin et ça le met dans des états pas possible. On essaye de l’aider au mieux mais ce n’est pas toujours simple.
    A côté de ça son hypersensibilité se retrouve sur plein d’autres choses.
    Un exemple frappant qui est arrivé plusieurs fois ces dernières semaines: il fait de la musique. L’autre jour en sortant de son cour on a commencé à faire un bout de chemin avec un copain de son cours. Il le connait vraiment à peine. Tout le long du chemin il me disait moi je vais aller dans sa maison. Je lui répétais que non, qu’on allait rentrer chez nous. Arrivée à l’arrêt de bus on a du s’arrêter et lui a continué. Mon fils s’est mis à hurler, à pleurer, il était inconsolable. Une dame a du m’aider pour le contenir car il se mettait en danger en essayant de s’enfuir. Il était vraiment malheureux et désemparé, et ça a duré bien quinze minutes.
    Cette situation s’est reproduit 2 fois peu de temps après. Une fois avec une « copine » de la gym qu’il connait à peine aussi, et une fois avec 2 petits jumeaux qu’on avait rencontré à la médiathèque une heure auparavant. A chaque fois la séparation est un drame pour lui.

    J’ai vraiment l’impression que cette hypersensibilité, ce trop plein d’émotions s’amplifie de jours en jours. Et j’avoue je crains qu’on en arrive à des niveaux plus du tout gérables…
    On rencontre sa maitresse mercredi pour refaire le point sur l’école car il semblerait que là bas il se contient énormément et on se dit que du coup forcément ça déborde ailleurs.
    Et puis on a contacté le cmp pour commencer un suivi dès qu’ils pourront nous proposer une place.
    D’autres personnes pour témoigner?

    #24184
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2751

    Bonjour à tous,

    Il y a plusieurs éléments à prendre en compte dans vos descriptions :
    – le fait que les enfants se retiennent à l’école et explosent à la maison : pour tous ceux qui ont du mal avec les vêtements, s’habiller… cela leur demande un effort considérable à l’école tant au niveau de l’acte même que du rythme à suivre…alors que ça parait si simple pour les autres, il est normal qu’à un moment la marmite explose. Ceci ajouté au fait que dans les activités proposées en maternelle l’accent est mis sur les activités physiques, motrices, gestion du quotidien… et pas assez pour eux sur la réflexion donc oui, de grosses frustrations non exprimables en société s’accumulent.
    – pour Aso25 sur les relations avec les copains : les enfants de 3 ans et plus discutent sans attacher beaucoup d’importance à ce qu’ils disent, un oui tu viens chez moi peut être simplement lancé en l’air sans plus de conséquences alors que pour votre fils la parole est prise dans son sens premier. Il est super important pour les petits précoces de ne rien promettre ou dire en l’air, eux vous écoutent et enregistrent ce qu’on dit. Expliquez lui que de toutes façons ce sont les parents qui décident s’il peut aller chez untel et qu’aucune décision de ce genre ne pourra être prise sans en parler au préalable, ou encore prévenez le à l’avance : nous allons au parc et nous rentrons…
    – les vêtements, les coutures …. oui nous avons connu, l’un ne supportait pas la vue d’une étiquette ni de mettre un nouveau vêtement s’il n’y était pas préparé des jours à l’avance. Leur sensibilité à ce niveau est vraiment très exacerbée et ils ressentent vraiment un mal-être au contact de certaines matières, formes… Il y a un travail faire avec eux, préparer l’habillement à l’avance, supprimer l’un ou l’autre vêtement si vraiment il est trop désagréable… En général avec le temps et des explications ça passe.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 jours et 8 heures par Photo du profil de Françoise Françoise.
4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2016 Tous droits réservés Enfants Précoces Info

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account