L’enfant provocateur

Et si c'était pour ça ..

Ce sujet a 21 réponses, 7 participants et a été mis à jour par Photo du profil de ion-ion35 ion-ion35, il y a 1 semaine et 5 jours.

  • Auteur
    Réponses
  • #23988
    Photo du profil de Nous3 Nous3 
    Participant
    Points: 78

    Bonjour,
    Pour être honnête je suis très triste de cette situation… Et complètement perdue.
    Mon fils de 6 ans est entré au CP depuis à peine 3 mois et nous voilà déjà (re) convoqué (la 2ème fois) par sa maitresse pour problème de comportement.
    Il en est à sa 4 ème punition écrite « je ne fais pas de bruit en classe » ou encore « je ne dois pas bavarder en classe ».
    Rien n’y fait pour le moment. Il me dit qu’il s’ennui en classe et qu’il est fatigué (malgré des nuits de 11H)
    J’ai fait le test sur le site qui dit que OUI il se peut qu’il soit précoce.
    Jusqu’ici aucune maitresse ne s’était plaint de son comportement. On me disait juste qu’il était toujours pressé et voulait toujours être le premier.
    N- est un garçon très curieux, toujours prêt à rendre service, il a de l’énergie à revendre, mais il est aussi très provocateur ! N’écoute rien. Le quotidien (se laver les dents, les mains, manger avec des couverts, aller aux toilettes avant de faire dans sa culotte …) est compliqué, il nous faut répéter des dizaines de fois et finir par gronder pour qu’il le fasse.
    Il ne veut pas s’essuyer les fesses tout seul
    il ne veut pas manger avec des couverts
    il fait quasi tout le temps pipi dans sa culotte.
    Il regresse … Et pour autant il n’a pas vraiment de difficulté à l’école (sauf s’il n’a pas envie) m’aide très souvent à préparé le diner. En fait, tout ce qu’un enfant « classique » sait faire lui ça ne l’intéresse pas et tout ce qu’un adulte fait lui veut le faire.
    Ce soir par exemple, il voulait faire un dessin avant les devoirs, il a pris un rouleau vide de papier wc pour dessiner pour au final faire une jolie éolienne. Il y a fait un coeur et m’a dit que c’était parce qu’il était content de lui, sinon il aurait fait un coeur brisé.
    Merci de m’aider,
    Je vais continuer à visiter les différents sujets du forum.
    Vers quel spécialiste pouvons nous aller ?
    Merci
    Nous3

    #23989
    Photo du profil de Anlogis 45 Anlogis 45 
    Participant
    Points: 31

    Moi aussi ça me choque lorsque je lit ton message. S il s ennuie c’est peut-être pour cela qu il « régresse « . Mais comme d hab les maîtres et maîtresses n en n ont rien à faire. Tous les enfants qui ne rentrent pas dans la « moule » ne les intéressent pas. Pire je crois qu au fond d eux ils en sont jaloux. Pourquoi les nôtres et pas les leurs ? ?? Eux qui savent tout sur tout,qui ont la science infuse. Demande un rdv avec la maîtresse et le directeur . Essaye aussi de prendre rdv chez un pedopsy. Je te souhaite de tout coeur que cela s arrange et que tu trouves une solution.

    #23990
    Photo du profil de LAURIE VELA LAURIE VELA 
    Participant
    Points: 44

    Bonjour,
    On dirait que l’ona le même enfant à la maison.
    On a eu bcp de difficultés l’année dernière en GS maternelle. On a fait un test de Qi et on a fréquenté de nombreux spécialistes, psy, psychomot, Kinesiologue… et ça n’a rien arrangé!!
    J’ai compris à un moment donné que cela ne servait à rien de se battre pour faire comprendre quoique ce soit aux maîtresses… et même la proximité des autres enfant toute la journée à l’école leur renvoie sans cesse leur différence… et ils comprennent bien vite qu’ils sont différents et ça les fait souffrir.
    Nous avons donc opté pour l’école à la maison. Son caractère s’est apaisé et il fait moins de colère, il est plus heureux et plus équilibré. Nous multiplions autant que possible les interactions au travers des activités sportives et autres…. la situation n’est pas parfaite j’ai toujours mon petit provocateur à la maison mais c’est mieux, beaucoup mieux!!

    #23991
    Photo du profil de Nous3 Nous3 
    Participant
    Points: 78

    Bonjour,

    Ah oui ça te choque ! C’est vrai que quand je me relis, ça crève les yeux qu’il y a quelque chose qui cloche … Par ailleurs c’est un petit garçon très joyeux, très joueur et très câlin.

    Avez vous des bonnes adresses en Ille et vilaine pour rencontrer un pédopsychiatre ?

    MERCI

    #23992
    Photo du profil de Nous3 Nous3 
    Participant
    Points: 78

    Ah oui l’école à la maison, justement le sujet m’intéresse. Mais comment faire quand on travaille ?

    #23993
    Photo du profil de Anlogis 45 Anlogis 45 
    Participant
    Points: 31

    Oui ça me choque parce que dans ton témoignage je retrouve l ‘attitude de mon fils de 10 ans. Calin comme c’est pas possible, demandeur de bisous au possible mais colérique à l’extrème. Il suffit d’un rien pour que la crise démarre. Et maintenant au collège c’est pareil qu’en primaire. Les autres enfants savent très bien ou et comment appuyer sur le « bouton » pour déclancher la colère. Et au final qui prend les remarques, les sanctions et les heures d’absence. Et bien ce ne sont pas les autres. C’est lui. Tout ça pour dire que oui ils sont colériques voir tyranniques mais ils sont en souffrance au fond d’eux même et ça mis à pat nous les parents, personnes ne le voit, et surtout pas le corps enseignant et le personnel administratif. Je n’ai rien contre les instits, les dirlos, les profs, … mais j’en ai marre que l’on s’en prenne toujours aux même. Il faut que nous protégions nos enfants, surtout de ceux qui NE VEULENT PAS COMPRENDRE. Et également de la jalousie. Parce que il ne faut pas se voiler la face, ils dérangent à être surdoué. si en plus d’être colériques ils pouvaient être nul cela arrangerai tout le monde. Mais pas de bol: ils sont DOUES. Pour ce qui est d’un pédo psy, moi je suis du Loiret alors je n’en connais pas dans ta région. Mais parles en avec ton médecin. Demandes lui conseil. Et n’hésites pas à frapper à plusieurs portes. Je te souhaite plein de courage. Si tu as besoin je suis disponible pour communiquer.
    Nadine.

    #23994
    Photo du profil de ion-ion35 ion-ion35 
    Participant
    Points: 176

    Anlogis45, je trouve un peu dure ta vision des enseignants. Je suis moi-même instit de CM2 et je peux t’assurer que ni moi, ni mes collègues ne sommes « jaloux » ni « dérangés » par les EIP (ni par les autres). Nous faisons toujours de notre mieux pour chaque élève mais aussi pour la classe en général. Car il ne faut pas oublier qu’une classe c’est 30 enfants avec chacun leurs particularités : EIP, dys, hyperactif, grosses difficultés, enfants non francophones, enfants du voyage, excellents élèves, bavards, mutiques, sportifs, artistes… (c’est un échantillon de ma classe). Évidemment on essaye de s’adapter à tous mais il y a aussi des règles de vie en société à suivre pour que tout ce petit monde cohabite dans les meilleures conditions possibles.

    Je passe maintenant du côté maman et comme toi Nous3, mon fils est en CP et ce n’est pas facile pour lui à l’école (à la maison non plus d’ailleurs). Depuis bien longtemps, on a compris que malheureusement, il faudrait qu’il « rentre dans le moule » pour toutes les raisons évoquées plus haut et qui sont inhérentes à une scolarisation « classique ». Nous essayons donc de l’accompagner jour après jour pour que cela se passe au mieux pour lui. Je ne dis pas que cela est facile (bien au contraire) mais je reste persuadée que l’enfant ne peut évoluer qu’avec une bonne entente parents/enseignant. Chacun doit mettre de l’eau dans son vin pour que l’enfant se sente à la fois écouté, soutenu, encouragé dans ses progrès et surtout ne se retrouve pas au milieu de conflits ou de tensions. C’est déjà suffisamment compliqué comme ça.
    Quand j’ai rencontré sa maîtresse au bout de 10 jours d’école et qu’elle était déjà exaspèrée par son comportement, j’ai essayé simplement de lui expliquer ce qu’il en était pour mon fils mais j’ai surtout écouté (et entendu) ses remarques. Cela m’a vraiment fait mal au coeur et accablée mais ça a permis de discuter ensuite avec mon fils de ses difficultés, de ce qu’on attend de lui à l’école et pourquoi…
    Nous sommes maintenant fin novembre et, même si c’est encore loin d’être parfait, les choses se sont apaisées et je le sens plus serein.
    J’ai même croisé récemment sa maîtresse qui m’a dit être contente de ses progrès (inespéré il y a encore 1 ou 2 mois !!!).

    Pour conclure ce roman, je conseille vraiment à tout le monde des relations apaisées et un dialogue constructif avec l’école (même s’il faut parfois savoir entendre des choses désagréables et faire des concessions). A moins d’avoir la possibilité d’une scolarisation alternative (à la maison, ou montessori, ou…) mais c’est souvent bien compliqué pour la majorité des familles.

    Bon courage !!!

    #23995
    Photo du profil de Françoise Françoise 
    Admin bbPress
    Points: 2774

    Bonjour à tous,

    Nous3, pour votre fils je pense qu’il est urgent de voir un psychologue spécialisé qui pourra évoquer tous les aspects de sa personnalité. Vous pourrez trouver des coordonnées ici : http://www.enfantsprecoces.info/groupes/bretagne-enfants-precoces/
    ou à défaut y poster une demande.
    Pour la scolarité à domicile, je crains que cela ne soit pas possible si l’un au moins des parents ne peut se libérer. En effet la présence d’un adulte est nécessaire pour assister l’enfant, surtout si jeune, et d’autre part la scolarité à domicile est de plus en plus encadrée et surveillée. C’est une alternative qui demande réflexion et nécessite souvent un sacrifice financier pour l’un des parents.

    #23999
    Photo du profil de ion-ion35 ion-ion35 
    Participant
    Points: 176

    Ah j’oubliais Nous3, je suis moi aussi dans le 35 et en attente d’un test pour mon fils.
    As-tu déjà entendu parler du CNAHP ? C’est un centre d’aide aux enfants precoces qui peut diagnostiquer et assurer un suivi pluri disciplinaire. Malheureusement, c’est 2 ans d’attente !!!! Je te conseille quand même de les contacter, tu seras peut-être contente d’être sur leur liste dans 2 ans, on ne sait jamais.
    Pour nous, 1er contact avec eux à la fin de la MS de notre fils et très probable rdv en janvier ou février prochain (je les ai un peu harcelé 😊). Ils pourront aussi te donner quelques adresses de psychologues qu’ils conseillent. Sinon pas mal de psy proposent des tests à Rennes. Il y a notamment un gros cabinet Boulevard de la Liberté. En regardant sur les pages jaunes, tu trouveras une petite présentation de leurs compétences.

    #24027
    Photo du profil de Nous3 Nous3 
    Participant
    Points: 78

    Bonsoir à tous.

    Merci beaucoup pour tous vos commentaires et conseils.

    Merci pour les contacts, je vais les appeler dés que j’ai un moment.

    Nous avons rdv pour la 2eme fois lundi prochain Avec la maîtresse. Je tiens à préciser que nous avons une relation en accord avec la maîtresse.
    Par contre, je trouve les punitions (à répétition)écrites un peu dure en sachant qu’il est entrain d’apprendre à écrire en attaché, qu’en pensez vous ? J’ai peur que ça ne lui donne pas envie…
    et malgré que je n’ai rien qui prouve la précocité de N- pensez vous judicieux d’aborder le sujet Avec elle?
    Elle nous a reconvoqué car mardi matin il n’a pas du tout fait le travail demandé. Elle doit nous montrer ce qu’il a fait.
    Enfaite tout Ca m’angoisse car j’ai moi même été détectée « différente » en CE2 car je comprenais très facilement les choses compliquées difficiles alors que les choses simples j’avais du mal. Je n’ai pas été dans un système particulier. J’ai arrêté l’école à 17 ans avec un cap, a 26 ans j’ai repris mes études etc.. même si aujourd’hui (à 36 ans) j’envisage de re reprendre mes études, je sais à quel point la différence nous fait perdre toute estimé et confiance en soi! J’ai l’intention de faire tout ce que je peux afin que mon petit piou piou s’en serve en force et non comme une faiblesse! Mais je sais aussi que la route va être longue … et vous êtes vous des adultes précoces ?

    Nous3

    #24030
    Photo du profil de ion-ion35 ion-ion35 
    Participant
    Points: 176

    C’est vrai que les punitions écrites peuvent paraître un peu dures… A voir pendant le rdv avec la maitresse si tu te sens suffisamment à l’aise pour en discuter.

    Peut-être qu’un petit contrat (pas trop ambitieux dans un 1er temps) peut être établi avec ton fils, avec une éventuelle récompense à la clef (une sortie, un resto, un livre, ou autre chose qu’il aime…). Je sais que ce principe de récompense est parfois critiqué mais ça peut fonctionner pour certains enfants. Et ça permet de fixer un objectif (ou 2, mais pas plus, chaque chose en son temps).
    Ici, on avait promis un apero/repas en famille devant la TV (wahouuuu 😊😊😊) s’il obtenait un « smiley vert » pour son comportement de la semaine en classe (sachant qu’il a démarré l’année avec 4 semaines de rouge !). Il a fallu attendre un peu mais on a pu faire notre apero il y a 2 semaines. Il était fier et on a en plus passé un bon moment en famille.

    J’essaie de te donner quelques pistes qui peuvent aider mais je ne suis pas la mieux placée étant donné les moments difficiles que l’on peut passer et le découragement qui m’envahit bien souvent.

    Sinon pour répondre à ta question, je ne suis pas une adulte précoce, du moins pas à ma connaissance. Mais parfois, en lisant des choses pour mon fils, je me reconnais étrangement sur certains aspects, en particulier la difficulté à gérer mes émotions (encore aujourd’hui), une tres bonne memoire, de grandes facilités à l’ecole qui se sont transformées en difficultés au fil des années (je n’avais jamais appris à travailler)…

    Bon courage pour ton rdv de la semaine prochaine et tiens-nous au courant !

    #24031
    Photo du profil de ion-ion35 ion-ion35 
    Participant
    Points: 176

    C’est vrai que les punitions écrites peuvent paraître un peu dures… A voir pendant le rdv avec la maitresse si tu te sens suffisamment à l’aise pour en discuter.

    Peut-être qu’un petit contrat (pas trop ambitieux dans un 1er temps) peut être établi avec ton fils, avec une éventuelle récompense à la clef (une sortie, un resto, un livre, ou autre chose qu’il aime…). Je sais que ce principe de récompense est parfois critiqué mais ça peut fonctionner pour certains enfants. Et ça permet de fixer un objectif (ou 2, mais pas plus, chaque chose en son temps).
    Ici, on avait promis un apero/repas en famille devant la TV (wahouuuu 😊😊😊) s’il obtenait un « smiley vert » pour son comportement de la semaine en classe (sachant qu’il a démarré l’année avec 4 semaines de rouge !). Il a fallu attendre un peu mais on a pu faire notre apero il y a 2 semaines. Il était fier et on a en plus passé un bon moment en famille.

    J’essaie de te donner quelques pistes qui peuvent aider mais je ne suis pas la mieux placée étant donné les moments difficiles que l’on peut passer et le découragement qui m’envahit bien souvent.

    Sinon pour répondre à ta question, je ne suis pas une adulte précoce, du moins pas à ma connaissance. Mais parfois, en lisant des choses pour mon fils, je me reconnais étrangement sur certains aspects, en particulier la difficulté à gérer mes émotions (encore aujourd’hui), une tres bonne memoire, de grandes facilités à l’ecole qui se sont transformées en difficultés au fil des années (je n’avais jamais appris à travailler)…

    Bon courage pour ton rdv de la semaine prochaine et tiens-nous au courant !

    #24032
    Photo du profil de ion-ion35 ion-ion35 
    Participant
    Points: 176

    C’est vrai que les punitions écrites peuvent paraître un peu dures… A voir pendant le rdv avec la maitresse si tu te sens suffisamment à l’aise pour en discuter.

    Peut-être qu’un petit contrat (pas trop ambitieux dans un 1er temps) peut être établi avec ton fils, avec une éventuelle récompense à la clef (une sortie, un resto, un livre, ou autre chose qu’il aime…). Je sais que ce principe de récompense est parfois critiqué mais ça peut fonctionner pour certains enfants. Et ça permet de fixer un objectif (ou 2, mais pas plus, chaque chose en son temps).
    Ici, on avait promis un apero/repas en famille devant la TV (wahouuuu 😊😊😊) s’il obtenait un « smiley vert » pour son comportement de la semaine en classe (sachant qu’il a démarré l’année avec 4 semaines de rouge !). Il a fallu attendre un peu mais on a pu faire notre apero il y a 2 semaines. Il était fier et on a en plus passé un bon moment en famille.

    J’essaie de te donner quelques pistes qui peuvent aider mais je ne suis pas la mieux placée étant donné les moments difficiles que l’on peut passer et le découragement qui m’envahit bien souvent.

    Sinon pour répondre à ta question, je ne suis pas une adulte précoce, du moins pas à ma connaissance. Mais parfois, en lisant des choses pour mon fils, je me reconnais étrangement sur certains aspects, en particulier la difficulté à gérer mes émotions (encore aujourd’hui), une tres bonne memoire, de grandes facilités à l’ecole qui se sont transformées en difficultés au fil des années (je n’avais jamais appris à travailler)…

    Bon courage pour ton rdv de la semaine prochaine et tiens-nous au courant !

    #24033
    Photo du profil de ion-ion35 ion-ion35 
    Participant
    Points: 176

    C’est vrai que les punitions écrites peuvent paraître un peu dures… A voir pendant le rdv avec la maitresse si tu te sens suffisamment à l’aise pour en discuter.

    Peut-être qu’un petit contrat (pas trop ambitieux dans un 1er temps) peut être établi avec ton fils, avec une éventuelle récompense à la clef (une sortie, un resto, un livre, ou autre chose qu’il aime…). Je sais que ce principe de récompense est parfois critiqué mais ça peut fonctionner pour certains enfants. Et ça permet de fixer un objectif (ou 2, mais pas plus, chaque chose en son temps).
    Ici, on avait promis un apero/repas en famille devant la TV (wahouuuu 😊😊😊) s’il obtenait un « smiley vert » pour son comportement de la semaine en classe (sachant qu’il a démarré l’année avec 4 semaines de rouge !). Il a fallu attendre un peu mais on a pu faire notre apero il y a 2 semaines. Il était fier et on a en plus passé un bon moment en famille.

    J’essaie de te donner quelques pistes qui peuvent aider mais je ne suis pas la mieux placée étant donné les moments difficiles que l’on peut passer et le découragement qui m’envahit bien souvent.

    Sinon pour répondre à ta question, je ne suis pas une adulte précoce, du moins pas à ma connaissance. Mais parfois, en lisant des choses pour mon fils, je me reconnais étrangement sur certains aspects, en particulier la difficulté à gérer mes émotions (encore aujourd’hui), une tres bonne memoire, de grandes facilités à l’ecole qui se sont transformées en difficultés au fil des années (je n’avais jamais appris à travailler)…

    Bon courage pour ton rdv de la semaine prochaine et tiens-nous au courant !

    #24034
    Photo du profil de ion-ion35 ion-ion35 
    Participant
    Points: 176

    C’est vrai que les punitions écrites peuvent paraître un peu dures… A voir pendant le rdv avec la maitresse si tu te sens suffisamment à l’aise pour en discuter.

    Peut-être qu’un petit contrat (pas trop ambitieux dans un 1er temps) peut être établi avec ton fils, avec une éventuelle récompense à la clef (une sortie, un resto, un livre, ou autre chose qu’il aime…). Je sais que ce principe de récompense est parfois critiqué mais ça peut fonctionner pour certains enfants. Et ça permet de fixer un objectif (ou 2, mais pas plus, chaque chose en son temps).
    Ici, on avait promis un apero/repas en famille devant la TV (wahouuuu 😊😊😊) s’il obtenait un « smiley vert » pour son comportement de la semaine en classe (sachant qu’il a démarré l’année avec 4 semaines de rouge !). Il a fallu attendre un peu mais on a pu faire notre apero il y a 2 semaines. Il était fier et on a en plus passé un bon moment en famille.

    J’essaie de te donner quelques pistes qui peuvent aider mais je ne suis pas la mieux placée étant donné les moments difficiles que l’on peut passer et le découragement qui m’envahit bien souvent.

    Sinon pour répondre à ta question, je ne suis pas une adulte précoce, du moins pas à ma connaissance. Mais parfois, en lisant des choses pour mon fils, je me reconnais étrangement sur certains aspects, en particulier la difficulté à gérer mes émotions (encore aujourd’hui), une tres bonne memoire, de grandes facilités à l’ecole qui se sont transformées en difficultés au fil des années (je n’avais jamais appris à travailler)…

    Bon courage pour ton rdv de la semaine prochaine et tiens-nous au courant !

    #24035
    Photo du profil de ion-ion35 ion-ion35 
    Participant
    Points: 176

    C’est vrai que les punitions écrites peuvent paraître un peu dures… A voir pendant le rdv avec la maitresse si tu te sens suffisamment à l’aise pour en discuter.

    Peut-être qu’un petit contrat (pas trop ambitieux dans un 1er temps) peut être établi avec ton fils, avec une éventuelle récompense à la clef (une sortie, un resto, un livre, ou autre chose qu’il aime…). Je sais que ce principe de récompense est parfois critiqué mais ça peut fonctionner pour certains enfants. Et ça permet de fixer un objectif (ou 2, mais pas plus, chaque chose en son temps).
    Ici, on avait promis un apero/repas en famille devant la TV (wahouuuu 😊😊😊) s’il obtenait un « smiley vert » pour son comportement de la semaine en classe (sachant qu’il a démarré l’année avec 4 semaines de rouge !). Il a fallu attendre un peu mais on a pu faire notre apero il y a 2 semaines. Il était fier et on a en plus passé un bon moment en famille.

    J’essaie de te donner quelques pistes qui peuvent aider mais je ne suis pas la mieux placée étant donné les moments difficiles que l’on peut passer et le découragement qui m’envahit bien souvent.

    Sinon pour répondre à ta question, je ne suis pas une adulte précoce, du moins pas à ma connaissance. Mais parfois, en lisant des choses pour mon fils, je me reconnais étrangement sur certains aspects, en particulier la difficulté à gérer mes émotions (encore aujourd’hui), une tres bonne memoire, de grandes facilités à l’ecole qui se sont transformées en difficultés au fil des années (je n’avais jamais appris à travailler)…

    Bon courage pour ton rdv de la semaine prochaine et tiens-nous au courant !

    #24036
    Photo du profil de Nous3 Nous3 
    Participant
    Points: 78

    Bonsoir ion-ion35

    L’idée du contrat écrit est bonne.
    Pour l’aider à s’améliorer je lui ai demandé ce qui lui ferait le plus plaisir pour le récompenser de ses progrès suite au difficultés rencontrées. Il aimerait un BEAU BALLON DE FOOT (avec les yeux qui brillent)

    En réfléchissant je me dis que j’ai loupé un truc! Que même N- m’en a reparlé plusieurs fois qu’il le méritait car la maitresse avait mis un mot positif dans son cahier.

    Elle avait écrit qu’il avait fait des progrès mais que ça n’était pas encore parfait ! Du coup j’ai penser qu’il fallait attendre encore …
    Mais je crois bien que ça lui a fait l’effet inverse …

    Par contre je ne crois pas qu’il y ai dans sa classe un tableau avec des couleurs pour le comportement.

    Je vais me rattraper.
    De discuter et d’échanger ça nous permet de prendre du recul et de mieux comprendre.

    Merci d’être là.

    #24037
    Photo du profil de Pascale29 Pascale29 
    Participant
    Points: 50

    Bonsoir,

    Je me permets de revenir sur le propos de Ion ion 35 qui trouve difficile les remarques négatives sur les enseignants et appelle à une relation apaisée. Depuis de nombreuses années, je suis en constante relation avec les enseignants de mon fils de 14 ans. diagnostiqué HP avec troubles praxiques depuis 1 an. J’ai essayé a plusieurs reprises d’expliquer les difficultés de mon fils, si certains professeurs ont été attentifs et compréhensifs et se sont engagés à l’aider, aucun d’entre eux n’a poursuivi cet élan suffisamment longtemps pour que cela ait un impact sur la scolarité et attitude de mon fils. En effet, j’en conviens, aider un enfant hp dyspraxique et révolté est un travail de longue haleine qui demande du temps et une infini patience. Une classe de 25 ou 30 élèves ne permets pas de se focaliser sur une seul élève , d’autant si ce dernier est en constante demande d’attention. Ces professeurs ont donc très vite préférer lui donner la possibilité de quitter le cours ou de poser le tête sur ses bras pour se reposer.
    Quant aux autres, visiblement excédés par cet enfant agaçant perturbateur qui fait tomber son crayon ou sa trousse trois fois de suite ( je rappelle qu’il est dyspraxique), ou qui se balance sur sa chaise en permanence, ceux-ci ont choisi l’option de l’exclure de cours,de le traiter de grosse tache, ou de se moquer de lui ( exemple : ah oui c’est vrai, Monsieur nele fait pas exprès, Monsieur est une victime).
    Il est très difficile de garder ou d’entretenir des relations apaisées avec des professeurs dans ses conditions.. Il s’agit de nos enfants, que nous confions à une institution chargée de les instruire, mais aussi dont le rôle est, avec les parents, de montrer l’exemple. L’école doit aussi être un lieu ou nos enfants doivent être en sécurité, ou l’humiliation, la violence et le manque de bienveillance( pour ne pas dire la malveillance) n’a pas sa place.
    Pour ma part, il y a deux endroits où je veux avoir l’assurance que nos enfants soient sans aucun doute ni restriction en sécurité et bien traité : à l’école et à la maison. L’éducation est obligatoire jusqu’à 16 ans, l’éducation nationale nous doit et doit à chaque enfant d’assurer l’enseignement,sa sécurité et son bien être au sein de l’établissement.

    Peut être alors aurons nous une relation apaisée.

    #24038
    Photo du profil de Pascale29 Pascale29 
    Participant
    Points: 50

    Bonsoir,

    Je me permets de revenir sur le propos de Ion ion 35 qui trouve difficile les remarques négatives sur les enseignants et appelle à une relation apaisée. Depuis de nombreuses années, je suis en constante relation avec les enseignants de mon fils de 14 ans. diagnostiqué HP avec troubles praxiques depuis 1 an. J’ai essayé a plusieurs reprises d’expliquer les difficultés de mon fils, si certains professeurs ont été attentifs et compréhensifs et se sont engagés à l’aider, aucun d’entre eux n’a poursuivi cet élan suffisamment longtemps pour que cela ait un impact sur la scolarité et attitude de mon fils. En effet, j’en conviens, aider un enfant hp dyspraxique et révolté est un travail de longue haleine qui demande du temps et une infini patience. Une classe de 25 ou 30 élèves ne permets pas de se focaliser sur une seul élève , d’autant si ce dernier est en constante demande d’attention. Ces professeurs ont donc très vite préférer lui donner la possibilité de quitter le cours ou de poser le tête sur ses bras pour se reposer.
    Quant aux autres, visiblement excédés par cet enfant agaçant perturbateur qui fait tomber son crayon ou sa trousse trois fois de suite ( je rappelle qu’il est dyspraxique), ou qui se balance sur sa chaise en permanence, ceux-ci ont choisi l’option de l’exclure de cours,de le traiter de grosse tache, ou de se moquer de lui ( exemple : ah oui c’est vrai, Monsieur ne le fait pas exprès, Monsieur est une victime).
    Il est très difficile de garder ou d’entretenir des relations apaisées avec des professeurs dans ses conditions.. Il s’agit de nos enfants, que nous confions à une institution chargée de les instruire, mais aussi dont le rôle est, avec les parents, de montrer l’exemple. L’école doit aussi être un lieu où nos enfants doivent être en sécurité, où l’humiliation, la violence et le manque de bienveillance( pour ne pas dire la malveillance) n’ont pas leur place.
    Pour ma part, il y a deux endroits où je veux avoir l’assurance que nos enfants soient sans aucun doute ni restriction en sécurité et bien traités : à l’école et à la maison. L’éducation est obligatoire jusqu’à 16 ans, l’éducation nationale nous doit et doit à chaque enfant d’assurer l’enseignement,sa sécurité et son bien être au sein de l’établissement.

    Peut être alors aurons nous une relation apaisée.

    #24039
     vincs 
    Participant
    Points: 228

    Bonjour , J aimerais juste dire que il faut voir aussi du coté des profs , 30 élevés , un programme a finir avant la fin d année . Cela doit être très dur pour eux de faire évoluer tout le monde en même temps . Imaginez que votre fils et HP avec aucune difficulté et qu il se retrouve en classe avec un enfant provocateur , L enfant provocateur risque de faire perdre du temps au prof et mettre par la même occasion les très bon élève en difficulté . Il est dur de trouver un équilibre pour tout le monde . Pour ce qui est de l école a la maison je ne suis pas vraiment pour . Couper socialement une personne qui a déjà tendance a ce couper du monde demande réflexion . Pour nos enfants on vas souvent demander que le système scolaire s acclimate , hélas on ne peut pas tout changer pour une seule personne . C est a nous parents d essayer d acclimater nos enfant dans ce monde (bizarre) . J étais un enfant provocateur et je suis maintenant un adulte provocateur et je crois que rien n aurais pu changer dans ma scolarité . quand un prof te dit  » très bien mais tu peux faire mieux  » cela n encourage pas du tout , bien au contraire c est pour moi un sentiment d échec .

    #24049
    Photo du profil de Nous3 Nous3 
    Participant
    Points: 78

    Bonsoir VINCS

    Je suis complètement d’accord avec toi. C’est à nous parents en priorité d’apprendre à nos enfants comment gérer leurs émotions et les comprendre.
    Et pour la part « école » c’est malheureusement comme dans tout domaine, il y aura des personnes qui se sentiront impliquées et d’autres pas. Par manque de temps, d’intérêt, de connaissance, …
    depuis que mon fils est né j’ai cette impression comme de mener un combat ! Dès la naissance il a rencontré de gros problèmes d’allergie au lait, qui n’ont été reconnu que 4 mois après, c’était un bébé qui pleurait tout le temps et qui ne dormait que quelques heures la nuit. j’ai vu 6 pédiatres dont 5 qui m’ont dit que mon bébé allait très bien!
    Par la suite j’ai dû trouver un mode de garde (comme beaucoup) pour reprendre mon travail. J’ai cherché pendant 1 an Une AM, au bout de 3 mois je ne la sentais plus… sans rentrer dans les détails j’ai dû retirer mon fils du jour au lendemain.
    Ce que je veux dire par là, c’est que, pour moi, la petite enfance n’est pas suffisamment valorisée. on manque cruellement de personnes compétentes pour nos bébés, enfants et adultes de demain. Pour être un adulte équilibré, il faut des bases solides, se connaître,…
    Ça ne fait pas tout bien entendu mais je pense que Ca y contribu beaucoup !

    Concernant N- sa journée c’est bien passée. Pas de mot de la maîtresse ni punition écrite. Il a été élu par ses camardes de classe délégué 🙂 c’est rôle qui lui va bien je trouve.

    À suivre …

    #24052
    Photo du profil de ion-ion35 ion-ion35 
    Participant
    Points: 176

    Wahooouuu délégué, la classe ! 😊 Super moyen de lui donner confiance en lui !

22 sujets de 1 à 22 (sur un total de 22)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2016 Tous droits réservés Enfants Précoces Info

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account