Et si votre enfant était surdoué ?

JE FAIS LE TEST

L’enfant provocateur

En attente de bilan de test et besoin de conseils

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces InfoVous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

15 réponses et 7 participants
Dernière mise à jour par Pâquerettes il y a il y a 2 semaines et 3 jours.

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages

  • Sonia MARCOTTE
    Participant

    Bonjour à tous,
    Je suis la maman d’ismaël, 9 ans bientôt. Depuis quelque année, mon entourage (amis, famille) nous nous posons la question de l’eventuel précocité de mon fils. En effet, il avait en moyenne section déjà une excellente notion du temps et une attirance assez forte pour l’heure qu’il a appris à lire assez vite (digital bien sur) en sachant à quel moment de la journée cela correspondait. Il a également su assez vite (cp) nous dire combien de minutes il manquait pour passer à l’heure prochaine (8h52, il reste donc 8 minutes avant qu’il soit 9h00 maman!). Il a une facilité avec les chiffre et les mathématique avec un goût certain pour cette matière. Ismaël a su lire avant le son entrée au CP.Il a également une très bonne mémoire. Son enseignante de CE1 à qui j’avais demandé conseil n’a pas vu d’un très bon œil la passation d’un test. Elle trouvait cela inutile du fait de sa bonne sociabilité.J’ai donc laissé tomber l’idée du test. Cette année j’ai tenu à ce qu’il voit la psychologue scolaire car d’après sa nouvelle enseignante, son comportement en classe se dégrade. Dissipation, âneries des qu’elle a le dos tourné, turbulences, fait rire les camarades. Ismaël est également émotionnellement immature. Il se met dans des états pas possible pour les choses qui lui paraissent injustes, se confronte, argumente, négocie, veut toujours avoir le dernier mot.Enrage en disant que de toute façon les adultes veulent toujours avoir raison.
    Il est très bon élève sans avoir besoin de travailler mais son comportement le pénalise. La psychologue scolaire m’a proposé de lui faire passer un test afin de savoir si Ismaël est effectivement précoce. Nous en aurons les résultats vendredi prochain.
    Je suis inquiète pour lui car son comportement ne lui permettra pas de grandir sereinement et de devenir un adulte vraiment épanouis. Pour le moment je le « tiens » encore avec de la fermeté (peut-être trop?) mais dans deux ans, c’est le collège et il est terriblement influençable. Il s’entiche des Caïds et se met à vouloir faire le dur. C’est pourtant un garçon d’une grande sensibilité (et susceptibilité aussi!). Je pense qu’il va avoir besoin d’un suivi, précoce ou non. Mais ça à un coup que je ne peux pas assumer.
    Pensez-vous qu’ismaël soit précoce? Comment réagir face à son comportement?
    Une maman inquiète


    Campagn’ette
    Participant

    Bonjour,
    Le profil de votre fils ressemble assez a celui de mon fils de 9 ans(cm1).
    Mon fils a appris à lire seul a 5 ans et les problèmes de conflits avec les autres enfants et même avec la maitresse ont commencé en ce1.
    Il a passé le wisc 4 en ce2 : c’est un enfant à très haut potentiel avec un qi très élevé.
    La psychologue a préconisé un saut de classe. Il va donc rentrer en 6ème en septembre dans un dispositif pour EIP.

    Votre enfant s’ennuit il en classe?
    Il se peut qu’il devienne turbulent a cause de l’ennui.
    Il se sent peut être incompris (c’est le cas de mon fils).
    Et comme ce sont des enfants qui ont du mal avec leur émotions, ils se sentent déborder et incompris.

    Cette année mon fils a fait cm1/cm2 en 1 an, mais difficile car la maîtresse n’était pas trop d’accord.
    Mais je voyais le mal être de mon fils donc j’ai préféré suivre les conseils de la psychologue. Mais elle ma expliqué qu’ éduquer un enfant à très haut potentiel n’est pas facile. C’est un travail et un suivi régulier.

    Merci de donner des nouvelles sur les résultats du test et des conseils que vous aurez de la part de la psychologue.

    Dernière chose:mon fils adorait l’école et à soif d’apprendre mais je me rend compte que le système scolaire traditionnel ne lui convient pas (trop lent et trop répétitif). Il aime de moins en moins aller à l’école pourtant il a des résultats excellents. Ma crainte c’est qu’il décroche. Je compte sur le saut de classe pour lui redonner le gout de l’école.

    Bon courage a vous


    Karsam
    Participant

    Bonjour

    Je viens de lire vos témoignages et c’est exactement le comportement de mon fils. Nous avons découvert sa précocité en janvier de cette année car depuis l’année dernière son comportement se dégradé. Répond à l’enseignante. Il sait déjà lire et écrire il n a que 5 ans il est en grande section .
    Nombre de fois où je le suis retrouvée en larmes car il me dit je n arrive pas a arrêter. Il se levait pour aider ses camarades en difficultés. Fait le pitre en classe pour embêter ses copains. …en devenait même insolent avec nous.
    En petite section il était dans le public . Nous l’avons mis dans le privé depuis la moyenne section pensant que ça irait mieux. Quand nous avons découvert sa précocité cette année tout s’est accéléré. Il était tout le temps puni… pourtant c’est un très gentil garçon qui aimé avoir des responsabilités, aime aider.
    Alors après avoir vu la souffrance de mon fils, la notre nous avons réfléchi et réfléchi
    Puis nous avons rencontrer une pédopsychiatre qui m a dit très clairement qu’il allait perdre son temps à l école. Le système scolaire actuel ou règne la non liberté de l’enfant et discipline et punition n’est pas fait pour lui et je n suis convaincu.nous avons donc pris la décision de l instruction en famille pour son bien être à lui. Nous allons mettre en place quelques methodes montessori. Mon fils a besoin d’être libre d apprendre a son rythme. Il a une petite soeur en petite section et nous ferons de même pour elle . Elle n a pas encore testé mais il est clair qu’elle semble avoir les mêmes facultés que son frère.

    Personnellement j’ai changé ma méthode de faire je ne suis puis dans une édiction fermé mais une éducation positive que nous mettons en place depuis quelques mois et mes enfants le ressentent et moi aussi . Fini les tensions pour rien. Fini les inquiétudes et la boule au ventre en allant le chercher à l école. Je vais éviter les sauts de classe etc…car pour moi ce n’est pas la solution trop d’échec scolaire pour ces petits bouts.

    Voilà ce que je peux dire concernant mon parcours . Une chose est sûre l’enseignante de nos jours n’est pas apte à accueillir ce genre d enfant en soif d’apprentissage et de liberté.
    Je vous conseille de voir les conférences sur internet d’André Stern et deux films marquant ‘ être et devenir ‘ et ‘alphabet’.

    Quand on comprend coment fonctionne le cerveau de nos enfants depuis la naissance on comprend mieux que le système scolaire n’est pas adapté.

    Je vous conseille aussi l’expérience de Céline alvarez qui a fait une très belle expérience sas vidéos sont sur YouTube c’est impressionnant en changeant le modèle actuel de l’école en P.S , M.S, et G.S tous les enfants savaient lire et étaient épanoui. Mais ce projet n’a pas vu le jour bloqué par l’éducation nationale.

    Bon courage en attendant les résultats.

    Cordialement


    Sonia MARCOTTE
    Participant

    Bonjour à toutes deux et merci pour vos réponses!
    Pour info, mon fils aime l’école, il prend plaisir à travailler, à faire des exercices, mais ce méfie de ce qui pourrait le mettre en échec.Il est à l’école des bourseaux à saint-ouen-l’Aumône, commune du val d’oise dans laquelle nous habitons. J’en suis satisfaite. C’est une école associative qui a ouvert il y a 30 ans et qui a fait le pari d’expérimenté une pédagogie nouvelle. Elle s’appelle d’ailleurs l’école ouverte des bourseaux. Pas de porte dans les salle de classe, une circulation assez libre des élèves, autonomisation et responsabilisation des enfants. Chaque matin un temps d’accueil permet aux parents d’être présent en classe pour accompagner son enfant (qui n’existe plus a cause de vigipirate) quelque soit sont niveau.toutes les classe partent tous les ans en classe de découverte de la petites section au CM2. Je pense que c’est un système qui lui convient. Il est heureux à l’école, mais me dit également qu’il a du mal à s’empêcher d’être perturbateur. C’est aussi un enfant qui supporte mal la frustration. Il fait de gros effort, mais ce n’est pas toujours facile pour lui. Cette année il à fait de gros effort sur le graphisme, en effet, il a toujours eu une écriture épouvantable et faire des efforts pour écrire l’ennuyait. C’est un enfant avec lequel nous parlons beaucoup, a qui j’essaie de faire prendre conscience de certaines choses….
    Concernant Céline Alvarez, j’ai son livre à la maison, je suis bibliothécaire jeunesse, nous l’avons acheté pour notre médiathèque et il est chez moi en attente de lecture. Je m’oppose au saut de classe en ce qui le concerne (bien que celà n’est pas été proposé par les enseignants) car je le trouve trop immature émotionnellement et affectivement. Les enseignants me disent qu’ils n’a pas le comportement d’un élève de son age.
    Ma compagne à discuté avec une des enseignante de l’école qui l’a eu en APC (groupe de travail). Elle lui à dit que cela ressemblait beaucoup à de la précocité puisque ça fille qui est précoce est comme Ismaël.
    Quand à l’école à la maison, je ne peux pas me le permettre et je ne crois pas que ce serait un solution pour lui. La société ne ménagera pas mon fils plus tard parce qu’il est précoce et les choses ne s’adapteront pas à lui. C’est aussi à lui d’apprendre a vivre en collectivité (il est très sociable mais pas toujours très sympa avec les autres: impatience, susceptibilité, petites moqueries, manque de bienveillance dans l’accompagnement des plus petits qu’on demande au plus grands aux bourseaux, bien qu’il est fait des efforts aussi).
    Je milite plus pour un accompagnement de l’enseignante, une adaptation de son travail si besoin est.
    Si la psychologue ne détecte pas de précocité, je ne sais pas à quoi tout cela est du….


    Karsam
    Participant

    Re, Sonia

    Juste en reflechissant, ces dernières semaines j’ai fais un travail sur les émotions de mon fils car il est aussi hypersensible.
    J’AI acheté le livre d Isabelle filliozat sur les émotions. Il a commencé à géré sa colère.
    Puis j’ai mis en place des activités de temps calme à la maison et des qu’il en ressent le besoin il en fait la demande. Il est devenu moins agressif et il différencie plus ou moins ses émotions. (Tristesse, colère etc…). J’ai aussi accepté que c’était un enfant de 5 ans et qu’il avait envie de bouger tout le temps faire des activités qui l’intéressait. Donc c’est lui qui décide de ses journées.
    Depuis deux semaines il avait envie d’avoir plus de responsabilité a la maison ce que j’ai fais. Il voulait préparé seul son petit déjeuner et celui de sa petite soeur et il adore ça. Depuis c’est quand même moins explosif. Donc ça peut être des solutions.

    Courage vraiment je sais que c’est pas évident mais je pense qu’il faut toujours réfléchir et essayer des choses moi-même j’en ai pas fini…


    Sonia MARCOTTE
    Participant

    Re Karsam,
    Oui comme tu dis on en a jamais fini, d’autant que j’ai une petite puce très active qui rentre à l’école en septembre !Ils sont parfois épuisant tous les deux! Je connais Isabelle Fillozat, je sais que ces ouvrages sont très demandés, je jetterai un oeil aussi! Je vous tiendrais au courant par rapport au bilan.
    À bientôt !


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour,

    Pour ceux et celles que ça intéresse, nous avions consacré un article et Céline Alvarez ici :

    http://www.enfantsprecoces.info/les-lois-naturelles-de-lenfant/

    Et à Isabelle filliozat ici :
    http://www.enfantsprecoces.info/reconnaitre-et-nommer-ses-emotions-pour-mieux-les-maitriser/


    Sonia MARCOTTE
    Participant

    Merci à toutes pour vos réponse. C’est difficile en ce moment avec Ismaël…Il est dur et exigent envers nous.On a pas le droit à l’erreur. On communique par lettre en ce moment…Il reconnais que c’est normal qu’on craque, mais que lui aussi, tous ça, ça le fatigue et qu’il aimerai être chez sa grand-mère une fois par semaine pour ce reposer. Il est en perpétuel conflit avec sa sœur de 3 ans qui sait comment l’embêter et lui il court dans les pièges qu’elle lui tend. Il se met au même niveau qu’elle. Quand on le contrarie, il dit qu’il regrette tout ses mots d’excuses à notre égard.Pour rajouter à la difficulté, je me suis séparée de son père il y a un peu plus d’un an.J’ai refais ma vie avec une femme. En plus d’avoir a affronter la séparation de ses parents, Ismaël a également du entendre la haine et la colère de son père à l’encontre de ma compagne et moi même. L’équilibre que nous tentons de maintenir est fragile et nous sommes épuisées toutes les deux et triste aussi. Ismaël doute de notre amour et c’est dur a entendre. Pour lui, si ma compagne lui achète des trucs, c’est pour acheter son amour. Il doute de son affection et de son amour pour lui et ça la blesse énormément.
    Voilà où nous en sommes actuellement. Nous sommes fatiguées et ne savons plus comment l’accompagner. J’attends avec impatience le retour de la psychologue scolaire vendredi. Je vis en suspens, dans l’attente de son bilan…


    Sonia MARCOTTE
    Participant

    Re bonjour a toutes,

    Chose promise chose du. Ismaël n’a pas été diagnostiqué précoce par la psychologue scolaire qui lui à « trouvé » un QI de 124.
    Elle a donc utilisé le WISC 5. Chose étonnante, Ismaël à des résultat au dessus de la moyenne en langage et en repérage dans l’espace, et dans la moyenne en raisonnement et mémoire. Il y a donc un écart de point assez important dans les différents items qui m’étonne mais on ne peut pas être « bon » en tout 🙂
    En tout cas la précocité semble écartée.Merci à toutes de m’avoir répondu.


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour Sonia,

    En même temps c’est un résultat qui indique que vous avez un enfant intelligent, donc c’est un point positif.
    Les résultats moindres en raisonnement et mémoire de travail pourraient provenir d’un défaut de sollicitation, ainsi il pourrait être bon pour son avenir (précoce ou non) de le mettre au devant de situations qui lui demandent de la réflexion et du raisonnement, car au collège il sera confronté à ce type de demandes.


    ion-ion35
    Participant

    Je ne suis pas une grande spécialiste mais il me semble que justement, c’est quand l’écart entre les différents domaines est important que les enfants sont les plus en difficulté. La psychologie vous a-t-elle donné des pistes pour que votre fils puisse s’apaiser ? A mon sens le résultat chiffré n’a pas tellement d’intérêt en soi. Ce qui est intéressant, c’est l’analyse des différents items pour savoir comment fonctionne l’enfant et élaborer des aides en fonction.
    Pour mon fils, nous aurons les résultats des tests qu’il a passés lundi soir. C’est une spécialiste des enfants precoces qui nous fera cette restitution. Le rdv doit durer 1h30. J’ose donc espérer que, quelque soit le résultat, nous en saurons plus sur sa manière de penser et de réagir…
    Bonne courage dans la suite de votre parcours !


    Sonia MARCOTTE
    Participant

    Bonjour,
    Oui Françoise, mon fils est intelligent je n’en avais jamais douté 🙂
    Je suivrais vôtre conseil quand à la stimulation des autres capacités moins développé.

    Ion-Ion 35, A vrai dire le reste de l’entretien à surtout été dirigé sur la colère d’Ismaël et son rejet de ma compagne et moi même suite à l’instrumentalisation de son père. Ce fut un entretien très douloureux. Cependant je pense que la psychologue m’aurait fait un plus gros bilan en cas de précocité. Elle m’a donné les chiffres qu’elle à totalisé en QI. En me disant qu’il était plus concentré la première fois et que la seconde c’était plus « à la one again ». La mémoire d’ismaël est très bonne sur le long terme, il a beaucoup de souvenir qui m’étonne. Elle le fut moins sur le court terme. Nous avons une réponse en tout cas:-)


    mamstheo
    Participant

    Bonjour, je reste perplexe devant vos résultats, mon fils a passé le wisc aujourd’hui, j aurais les résultats d ici 3 semaines, mais quand je relit vos 1er commentaires , je vois mon fils et que se passera t il si il n est pas diagnostiqué precose pour l avenir !?! Je ne sais pas comment cela va finir, il est de plus en plus dur a la maison et j si peur que le collège se passe mal . Je le ferait suivre de toute façon mais bon 🙁


    Sonia MARCOTTE
    Participant

    En ce qui me concerne, la psy scolaire pense qu’il faut chercher ailleurs les raisonS de son comportement. Après ce n’est pas uniquement le comportement de Ismaël qui m’avait poussé à demander un test. Tout comme vous je le ferais suivre de toute manière.


    Sonia MARCOTTE
    Participant

    Bonjour à toutes,

    Des petites nouvelles. Laissée perplexe par les résultats de la psychologue scolaire (qui m’a laissé juste une feuille en guise de bilan), j’ai contacté une psychologue en cabinet. Elle m’a tout de suite dit que le test avait mal été passé et que le bilan rendu ne suffisait pas et qu’elle relevait même des incohérence à la lecture des chiffres donnés par le psy scolaire.
    Elle a refait passer à Ismaël un test. resultat: 145 QIT.
    J’ai relevé cependant que la date de naissance de mon fils inscrite au bilan n’était pas la bonne. Comme il est plus jeune que ce qu’elle pensait au moment de la passation des test, elle n’a pu me laisser le bilan avec les chiffres qu’elle doit recalculer, mais elle me dit que les résultats seront encore meilleurs.

    Je suis septique…Je suis intimement persuadé de la précocité de mon fils, mais de tels résultats m’affolent!! je « m’attendais » plus à un QIT de 135-140 max…là il devrait atteindre 150 apparemment, après recalcule. Je trouve ce chiffre excessif, et je doute une fois de plus du résultat….Je ne suis pas psy, mais pour moi, les enfants à 145 de QI sont des enfants THPI (très haut potentiel intellectuel). Cela fait souvent d’eux des enfants vraiment atypiques, en décalage par rapport aux autres et leurs centres d’intérêts. Souvent en souffrance à l’école car nécessitant 1,2 voir 3 sauts de classe et ayant des connaissances très approfondies pour leur age. Ce n’est pas le cas d’Ismaël…Il aime son école, se sent bien dans son niveau, a des copains, une très bonne culture, langage ect…mais pas non plus aussi forte qu’un enfant THPI…
    Qu’en pensez-vous?


    Pâquerettes
    Participant

    Bonjour Sonia,
    je reconnais également mon fils quand vous décrivez Ismael. Mon fils est âgé de 9 ans, il a également vu plusieurs psy, car son comportement à la maison était très difficile à gérer. Il présentait par ailleurs de grandes facilités intellectuelles depuis tout petit, ce que l’enseignant de maternel nous avait fait remarquer.
    C’est en primaire que les choses se sont dégradées, surtout à la maison, il est devenu de plus en plus ingérable (crises, colères, impossible de lui faire faire ses devoirs…) et pourtant, tout allait bien à l’école autant son comportement que son travail scolaire. En CP, CE1, CE2 nous entendions le même discours : c’est un très bon élève, »il est bien dans son niveau », sauf que moi j’avais l’impression qu’il régressait : fautes d’inattention, erreur bêtes, manque de concentration. Son cartable était rempli d’histoire inventées qu’il rédigeait, de dessins qu’il faisait pour s’occuper. Il n’a jamais été perturbateur en classe, il était plutôt rêveur en classe et provocateur à la maison. La démarche de lui faire passer des tests est venue de nous et les résultats ont donc été difficiles à admettre par les enseignants. Je vous passe les déboires que nous avons eu avec la première psychologue, un peu la même expérience malheureuse que vous. Et enfin, il y a un an, deuxième avis par neuropsychologue et résultat : notre fils est HPI. On nous a expliqué que lorsque les choses étaient trop simples, il se trompait par manque d’intérêt et donc de concentration. C’est paradoxal, mais quand c’est facile, il échoue, quand c’est difficile, il réussit. On a tenté d’expliquer cela à l’école, non sans mal. Nous avons d’abord essayé d’éviter le saut de classe, mais l’ennui était trop présent, après une mûre réflexion, nous avons décidé en cours d’année, de le faire passer dans la classe supérieure. C’est un pari, nous espérons ne pas avoir fait le mauvais choix et remercions son enseignante qui a pris en compte notre demande. Depuis, le travail est plus difficile, il a plus de devoirs, mais enfin, il fait des efforts et pour l’instant ça se passe plutôt bien, quant au comportement à la maison, peut mieux faire, mais on progresse.
    Alors courage, le parcours est long, semé d’embuches, mais gardons espoir.

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement les 9377 membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces InfoVous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.