L’enfant provocateur

Des pistes svp

5 réponses et 6 participants
Dernière mise à jour par Lookoom77 il y a il y a 1 semaine et 5 jours.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages

  • Aly77
    Participant

    Bonjour,

    Je suis maman de 4 enfants.Ma troisième (7 ans) a été plus ou moins diagnostiqué précoce à 5 ans et demi.Je dis plus ou moins car le test s’est passé en 2 rdv plutôt que 3 et le premier rdv a duré 3h entre la rencontre avec la psy et le test effectué le même jour.Ma fille n’a pas fini le test car trop long et l’a ainsi signifié à la psy.(on a fini à 120)
    J’ai fait passé le test à ma fille après plusieurs remontrances des maitresses à partir de la moyenne section de maternelle car trop dissipée,trop têtue à la limite de l’insolence selon l’école mais une réelle aisance verbale et une sensibilité exacerbée.
    Je pensais que l’entrée en cp allait permettre à ma fille de s’épanouir mais ce fut le contraire.Réfractaire au travail à l’école ou à la maison.Parle beaucoup…Mais vraiment beaucoup…Du coup elle passe pour la petite fille « saoulante » ou « chiante » dixit les animateurs de l’école à sa grande soeur de cm2.
    A la maison,ce n’est pas de tout repos.En demande constante d’activité,de discussion.Enquille les bêtises les plus farfelues.Elle n’a peur de personne (peut être son papa quand même 😉 ) Elle s’adresse à tout le monde sans filtre.Le tutoiement est de rigueur!
    Elle est tellement curieuse et intéressée par tout que je ne sais dans quelle activité l’inscrire.
    Elle a plutôt une fibre artistique (dessin/théâtre)
    Je poste ce message car je n’en peux plus de me mettre en colère contre elle.Je ne suis pas la maman la plus zen du monde , je l’avoue , mais j’ai parfois l’impression de devenir folle.Je la gronde et m’excuse ensuite.C’est le serpent qui se mord la queue…
    Mes paroles dépassent parfois mes pensées et je m’en veux tellement ensuite.
    Je ne souhaite qu’une vie heureuse pour elle et me rend compte des embûches à venir. J’ai l’impression de passer pour une maman attardée auprès de l’école quand je leur évoque sa précocité et de réfléchir à un programme + adapté.Elle passe plutôt pour une cancre trop bavarde.
    Je m’inquiète pour le ce1.Elle me dit d’ailleurs depuis le début des vacances scolaire qu’elle ne veut plus retourner dans cette école.Elle y est connue comme le loup blanc. Evidemment,nos finances ne nous permettent pas de l’inscrire dans une école dite privée sinon je le ferais sans me poser de questions.
    Pardonnez moi pour le pavé.Mais je crois que je pourrais en écrire un livre tellement elle est extra ordinaire/usante/adorable/généreuse/bavarde/curieuse…
    J’en suis à me demander s’il n’existe pas de coachs pour parents et enfants dans cette situation (oui oui j’ai cherché sur le net…)
    Bonne soirée et merci de m’avoir lu.
    Aly


    SophieL
    Participant

    Bonsoir Aly,

    Je comprends tout à fait ta situation. Je la partage au quotidien. Je n’ai malheureusement trouvé pour l’instant aucune réponse. Mon fils a également été décelé précoce sur un test non terminé… à l’école. Nous recommençons actuellement une prise en charge avec une psychologue et nous refaisons sérieusement les tests pour mieux le comprendre et mieux réagir car j’ai aussi tendance à m’emporter.
    Nous avons appel au centre happy hp pour les tests. Ils sont apparemment compétents pour ce genre d’attitude. Si d’autres personnes ont des filons pour nous aider et aider les enfants, je suis également très preneuse.
    Courage!
    Sophie.


    kitikiti
    Participant

    Bonsoir Ali!
    Comme je te comprends!! Mon fils a le même comportement que ta fille !!! Sauf pour le coté artistique 😉 lui c’est plutôt le sport à fond (à outrance, limite une drogue pour lui!!)
    Je n’ai pas de solution non plus malheureusement, comme j’aimerais moi aussi arranger les choses mais rien n’y fait!
    Je « pète parfois des câbles » sur lui quand il me pousse à bout, dans ces moments là moi aussi je dis et pense des choses atroces!
    Souvent je lui dis qu’il va finir dans un foyer sans papa, sans maman et qu’il n’aura plus le choix que d’obéir! Ou encore une fois, il m’a dit, alors qu’il était puni, qu’il voulait « changer de maison et de maman » alors j’ai ouvert la porte et l’ai mis dehors en lui disant ‘vas-y! change de maison! je ne veux plus de toi non plus! » et il s’est mis à pleurer je l’ai laissé exploser sa colère dehors avant de le faire rentrer. Puis on regrette, on culpabilise, on se pose des questions , est-ce notre faute, qu’est-ce qu’on a fait pour qu’il soit comme cela?
    Ces moments sont extrêmement difficiles mais je crois que nous vivons tous les mêmes choses alors il faut se dire que nous ne sommes pas seules, moi ce site et ce forum m’ont vraiment fait du bien. Evidemment on aimerait avoir des solutions miracles mais déjà nous ne sommes pas seuls!
    J’espère qu’un jour nos enfants s’apaiseront et pourront être heureux mais même dans nos colères sur le moment nous pensons agir pour leur bien.
    Mon fils rentre au CP en septembre j’avoue que je ne suis pas rassurée du tout car il aura la même enseignante que l’an dernier qui n’a fait que le punir tous les jours… Du coup je vais essayer de lui proposer un système de points rouges ou verts selon comportement pour tous les jours.. On peut toujours faire un essai. Mais j’angoisse déjà pour la rentrée!
    Courage Ali !! je suis de tout coeur avec toi! Nous faisons le meilleur pour nos enfants c’est certain!!
    A très vite!
    Candice


    nantais44
    Participant

    Bonjour
    je découvre se site aujourd’hui même.
    J’ai un enfant avec un TDAH (trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité – en raccourci et péjoratif : hyperactif).
    Il a de plus un fort caractère opposant !
    Je vis désormais seule avec lui (séparée depuis 3 ans avec garde principale et déménagement en province) et nos rapports sont quasi exclusifs sur du rapport de force.
    Comme il « n’obéit pas » (il prend systématiquement le contre pied de se que je peux demander), négocie la moindre chose … cela devient difficilement supportable.
    Il est depuis 15 jours en vacances chez son père en région parisienne et je l’ai appelé hier pour avoir des nouvelles. Il m’a raccroché 3 fois au nez prétextant que je me moquais de lui : il m’a dit s’être fait mangé par les aoutats et j’ai répondue que j’allais le retrouve drolement beau couvert de piqure … je lui ai pourtant présenté mes excuses, et que mes propos étaient plus taquins mais rien n’y fait.
    Il revient dans 15 jours et je me dis que nous allons reprendre comme avant aussi tendu.
    J’en suis même venue à l’insulté en début d’été devant son comportement opposant permanent.
    Avez-vous des pistes pour désamorcé tout ceci ???
    Merci


    aline2011
    Participant

    Bonsoir,
    je lis vos posts et j’ai l’impression que j’aurai pu les écrire. mon fils de 6 ans a beaucoup de mal avec l’école, embête les autres (il me dit qu’ils font trop de bruit et que ça l’empêche de se concentrer), a du mal du coups à se faire des copains, ne montre pas ce qu’il sait, ne supporte pas la répétition des exercices… et à la maison s’intéresse à tout, fait tout en même temps, à un caractère bien trempé et je « pête des plombs » très régulièrement, ensuite je culpabilise car il n’est pas méchant, ne cherche pas à mal faire au contraire, il veut aider, me montrer qu’il est autonome mais est tellement maladroit!
    En ce moment je m’oriente vers l’éducation positive car moi aussi j’ai cherché des écoles alternatives mais vu ce que ça coûte, je ne peux pas me le permettre. Donc je travaille sur moi pour aborder les choses différemment.
    Il a passé le test WISC et le test émotion la semaine dernière. Résultat mardi prochain, j’ai hate de voir ce qu’on (enseignant, psy, parents) peut faire pour l’aider. Il rentre au CP et j’angoisse vraiment! Lui est plutot détendu, il est pressé d’apprendre de nouvelles choses. J’ai peur qu’il soit vite déçu, comme l’an dernier et l’année d’avant, il est enjoué la première semaine et après ne veut plus aller à l’école.
    J’ai arrêté de lui dire qu’il allait apprendre plein de choses à l’école, je lui ai promis de lui apprendre plein de choses (cuisine, bricolage, sports, culture générale…)
    Pour le comportement, je lui fais des tableaux « de bonnes habitudes ». On défini ensemble la récompense (regarder un film ensemble, lire une histoire, 15minutes de plus avant d’aller au lit, sortie au musée…) et on défini les points qu’il doit respecter: se laver les dents sans chouiner, mettre son linge sale à laver, aider a débarrasser la table, pas faire de caprices… chaque bon comportement est coché chaque jour. à la fin de la semaine on conte les croix et si le nombre défini en début de semaine est atteint, la récompense est acquise. Ça fonctionne bien avec mon fils, il le réclame quand je l’oublie.
    Je me pose vraiment beaucoup de questions sur l’attitude à avoir avec mon fils, être plus dure ou au contraire lui faire confiance et moins être derrière lui? Mon conjoint, qui n’est pas son père, voudrait que je sois plus dure, trouve que je le laisse trop faire mais plus je suis sévère et pire est son comportement.
    Rien n’est simple! Vivement le résultat du test!
    bonne soirée


    Lookoom77
    Participant

    Bonjour,
    Mon fils de quatre ans et demi est en train de passer le test du WISC( deuxième séance vendredi 13 octobre, à la demande de la directrice de l’école ( maîtresse de Cm2) chez qui il a passé une grosse partie de l’année dernière (MS) car son maître était dépassé par le comportement très provocateur de mon loulou.
    S’il semble s’assagir à l’école ( il a changé d’enseignant et se trouve dans une Grande Section/CP/CE1), à la maison il reste très dur: difficulté pour les repas, problèmes d’obéissance: il est capable de m’écouter lui interdire de monter sur une échelle par exemple en gravissant les barreaux un à un. D’où des réactions sûrement disproportionnées de ma part et des mots assez violents.
    Hier par exemple, nous étions en ballade dans les rues de Montpellier et il sautillait sur les trottoirs, il marche sur les bandes blanches des passages piétons, il lâche la main, bref une horreur, après, demandes répétées de ma part pour qu’il marche normalement, explications de la dangerosité de la ville etc, j’ai craqué et je l’ai laissé tout seul ( sous la surveillance d’une amie qui nous accompagnait) en lui disant de se trouver une Maman à qui il obéïrait, vu que moi il ne m’écoute pas. Je sais que c’est nullissime de ma part et je l’ai regretté tout de suite mais je me sens impuissante face à lui, l’unique chose qui le modère étant une fessée, je n’ai pas envie de passer ma vie à le battre ni de le menacer constamment.
    Quand je lui demande pourquoi il fait le contraire de ce que je lui demande, il répond qu’il ne sait pas.
    Il sait dire qu’il préfère avoir une maman calme et gentille plutôt que l’espèce de sorcière qui sort de moi régulièrement mais il n’arrive pas à faire ce que je lui demande.
    J’ai l’impression qu’il ne me fait pas confiance et qu’il a besoin de vérifier en permanence ce que je lui dit.
    C’est épuisant et pas rigolo.
    Comment on fait?

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.