L’enfant précoce et l’écriture

Ecriture de plus en plus illisible

5 réponses et 2 participants
Dernière mise à jour par vixtahiti il y a il y a 10 mois et 3 semaines.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages

  • SylFla
    Participant

    Bonjour,
    mon fils, bientôt 11 ans, est un enfant précoce. Elève en 5ème (il a sauté le CP), il obtient d’excellents résultats, a un raisonnement et une mémoire impressionnants pour son âge. Il a cependant de gros problèmes d’écriture, aussi bien au niveau du geste graphique (qui est de plus en plus illisible) que de l’orthographe (par ex., une fois sur deux, il n’écrit pas correctement son nom de famille!). Il a décrété que « l’écrit est inutile » et tous ses profs (rencontrés il y a quelques jours lors des rencontres parents-professeurs) sont unanimes: cela devient un réel handicap (c’est le mot qu’ils ont utilisés).
    Je précise qu’il n’est pas dysorthographique (du moins je ne pense pas) et qu’il est un très gros lecteur.
    Son prof de français va le prendre en aide perso pour travailler avec lui le graphisme. Mais mon fils m’a déjà affirmé qu’il ne ferait aucun effort.
    Comment aider mon fils a progresser dans ce domaine, sans le braquer ? Qui consulter (si possible à moindre coût car un simple bilan chez un ergothérapeute coûte déjà une centaine d’euros, non remboursés) ? On m’a dit qu’il existait des consultations pour ce genre de profils à l’hôpital, est-ce vrai ?
    Merci d’avance pour vos réponses


    vixtahiti
    Participant

    Bonjour SylFla,

    Je suis confronté au même problème que vous. Mon fils, utilise un pc en classe pour faire face à sa dysgraphie. J’ai eu droit aux mêmes remarques que vous. Mon fils a vu pendant plus d’un an une ergothérapeute, un psychomotricien, une orthophoniste, a fait de la rééducation des yeux : orthoptiste et optométriste, bref un panel non négligeable de professionnels. Nous avons fait un dossier à la MDPH pour qu’il puisse obtenir un AVS en classe et cela le soulage bien. Il a d’excellents résultats mais le problème de l’écriture reste présent. La MDPH nous alloue une aide financière qui dépend de vos revenus. A vous de vous renseigner et de faire ce parcours du combattant et surtout ne lâchez rien, cela vaut le coup, le sourire de mon fils est une récompense au quotidien. Grâce à cette aide, il consulte une graphothérapeute. Cette profession n’est pas très connue en France, et trouve ses origines dans les pays anglo-saxons. Au Canada, les consultations sont remboursées par exemple. L’intervention se base sur deux temps : un bilan et des séances de 45 minutes environ toutes les semaines. Les progrès commencent à se faire sentir. Elle utilise surtout des moyens ludiques pour réapprendre à écrire. En fonction des enfants, certains ont besoin de 5 voire 15 séances. Si vous avez besoin d’informations complémentaires, n’hésitez pas à m’en faire part. Bien cordialement, VP.


    SylFla
    Participant

    Merci beaucoup pour votre réponse. Son professeur de français m’a effectivement conseillé de prendre rendez-vous avec une graphothérapeute dans quelques mois si l’écriture ne s’améliore pas.
    Cordialement


    vixtahiti
    Participant

    Re SylFla,

    Vous habitez dans quelle région, celle qui s’occupe de mon fils lui permet d’obtenir de bons résultats.
    Bien cordialement,
    VP


    SylFla
    Participant

    Nous habitons en Savoie, près de Chambéry.
    Encore merci !


    vixtahiti
    Participant

    Bonjour SylFla, cela fait un peu loin de chez nous, près de La Rochelle, bien cordialement. VP

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.