Languedoc-Roussillon Enfants Précoces

Projet pour personnes à haut potentiel sur le Bassin Alésiens

Ce sujet a 5 réponses, 2 participants et a été mis à jour par Photo du profil de Incomprise Incomprise, il y a 3 mois.

  • Auteur
    Réponses
  • #22317
    Photo du profil de Vaf Vaf 
    Participant
    Points: 108

    Bonjour,
    Je suis maman de 2 enfants « précoces » et art-thérapeute. Dans le cadre de ma profession, je rencontre des parents qui sont un peu perdus à l’annonce de la précocité de leur enfant. Je rencontre également des adultes qui n’ont pas passé de test mais qui présentent toutes les caractéristiques (et difficultés relationnelles) que le haut potentiel présente. En septembre, je souhaite mettre sur pieds un projet pour venir en aide aux familles et personnes dans ce cas. J’ai noté dans le forum de la région un grand vide et vous êtes plusieurs à rechercher un soutien. Je souhaite répondre au mieux aux attentes des HP prioritairement et de leur famille. Pour cela, pouvez-vous me dire quelles sont vos attentes d’un projet comme celui-ci : rencontres, soutien psychologique, activités diverses, débats/conférence… J’attends avec impatience vos commentaires. Et quelles sont les difficultés rencontrées par vos enfants et vous-mêmes.
    Merci à tous

    #22550
    Photo du profil de Incomprise Incomprise 
    Participant
    Points: 49

    Bonjour,
    Personnellement, je ne viens d’avoir que 14 ans mais cette année de 4 eme fut un réel cauchemar.

    Durant cette année, j’ai eu un véritable problème du point de vue relationnel avec mes camardes. Premièrement, j’ai perdu quasiment tous mes amis cette année. Je me suis mise en retrait. J’ai trouvé que tous mes amis avaient totalement changé… Je ne les comprends meme plus …
    Depuis l’âge de huit ans, je joue un « rôle » lorsque je suis avec des gens de mon age, jai souvent fait l »immature », la « folle » dès que j’étais avec eux. Cetait ma facon à moi de prendre du recul face à leurs réactions plutôt normales, que je trouvais totalement puériles. Cela me permettait de faire deux choses en même temps et de ne pas trop « analyser » chacun de leurs faits et gestes, cela me tenait occupée. Je donnais l’impression d’être sure de moi et tout le monde m’aimait bien.

    En début d’année, j’ai donc décidé de rejouer ce rôle qui d’habitude, amusait tout le monde. Mais gros problème, J’avais plutôt droit à des critiques et jugements. Javais même le droit à des insultes du genre « tu es c*nne » etc…
    Cela m’a vraiment rendue très mal à l’aise et jai donc décidé de rester dans mon coin. Je ne disais plus rien mais on me regardait de haut.
    De plus, depuis que je suis petite, jai un regard négatif par rapport aux adolescents… J’ai toujours eu l’impression qu’il veulent se faire remarquer, qu’il veulent tellement faire « Cômme les grands » avec certains gestes et en se maquillant( pour les filles évidemment) qu’ils en devient totalement ridicules
    Enfin… Cela est Selon mon point de vue ..

    au college, personne ne parle de choses très intéressantes, ils parlent toujours de réseaux sociaux et cherchent toujours la petite bete pour pouvoir se disputer. Donc moi je me renferme, à mes yeux tout devient injuste,tout le monde critique tout le monde etc…

    J’ai aussi beaucoup pleuré pour des amies qui se mutilaient juste pour un garçon. Alors qu’elles ne méritent pas de faire cela juste pour une personne qui ne s’intéressent pas à elles.
    Je déprime souvent quand des gens en critiquent d’autres. Ils n’ont pas le droit de faire de mal aux autres.

    Àvec le temps je me suis rendue compte que Je n’aime pas la foule, et il m’arrive de changer de trottoir quand il y a beaucoup de gens devant moi.

    En cours je me mets une énorme pression. Dès qu’il y a une interrogation je me met à trembler. Et si jamais jai moins que 17/20 je commence à me rabaisser.
    Mon professeur principal me mettait aussi une très grande pression pour que je garde ma moyenne toujours très haut et il me mettait toujours en Competition àvec les autres.

    J’ai passé cette annee a m’ennuyer. Et dès que je comprenais à la seconde qui suivait les explications, je commençais à me dire que ce n’était pas normal d’avoir compris aussi vite, ce qui veux dire que je n’avais pas vraiment compris.
    Je passais donc le reste de lheure à réessayer de « comprendre », pour à la fin, me dire que Javais vraiment compris au moment meme. Je m’ennuyais vraiment en cours. Il n’y avait meme plus de stimulation intellectuelle, les professeurs répétent les mêmes choses encore et toujours durant leurs cours… Cela m’ agaçait énormément.

    Je déteste cette société dans laquelle on promouvoit les complexes: trop grosse, trop maigre, pas assez de seins ou alors un peu trop, gros nez ou dents trop écartées etc…
    Il faut toujours être au top des technologies, avoir l’iPhone 19 àvec la nouvelle mise à jour au top et les super smileys trop stylés qui vont avec .. Meme à la télé, les émissions sont barbantes… Le monde se perd peu à peu…

    Je ne me fais pas confiance, jai « peur » de mes camarades et je me mets beaucoup de pression tellement que j’ai raté certains jours d’école car je faisais des crises de panique, je ne contrôlais plus mon souffle et Javais d’énormes maux de tête.

    Ma mere a donc décidé de faire appel à un psychologue qui a déterminé que j’étais précoce

    Jai tres peur pour l’année prochaine et j’analyse beaucoup trop et parfois jusqu’à en avoir des migraines,je vois plein de defauts dans la société d’aujourd’hui qu’il men arrivede pleurer. Déplus, depuis janvier je cauchemarde chaque nuit.
    A l’école personne ne me comprend… J’ai vécu cette année très mal. (Je n’ai pas tout expliqué dans ce texte)

    Je m’excuse des fautes d’orthographe, des phrases mal construites (ou même parfois assez puériles)ainsi que certains passages incompréhensibles (s’il le faut, je reexpliquerais) car les idées s additionnaient dans ma tête et jai donc eu du mal à gérer mon texte…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 3 semaines par Photo du profil de Incomprise Incomprise.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 3 semaines par Photo du profil de Incomprise Incomprise.
    #22553
    Photo du profil de Vaf Vaf 
    Participant
    Points: 108

    Merci pour votre témoignage. Il semble que votre difficulté relationnelle vienne essentiellement du fait que les jeunes de votre âges sont trop immatures pour vous. Vous êtes « sous-alimentée » intellectuellement. Peut-être que vous pourriez essayer de rencontrer des jeunes « surdoués » avec qui les échanges seraient plus nourrissants pour vous. Le principal « risque » est que vous vous désociabilisiez, ce qu’il faut éviter à tout prix. Quels sont les sujets qui vous passionnent ? N’y a-t-il pas près de chez vous une association qui traite d’un de ces sujets ? Avez-vous essayé de faire une activité artistique ? théâtre, musique, peinture…. Qu’est-ce qui, selon vous, pourrez vous aider ? Qu’aimeriez-vous trouver près de chez vous? (thérapeutes, loisirs, groupes de paroles, méditation…?)
    Si vous voulez me contacter en privé, faites le moi savoir.
    Bon courage pour cette rentrée.

    #22613
    Photo du profil de Incomprise Incomprise 
    Participant
    Points: 49

    Bonjour, il est vrai que je me desociablilise petit à petit.
    J’ai déjà essayé de faire du téâthre mais rien y fait …. Je reste dans mon coin.
    Cet après midi est le moment que je retoute tant : la rentrée: je retournerai dans un univers angoissant tant avec les élèves qu’avec mon travail.
    Je me vois déjà enfermée dans un endroit où l’on répète tout, où je n’ai envie de connaître personne et que, lorsque j’y suis, je me rabaisse; je me trouve idiote lorsqu’il m’arrive de penser autrement que les autres ou même lorsque je comprends d’une autre façon un cours.
    Hier, j’ai passé mon après midi à pleurer, je me vois deja passer dans ce couloir qui m’angoisse des le premier pas que je fais pour y entrer, jai limpression d’aller en prison.

    De plus, à vrai dire, je ne pense pas que la psychologie est assez efficace, je suis encore plus mal qu’avant, je fais un rejet de l’école.
    Il y a une semaine, ma mere et moi avions décidé d’aller voir la CPE de mon college pour lui parler de ses soucis, celle ci m’a dit qu’elle m’avait mise dans une classe dotée de très gentilles personnes. Mais cela ne me rassure pas: que ces gens soient gentils ou non, je sais que je me renfermerais et que l’entente sera impossible…
    Ma mere m’a proposé que si lors de la première semaine de cours, je suis vraiment malheureuse, elle irait parler à la CPE pour trouver une autre solution.
    Ma mère est professeur en lycee et ses collèges disent que je serais plus heureuse si je passais cette année, et que j’irais directement seconde. Mais je ne sais pas car j’ai peur de ne pas être à la hauteur, je ne sais pas non plus si je m’entendrais avec des gens qui n’ont qu’un an de plus que moi. L’année dernière, j’ai eu 18 de moyenne générale toute l’année, mais je ne sais pas si je m’en sortirais tout de même en seconde. Évidement, cette Idee de passage en seconde n’est qu’une option et nous ne sommes pas sûrs de la choisir, mais est ce que ce serait une bonne solution??

    Merci

    #22614
    Photo du profil de Vaf Vaf 
    Participant
    Points: 108

    Bonjour,
    Passer en 2de ? Pourquoi pas, cela vous permettrait de pouvoir échanger avec des élèves de 1re, terminale et même des enseignants. Vous avez peur d’échouer mais tant mieux, ça vous donnera l’occasion de vous creuser la tête, de relever un défi. Soyez ambitieuse, le monde vous appartient car il appartient à la jeunesse.
    Vous possédez un trésor : votre différence, votre façon de pensée. Tout le monde est différent, mais beaucoup font tout pour le dissimuler, quel dommage. Croyez-en vous, en vos capacités, quand vous aurez compris à quel point votre différence est un cadeau de la vie et non pas une raison de s’isoler du monde, on ne pourra plus vous arrèter 😉. Felever la tête quand vous marcher, souriez. Je pense comme vous que la psy ne peut pas tout résoudre, surtout si vous n’y croyez pas ! Mais tournee vous vers les sujets qui vous intéressent, quels qu’ils soient. C’est, je crois, une aussi bonne thérapie. Ne baissez jamais les bras, vous êtes capables de résoudre des équations complexes ? d’avoir 18 en histoire géo ? Quand d’autres sont face à une difficulté insurmontable, vous balayez celle-ci d’un revers de stylo. Vous, votre difficulté insurmontable est ailleurs, mais vous pouvez essayer de vous rapprocher du 18 dans ce domaine là aussi : les relations humaines. Intéressez vous aux neurosciences, peut être que vous découvrirez des choses fascinantes sur votre propre ceveau.

    Je vous souhaite de trouver votre équilibre et l’énergie pour le conserver
    Avec toute mon amitié, tenez moi informée de la suite de votre scolarité, si vous le voulez bien.

    #22615
    Photo du profil de Incomprise Incomprise 
    Participant
    Points: 49

    Bonsoir,
    Merci beaucoup de votre compréhension, cela me donne du baume au cœur.

    Je suis tombée sur une classe pas terrible, avec des camardes plutôt irrespectueux et pas modestes du tout…
    Mais le courant est tout de suite passé avec une fille qui est nouvelle dans le collège ! Et comme le hasard fait bien les choses, elle aussi est précoce. Nous pouvons donc échanger sur notre passé et avoir des discussions plus cultivantes. Et nous nous comprenons, ça fait du bien.
    Cela m’a donné un petit espoir pour cette année.
    Mais ce que je redoute, ce sont les cours….

    Je partagerais avec plaisir ma scolarité avec vous,

    Avec mes remerciements,à bientôt !

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

©2016 Tous droits réservés Enfants Précoces Info

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account