Haut potentiel et dys

Croire au test ou pas

5 réponses et 5 participants
Dernière mise à jour par nike971 il y a il y a 6 mois et 2 semaines.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages

  • Nat42
    Participant

    Mes deux filles ont passé le test qui montre un haut potentiel mais la psy me dit qu’elles auraient encore pu faire mieux qu’elles ne se sont pas données à font et qu’il y a des écarts. Donc si je comprends elles sont EIP (QI 140) mais à l’école personne ne le remarque alors je suis perdu j’arrive à douter du test. Mais sortie de l’école elles ont des s’entre d’intérêts différents des autres.. Que penser


    adleza
    Participant

    Bonjour, selon mi, le test est une chose bien qui permet d’orienter, de conforter et d’informer les personnes concernées. En tant que parent et vis à vis de l’éducation nationale, j’ai eu du mal à trouver ma place et celle de mon enfant. Et puis tester, et puis après quoi ? le fait de le savoir doit faire avancer les choses pour l’enfant, pas juste amener des questions supplémentaires (quoique parfois nous pourrions remplir un bouquin de 600 pages en questions …..). le fait de le savoir doit amener maintenant quelques pistes à leurs apprentissages, voire leurs futurs apprentissages? qu’est ce qui t’a amené à les faire tester ?


    Nat42
    Participant

    Bonjour oui comme vous dite ça devrait apporter des pistes sauf que vu qu’elles ne font pas de dérangement en classe où ne répondent pas à tout. L’école ne nous croit pas même avec test car ils est hétérogène. Ma moyenne comme à déprimer et ma grande à avoir de l’énurésie. Je sais plus quoi faire. J’ai testé ma grande à 4 ans car elle n’avzit pas d’amis à l’école, s’enfermait dans les toilettes le midi temps que la maitresse ne revenait pas, elle était toujours triste. Le médecin scolaire me disait elle est en avance sur son âge. Alors j’ai fais des recherches et de ne je l’ai fait voire par une psy qui l’a testé. Pour sa sœur c’était plus sur l’hypersensibilité et le fait qu’elle soit toujours triste et que la relation sociale est compliquée.


    ophelie378
    Participant

    Bonjour avez vous pensez a faire approfondir les tests justement ? Car ma fille comme les vôtres, a un test hétérogène classé moyen haut potentiel a même pas 2 points de la limite haut potentiel car elle se sabote en manquant de confiance et apres recherche avec la psy des suspicions de troubles dys léger qui passent inaperçu sans observations poussées…… (Les filles sont très douées pour cacher leurs potentiels car une fille doit être polie et bien élevée), mais dans le rapport la psy avait justement nuancée les résultats car elle voyait le mécanisme de ma fille 😉
    Et me confirmait donc que oui ma fille est précoce mais qu’elle est aussi « immature « sur certains aspects….
    Donc les tests et résultats c’était en janvier 2016, apres 6 mois d’observation intense de ma fille nous avons pris rdv avec une neuro psy( rdv le 11/10) pour dépistage dys et tda/h… Pour régler certaines difficultés comme la motricité fine, légère dyslexie, dyspraxie,dysynchronie….hyperémotivité, empathie etc…..
    Donc je dirais oui faites confiance au test si vous avez fait passer le test a votre fille c’est que vous aviez une raison, et toujours écouter votre instinct de maman il ne nous trompe que très rarement…😉


    mallobobo
    Participant

    C’est un parcours du combattant que nous devons mener. Moi aussi pendant 6 ans , j’ai entendu que je n’avais pas à me plaindre puisque mon fils était très sage et qu’il travaillait très bien. Et suite à un déménagement et une nouvelle école la souffrance de mon fils a été entendue. Maintenant toutes les démarches sont en route, il voit une psychologue, une psychomotricité, et je vais enfin rencontrer au mois de novembre la psychologue scolaire car le temps presse puisqu’il rentre en 6eme l’année prochaine. Pour les tests la psy préfère attendre qu’il ai plus confiance en lui.


    nike971
    Participant

    Bonjour,

    Oui, j’étais comme vous à l’époque surtout que mon fils de 8 ans avait des difficultés de lecture. (dysorthographique)
    Je voyais bien qu’il était solitaire, hypersensible, intéressé a des sujets qui ne sont pas de son âge.
    Tenant des conversations soutenues mais qu’avec des adultes. Et à l’école la catastrophe solitaire et bouc émissaire.

    Et oui un garçon qui attache une importance trop grande au vocabulaire.
    Donc un « drôle de numéro » dit sur un ton négatif et toute la journée jusqu’au soir sa tourne dans la tête. (6 ans)
    Un sens de la justice trop grand pour voir et excuser les méchanceté de l’enfance…

    Mais aujourd’hui à 13 ans, après un test QI, une evaluation chez une spécialite des troubles de l’apprentissage, 6 ans de rééducation orthophonie, une école qui tien compte de sa dysorthographie. Et BEAUCOUP D’AMOUR PARENTAL.

    Un jeune garçon épanoui féru d’informatique il apprend à programmer, démonte les tours, a un projet de création de voiture solaire. heureux d’aller à l’école et avec des amis qu’il s’est choisi.
    Joue aux échecs seul ou au club de l’école, fait partie du club de robotique. Il a appris à gérer son hyper sensibilité.

    Il est moyen à l’école car pas très intéressé par certains cours mais il a compris que c’était le passage obligé pour réaliser ses rêves.
    Et puis fautes d’accélération nous les enrichissons à la maison.

    AUJOURD’HUI JE N’AI PLUS AUSSI PEUR POUR LUI.

    Donc oui croyez les tests et attendez vous a voir très bientôt les signes qu’il va falloir valoriser, écouter, soutenir même si on ne comprends pas tout…

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.