Et si votre enfant était surdoué ?

JE FAIS LE TEST

test wisc et dysynchronie, que penser? merci de votre avis

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces InfoVous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

5 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par Audreyexpat il y a il y a 3 mois et 3 semaines.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages

  • Margaux
    Participant

    Bonjour,

    Nous sommes dans une situation assez catastrophique qui necessite l’avis de regard avisé, nous avons fait passer les tests a notre enfant pour des pb de comportements / super eveillé en classe, il s’avère qu’il a un très haut QI verbal et le reste moyenne haute ou faible, il n’a pas les 130 points, en revanche, cette spécialiste dans l’herault réputée precoce, apres des ateliers et observations nous a dit, ça ne fait aucun doute pour moi, ce n’est pas parcequ’il n’a pas les points aujourd’hui qu’il ne l’est pas, il a un blocage……..il les a passé a à peine 7 ans.

    Nous avons cru aux résultats mais on se fait envoyer bouler par l’éducation nationale, le pire c’est pour notre enfant, on lui a dit qu’il fonctionnait d’une certaine manière etc……mais peut etre pas finalement…? On fait quoi dans ces cas là? on s’oriente ou?

    Avez vous connu cette situation?

    Merci


    adleza
    Participant

    Bonjour,
    Je connais la dysynchronie, mon fils aîné en souffre aussi. Il a été détecté tardivement, à ma demande parce qu’il avait perdu sa joie d’apprendre et je le trouvais limite dépressif. Bref, la dysynchronie peut se présenter de manière différente pour les enfants, mais pour le mien, c’est déjà que sa tête va plus vite que ces mains, une fatigabilité très importante à la grapho (travaillé un temps avec une graphothérapeute mais malheureusement, comme elle nous l’a bien expliqué nous nous y sommes mis trop tard mais bon, heureusement avec la MDPH nous avons pu mettre en place l’ordi), une difficulté dans les double tâches du fait de son besoin de perfectionnisme (ça perso je n’avais pas remarqué, mais tout est relatif, même le perfectionnisme), et une maturité (et une détection HP tardive) affective non en lien avec son QI ce qui fait un QI … incalculable mais élevé. Nous avons essayé beaucoup de chose et nous sommes loin d’avoir trouvé toutes les solutions. Là, il passe au lycée et nous allons bosser pendant les vacances sur la notion d’apprendre à apprendre. Ca parait bête, mais lui quand il comprend ça lui va,… Au lycée la donne ne sera pas la même et les lacunes s’accumulent. Personnellement, je vous conseillerais d’allé voir une psychologue clinicienne afin de faire un bilan et peut être d’être orienté vers des professionnels dont votre enfant aura besoin. Il existe d’autres tests aux coté du WISC qui permettent d’établir d’autres liens parfois.
    Par qui aviez vous fait passer le test ?


    viviginie
    Participant

    Bonjour,j’ai commencé le sujet « Maman un peu perdue… » pour les mêmes raisons.
    Mon fils a tous les comportements d’un enfant précoce,les interrogations et le mal être avec l’école et ses petits camarades…
    Et effectivement,croyant que le wisc allait me permettre d’enfin mettre un nom sur tout cela,et bien les résultats hétérogènes ma laissent sans diagnostic … Ce fameux diagnostic que tout le monde attend pour réellement prendre en compte les besoins différents de nos enfants un peu « à part ».

    Je suis donc après ce test,désemparée,persuadée de la précocité de mon enfant mais ne pouvant expliquer ses comportements,ses besoins,ses attitudes aux autres,et notamment à l’éducation nationale.

    Pour ma part,les résultats trés trés hétérogènes ont amené la psychologue à lui faire faire un bilan orthoptique et de psychomotricité. (de 89 en visuo spatial à 127 en vocabulaire !).

    Dois je conclure à une précocité avec dissynchronisme?
    Qui va donc prendre en compte toute la psychologie émotionnelle de l’enfant en plus de ce fameux test de qi,pour pouvoir émettre un diagnostic de précocité?
    Je suis frustrée finalement que l’on n’en reste qu’à des chiffres,à un moment donné (avec le stress d’effectuer ce genre de tests avec un ou une inconnue,surtout pour des enfants qui pour la plupart sont angoissés ou ont peu confiance en eux…).
    Loin de moi l’idée de vouloir que mon enfant soit précoce ,mais le fait est que sachant qu’il l’est,en en étant persuadée,je voudrais pouvoir m’appuyer sur quelque chose pour que son entourage et notamment éducatif,prenne en compte ses besoins particuliers.
    Impasse …
    Virginie


    viviginie
    Participant

    Bonjour,j’ai commencé le sujet « Maman un peu perdue… » pour les mêmes raisons.
    Mon fils a tous les comportements d’un enfant précoce,les interrogations et le mal être avec l’école et ses petits camarades…
    Et effectivement,croyant que le wisc allait me permettre d’enfin mettre un nom sur tout cela,et bien les résultats hétérogènes ma laissent sans diagnostic … Ce fameux diagnostic que tout le monde attend pour réellement prendre en compte les besoins différents de nos enfants un peu « à part ».

    Je suis donc après ce test,désemparée,persuadée de la précocité de mon enfant mais ne pouvant expliquer ses comportements,ses besoins,ses attitudes aux autres,et notamment à l’éducation nationale.

    Pour ma part,les résultats trés trés hétérogènes ont amené la psychologue à lui faire faire un bilan orthoptique et de psychomotricité. (de 89 en visuo spatial à 127 en vocabulaire !).

    Dois je conclure à une précocité avec dissynchronisme?
    Qui va donc prendre en compte toute la psychologie émotionnelle de l’enfant en plus de ce fameux test de qi,pour pouvoir émettre un diagnostic de précocité?
    Je suis frustrée finalement que l’on n’en reste qu’à des chiffres,à un moment donné (avec le stress d’effectuer ce genre de tests avec un ou une inconnue,surtout pour des enfants qui pour la plupart sont angoissés ou ont peu confiance en eux…).
    Loin de moi l’idée de vouloir que mon enfant soit précoce ,mais le fait est que sachant qu’il l’est,en en étant persuadée,je voudrais pouvoir m’appuyer sur quelque chose pour que son entourage et notamment éducatif,prenne en compte ses besoins particuliers.
    Impasse …
    Virginie


    viviginie
    Participant

    Bonjour,j’ai commencé le sujet « Maman un peu perdue… » pour les mêmes raisons.
    Mon fils a tous les comportements d’un enfant précoce,les interrogations et le mal être avec l’école et ses petits camarades…
    Et effectivement,croyant que le wisc allait me permettre d’enfin mettre un nom sur tout cela,et bien les résultats hétérogènes ma laissent sans diagnostic … Ce fameux diagnostic que tout le monde attend pour réellement prendre en compte les besoins différents de nos enfants un peu « à part ».

    Je suis donc après ce test,désemparée,persuadée de la précocité de mon enfant mais ne pouvant expliquer ses comportements,ses besoins,ses attitudes aux autres,et notamment à l’éducation nationale.

    Pour ma part,les résultats trés trés hétérogènes ont amené la psychologue à lui faire faire un bilan orthoptique et de psychomotricité. (de 89 en visuo spatial à 127 en vocabulaire !).

    Dois je conclure à une précocité avec dissynchronisme?
    Qui va donc prendre en compte toute la psychologie émotionnelle de l’enfant en plus de ce fameux test de qi,pour pouvoir émettre un diagnostic de précocité?
    Je suis frustrée finalement que l’on n’en reste qu’à des chiffres,à un moment donné (avec le stress d’effectuer ce genre de tests avec un ou une inconnue,surtout pour des enfants qui pour la plupart sont angoissés ou ont peu confiance en eux…).
    Loin de moi l’idée de vouloir que mon enfant soit précoce ,mais le fait est que sachant qu’il l’est,en en étant persuadée,je voudrais pouvoir m’appuyer sur quelque chose pour que son entourage et notamment éducatif,prenne en compte ses besoins particuliers.
    Impasse …
    Virginie


    Audreyexpat
    Participant

    Bonjour à vous toutes,

    Je suis un peu dans la même situation que vous, à quelques différences près : dès le début de moyenne section, le corps enseignant s est montré inquiet, et inquiétant au sujet du comportement de notre fils de 4 ans. Il avait du mal à se conformer aux règles, semblait n avoir rien a faire des punitions, était agressif envers ses camarades et aux dires de l instit inégalable au niveau du travail scolaire car capacité de concentration extrêmement limitée. Bref, je vous passe les détails, mais on a pris la décision de consulter une psychologue, dès l entretien préliminaire, j ai dit a la psy mes doutes sur l existence d une précocité (la maîtresse m avait un peu ri au nez quand j avais évoqué cette possibilité….). La psy m a entendue, et nous a expliqué qu elle allait voir J. Quelques fois pour évaluer et nous donnerait sa vision de la situation, elle a par ailleurs contacté la maîtresse pour avoir son point de vue également. Au bout de 3 mois de suivi (qui se passait fort bien, et j insiste car selon moi c est la relation de confiance établie entre elle et le petit qui a été la clé des bonnes conditions pour la passation du test), elle m a dit qu elle trouvait en effet qu il présentait des caractéristiques du fonctionnement intellectuel précoce et nous a donc proposé de lui faire passer le test (pas le Wisc, il n avait que 4 ans, l équivalent pour cet âge là wsci ou un truc du genre, j arrive pas a retenir). Il a fallu 2 séances en tout pour la passation, mais le petit s est montré très intéressé et finalement il a 130 de qi malgré des résultats hétérogènes. Bref, le chiffre en soi n a pas tant d importanc, si ce n est de pouvoir affirmer à l école qu il est précoce, nous avons donc eu une autre réunion avec eux, la psy nous accompagnait, et ça c est top, car la parole d une professionnelle aura toujours plus de crédit que la seule parole des parents, et je vous rassure, même en ayant un diagnostic étayé des résultats d un test, ça ne leur a pas fait grand chose, si ce n est qu ils acceptent certainement un peu mieux les comportements et réactions parfois un peu particuliers de notre enfant, pas grand chose de proposé, à part de garder la même instit puisqu elle a une classe double niveau, et ce afin de lui éviter de la nouveauté, chose assez angoissante pour lui. Depuis qu on a appris la précocité de notre enfant, j ai lu énormément de choses sur le sujet, ce que j en conclue, c est qu au niveau de l école, ça donne des parcours en dent de scie, au gré du bon vouloir des instits, des directeurs etc… Et que ça, c est une constante dans le récit des parents : des années géniales avec des gens bienveillants et compréhensifs, des années plus compliquées…. Et d autre part, je vous conseille le très bon livre de Monique de Kermadec « l enfant précoce d aujourd’hui hui » qui répond à pas mal d interrogations que l on a , et qui nous explique surtout, que ce n est pas tant le cadre scolaire qui est important, mais beaucoup plus la façon dont la précocité est perçue gérée vécue au sein de la famille, en gros y aura toujours des disparités a l école, mais du moment qu on est cohérent a la maison, en principe ça va
    Bonne journée à toutes et bon courage

    Audrey😊

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement les 9165 membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces InfoVous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.