Signes d'un enfant précoce mais pas de précocité dans les faits

Accueil Enfants Précoces Info Forums Mon enfant est-il précoce ? Signes d'un enfant précoce mais pas de précocité dans les faits

9 réponses et 4 participants
Dernière mise à jour par Françoise il y a il y a 3 semaines.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages

  • katchae
    Participant

    Bonjour à tous,
    Maman d’un garçon de 3 ans 1/2, je cherche des réponses par rapport à la situation suivante :
    Mon fils présente de nombreux signes d’un enfant précoce tel que décrit notamment sur ce site et ailleurs. Dès son premier jour de vie, j’ai senti qu’il y avait « quelque chose » (ne voulait pas être câliné, voulait être porté « haut » et face vers l’extérieur pour « observer », dormait très très peu 6h/24h). Par la suite, il s’est révélé être un bébé aux besoins intenses.
    Il était plutôt en avance en motricité jusqu’à 7/8 mois (tenait debout), puis à semblé tout arrêter sur le plan moteur pour ne finalement marcher qu’à 15 mois. Au niveau du langage, il a fait ses premiers mots et ses premières phrases tôt, parlant « comme dans les livres », et avec énormément de vocabulaire, était (et est toujours) capable de participer d’un coup et avec justesse à une conversation d’adulte qu’il ne semblait pas écouter, a une mémoire des lieux, des faits, des noms impressionnantes, et enregistre un mot nouveau dès la 1ère écoute.
    C’est un enfant très affectueux, calme mais qui peut être colérique dans certains cas (par ex, volonté de faire comme il avait prévu ou promesse non tenue), hypersensible, et qui passe son temps à « négocier » avec nous (au point de nous « sécher » tellement ses arguments sont bons !). Pour ce qui est de l’école, il dit « ne pas aimer aller à l’école », ne participe qu’à ce qui l’intéresse, peut observer des heures et enregistrer tout ce qui s’est passé, préfère la compagnie des plus grands, est très en avance sur le langage et en gros retard sur la motricité d’après la maîtresse, se braque si on l’oblige à faire une activité qu’il ne veut pas faire (c’est d’ailleurs en cherchant des solutions à cela que je suis arrivé par hasard sur le site « enfants précoces »).
    En revanche, je n’ai pas l’impression qu’il ai plus de capacités que les autres enfants de son âge. Il s’intéresse tranquillement à l’écriture et à la lecture, ainsi qu’au chiffre, mais n’a pas l’air d’avoir particulièrement d’avance ou de facilités dans ces domaines.
    Voilà pour faire un bref résumé.
    Ma question est la suivante :
    Y a t-il des parents qui ont constaté les « signes » de l’enfant précoce chez leur enfant, MAIS pas de précocités avérées dans les faits (à savoir pas d’intérêts particuliers pour le savoir en général) ? Bref, dis autrement, un enfant qui présenterait uniquement les côtés « difficiles à vivre et à comprendre » de l’enfant précoce ? cela peut-il correspondre à pathologie DYS par ex ?
    merci de votre aide, avis et témoignages.


    Françoise
    Admin bbPress

    Oui, la précocité n’est pas forcément quelque chose qui saute aux yeux et elle se détermine souvent en comparaison par rapport aux centres d’intérêts, façons d’être, préoccupations… par rapport au groupe d’enfants du même âge. A l’école en particulier, surtout en maternelle, les attitudes que vous décrivez peuvent être liées à la précocité et votre fiston pourrait d’ores et déjà manifester une sorte d’ennui car lorsqu’on parle d’apprentissages, à cet âge, il faut bien comprendre que les notions abordées sont des notions « très simples » comme petit, grand, des comparaisons, les balbutiements pour ce qui concerne les chiffres et les lettres… bref des notions que votre fils pourrait avoir acquises naturellement et depuis longtemps et qui par conséquent ne suscitent pas un grand intérêt pour lui. Par ailleurs en termes d’apprentissages, ils ne sont pas tous scolaires, surtout les garçons qui parfois ont plus de mal pour tout ce qui concerne la motricité fine, mais peuvent avoir des centres d’intérêts, des jeux, des aptitudes à comprendre bien différentes qui peuvent vous sembler « normales » en l’absence d’élément de comparaison.
    Un bon indicateur pour comprendre vraiment s’il y a décalage est de prendre un cahier d’activités ou cahier de vacances de l’âge de votre fils pour voir ce qui y est demandé et essayer de situer votre fils par rapport à ces demandes.
    Enfin souvent l’enfant précoce, surtout si jeune, comprend très bien des notions plus élaborées mais peut avoir du mal à passer à l’écrit car cela demande un effort (alors que la notion est comprise) et c’est d’autant plus difficile s’il n’y trouve aucune motivation.
    Je vous conseillerais donc de vérifier ces points au préalable.


    katchae
    Participant

    Bonjour Françoise,
    Merci pour votre réponse.
    Je vais essayer les cahiers de vacances, merci pour cette idée.
    Depuis que j’ai écrit ce post, j’ai lu « l’enfant précoce au quotidien » de B. Millêtre et j’ai visionné « l’enfant surdoué » de Jeanne Siaud-Fachin, qui m’ont beaucoup éclairé sur le sujet, notamment sur le « pourquoi » de telles ou telles attitudes/réactions. Je ne sais pas s’il s’agit de précocité, mais dans tous les cas, ce que l’on constate au quotidien étant ce qui est décrit dans les livres, nous partons du principe que les solutions proposées par les 2 auteurs doivent pouvoir être adaptables même à un enfant non précoce.
    Par ailleurs, je vais commencer à me renseigner sur les démarches à effectuer pour un éventuel diagnostic.


    loute2606
    Participant

    A 3 ans pas vraiment simple à mon avis de se faire une opinion par soi même … Personnellement je n’y ai pas pensé ni pour N1 ni pour N2 à cet âge là. A 3 ans j’avais juste remarqué avec l’entrée à l’école un décalage qui s’accentuait peu à peu avec les enfants de leur âge, il y a aussi les remarques de l’entourage … Mais bon rien de bien flagrant de mon point de vue.
    Mon N1 a détesté la maternelle dès la PS car il espérait y apprendre des choses, notamment lire. Il faudrait peut-être discuter avec votre enfant pour comprendre ce qu’il veut dire par « je n’aime pas l’école » ?

    Pour ce qui est de l’écrit : mon N2 n’aimait pas dessiner ou colorier car il n’avait pas la motricité suffisante pour avoir le résultat qu’il espérait. Une fois ceci compris on a pû lui expliquer que c’est en forgeant que l’on devient forgeron ! Et peu à peu il a repris le crayon …


    Tomyel
    Participant

    Bonsoir,

    Françoise, je lisais votre message quant aux cahiers de vacances. Mon fils les adore, je passe mon temps à lui en acheter chaque semaine. Pour réussir à le mettre un petit peu en difficulté sur 1-2 exercices il faut que je lui prenne les Cahiers grande section.. il a 3 ans 1/2 et vient de rentrer en petite section cette année. Et encore, il n’est en difficulté qu’au niveau graphisme ou il ne veut même pas en entendre parler ! Donc je ne sais pas vraiment seul y arrive ou Non! Sinon il finit son cahier en moins d’1h..

    Il maîtrise les additions/soustractions minimum jusqu’à 10.. alphabet, syllabes et qq petits mots. Il fait des bonhommes complets…tête, ventre, bras, mains à 5 doigts, jambes, pied mais aussi qq détails : cheveux, oreilles, narines, front (je ne sais pas pourquoi, en + il relie le nez au front ;-)) tétés, nombril.. il en rajoute de + en +.

    La rentrée scolaire ne s’est pas très passee, c’est difficile tous les jours. Avec son papa nous le trouvons énormément changé, il est très triste mais aussi très colériques.. il est encore plus à fleur de peau que d’habitude. L’impression d’avoir à gérer une petite « cocotte-minute » sous pression.. Nous sommes un peu décontenancés.
    Je ne sais pas s’il est vraiment précoce mais peut-être devrions nous prendre quand même rdv avec la maîtresse ?


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour,

    Les activités que pratique vote fils (soustractions, alphabet…) sont largement au delà de ce qui est demandé à un enfant de ps. Effectivement votre fils peut avoir des difficultes en graphisme et s’énerver facilement, mais c’est normal car physiologiquement il n’a que las capacités de son âge. En maternelle les activités sont justement un prétexte pour entraîner la main et le corps en général, or il se pourrait que lui ne trouve pas son compte aux activités proposées car justement il a besoin d’y trouver un intérêt qui passe par un questionnement « intellectuel ».
    Cela pourrait expliquer sa tristesse, ses colères… car il se retrouve sans comprendre dans un environnement qui ne lui apporte pas grand chose.
    Vous avez déjà fait un premier constat, mon conseil serait déjà d’aller voir la maîtresse pour qu’elle vous parle de vote fils de son point de vue : que fait il, participe t il aux activités, s’exprimé t il, a t il des copains…, pour voir si sa description correspond à l’image que vous avez de votre fils. Si vous constatez un grand décalage vous aurez une premiere indication. Ensuite vous verrez si vous avez l’occasion de discuter avec la maitresse ou s’il faut aller plus loin par un test extérieur.


    Tomyel
    Participant

    Bonsoir Françoise,

    Je vous remercie beaucoup pour votre réponse. Justement, j’ai pu parler un petit peu avec sa maîtresse ce matin. C’est quelqu’un de très compréhensif, je pense que nous avons de la chance. Elle dit avoir remarqué les facilités d’Eloan et elle l’a testé sur quelques activités de moyenne section qu’il réussit très facilement. Elle m’a donc dit qu’elle lui ferait faire le programme de moyenne section cette année. Elle en a déjà parlé à la directrice car elle proposera un passage anticipé en grande section pour la rentrée 2018.
    Elle ne souhaite pas le faire changer de classe maintenant car il a beaucoup de difficultés en dehors de la salle de classe. Il ne joue pas, reste assis sur le banc pendant toutes les récréations. Elle essaie de le motiver à s’amuser mais rien n’y fait. Il est encore « petit » sur certains points, ce qui contraste avec les capacités intellectuelles.. Il a également besoin des siestes encore, donc pour elle faire la moyenne section dans la petite est un bon compromis en attendant un passage anticipé l’année prochaine. Je suis plutôt d’accord avec elle. Même si le savoir seul sur son banc sans réussir à s’intégrer m’arrache le cœur tous les jours.. ce n’est que le 1er mois, j’ai espoir que ça évolue dans le bon sens..

    En tout cas, lui est très content d’avoir + d’exercices et des activités un peu plus difficile que les autres, même si « c’est facile quand même maman » 🙂

    Merci encore pour vos avis éclairés !


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour,

    Je suis contente que ça s’arrange pour votre fils.
    Je pense aussi vu ce que vous me dites que la maîtresse a pris la bonne décision et si elle parvient bien à faire la part des choses entre les capacités intellectuelles et les capacités motrices pour solliciter votre fils valablement, cela devrait bien se passer.
    La solitude de votre fils sur son banc est effectivement difficile à vivre, j’avais la même chose, fiston assis sur le banc ou marchant seul sur les lignes tracées par terre. Pour vous rassurer cependant, ça nous fait mal au coeur effectivement de les voir seuls mais eux ne se sentent pas forcément mal, ça peut être une façon pour eux de se mettre à l’abri de la turbulence, des bruits, de trouver un moment de répit pour réfléchir… Au contact des moyens votre fils finira peut être par trouver un enfant avec qui il peut échanger ou jouer. Pour la motivation à s’amuser, il faut bien comprendre aussi que leur façon de jouer n’est pas forcément la même que celle des autres enfants, les miens par exemple ne jouaient pas pour jouer, il leur fallait un but. C’est d’ailleurs comme ça qu’on a peu à peu compris comment réagissait notre aîné en ps : ils étaient en train de jouer au loup, tous les enfants étaient super agités, couraient dans tous les sens et le mien était assis sur son banc de côté. Quand nous lui avons demandé pourquoi il ne jouait pas il nous a répondu qu’il n’avait pas besoin de bouger puisque le loup ne s’approchait pas de lui ! Eh oui, c’est très logique en fait. C’est la grosse différence qu’il y a déjà si petit avec un enfant qui analyse tout et les autres enfants qui sont dans l’immédiateté.
    Votre fils a l’air d’être comme les miens donc il faut réussir à se mettre de leur point de vue pour comprendre leurs réactions.
    J’espère que mon exemple vous rassurera et vous aidera à y voir plus clair, en attendant le simple fait de se sentir un peu compris devrait aider votre fils. Ca me ferait plaisir d’avoir des nouvelles de temps en temps !


    Tomyel
    Participant

    Merci,

    Là où c’est un peu plus complexe c’est qu’il y a en réalité 3 cours de récréation dans l’école, une pour chacun des niveaux. Donc pour cette année il ne sera en contact qu’avec les petits.
    En effet, peut-être que cela ne le dérange pas plus que cela de s’isoler, il me dit juste être triste car il pense à moi..et ne pas avoir envie de jouer. C’est vrai qu’il a toujours été du genre à s’asseoir et observer, alors peut-être y trouve-t-il son compte pour le moment..
    Les semaines qui arrivent nous en diront plus !

    Encore merci pour vos réponses, c’est tellement agréable d’avoir les avis et conseils d’une personne ayant déjà vécu ou traverser ces moments.
    Je vous donnerai des nouvelles avec plaisir (sur ce forum ?)


    Françoise
    Admin bbPress

    Oui, sur le forum c’est le mieux pour que je puisse suivre.
    N’hésitez pas si vous avez la moindre question, effectivement cela remonte pour moi à quelques années en arrière et si mon expérience peut vous servir, ce sera avec plaisir !

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.