Je redouble

Mots-clés : 

5 réponses et 3 participants
Dernière mise à jour par Françoise il y a il y a 1 semaine et 5 jours.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages
  • Photo du profil de Azylis
    Azylis
    Participant
    Points: 20

    Bonjour, je m’appelle Camille, je suis une enfant précoce avec un déséquilibre au niveau des résultats du wisc. J’ai en effet plus de 40 pts d’écart entre la capacité de compréhension et l’affectif ce qui fait que j’ai beaucoup de mal à contenir mes émotions. Cette année, j’ai effectué ma première année de lycée en seconde. Cette année à été tout bonnement horrible pour moi, j’ai enchaîné les mauvaise notes alors que jusqu’en 3eme, j’allais au contrôle sans même prendre la peine de relire mon cours et ressortais avec un 18. Je dois donc redoubler la seconde pour « reconsolider mes bases » (comme dis mon professeur principal), seulement j’ai tout compris et je ne comprend pas pourquoi j’ai eu ces notes. Ma mère me dit que c’est parce que je n’arrive pas à contrôler mes émotions pendant les contrôles et que je panique trop vite (ce qui n’est pas faux), elle dis également que j’ai des professeurs très du avec les élèves (je suis dans le premier lycée public de France). Je poste ce message pour savoir si il y a d’autres enfants précoce qui redouble, si c’est normal et si quelqu’un aurait une idée pour m’aider à gérer toute les idée qui se mélangent dans ma tête, au moins pendant les DS…
    Merci de m’avoir accordé du temps.

    Photo du profil de Hélène
    Hélène
    Participant
    Points: 120

    Bonjour

    Je viens de voir ton message. J’imagine que tu dois être bien triste… C’est une situation bien difficile à supporter.

    Je ne suis pas une spécialiste de la gestion des émotions… loin de là. Moi j’étais plutôt du genre à pleurer avant et après les examens. Je me mettais une pression monstrueuse sur les épaules… qui ont eu parfois de très vilaines conséquences. Par exemple, je n’ai pas choisi le sujet de ma filière le jour du bac français! Je m’en suis rendu compte au bout d’1h30 d’épreuve… aïe!
    Bon… bref. Ce qui a marché pour moi:dédramatiser et multiplier les projets et les activités. J’ai fait un triple cursus à l’université. Si j’avais une contrariété, ou si j’essuyais un échec dans un domaine, je ne prenais pas les choses pareil car j’avais des satisfactions ailleurs. Et la pression du temps limité pour les révisions me permettait de ne jamais rien remettre au lendemain, d’être efficace, de m’organiser et de ne PLUS me poser de questions!
    Donc, mon conseil, lance-toi en parallèle de l’école dans un ou des projet(s) qui te passionne(nt), porteur(s) de bien-être, en rapport (pourquoi pas?) avec ce que tu aimerais avoir comme métier plus tard. Si ce projet pouvait déboucher sur un prix ou un diplôme (en dehors de l’école), tu te sentirais fière et tu aurais sûrement plus confiance en toi.
    Réfléchis à ce que tu aimes, à ce qui te passionne.
    Le bénévolat aide aussi. Ça fait du bien d’aider les autres.
    Sinon… demander de l’aide pour apprendre à apprendre… si tu ne l’as jamais fait avant. Si tu as un de tes profs en qui tu as confiance… demande-lui de l’aide.
    J’espère que mes conseils pourront t’aider!

    Photo du profil de Azylis
    Azylis
    Participant
    Points: 20

    Merci pour ta réponse!
    Je sais déjà ce que je veux faire plus tard (vétérinaire) et c’est ça qui est le plus dur! Voir son objectif s’éloigné de soi est très déstabilisant. Je te remercie de ton conseil et je pense m’investir dans le bénévolat pour aider la spa. Malheureusement je n’ai pas vraiment confiance en mes professeurs de cette année mais qui sait, peut être ceux de l’année prochaine pourront m’aider! ^^
    Merci de m’avoir conseillé!

    Photo du profil de Azylis
    Azylis
    Participant
    Points: 20

    Merci

    Photo du profil de Hélène
    Hélène
    Participant
    Points: 120

    De rien! Tu pourrais demander à un ancien prof que tu appréciais particulièrement. Il pourrait te mettre en contact avec quelqu’un ou même t’aider lui-même.

    Photo du profil de Françoise
    Françoise
    Admin bbPress
    Points: 4338

    Bonjour Camille,

    Je ne pense pas qu’il faille renoncer à ton projet si c’est cela qui te motive.
    Pour te rassurer, rien n’est joué aujourd’hui, même si tu devais redoubler, par contre il faudrait que ce redoublement ne soit pas une répétition inutile de cette année et pour ceci il faudrait effectivement que l’équipe éducative te suive de près et comprenne d’où vient ce décrochage brutal.
    Ton cas n’est pas isolé et il peut provenir du changement de méthodes entre collège et lycée, de la nécessaire adaptation à une certaine façon de travailler, en gros la méthodologie, c’à d comprendre ce qui est réellement attendu comme travail dans chaque matière. Ce serait à tes professeurs de te l’expliquer au cas par cas en faisant des commentaires de devoirs. Je comprends bien tes difficultés car mes enfants ont aussi plus de mal à s’adapter à la méthode de travail, en particulier en svt avec les mêmes commentaires qui reviennent tout le temps : « analysez les documents », « expliquez la démarche ». La difficulté est un peu d’expliquer en détail quelque chose qu’on pense avoir compris, pour mes enfants en tous cas, et le fonctionnement intuitif dans ces cas là n’aide pas beaucoup.
    Donc oui trouver l’aide d’un prof, un cours de soutien axé sur la méthodologie, trouver des livres parascolaires pour compléter, voir des vidéos de cours avec des profs qui donnent un autre éclairage… sont des choses qui pourront t’aider.
    Surtout ne perds pas confiance ni l’espoir de réaliser ton projet !

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.