Dépassée….

3 réponses et 1 participant
Dernière mise à jour par Julie il y a il y a 5 ans et 10 mois.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages

  • Oriane

    Bonjour à tous,
    Mon fils de 4 ans lit déjà depuis 6 mois (il accroche sur quelques mots mais peut lire sans problème un petit livre de « Léo et Popi » ou « petit ours brun ». Il commence également à nous écrire des histoires et nous laisse des petits mots surprises. Les lettres ne sont pas parfaites, les mots collés les uns aux autres, mais c’est tout à fait compréhensible.
    Il compte et reconnait les chiffres jusqu’au moins cent depuis ses 3 ans, sait écrire la date. Il a une passion particulière et dévorante: l’electronique. Tout d’abord un attrait peu banal pour la musique depuis bébé; il n’a jamais regardé un dessin animé, mais passerais des heures à regarder des clips à la télé (de toutes sortes de musique). Sa passion pour la musique prend une place énorme; il sait exactement à quoi sert un MP3/ MP4/ une table de mixage…Puis cela a bifurqué sur l’électronique et l’informatique; il a appris a allumer le PC, et sait y rechercher des clips ou des jeux de coloriage. Il me parle HDMI pour la télé et carte R4 pour console de jeux…..Je suis déjà complètement dépassée et c’est bien souvent lui qui me guide dans l’utilisations des mes différents appareils.
    A l’école c’est plus compliqué puisqu’il refuse de faire les exercices qui semblent très facile. Il baille aux corneilles et il faut le pousser à travailler (à la maison il est très speed, n’arrete pas une seconde !!!).
    Sa maitresse qui a bien vu les capacités de notre enfant me dit etre tres dérouté par lui (vu qu’il ne veut pas faire la moitié des exercices, se désinterresse très vite, et semble très souvent « dans son monde »). Un rendez vous pour tests de QI est prévu en Janvier, et en attendant elle le prend à part pour lui faire faire des exercices différents.
    Mais si les resultats ne sont pas concluants ? Et si j’espère qu’il soit précoce pour trouver une réponse à ses soucis scolaires et que ce n’ai pas le cas ??? Et si c’est le cas dois je lui faire travailler les petits exercices qu’il n’aime pas faire ? Je suis une maman un perdu….Mon mari et moi suivons les devoirs de nos enfants mais n’avons jamais poussé l’un d’entre eux pour quoi que ce soit. Parents d’enfants precoces de 4 ans, que faites-vous avec vos enfants ??
    Merci de me répondre

    Oriane


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour,

    On a tous eu droit à la remarque : vous poussez vos enfants…..Or à cet âge un enfant qui en a les capacités peut intéger certaines choses et s’il ne les a pas passera à côté. Donc il n’y pas à culpabiliser, il faut absolument nourrir nos enfants avec des choses qui les passionnent et leut font plaisir. Pour l’école c’est plus difficile car il faut pallier à l’ennui.
    Le mois de janvier n’est pas loin, je ne pense pas qu’il faille embêter votre enfant avec des exercices rébarbatifs, tout au moins vous pouvez essayer de tester ses connaissances à l’oral, tout en jouant, souvent cela passe mieux.
    Tenez-nous au courant !


    Oriane

    Merci beaucoup Françoise pour votre réponse !! J’ai tellement peur qu’il gâche ses capacités et n’ai plus envie d’aller à l’école que je me stresse…sans doute à tord car pour le moment il est heureux d’aller à l’école tous les matins. En attendant je suis heureuse d’avoir l’avis de parents dans la même situation que moi, car les réflexions de l’entourage ne sont pas toujours positives, et cette situation est toute nouvelle pour nous: nous avons peur de mal nous y prendre. Je vais continuer à le faire lire comme il aime jusqu’au rendez-vous avec la psychologue scolaire; on avisera après les tests !


    Julie

    Si c’était le mien, je lui laisserais l’opportunité de développer ses passions à la maison (un petit clavier pour Noël ? Pas un jouet, mais un vrai, qu’on peut coupler à l’ordi familial …). Pour l’école, je lui présenterais comme un lieu de socialisation. Il n’y apprendra pas grand-chose avant un bon bout de temps – avec ou sans saut de classe vus ses acquis actuels – mais c’est l’occasion pour lui de faire d’autres apprentissages nécessaires : s’adapter à la vie en collectivité, apprendre à développer des relations sociales avec ses camarades.
    C’est ce que j’ai fait avec mes enfants, et pour l’instant, le bilan est positif : la grande poursuit pour l’instant une scolarité brillante avec une seule année d’avance (contre les deux préconisées par la psy) et s’éclate dans ses passions (pour elle, ça s’articule autour du spectacle et des arts : théâtre, cirque, twirling + dessin + graphisme sur ordi) ; le petit qui était un problème pour ses instits de maternelle (lecteur en PS, « asocial », refusant certains travaux … vous voyez le tableau) est devenu un excellent élève sans saut de classe, a des copains, et nous le laissons développer sa geekitude à la maison (nous ne pouvons pas donner de leçons de morale sur le rapport aux ordis …) et sa passion pour l’escrime en dehors.

    En tout état de cause, le dialogue avec les enseignants est nécessaire. il faut se montrer d’autant plus constructifs et ouverts à la discussion que les enseignants semblent mal disposés et fermés. Ça demande pas mal d’effort sur soi-même, parfois, mais ça porte ses fruits.

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.