Et si votre enfant était surdoué ?

JE FAIS LE TEST

Comment l’aider et nous aider?

Vous pouvez parcourir les forums librement. Pour prendre part à une discussion ou entamer un nouveau sujet, vous devez être membre d'EPI et connecté.

Rejoignez gratuitement les membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces InfoVous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.

5 réponses et 1 participant
Dernière mise à jour par Françoise il y a il y a 6 ans.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages

  • céline

    bonjour, mon fils de presque 5 ans a été diagnostiqué précoce il y a un mois , avec un QI de 143 .

    nous ne savons plus comment réagir. il peut être tout aussi bien adorable, gentil, mais à la moindre contrariété, que ce soit à l’école , à la maison… il se met dans un état de crise, de pleurs incessants ou de violence.

    que ce soit pour un dessin qu’il a raté, une remarque de la maitresse ou de nous, il faut alors « recommencer la journée, car elle est ratée » selon lui.

    un petit camarade à l’école qui le bouscule sans faire exprès, ou renverse de l’eau sur son dessin, et notre fils le tape, le pousse très violemment ,hurle après tout le monde .

    nous avons parlé avec la maitresse de sa précocité, elle l’entend bien et essaie de le stimuler, de l’ intéresser plus que les autres mais il doit quand même entrer dans un moule social.

    le seul point noir, c’est son comportement. nous avons tout essayé : la douceur, la punition, les remarques, les fessées… rien n’y a fait. nous ne savons plus comment réagir, nous sommes épuisés… nous n’avons pas les moyens d’aller voir une psychologue, non remboursée, à 60 euros la séance…et celà servirait il ?
    nous essayons de passer le plus de temps avec lui, mais ne pouvons pas non plus y passer tout notre temps.

    nous avons un deuxième garcon de 2 ans 1/2, et bien que le grand adore son petit frère, il veut tout lui régenter( lui imposer les jeux, les jouets qu il doit prendre ou non… et forcément, celà finit en bagarre, et le grand tyranise son petit frère).

    nous n’en pouvons plus, quelqu’un aurait il des astuces, une aide sur la façon de procéder?

    par avance merci

    Une maman et un papa épuisé.


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour,

    Nous avons connu la même situation avec notre fiston qui s’énervait tout petit avec les legos qu’il n’arrivait pas à assembler (souci de motricité fine) alors que dans son esprit il savait exactement ce qu’il voulait faire.
    La solution a été de lui expliquer avec des mots qu’il pouvait comprendre sa différence, en général, avec les autres, qu’il allait très très vite mais que tout le monde ne peut pas aller aussi vite, et en particulier qu’il comprenait très très vite et était très exigeant avec lui-même mais qu’il avait un corps de petit garçon qui avait aussi besoin d’apprendre à fonctionner et à fabriquer ce qu’il s’était imaginé, et qu’il était normal qu’il ne parvienne pas toujours à ses fins et demande dans ce cas l’aide d’un adulte ou d’une autre personne.
    La solution je pense est la discussion et l’explication à chaque fois qu’il y a un problème, en grandissant votre fils sera mieux à même de comprendre et de gérer la situation (pas toujours facile il est vrai). Pour le petit frère, une solution est peut-être de l’encourager à se mettre dans la peau du grand qui sait, explique et guide au lieu de « tyranniser » .
    En espérant vous avoir aidés un peu.
    Françoise.


    céline

    Merci pour votre message, nous essayons au mieux d’expliquer… ce n’est pas évident tout le temps.
    de ce que j’en lis, votre fils est grand maintenant. A t il maitrisé cette précocité, a t il été violent avec les autres ? nous nous faisons beaucoup de soucis pour sa scolarité.

    Céline


    Françoise
    Admin bbPress

    Oui, notre fils est grand maintenant et connait ses points forts et ses points faibles et nous avons toujours travaillé sur les points faibles. Il n’a jamais été violent avec les autres, il s’agissait plutôt d’une impatience tournée contre lui qu’il a appris à dominer avec de l’entrainement à l’effort et à la persévérance et aussi une scolarité accélérée. Aujourd’hui il fonctionne bien mais est et sera toujours différent des autres, et c’est cette différence qu’il faut accepter et leur reconnaître pour qu’ils parviennent à se gérer. Votre fils avec votre compréhension et votre soutien s’en sortira, il est encore jeune et le diagnostic est tout frais, il faut du temps pour assimiler tout ça.
    Bon courage.


    Marion

    Bonjour,

    Je viens de lire vos messages et voici qui est assez rassurant. Mon fils n’a pas encore 6 ans, son test de QI a donné 151. Il est généralement très doux, mais il peut parfois faire des colères épouvantables parce qu’il ne parvient pas à faire ce qu’il a imaginé. Je lui ai expliqué ce qui se passe, à peu près de la même manière que vous.

    Par contre, il a pu faire preuve de violence envers les autres (morsures essentiellement) et coups parfois. Si la situation s’améliore, la vigilance s’impose. La moindre contrariété est source d’angoisse terrible et le maintien d’un équilibre n’est vraiment pas évident…je ressens en permanence le besoin de faire part des alertes et soucis éventuels pour pouvoir prévenir les crises…

    Par contre, à l’école, si on a tenu deux ans sans trop de souci, la grande section maternelle est une catastrophe et les enseignants et animateurs ne sont pas du tout réceptifs (aux tests de QI, on adhère ou pas (sic.). Du coup, je cherche une école publique, sur Paris, qui sont sensibilisés à la question. Je vise l’école Alsacienne, mais c’est, je l’espère pour l’an prochain…ou l’année d’après…Mon problème est pour cette année : l’école de mon fils n’a pas de primaire, et il ne s’y sens plus bien, on me suggère de lui faire sauter une classe, ce qui signifie aujourd’hui, le changer d’école…

    Bref, je suis preneuse de vos suggestions.

    Merci par avance,

    Marion Gret


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonsoir,

    Le saut de classe à cet âge est souvent bénéfique, il faut peser le pour et le contre par rapport au changement d’école. Personnellement je choisirais cette solution.
    Sinon si l’école Alsacienne s’engage à prendre votre fils l’année prochaine et que vous en avez la possibilité, une formule temporaire en attendant peut être une scolarité à distance, qui pourrait atténuer les problèmes de violence tout en maintenant le cadre scolaire, et en complétant avec des activités extérieures comme le sport…pour canaliser son énergie.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Rejoignez gratuitement les 9387 membres d'EPI !

Devenez gratuitement membre d'Enfants Précoces InfoVous n'êtes pas encore membre d'Enfants Précoces Info ? Inscrivez-vous sans tarder pour participer au forum, rejoindre les groupes thématiques et régionaux, tisser des liens avec d'autres membres.