besoin d'avis sur le saut de classe

Accueil Enfants Précoces Info Forums Forum principal besoin d'avis sur le saut de classe

5 réponses et 2 participants
Dernière mise à jour par Françoise il y a il y a 2 ans.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages

  • melas
    Participant

    bonjour,
    je vais tenter de résumer le parcours de mon fils de 4 ans.
    tout bébé, il dormait peu et s’intéressait à tout, on s’est rendu compte qu’il apprenait très vite. à 1 an il disait plusieurs mots, à 18 mois connaissait ces couleurs, à 2 ans il parlait parfaitement avec un vocabulaire assez riche pour son âge et il savait comptait jusqu’à 10. étant maman foyer, il ne fréquentait que ses cousins et des enfants d’amis, on a donc décidé de le mettre 2 matinées par semaine à la halte garderie afin qu’il s’habitue à un système s’approchant du système scolaire et qu’il fasse d’autres activités. Au début impeccable, il adorait, on me disait que c’était un enfant joyeux et actif, puis au bout de 2, 3 mois, il a commencé à s’éteindre, il hurlait quand je le déposait et on me disait qu’il passait la matinée assis dans un coin avec sa suce et son doudou à regarder les autres et refusait de participer aux activités, on s’est rendu compte qu’il y avait un énorme décalage avec les enfants de son âge. on a donc décidé de l’inscrire à l’école en TPS car 2 ans et demi. de plus classe mélangé TPS, PS, MS, (on pensait que c’était une chance pour lui qu’était  » en avance »). Au début, il était fière d’aller enfin à l’école, il me parlait surtout des enfants de MS, puis environ 15 jours après, le cauchemar à commencé, il hurlait quand je le déposait, faisait des cauchemars la nuit, il était colérique, avait des réactions disproportionnés, ne souriait plus, est devenu violent. j’ai discuté avec la maitresse mais pour elle ça venait du fait que c’est un enfant élevé à la maison qu’il avait besoin d’apprendre la frustration… ( euh… on lui a toujours posé des règles et on maintenait le « non » quand il y avait besoin). en discutant sournoisement avec mon fils, j’ai appris qu’il demandait à faire le travail des MS mais qu’on lui répondait qu’il était trop petit qu’il devait faire comme les TPS et cela le rendait très malheureux. j’ai alors commencé mes recherches sur le net et me suit rendu compte qu’il était surement précoce, rdv pris avec une psy spécialisée privée, entre temps fin d’année scolaire et on a déménagé donc changement d’école en espérant avoir une maitresse plus ouverte. il a fait sa rentrée en PS puis rencontrer la psy privé, elle en a déduit qu’il devait passer des tests, résultats, il est précoce. grand soulagement pour nous et pour lui. la maitresse nous informe qu’il ne participe pas en classe ni pendant le motricité et qu’à la récré il reste à côté d’elle, on prends rdv avec elle pour lui parler du bilan. elle nous a bien entendu mais pour elle faut déjà qu’il s’adapte et participe en classe avant de faire quoi que se soit. En janvier, enfin il joue avec les enfants de son groupe à la récré mais me demande constamment quand est-ce qu’il pourra faire à l’école les mêmes choses qu’avec la psy, la maitresse veut l’avis de la psy scolaire, on prends donc rdv, elle va l’observer en classe et je lui montre le bilan de la psy privée. elle nous dis qu’effectivement le garçon qu’elle a vu en classe n’a rien à voir avec celui décrit dans le bilan mais faut qu’il participe et fasse sa PS comme les autres. En avril la maitresse me dit fièrement ça y’est il a chanté en classe avec les autres!! ouah je suis fière de lui mais je veux me rend bien compte que ça lui demande un énorme effort de s’adapter aux autres enfants, la maitresse à changer les groupes et c’est très dur pour lui, il nous en parle mais je lui explique qu’il n y a pas le choix. au fil des semaines il a appris seul à lire à la maison, en essayant de lire tous ce qu’il voyait à la maison, en voiture, dans les magasins, je ne fait que corriger ses erreurs en lui expliquant quelques règles. il arrive à déchiffrer et à comprendre ce qu’il lit, il sait compter et reconnait les chiffres jusqu’à 49. il me demande sans cesse quand est-ce qu’il va aller en MS, qu’il va faire des exercices comme avec la psy privée. je suis arrivée à un point ou je me demande s’il faudrait mieux le faire aller directement en GS mais cela me fait un peu peur, je sais qu’il a le niveau mais est-ce qu’il arrivera à s’adapter aux autres enfants? est-ce qu’il va enfin s’épanouir? est-ce que ce n’est pas trop jeune? comment en parler aux enseignants sans passer pour des parents élitistes? ce midi il m’a dit « je vais avoir 4 ans donc je vais pouvoir aller en MS », j’ai expliqué qu’il fallait attendre la rentrée de septembre s’il y allait maintenant il ne serait plus avec ces copains actuels et j’ai demandé pourquoi il y tenait tant. sa réponse a été  » je pourrais enfin faire des exercices et c’est pas grave j’aurais des nouveaux copains et je ne serais plus timide, je participerais en classe!! »
    on a rdv début juin avec le corps enseignants et la psy scolaire pour discuter de tous ça mais j’aimerais avoir d’autres avis!!
    désolée, le résumé et très long…


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour,

    C’est tellement dommage de perdre du temps de la sorte alors que votre enfant aurait pu être pris en charge dès janvier ! C’est toujours l’histoire du serpent qui se mord la queue : il faut qu’il s’adapte pour avancer alors qu’en réalité il faut qu’il avance pour être capable de s’adpater, eh oui madame la maîtresse !
    Le fait est que maintenant l’année est bien avancée, mais à mon avis la psy scolaire verra la même chose que la psy libérale (et de toutes façons son bilan fait fois). Je pense que le plus sage est d’obtenir une décision favorable de l’équipe enseignante pour un année à double niveau, début ms orientée vers un passage rapide en grande ssection, l’idéal serait qu’il puisse intégrer une classe à double niveau pour glisser tranquillement vers les grands !
    A cet âge, le saut de classe est généralement très favorable et se fait de façon toute naturelle car ce qui prime pour un enfant comme le vôtre est « ce qu’il fait » et les relations avec les autres en sont par la même facilitées. Il faut juste veiller à travailler aussi sur ses difficultés s’il en a, je pense notamment au graphisme, motricité fine..souvent le cas chez les garçons.


    melas
    Participant

    bonjour françoise,
    je viens vous donner des nouvelles sur le sujet,
    donc le corps professoral à acceptés de lui faire passer les évaluations de fin de moyenne pour voir s’il pouvait aller directement en GS. malheureusement au 2ème exercice, il s’est buté car il ne savait pas se servir d’une règle alors qu’il connaissait les réponses, il avait peur que la maitresse se moque de lui mais j’ai su tous ça qu’à la fin. ils ont donc décidé qu’il allait aller en MS et que la maitresse lui proposerait du travail de GS si elle voit qu’il est en demande.
    Mon fils attendait depuis 1 an de pouvoir aller en MS, il était donc heureux, fier, il était sereins pendant les vacances, un grand garçons posés, hâte d’aller à l’école. (ça fait du bien) et puis la rentrée s’est bien passée puisque tellement fier d’être en MS, il parle à la maitresse!! merveilleux!
    et puis maintenant il recommence à tourner en rond, à être insupportable quand je le récupère, j’ai discuté avec lui et il m’a dit qu’il s’ennuyait mais qu’il aime sa maitresse et ses copains. je reste persuadé qu’il devrait être en GS, le hic c’est qu’il à sa bande de copains et qu’il y tient, j’ai peur que se soit dur pour lui de les quittés un jour et pour eux aussi car y’en a qui pleure quand il n’est pas là ou dans les derniers à arriver. j’essaie de le préparer en lui disant qu’un jour il n’aura pas le choix de sauter une classe s’il s’ennuie trop et qu’il verra ses copains à la récré!
    et j’ai aussi peur qu’il mette du temps à se faire de nouveaux copains car il est timide.
    enfin bon dans un premier temps je vais demander un rdv avec sa maitresse pour voir si elle peut lui proposer directement du travail de GS sans attendre, ce qui nous permettrais de nous rendre compte si c’est ce qui lui conviendrait. et voir pour peut-être le mettre en janvier en GS. j’ai du mal à savoir ce qui serait le mieux pour lui.


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour Melas,

    Merci pour les nouvelles. C’es un peu dommage de prendre une décision pour votre fils sur la base d’une évaluation car il faudrait évidemment tenir compte du facteur émotionnel. Le fait de se sentir jugé et observé dans le cas présent ne doit rien arranger. L’idéal serait effectivement la classe à double niveau (il ne changerait pas complètement de camarades) et pourrait glisser tranquillement vers les grands en cours d’année ou lorsque les activités s’y prêtent.
    Maintenant si la maîtresse n’est pas opposée à lui faire faire du travail de gs, ce peut être une bonne solution. Je pense qu’il faut lui dire ce que vous venez d’écrire (« il avait peur que la maitresse se moque de lui », « il m’a dit qu’il s’ennuyait mais qu’il aime sa maitresse et ses copains ») pour qu’elle comprenne son état d’esprit, qu’elle lui donne du travail de grand, éventuellement sans lui dire pour ne pas lui mettre de pression, afin de juger de ses capacités. Ensuite elle pourrait lui proposer d’aller de temps en temps chez les grands si l’en sent capable, en maths par exemple. Pour les copains cela peut être difficile dans un premier temps mais en général cela se passe bien car ils se trouvent confrontés à des enfants plus grands avec qui ils échangent mieux.

    Tout ceci est difficile car nos enfants ont envie d’apprendre, je crois qu’il faut bien comprendre que leur moteur est là. Cela ne veut pas dire qu’ils soient parfaits en tout, même s’ils avancent plus vite sur le plan de la compréhension des « concepts », en maternelle surtout, ils peuvent être maladroits, moins physiques… Or pour leur permettre de s’épanouir le système scolaire actuel leur demande d’être parfaits en tout, ce qui est rarement le cas chez qui que ce soit. Ce qui compte vraiment je pense pour eux c’est qu’ils sortent de l’école avec un sourire sur la bouche en ayant l’impression d’avoir « fait », « appris » quelque chose et actuellement, en maternelle, cela n’est guère possible autrement qu’en acceptant qu’ils « sautent » une classe même si tout n’est pas parfait.
    Je l’ai déjà dit, mon sentiment est que la maternelle devrait être ouverte, organisée par ateliers et non par âges.

    Pour finir Melas, vous connaissez mieux votre enfant que quiconque, donc battez vous pour obtenir ce que vous pensez être le mieux pour lui, même s’il a des lacunes, l’essentiel étant que globalement il se trouve à sa place.


    melas
    Participant

    bonjour françoise!
    hier soir je suis allé à la réunion parents / professeur, j’ai trouvé la maitresse super! elle a parlé en général puisqu’il y avait d’autres parents mais en gros c’est une maitresse très attentive au caractère de chaque enfant, aux acquis et aux difficultés, elle essais de les cerner rapidement et individuellement afin de les aider à évoluer dans de bonnes conditions.
    par contre je me sentais un peu à part car les autres parents disaient, mon enfant sait faire ceci ou cela mais à des lacunes de ce côté là et moi je ne disait rien car je me rendais compte qu’il savait déjà tous ça depuis plus d’un an et j’avais peur de passer pour prétentieuse, d’être encore mal jugée.
    j’ai parlé un peu avec la maitresse à la fin, je lui ai demandé un rdv individuel ( se sera mardi). elle m’a dit qu’en 3 semaines Anthime s’etait ouvert, il parle aux copains, il lève la main pour parler à la maitresse ou l’atsem, elle s’est aussi rendu compte de sa précocité, pour exemple: ils sont allé à la médiathèque et devaient chacun choisir un livre, il a choisi l’imagerie des dinosaures, elle dit que c’est très parlant, un enfant qui choisi en début de MS un livre documentaire, les autres ont choisi des imagiers, popi, tchoupi, etc.. (ce qui est classique pour leur âge). elle m’a dit que si elle n’avait pas su en juin pour Anthime, elle nous aurait interpellé. donc ça me rassure, elle est très ouverte sur le sujet, on va discuté de tous ça mardi afin qu’elle puisse l’aider à reprendre confiance en lui et en l’école.
    j’ai aussi appris qu’il y a des moment d’échanges avec les GS, il y a une pièce d’activités entre les deux classe et ils se retrouvent parfois en même temps dans cette salle, je pense qu’il va enfin pouvoir trouver sa place et pouvoir évoluer à son rythme.
    merci pour vos conseils, je vous donnerais des nouvelles
    à bientôt


    Françoise
    Admin bbPress

    Bonjour Melas,

    Ca a l’air en bonne voie, la maîtresse a l’air compréhensive, le système de la classe intermédiaire serait vraiment un bon tremplin.
    J’espère que votre entretien se passera bien (mettez bien l’accent sur le bien-être de votre enfant, ses préoccupations, le fait qu’il a besoin d' » apprendre »… et qu’il ne s’agit surtout pas de le comparer aux autres mais simplement de lui donner ce dont il a besoin), tenez-nous au courant.
    Bonne chance.

6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.