Répondre à : Petite fille en souffrance

Accueil Enfants Précoces Info Forums Mon enfant est-il précoce ? Petite fille en souffrance Répondre à : Petite fille en souffrance


Françoise
Admin bbPress

Bonsoir,

(Un message, est venu entretemps se glisser dans notre conversation par inadvertance !)
Pour reprendre le fil, le bilan complet est un test de qi effectué par un psychologue qui soit aussi spécialisé dans la précocité afin de pouvoir interpréter valablement le bilan. Effectivement tous les psychologues peuvent disposer de l’outil pour faire le test mais l’important est de pouvoir expliquer tous les résultats compte tenu des particularités propres aux enfants précoces et en fonction de leur environnement et de leur vécu.
Il est probable d’ailleurs que l’un ou l’autre de vos enfants ait les mêmes caractéristiques mais qu’ils le vivent autrement, le caractère entre aussi en jeu dans cette affaire, et dans une fratrie je pense qu’il est important (mon avis de maman) de faire en sorte qu’ils ne se sentent pas en concurrence mais s’appuient et s’épaulent les uns les autres selon leurs facultés. C’est aussi une façon de leur donner à chacun une certaine importance, de les valoriser sans dévaloriser les autres. Je suppose effectivement qu’entre jumeaux il y a certains liens forts à préserver certainement, malgré tout votre deuxième fille est relativement proche d’eux en âge et doit avoir fortement envie de partager des choses avec ses aînés : vous pouvez les aider en trouvant des activités, jeux … à pratiquer à au moins 3, ou encore en ciblant des activités de filles pour qu’elles partagent ensemble de bons moments, proposer à votre deuxième fille d’aider son frère dans les devoirs si elle le peut (à condition qu’il l’accepte !)…
Sinon pour les livres il est normal que votre deuxième n’ait pas envie de toujours passer après sa soeur. Même si évidemment ils peuvent profiter à tout le monde, une solution est d’entamer pour chacun une collection en fonction de leurs centres d’intérêts à compléter à chaque occasion. Ca peut en même temps avoir l’effet inverse de donner envie aux autres de lire le livre du frère ou de la soeur par curiosité. Sinon évidemment la bibliothèque est l’idéal.
Pour en revenir à votre question finale, je pense que le début est le bilan afin d’avoir une réelle base de départ et ne pas rester dans l’incertitude.