Et si votre enfant était surdoué ?

JE FAIS LE TEST

Répondre à : 5 ans 1/2.. judicieux ou pas d'attendre 6 ans pour un bilan Wisc ?


Françoise
Admin bbPress

Bonsoir,

C’est vrai, en principe la simple bonne volonté et la bienveillance devraient suffire à trouver un aménagement pour un enfant qui manifestement s’ennuie ou a trop de facilités.
C’est la chose à mettre en avant, avec délicatesse, si vous le pouvez auprès de sa future maîtresse afin qu’elle décide d’elle même d’une adaptation. Différentes possibilités existent en dehors du saut de classe qui n’est que la « moins pire » des mesures, c’est surtout l’intérêt de l’enfant pour ce qu’il fait qui est à entretenir au quotidien. Mon ainé par exp a sauté la gs pour une entrée directe au cp et allait en plus faire des maths en CE2. Donc c’est bien le contenu de l’aménagement qui compte, un bon cp avec des appronfondissements peut être aussi valable qu’un saut mal géré, ce qui compte est que votre enfant soit compris dans sa personnalité et son mode de fonctionnement.
Pour savoir où en est votre fille vous pouvez profiter des vacances scolaires et lui proposer un cahier de vacances de cp dont vous pourrez vous servir si besoin à la rentrée. Je crois aussi que la discussion est la meilleure des solutions, en demandant l’aide et l’avis de la maîtresse sur la façon dont risque de se passer son année en fonction de ce qu’elle sait déjà (sans parler forcément de précocité dans l’immédiat), en particulier si votre fille n’a pas d’autres difficultés de type motricité, lenteur….(souvent elles en ont moins que les garçons, ouf).
Enfin vous pouvez aussi parler à votre fille de ses facilités, lecture en particulier, afin qu’elle en fasse une force et comprenne que tous les élèves n’ont pas les mêmes facilités, lui expliquer la teneur du programme et qu’il est normal qu’elle ne s’y retrouve pas, que vous la comprenez et allez essayer d’en discuter avec la maîtresse et de combler comme vous le faites par ailleurs. Une discussion ouverte sur le sujet fera certainement du bien à votre fille dans le sens où elle n’aura plus besoin de se suradapter, au moins par rapport à vous et pourra exprimer librement ses frustrations si besoin.