Et si votre enfant était surdoué ?

JE FAIS LE TEST

Enfant à haut potentiel et dys, un cocktail détonnant

Sur le site toutapprendre.com, Isa Lise, enseignant spécialisée et auteur, entre autres de Faire l’école à la maison, publie un article intéressant sur le syndrome de l’imposteur qui touche particulièrement certains enfants à haut potentiel qui connaissent par ailleurs des troubles dys tels que la dyslexie, la dyscalculie, la dyspraxie, par exemple. Ce sont les enfants qui se retrouvent sous le profil de l’enfant à double étiquette.

L’auteur rappelle notamment combien il est difficile pour un enfant de ce genre de se sentir reconnu.

Ne doutez pas de ses difficultés. Oui, son haut potentiel l’aide dans certaines circonstances (possible capacité à rebondir, compréhension plus rapide), mais celui-ci le dessert également (besoin du mot juste, besoin de justice, besoin de comprendre, sentiment d’imposture tant le grand écart peut être grand entre son « potentiel » et ses difficultés). Si on minimise ou -pire- nie sa dys pourtant avérée, le syndrome d’imposture grandit. Son cerveau s’emballe, il ne comprend pas pourquoi il doit déployer tant d’efforts, il perd confiance, il perd pied.

Si vous êtes concerné par ce sujet, je vous invite à lire l’article en entier. Vous pouvez aussi rejoindre le groupe Haut potentiel et dys sur Enfants Précoces Info pour échanger avec d’autres parents dans le même cas.

Lire l’article en entier sur toutpourapprendre.com

Enfant à haut potentiel et dys, un cocktail détonnant.  Attention, le syndrome de l'imposteur guette les enfants qui cumulent précocité intellectuelle et troubles dys !

Laissez un commentaire