Le collège sans classes, une solution d’avenir ?

Publié le Catégories L'école et les enfants précoces, Méthodes pédagogiques

Le collège de l’Institution Notre-dame, à Bordeaux fait ces jours-ci l’objet d’un reportage dans le numéro 12 du magazine « We demain ». Cet établissement a la particularité de fonctionner sans classe à effectifs permanents, comme vous pouvez le voir sur cette vidéo.

L’intégralité de l’article du magazine papier n’est pas accessible en ligne mais une longue présentation est mise à disposition des internautes. Par la voix de Charlotte, une élève de 12 ans qui fréquente le collège, nous faisons rapidement connaissance avec les principes de base qui guident le fonctionnement de l’établissement.

Bonjour, Je m’appelle Charlotte, j’ai 12 ans, je suis en cinquième. Enfin… je devrais plutôt dire que je suis en « niveau 2 » dans la majorité de mes cours. Je m’explique : je suis élève au collège Notre-Dame à Bordeaux, un collège privé sous contrat avec l’État.

À la rentrée 2014, une petite révolution s’y est produite. Les classes ont été supprimées. Sixième, cinquième, quatrième, troisième : c’est de l’histoire ancienne. Depuis l’année dernière, les classes sont remplacées par des niveaux. La classe de sixième devient le niveau 1, la cinquième devient le niveau 2, jusqu’à la troisième qui correspond au niveau 4. Quand j’ai appris, l’année précédant cette réorganisation, que les classes seraient supprimées, j’ai trouvé cela très bizarre, comme d’autres élèves et parents du collège.

Le collège, qui compte dans son effectif 10 % d’enfants intellectuellement précoces, a décidé de fonctionner de cette manière à la rentrée 2014, en accord avec l’Académie de Bordeaux, qui a validé le projet, permettant ainsi à chaque élève de progresser à son rythme, en fonction de son niveau de départ.

Et vous, qu’en pensez-vous ? S’agit-il d’une solution d’avenir, non seulement pour favoriser l’épanouissement des enfants précoces mais aussi pour rénover l’enseignement en profondeur et donner à chaque enfant la possibilité d’évoluer en fonction de ses besoins ? Je vous invite à en discuter à travers la zone de commentaires ci-dessous.

Visiter le site du collège

Lire l’article complet sur We demain 

6 réflexions au sujet de « Le collège sans classes, une solution d’avenir ? »

  1. Bonsoir,

    Ce type de scolarité, ma fille l’a eu du ce1 à la 4 éme à l’école Vive L’enfance de Bailly(78).
    C’est une chance extraordinaire qui lui a permis d’évoluer à son propre rythme et surtout lui a appris à travailler pour elle.
    Le fait de mélanger les enfants en fonction de leur niveau et non plus de leur àge évite les comparaisons.

    Une expérience à Bordeaux qui j’espère fera des émules dans toute la France

  2. le problème n’est pas la précocité de l’enfant mais celui de la formation. y-t-il assez d’enseignants compétents pour prendre en charge ces enfants?

  3. Je trouve cet idée formidable! Les enfants vont pouvoir s’épanouir sans jamais avoir la sensation d’être en décalage par rapport aux autres.
    Si une telle école existait près de chez moi j’y inscrirai tout de suite mes 2 enfants (dont 1 précoce).

  4. Bonjour,
    Notre fils vient d’intégrer le collège Notre Dame et lui et nous en sommes très heureux. Il a 11 ans, il est en niveau 2 en maths (en 5ème) et niveau 1 (6ème) pour toutes les autres matières. D’ici fin octobre, les élèves vont êtres à nouveau évalué et changer de niveau selon leur besoin, donc ils ne pourront pas s’ennuyer. Après avoir vécu ces 2 dernières années en primaire comme un calvaire, retrait de l’école au mois de juin car impossibilité pour lui d’aller à l’école, l’incompréhension des institutrices, l’incompréhension du pédopsychiatre non formé à la précocité (tout de même un comble pour un pédopsy!!) notre fils nous a dit, le lendemain de la rentrée  » je vais enfin pouvoir travailler! » et la semaine suivante « je retrouve enfin le plaisir d’aller à l’école ». C’est un investissement financier pour qui n’a pas forcément les moyens mais nous ne regrettons pas. Les professeurs ont été formés par une spécialiste de la précocité et cela se sent dans leur discours. C’est une chance d’avoir ce collège sur Bordeaux qui peut accueillir nos enfants quelque peu « différent » des autres. Je vous assure que c’est RASSURANT. Ceci dit, tous les enfants devraient bénéficier de ces méthodes qui ne demandent pas plus d’investissements financiers dans la mise en place, juste un investissement humain pour qui aime les enfants.
    Sabine

  5. Bonjour,
    Je suis le Directeur Coordinateur de l’Institution Notre Dame Bordeaux. Je tenais à vous informer que notre dispositif a été définitivement validé par le rectorat de Bordeaux en juin 2016. Tout se passe bien et nous affinons chaque année un peu plus le concept. Ouverture cette année d’une classe MULTI à l’école primaire Notre Dame Bordeaux. (ce2/cm1/cm2).Les élèves , les parents et les enseignants apprécient beaucoup le Collège sans Classes qui favorise un apprentissage plus adapté et un enseignement facilité. Le succès de ce dispositif innovant fait qu’aujourd’hui la proportion d’enfants intellectuellement précoces est beaucoup plus importante qu’en 2014.
    Merci aux parents qui nous soutiennent et adhèrent à notre projet.
    Bruno Gruyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.